Intervention Review

Vasodilators and vasoactive substances for idiopathic sudden sensorineural hearing loss

  1. Lekha Agarwal1,*,
  2. David D Pothier2

Editorial Group: Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group

Published Online: 7 OCT 2009

Assessed as up-to-date: 15 SEP 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD003422.pub4


How to Cite

Agarwal L, Pothier DD. Vasodilators and vasoactive substances for idiopathic sudden sensorineural hearing loss. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 4. Art. No.: CD003422. DOI: 10.1002/14651858.CD003422.pub4.

Author Information

  1. 1

    Russells Hall Hospital, ENT Department, Dudley, West Midlands, UK

  2. 2

    Toronto General Hospital, University Health Network, Department of Otolaryngology, Head and Neck Surgery, Toronto, Ontario, Canada

*Lekha Agarwal, ENT Department, Russells Hall Hospital, Pensnett Road, Dudley, West Midlands, DY1 2HQ, UK. lekhaagr@yahoo.com. lekhaagr@doctors.org.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 7 OCT 2009

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Idiopathic sudden sensorineural hearing loss (ISSHL) is sudden hearing loss where clinical assessment fails to reveal a cause. The most widely used therapeutic agents for ISSHL are antivirals, steroids, hyperbaric oxygen, vasodilators and rheological/vasoactive substances. There is currently conflicting evidence for vasodilator and vasoactive substances in the treatment of ISSHL.

Objectives

1. To determine the effectiveness of vasodilators and other vasoactive substances in improving hearing in patients with ISSHL.
2. To determine the adverse effects of these medications.

Search methods

We searched the Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group Trials Register; the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL); PubMed; EMBASE; CINAHL; Web of Science; Cambridge Scientific Abstracts; mRCT and additional sources for published and unpublished trials. The date of the most recent search was 16 September 2008.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) of vasodilators/vasoactive substance versus placebo in the treatment of ISSHL. Trials were assessed for methodological quality.

Data collection and analysis

The authors assessed trials and extracted data independently. We contacted investigators to obtain additional information where necessary. Meta-analysis was neither possible nor considered appropriate due to the differences in the type of vasodilators used, dosage and duration of treatment. The quality and the result of each study was analysed and reported individually.

Main results

Only three trials, involving 189 participants, satisfied the inclusion criteria and these were of low methodological quality. One study showed a significant difference in hearing recovery in the vasodilator group (carbogen combined with a course of several other drugs) compared to the control group (a course of several other drugs alone). Another study only showed a significant improvement in higher frequencies in the vasodilator group (prostaglandin E1 + steroid) compared with the control group (placebo and steroid), no difference having been shown in overall hearing gain. In the third study the vasodilator group (naftidrofuryl and low-molecular weight dextran) showed an improvement only in lower frequencies over the control group (placebo and low-molecular weight dextran).

Two of the studies reported adverse effects from vasodilator treatment, whereas there was no mention of any side effects in the third. Five patients in one study developed a sensation of heaviness in the head which settled spontaneously and did not interfere with treatment. In the other study one patient developed an allergic reaction and had to be excluded from the study.

Authors' conclusions

The effectiveness of vasodilators in the treatment of ISSHL remains unproven. The included studies were of relatively poor quality and the number of patients included was small. Moreover, there were differences in the type, dosage and duration of vasodilator used in each study. Due to the degree of heterogeneity the results could not be combined to reach a conclusion.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Vasodilators and vasoactive substances for idiopathic sudden sensorineural hearing loss

Idiopathic sudden sensorineural hearing loss (ISSHL) is sudden hearing loss where clinical assessment fails to reveal a cause. Hearing loss may vary from partial to total loss, and is usually accompanied by tinnitus. It has been frequently considered that ISSHL may have a vascular origin (i.e. is related to the blood circulatory system) and vasodilators and rheological substances are widely used as treatments. Vasodilators are drugs which widen blood vessels and thus improve blood flow. Vasoactive/rheological substances increase flow through blood vessels in other ways (such as by altering the viscosity of fluid). We found three trials, involving 189 participants, which showed improvement in hearing thresholds in those treated with vasodilators compared to control groups. However, as the number of patients included in the studies was small, and there were differences in the type, dosage and duration of vasodilator treatment used in each of these studies, the results could not be combined to reach a conclusion. The effectiveness of vasodilators in the treatment of ISSHL could not be proven. Further research is needed. 

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Vasodilatateurs et substances vasoactives pour la surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine

Contexte

La surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine (ISSHL) est une perte auditive soudaine pour laquelle l'évaluation clinique ne parvient pas à déterminer la cause. Les agents thérapeutiques les plus utilisés pour l'ISSHL sont les antiviraux, les stéroïdes, l'oxygène hyperbare, les vasodilatateurs et les substances rhéologiques/vasoactives. À l'heure actuelle, les preuves sont contradictoires en ce qui concerne les substances vasoactives et vasodilatatrices dans le traitement de l'ISSHL.

Objectifs

1. Déterminer l'efficacité des vasodilatateurs et autres substances vasoactives pour améliorer l'audition des patients souffrant d'une ISSHL.
2. Déterminer les effets indésirables associés à ces médicaments.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; Cambridge Scientific Abstracts ; ainsi que dans mRCT et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La recherche la plus récente a été effectuée le 16 septembre 2008.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur des vasodilatateurs/substances vasoactives par rapport à un placebo dans le traitement de l'ISSHL. La qualité méthodologique des essais a été évaluée.

Recueil et analyse des données

Les auteurs ont évalué les essais et extrait les données de manière indépendante. Lorsque cela était nécessaire, les investigateurs ont été contactés afin d'obtenir de plus amples informations. La méta-analyse n'était ni possible ni considérée comme appropriée du fait des différences de type de vasodilatateur utilisé, ainsi que de la posologie et la durée du traitement. La qualité et les résultats de chaque étude ont été analysés et consignés séparément.

Résultats Principaux

Seuls trois essais, portant sur 189 participants, satisfaisaient aux critères d'inclusion et ceux-ci présentaient une faible qualité méthodologique. Une étude révélait une différence significative concernant le rétablissement de l'audition dans le groupe sous vasodilatateur (carbogène associé à une série de plusieurs autres médicaments) par rapport au groupe témoin (une série de plusieurs autres médicaments seuls). Une autre étude indiquait seulement une amélioration significative des fréquences hautes dans le groupe sous vasodilatateur (prostaglandine E1 + stéroïde) par rapport au groupe témoin (placebo et stéroïde), aucune différence n'ayant été observée concernant le gain auditif global. Dans la troisième étude, le groupe sous vasodilatateur (naftidrofuryl et dextrane de faible poids moléculaire) affichait une amélioration seulement pour les fréquences basses par rapport au groupe témoin (placebo et dextrane de faible poids moléculaire).

Deux études signalaient des effets indésirables du traitement vasodilatateur, alors que la troisième étude ne faisait mention d'aucun effet secondaire. Dans une étude, cinq patients développaient une sensation de lourdeur dans la tête qui disparaissait spontanément et qui n'interférait pas avec le traitement. Dans l'autre étude, un patient développant une réaction allergique a dû être exclu de l'étude.

Conclusions des auteurs

L'efficacité des vasodilatateurs dans le traitement de l'ISSHL reste à prouver. Les études incluses étaient relativement de mauvaise qualité et ne comprenaient qu'un petit nombre de patients. De plus, il existait des différences de type, de posologie et de durée du traitement vasodilatateur utilisé dans chaque étude. En raison du degré d'hétérogénéité, il n'a pas été possible de combiner les résultats afin de tirer des conclusions.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Vasodilatateurs et substances vasoactives pour la surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine

Vasodilatateurs et substances vasoactives pour la surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine

La surdité de perception idiopathique d'apparition soudaine (ISSHL) est une perte auditive soudaine pour laquelle l'évaluation clinique ne parvient pas à déterminer la cause. Cette perte auditive peut être partielle ou totale ; elle est généralement accompagnée d'acouphènes. On a souvent considéré que l'ISSHL pouvait être d'origine vasculaire, c'est-à-dire liée au système de circulation sanguine. Les vasodilatateurs et les substances rhéologiques ont par conséquent été très utilisés pour la traiter. Les vasodilatateurs sont des médicaments qui augmentent le diamètre des vaisseaux sanguins et qui améliorent ainsi le débit sanguin. Les substances vasoactives/rhéologiques augmentent le débit dans les vaisseaux sanguins d'autres façons (en modifiant la viscosité du liquide par exemple). Trois essais comprenant 189 participants ont été recensés. Ils révélaient une amélioration des seuils d'audition chez les participants sous vasodilatateurs par rapport aux groupes témoins. Toutefois, étant donné que les études ne comprenaient qu'un petit nombre de patients et qu'il existait des différences concernant le type, la posologie et la durée du traitement vasodilatateur utilisé dans chacune de ces études, les résultats n'ont pas pu être combinés afin de tirer des conclusions. Il n'a pas été possible de démontrer l'efficacité des vasodilatateurs dans le traitement de l'ISSHL. Des recherches plus poussées sont nécessaires. 

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux