Get access

Drug therapies for reducing gastric acidity in people with cystic fibrosis

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Sze May Ng,

    Corresponding author
    1. Southport & Ormskirk NHS Trust, Ormskirk District General Hospital, Department of Paediatrics, Ormskirk, Lancashire, UK
    • Sze May Ng, Department of Paediatrics, Southport & Ormskirk NHS Trust, Ormskirk District General Hospital, Wigan Road, Ormskirk, Lancashire, L39 2AZ, UK. ngszemay@yahoo.com.

    Search for more papers by this author
  • Angelo J Francini

    1. University of Bristol, Department of Community Based Medicine, Bristol, UK
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Malabsorption of fat and protein contributes to poor nutritional status in people with cystic fibrosis. Impaired pancreatic function may also result in increased gastric acidity, leading in turn to heartburn, peptic ulcers and the impairment of oral pancreatic enzyme replacement therapy. The administration of gastric acid-reducing agents has been used as an adjunct to pancreatic enzyme therapy to improve absorption of fat and gastro-intestinal symptoms in people with cystic fibrosis. It is important to establish the evidence regarding potential benefits of drugs that reduce gastric acidity in people with cystic fibrosis.

Objectives

To assess the effect of drug therapies for reducing gastric acidity for: nutritional status; symptoms associated with increased gastric acidity; fat absorption; lung function; quality of life and survival; and to determine if any adverse effects are associated with their use.

Search methods

We searched the Cochrane Cystic Fibrosis and Genetic Disorders Group Trials Register which comprises references identified from comprehensive electronic database searches, handsearches of relevant journals, abstract books and conference proceedings.

Most recent search of the Group's Trials Register: 15 February 2012.

Selection criteria

All randomised and quasi-randomised trials involving agents that reduce gastric acidity compared to placebo or a comparator treatment.

Data collection and analysis

Both authors independently selected trials, assessed trial quality and extracted data.

Main results

Thirty-eight trials were identified from the searches. Sixteen trials, with 256 participants, were suitable for inclusion. Seven trials were limited to children and three trials enrolled only adults. Meta-analysis was not performed. However, one trial found that drug therapies that reduce gastric acidity improved gastro-intestinal symptoms such as abdominal pain; seven trials reported significant improvement in measures of fat malabsorption; and two trials reported no significant improvement in nutritional status. Only one trial reported measures of respiratory function and one trial reported an adverse effect with prostaglandin E2 analogue misoprostol. No trials have been identified assessing the effectiveness of these agents in improving quality of life, the complications of increased gastric acidity, or survival.

Authors' conclusions

Trials have shown limited evidence that agents that reduce gastric acidity are associated with improvement in gastro-intestinal symptoms and fat absorption. Currently, there is insufficient evidence to indicate whether there is an improvement in nutritional status, lung function, quality of life, or survival. We therefore recommend that large, multicentre, randomised controlled clinical trials are undertaken to evaluate these interventions.

Résumé

Traitements destinés à réduire l'acidité gastrique chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Contexte

La mauvaise absorption des graisses et des protéines contribue à détériorer l'état nutritionnel des personnes atteintes de mucoviscidose. L'altération de la fonction pancréatique peut également provoquer une augmentation de l'acidité gastrique, qui se traduit à son tour par des brûlures d'estomac, des ulcères gastro-duodénaux et par une réduction de l'efficacité de l’enzymothérapie pancréatique substitutive par voie orale. L'administration d'agents réduisant l'acidité gastrique a été utilisée en complément de l’enzymothérapie pancréatique afin d'améliorer l'absorption des graisses et les symptômes gastro-intestinaux chez les personnes atteintes de mucoviscidose. Il est important d'obtenir des données prouvant les effets bénéfiques potentiels des médicaments qui réduisent l'acidité gastrique chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Objectifs

Évaluer l’effet des traitements destinés à réduire l'acidité gastrique pour : l'état nutritionnel ; les symptômes associés à l'augmentation de l'acidité gastrique ; l'absorption des graisses ; la fonction pulmonaire ; la qualité de vie et la survie ; et déterminer s'il existe des effets indésirables associés à leur utilisation.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques constitué de références identifiées lors de recherches exhaustives dans les bases de données électroniques. Nous avons également effectué des recherches manuelles de revues pertinentes, de recueils de résumés et d'actes de conférence.

Date de la recherche la plus récente effectuée dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane : 15 février 2012.

Critères de sélection

Tous les essais randomisés et quasi-randomisés portant sur les agents qui réduisent l'acidité gastrique comparés à un placebo ou à un traitement comparatif.

Recueil et analyse des données

Les deux auteurs ont choisi les essais, évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante.

Résultats Principaux

Trente-huit essais ont été identifiés à partir de ces recherches. Seize essais portant sur 256 participants répondaient aux critères d'inclusion. Sept essais ne portaient que sur des enfants et trois essais n'incluaient que des adultes. Aucune méta-analyse n'a été effectuée. Cependant, un essai indiquait que les traitements réduisant l'acidité gastrique améliorent les symptômes gastro-intestinaux tels que les douleurs abdominales ; sept essais indiquaient une amélioration significative des résultats en matière de mauvaise absorption des graisses ; et deux essais n'indiquaient aucune amélioration de l'état nutritionnel. Seul un essai présentait des résultats sur la fonction respiratoire et un seul essai indiquait un effet indésirable du misoprostol (analogue de la prostaglandine E2). Aucun essai évaluant l'efficacité de ces agents dans l'amélioration de la qualité de vie, des complications liées à l'augmentation de l'acidité gastrique ou de la survie n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Les essais comportaient un nombre limité de preuves démontrant que les agents qui réduisent l'acidité gastrique sont associés à une amélioration des symptômes gastro-intestinaux et de l'absorption des graisses. Actuellement, on ne dispose pas de suffisamment d'éléments probants pour indiquer s'il se produit une amélioration de l'état nutritionnel, de la fonction pulmonaire, de la qualité de vie ou de la survie. Par conséquent, nous recommandons de réaliser des essais cliniques contrôlés randomisés multicentriques à grande échelle pour évaluer ces interventions.

Plain language summary

Drugs for reducing stomach acid for people with cystic fibrosis

Cystic fibrosis causes damage to the lungs and to the pancreas. The pancreas produces digestive enzymes which are needed for the body to absorb food. If the pancreas is damaged this can affect how you can absorb food. It can also increase acidity in the stomach, which may lead to heartburn and peptic ulcers. There are drugs that can reduce the amount of acid in the stomach. Trials of these drugs have shown that they can improve problems in the stomach and digestive system and in the absorption of fat. The review looked at 16 trials with a total of 256 children and adults. We were unable to combine the results from these trials due to their design. Individual trials reported some improvements in abdominal pain and fat absorption. However, the trials did not report improvements for other issues such as lung function, quality of life, or survival. The different drugs studied caused some adverse events; mainly diarrhoea (two people withdrew from one trial because of this) and bloating due to wind. There were few trials included in the review whose quality was not well reported. The results from these trials could not be combined and so did not allow us to reach firm conclusions about whether people with cystic fibrosis would benefit from taking these drugs. New long-term trials are needed to examine the benefits and possible adverse effects for people with cystic fibrosis taking these drugs.

Résumé simplifié

Traitements destinés à réduire l'acidité gastrique chez les personnes atteintes de mucoviscidose

Médicaments destinés à réduire l'acidité gastrique chez les personnes atteintes de mucoviscidose

La mucoviscidose provoque des lésions pulmonaires et pancréatiques. Le pancréas produit des enzymes digestives qui sont nécessaires à l'absorption des aliments par l'organisme. Les lésions du pancréas peuvent provoquer une altération de l'absorption des aliments et une augmentation de l'acidité gastrique qui peut se traduire par des brûlures d'estomac et des ulcères gastro-duodénaux. Il existe des médicaments capables de réduire la quantité d'acide dans l'estomac. Les essais réalisés sur ces médicaments ont montré qu'ils peuvent réduire les problèmes touchant le système gastro-intestinal et l'absorption des graisses. Cette revue a examiné 16 essais totalisant 256 enfants et adultes. Il nous a été impossible de combiner les résultats de ces essais en raison de leur conception. Les essais individuels indiquaient des améliorations en matière de douleurs abdominales et d'absorption des graisses. Cependant, les essais n'indiquaient aucune réduction des autres problèmes tels que la fonction pulmonaire, la qualité de vie ou la survie. Les différents médicaments étudiés ont provoqué des effets indésirables, principalement des diarrhées (deux personnes ont abandonné l'essai pour cette raison) et des ballonnements dus à l'accumulation de gaz intestinaux. La revue comprend quelques essais dont la qualité n'a pas été décrite de manière détaillée. Les résultats de ces essais n'ont pas pu être combinés et par conséquent ne nous ont pas permis de tirer des conclusions solides concernant l'effet bénéfique que pourraient avoir ces médicaments sur les personnes atteintes de mucoviscidose. De nouveaux essais à long terme sont nécessaires pour examiner les effets bénéfiques et les éventuels effets indésirables chez les personnes atteintes de mucoviscidose qui prennent ces médicaments.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français