Intervention Review

You have free access to this content

Naloxone for opiate-exposed newborn infants

  1. Thirimon Moe-Byrne1,
  2. Jennifer VE Brown1,
  3. William McGuire2,*

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 28 FEB 2013

Assessed as up-to-date: 31 JUL 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD003483.pub2


How to Cite

Moe-Byrne T, Brown JVE, McGuire W. Naloxone for opiate-exposed newborn infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 2. Art. No.: CD003483. DOI: 10.1002/14651858.CD003483.pub2.

Author Information

  1. 1

    Centre for Reviews and Dissemination, University of York, York, UK

  2. 2

    Hull York Medical School & Centre for Reviews and Dissemination, University of York, York, Y010 5DD, UK

*William McGuire, Hull York Medical School & Centre for Reviews and Dissemination, University of York, York, Y010 5DD, UK. William.McGuire@hyms.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 28 FEB 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Naloxone, a specific opiate antagonist, is available for the treatment of newborn infants with cardiorespiratory or neurological depression that may be due to intrauterine exposure to opiate. It is unclear whether newborn infants may benefit from this therapy and whether naloxone has any harmful effects.

Objectives

To determine the effect of naloxone as a treatment for newborn infants who have been exposed in utero to opiate.

Search methods

We searched the following databases in June 2012 for new studies published since the previous search in 2007: The Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2012, Issue 6), MEDLINE (OvidSP), MEDLINE In process & Other Non-Indexed Citations (OvidSP), EMBASE (OvidSP), CINAHL (EBSCO), Maternity and Infant Care (OvidSP) and PubMed. We searched for ongoing and completed trials in Clinical Trials.gov, metaRegister of Controlled Trials, WHO International Clinical Trials Registry Platform and the EU Clinical Trials Register. We checked the reference lists of relevant articles to identify further potentially relevant studies.

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing the administration of naloxone versus placebo, or no drug, or another dose of naloxone to newborn infants with suspected or confirmed in utero exposure to opiate.

Data collection and analysis

We extracted data using the standard methods of the Cochrane Neonatal Review Group with separate evaluation of trial quality and data extraction by two review authors and synthesis of data using risk ratio, risk difference and weighted mean difference.

Main results

We included nine trials that compared the effects of naloxone versus placebo or no drug in newborn infants exposed to maternal opiate analgesia prior to delivery. None of these trials specifically recruited infants with cardiorespiratory or neurological depression. The main outcomes reported were measures of respiratory function in the first six hours of life. There is some evidence that naloxone increases alveolar ventilation. The trials did not assess the effect on the primary outcomes of this review (admission to a neonatal unit and failure to establish breastfeeding).

Authors' conclusions

The existing evidence from randomised controlled trials is insufficient to determine whether naloxone confers any important benefits to newborn infants with cardiorespiratory or neurological depression that may be due to intrauterine exposure to opiate. Given concerns about the safety of naloxone in this context it may be appropriate to limit its use to randomised controlled trials that aim resolve these uncertainties.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Naloxone for opiate-exposed newborn infants

When a pregnant woman uses opiate medications (for example, pethidine, morphine and similar drugs) for pain relief in labour her newborn baby's breathing or heart rate may be depressed. Naloxone, a drug that counters the effects of opiates, is often used to help such newborns. This review did not find any evidence that naloxone reduces the need for assisted breathing or admission to neonatal care units for babies born after women used opiate-based pain relief in labour.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Naloxone pour les nouveau-nés exposés aux opiacés

Contexte

La naloxone, un antagoniste spécifique des opiacés, est disponible pour le traitement des nouveau-nés atteints d'une dépression cardiorespiratoire ou neurologique qui peut être due à une exposition intra-utérine aux opiacés. On ignore si les nouveau-nés peuvent tirer un bénéfice de cette thérapie et si la naloxone présente des effets nocifs.

Objectifs

Déterminer l'effet de la naloxone comme traitement pour les nouveau-nés ayant été exposés in utero aux opiacés.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons recherché dans les bases de données suivantes, en juin 2012, de nouvelles études publiées depuis la précédente recherche en 2007 : le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library 2012, numéro 6), MEDLINE (OvidSP), MEDLINE In process & Other Non-Indexed Citations (OvidSP), EMBASE (OvidSP), CINAHL (EBSCO), Maternity and Infant Care (OvidSP) et PubMed. Nous avons recherché des essais en cours et achevés sur le site Clinical Trials.gov, dans le méta-registre des essais contrôlés, dans le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) et dans le registre des essais cliniques de l'UE. Nous avons consulté les listes bibliographiques des articles pertinents afin d'identifier d'autres études potentiellement pertinentes.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés comparant l'administration de naloxone versus placebo, l'absence de médicament ou une autre dose de naloxone pour les nouveau-nés présentant une exposition in utero suspectée ou confirmée aux opiacés.

Recueil et analyse des données

Nous avons extrait les données à l'aide des méthodes standards du Groupe thématique Cochrane sur la néonatologie, avec une évaluation séparée de la qualité de l'essai et de l'extraction des données par deux auteurs de la revue et une synthèse des données à l'aide du rapport de risques, de la différence de risques et de la différence moyenne pondérée.

Résultats Principaux

Nous avons inclus neuf essais qui comparaient les effets de la naloxone versus placebo ou l'absence de médicament chez le nouveau-né exposé à un analgésique à base d'opiacés pris par la mère avant l'accouchement. Aucun de ces essais n'a spécifiquement recruté de nouveau-nés présentant une dépression cardiorespiratoire ou neurologique. Les principaux critères de jugement rapportés étaient des mesures de la fonction respiratoire au cours des six premières heures de vie. Certaines preuves indiquent que la naloxone augmente la ventilation alvéolaire. Les essais n'ont pas évalué l'effet sur les critères de jugement principaux de cette revue (admission dans une unité néonatale et échec de l'établissement de l'allaitement).

Conclusions des auteurs

Les preuves existantes issues d'essais contrôlés randomisés sont insuffisantes pour déterminer si la naloxone apporte des bénéfices importants aux nouveau-nés atteints d'une dépression cardiorespiratoire ou neurologique qui peut être due à une exposition intra-utérine aux opiacés. En raison des inquiétudes concernant la sécurité de la naloxone dans ce contexte, il peut être approprié de limiter son utilisation aux essais contrôlés randomisés qui ont pour objectif de lever ces incertitudes.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Naloxone pour les nouveau-nés exposés aux opiacés

Naloxone pour les nouveau-nés exposés aux opiacés

Lorsqu'une femme enceinte utilise des médicaments opiacés (par exemple la péthidine, la morphine et des médicaments semblables) pour soulager la douleur au cours du travail, la respiration ou la fréquence cardiaque de son bébé peuvent être dégradées. La naloxone, un médicament qui contre les effets des opiacés, est souvent utilisée pour aider ces nouveau-nés. Cette revue n'a trouvé aucune preuve indiquant que la naloxone réduisait la nécessité d'une assistance respiratoire ou d'une admission dans une unité de soins néonatals pour les bébés nés après que les femmes ont utilisé des anti-douleurs à base d'opiacés durant le travail.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Ministère de la Santé. Pour le Canada : Instituts de recherche en santé du Canada, ministère de la Santé du Québec, Fonds de recherche de Québec-Santé et Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.