Intervention Review

Triphasic versus monophasic oral contraceptives for contraception

  1. Huib AAM Van Vliet1,*,
  2. David A Grimes2,
  3. Laureen M Lopez2,
  4. Kenneth F Schulz3,
  5. Frans M Helmerhorst4

Editorial Group: Cochrane Fertility Regulation Group

Published Online: 9 NOV 2011

Assessed as up-to-date: 11 AUG 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD003553.pub3


How to Cite

Van Vliet HAAM, Grimes DA, Lopez LM, Schulz KF, Helmerhorst FM. Triphasic versus monophasic oral contraceptives for contraception. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 11. Art. No.: CD003553. DOI: 10.1002/14651858.CD003553.pub3.

Author Information

  1. 1

    Leiden University Medical Center, Department of Gynaecology, Division of Reproductive Medicine, Leiden, Netherlands

  2. 2

    FHI 360, Clinical Sciences, Research Triangle Park, North Carolina, USA

  3. 3

    FHI 360 and UNC School of Medicine, Quantitative Sciences, Research Triangle Park, North Carolina, USA

  4. 4

    Leiden University Medical Center, Department of Gynaecology, Division of Reproductive Medicine and Dept. of Clinical Epidemiology, Leiden, Netherlands

*Huib AAM Van Vliet, Department of Gynaecology, Division of Reproductive Medicine, Leiden University Medical Center, PO Box 9600, Albinusdreef 2, Leiden, NL 2300 RC, Netherlands. haam.vliet@worldonline.nl.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 9 NOV 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Side effects of oral contraceptive (OC) pills discourage adherence to and continuation of OC regimens. Strategies to decrease adverse effects led to the introduction of the triphasic OC in the 1980s. Whether triphasic OCs have higher accidental pregnancy rates than monophasic pills is unknown. Nor is it known if triphasic pills give better cycle control and fewer side effects than the monophasic pills.

Objectives

To compare triphasic OCs with monophasic OCs in terms of efficacy, cycle control, and discontinuation due to side effects.

Search methods

We searched the computerized databases of the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, POPLINE, EMBASE, and LILACS, as well as clinical trials databases (ClinicalTrials.gov and the World Health Organization Clinical Trials Registry Platform (ICTRP)) in May 2011. Additionally, we searched the reference lists of relevant articles. We also contacted researchers and pharmaceutical companies to identify other trials not found in our search.

Selection criteria

We included randomized controlled trials (RCTs) comparing any triphasic OC with any monophasic pill used to prevent pregnancy. Interventions had to include at least three treatment cycles.

Data collection and analysis

We assessed the studies found in the literature searches for possible inclusion and for their methodological quality. We contacted the authors of all included studies and of possibly randomized trials for supplemental information about the methods used and outcomes studied. We entered the data into RevMan and calculated odds ratios for the outcome measures of efficacy, breakthrough bleeding, spotting, withdrawal bleeding and discontinuation.

Main results

Of 23 trials included, 19 examined contraceptive effectiveness. The triphasic and monophasic preparations did not differ significantly. About half of the included trials reported favorable bleeding patterns, that is less spotting, breakthrough bleeding or amenorrhea, in triphasic versus monophasic OC users. However, meta-analysis was generally not possible due to differences in measuring and reporting the cycle disturbance data as well as differences in progestogen type and hormone dosages. No significant differences were found in the numbers of women who discontinued due to medical reasons, cycle disturbances, intermenstrual bleeding or adverse events.

Authors' conclusions

The available evidence is insufficient to determine whether triphasic OCs differ from monophasic OCs in effectiveness, bleeding patterns or discontinuation rates. Therefore, we recommend monophasic pills as a first choice for women starting OC use. Large, high-quality RCTs that compare triphasic and monophasic OCs with identical progestogens are needed to determine whether triphasic pills differ from monophasic OCs. Future studies should follow the recommendations of Belsey or Mishell on recording menstrual bleeding patterns and the CONSORT reporting guidelines.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Birth control pills with three phases versus one phase

Side effects of birth control pills may keep women from using them as planned. Attempts to decrease side effects led to the three-phase pill in the 1980s. Pills with three phases provide different amounts of hormones over three weeks. One-phase pills have the same amount of hormone for three weeks. Whether three-phase pills lead to more pregnancies is unknown. Nor is it known if the pills give better cycle control or fewer side effects. This review looked at whether three-phase pills worked as well as one-phase pills. It also studied whether women had fewer side effects with these pills.

We did a computer search for studies of pills with three phases versus pills with one phase in May 2011. We also wrote to researchers and manufacturers to find other trials. We included randomized trials in any language. The studies had to follow women for at least three treatment cycles.

We found 23 trials that looked at three-phase versus one-phase birth control pills. Many studies did not have good methods and the authors did not always report all their methods. The two types of pills did not differ in the numbers of women who got pregnant. About half of the trials found better bleeding patterns with the three-phase pill. The numbers of women who stopped using the pills were about the same for both types of pills.

The evidence was not strong enough to say whether the three-phase pill was better than the one-phase pill for pregnancy prevention, bleeding patterns, or continued use. Therefore, we recommend one-phase pills for women starting to use birth control pills. Large trials that are of good quality are needed to see if pills with three phases work better than those with one phase.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Triphasic versus monophasic oral contraceptives for contraception

Contexte

Les effets secondaires des pilules contraceptives orales (CO) découragent l’observance et la poursuite de ces traitements. Les stratégies visant à diminuer les effets indésirables ont conduit à l’introduction de la pilule CO triphasique dans les années 1980. On ignore si les pilules CO triphasiques ont des taux de grossesses accidentelles plus élevés que les pilules monophasiques. On ignore également si les pilules triphasiques permettent un meilleur contrôle du cycle et présentent moins d’effets secondaires que les pilules monophasiques.

Objectifs

Comparer les pilules CO triphasiques aux pilules CO monophasiques en termes d’efficacité, de contrôle du cycle et d’arrêt dû aux effets secondaires.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données informatisées du registre Cochrane sur les essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE, POPLINE, EMBASE et LILACS ainsi que dans les bases de données d'essais cliniques (ClinicalTrials.gov et le système d’enregistrement des essais cliniques (ICTRP) de l’Organisation Mondiale de la Santé) en mai 2011. Nous avons également cherché dans les références bibliographiques des articles pertinents, et contacté des chercheurs et des compagnies pharmaceutiques afin d’identifier d’autres essais non trouvés lors de notre recherche.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant les pilules CO triphasiques aux pilules monophasiques utilisées pour prévenir une grossesse. Les interventions devaient inclure au moins trois cycles de traitement.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué l’éventuelle inclusion et la qualité méthodologique des études trouvées lors des recherches de la littérature. Nous avons contacté les auteurs de toutes les études incluses et des possibles essais randomisés afin d’obtenir des informations supplémentaires sur les méthodes utilisées et les critères de jugement étudiés. Nous avons saisi les données dans RevMan et calculé les Odds ratios pour les mesures des critères de jugement concernant l’efficacité, les métrorragies, les saignements vaginaux de faible abondance, l’hémorragie de privation et l’arrêt de l’étude.

Résultats Principaux

Sur les 23 essais inclus, 19 ont examiné l’efficacité contraceptive. Les présentations triphasiques et monophasiques ne différaient pas de manière significative. Environ la moitié des essais ont fait état de profils de saignement favorables, à savoir moins de saignements vaginaux de faible abondance, de métrorragies ou d’aménorrhées, chez les utilisatrices de la pilule CO triphasique comparées aux utilisatrices de la pilule CO monophasique. Cependant, une méta-analyse n’a pas été possible en raison de différences au niveau de la mesure et du rapport des données sur les perturbations du cycle, ainsi qu’au niveau du type de progestatif et des dosages d’hormones. Aucune différence significative n’a été notée quant au nombre de femmes ayant arrêté l’étude pour des raisons médicales, des perturbations du cycle, des métrorragies ou des événements indésirables.

Conclusions des auteurs

Les preuves disponibles ne sont pas suffisantes pour permettre de déterminer si les pilules CO triphasiques diffèrent des pilules CO monophasiques en termes d’efficacité, de profils de saignement ou de taux d’arrêt de l’étude. Par conséquent, nous recommandons les pilules monophasiques en premier choix chez les femmes qui commencent à utiliser une pilule CO. Des essais contrôlés randomisés de haute qualité à grande échelle comparant les pilules CO triphasiques et monophasiques à des progestatifs identiques doivent être réalisés afin de déterminer si les pilules triphasiques diffèrent des pilules CO monophasiques. Les futures études devront suivre les recommandations de Belsey ou de Mishell sur l’enregistrement des profils de saignements menstruels ainsi que les recommandations CONSORT sur le rapport des données.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Triphasic versus monophasic oral contraceptives for contraception

Pilules contraceptives à trois phases comparées à une phase

Les effets secondaires des pilules contraceptives peuvent empêcher les femmes de les utiliser comme prévu. Les tentatives visant à diminuer les effets secondaires ont permis d’élaborer la pilule à trois phases dans les années 1980. Les pilules à trois phases fournissent des quantités différentes d’hormones pendant trois semaines. Les pilules à une phase comportent la même quantité d’hormones pendant trois semaines. On ignore si les pilules à trois phases ont abouti à un nombre plus élevé de grossesses. On ignore également si ces pilules permettent un meilleur contrôle du cycle ou présentent moins d’effets secondaires. Cette revue a étudié si les pilules à trois phases étaient tout aussi efficaces que les pilules à une phase. Elle a également voulu examiner si les effets secondaires étaient moindres avec ces pilules.

Nous avons mené une recherche informatique pour trouver des études comparant les pilules à trois phases et les pilules à une phase en mai 2011. Nous avons également écrit aux chercheurs et aux fabricants pour obtenir d’autres essais. Nous avons inclus des essais randomisés dans n’importe quelle langue. Les études devaient suivre les femmes pendant au moins trois cycles de traitement.

Nous avons trouvé 23 essais comparant les pilules contraceptives à trois phases et les pilules contraceptives à une phase. De nombreuses études ne suivaient pas de bonnes méthodologies et les auteurs n’ont pas systématiquement communiqué toute leur méthodologie. Les deux types de pilule ne différaient pas quant au nombre de femmes tombées enceintes. Environ la moitié des essais ont signalé de meilleurs profils de saignement avec la pilule à trois phases. Le nombre de femmes ayant arrêté de prendre la pilule était quasiment identique pour les deux types de pilule.

Les preuves n’étaient pas suffisamment concluantes pour affirmer que la pilule à trois phases est meilleure que la pilule à une phase dans la prévention de la grossesse, les profils de saignement ou la poursuite de l'utilisation. Par conséquent, nous recommandons les pilules à une phase pour les femmes commençant à utiliser des pilules contraceptives. Des essais à grande échelle de bonne qualité doivent être réalisés pour déterminer si les pilules à trois phases sont plus efficaces que celles à une phase.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français