Intervention Review

Intramuscular penicillin for the prevention of early onset group B streptococcal infection in newborn infants

  1. Paul G Woodgate1,*,
  2. Vicki Flenady2,
  3. Peter A Steer3

Editorial Group: Cochrane Neonatal Group

Published Online: 19 APR 2004

Assessed as up-to-date: 23 JAN 2004

DOI: 10.1002/14651858.CD003667.pub2


How to Cite

Woodgate PG, Flenady V, Steer PA. Intramuscular penicillin for the prevention of early onset group B streptococcal infection in newborn infants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 2. Art. No.: CD003667. DOI: 10.1002/14651858.CD003667.pub2.

Author Information

  1. 1

    Mater Mothers' Hospital, Dept of Neonatology, South Brisbane, Queensland, Australia

  2. 2

    Mater Health Services, Translating Research Into Practice (TRIP) Centre - Mater Medical Research Institute, Woolloongabba, Queensland, Australia

  3. 3

    Children's Health Services District, Queensland Health, School of Medicine, Faculty of Health Sciences, University of Queensland, Brisbane, Queensland, Australia

*Paul G Woodgate, Dept of Neonatology, Mater Mothers' Hospital, Raymond Terrace, South Brisbane, Queensland, 4101, Australia. Paul.Woodgate@mater.org.au.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 APR 2004

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Background

Early-onset group B streptococcal disease (EOGBSD) is the most frequent cause of serious infection in the newborn period. Current strategies used to prevent EOGBSD are focused upon maternal antibiotic prophylaxis to reduce transmission of GBS to the infant. Observational studies have suggested that the administration of intramuscular penicillin to the newborn immediately following delivery may be an effective strategy to reduce the incidence of EOGBSD.

Objectives

To determine if the administration of intramuscular penicillin to newborns at birth is a safe and effective method to prevent morbidity and mortality from EOGBSD.

Search methods

The standard search strategy of the Neonatal Review Group was used. This included searches of electronic databases: Oxford Database of Perinatal Trials, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library Issue 1, 2004), and MEDLINE (1966 - Dec 2003); and previous reviews including cross references, expert informants and journal hand searching in the English language as well as conference and symposia proceedings published in Pediatric Research.

Selection criteria

Randomised trials in which intramuscular penicillin was administered as prophylaxis for EOGBSD within four hours of birth.

Outcomes considered were EOGBSD, neonatal mortality, late-onset GBSD, neonatal sepsis, and other secondary outcomes such as neurodevelopmental status and length of hospital stay.

Data collection and analysis

The search for and assessment of trials for inclusion, quality assessment and data extraction were undertaken independently by the reviewers. Meta-analysis was not undertaken as data from only one trial is included in this review. Data were analysed using relative risk (RR) with 95% confidence intervals (CI).

Main results

One randomised controlled trial was included in this review. In this trial of 1187 infants of birthweight 501 to 2000 grams, there were no significant differences found for the outcomes of EOGBSD (RR 0.73; 95%CI 0.32, 1.62), or neonatal mortality (RR 0.78; 95% CI 0.55, 1.11). No other outcomes were able to be assessed.

Authors' conclusions

This review does not support the routine use of intramuscular penicillin to prevent EOGBSD in newborn infants. There is a discrepancy between this finding and the results of a number of larger non-randomised trials. Explanations for this are proposed. There is a need for this intervention to be tested as a component of the existing prevention strategies in widespread use.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Intramuscular penicillin for the prevention of early onset group B streptococcal infection in newborn infants

Not enough evidence to know whether giving antibiotics as a routine to new born babies reduces group B streptococcus infection in the first week of life. Group-B Streptococcus (GBS) is a common bacteria which can be passed from the mother to the newborn and can lead to infection in the first week of life (neonatal Early Onset Group-B Streptococcal Disease or EOGBSD). Although rare, (approximately one per thousand births) it is the most common cause of serious infection in newborn babies. Currently, usual management to reduce the risk of infection is to give antibiotics to women at increased risk in labour and to observe the newborn baby closely for signs of infection. Giving an injection of penicillin immediately after birth to newborn babies routinely has been proposed as another way of preventing infection. This review included only one trial and does not have enough data to show whether treating the newborn with intramuscular penicillin should be used to prevent infection in newborn babies. Good quality trials are needed.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Pénicilline intramusculaire pour prévenir l'infection streptococcique du groupe B à début précoce chez les nouveau-nés

Contexte

L'infection à streptocoques du groupe B à début précoce (ISGBDP) est la cause d'infection grave la plus fréquente au cours de la période néonatale. À l'heure actuelle, les stratégies de prévention de l'ISGBDP consistent à administrer une antibiothérapie prophylactique à la mère afin de prévenir la transmission du SGB au nouveau-né. Des études observationnelles ont suggéré que l'administration de pénicilline intramusculaire au nouveau-né immédiatement après la naissance pourrait être efficace pour réduire l'incidence de l'ISGBDP.

Objectifs

Déterminer si l'administration de pénicilline intramusculaire aux nouveau-nés dès la naissance est sûre et efficace pour prévenir la morbidité et la mortalité associées à l'ISGBDP.

Stratégie de recherche documentaire

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue sur la néonatologie a été utilisée. Cela inclut notamment des recherches dans les bases de données électroniques : Oxford Database of Perinatal Trials, registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 1, 2004) et MEDLINE (1966 - décembre 2003) ; ainsi que l'examen des revues précédentes, y compris les références croisées, des contacts avec des experts et des recherches manuelles dans des publications de langue anglaise ainsi que les actes de congrès et de symposium publiés dans Pediatric Research.

Critères de sélection

Les essais randomisés portant sur l'administration prophylactique de pénicilline intramusculaire dans l'ISGBDP dans les quatre heures suivant la naissance.

Les critères de jugement examinés étaient l'ISGBDP, la mortalité néonatale, l'ISGB à début tardif, la sepsie néonatale et d'autres critères de jugement secondaires, tels que le statut de développement neurologique et la durée de séjour à l'hôpital.

Recueil et analyse des données

La recherche et l'évaluation des essais à inclure, l'évaluation de la qualité et l'extraction des données ont été effectuées par les évaluateurs de manière indépendante. Aucune méta-analyse n'a pu être effectuée car les données incluses dans cette revue provenaient d'un seul essai. Les données ont été analysées à l'aide du risque relatif (RR), avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux

Un essai contrôlé randomisé a été inclus dans cette revue. Dans cet essai portant sur 1 187 nourrissons de poids de naissance compris entre 501 et 2 000 grammes, aucune différence significative n'était observée concernant les critères de jugement de l'ISGBDP (RR de 0,73 ; IC à 95 %, entre 0,32 et 1,62), ou de la mortalité néonatale (RR de 0,78 ; IC à 95% entre 0,55 et 1,11). Aucun autre critère de jugement n'a pu être évalué.

Conclusions des auteurs

Aucun autre critère de jugement n'a pu être évalué.Ce résultat contredit les conclusions de plusieurs essais non randomisés à plus grande échelle. Des explications ont été proposées. Cette intervention devrait être testée en tant qu'élément intégré aux stratégies de prévention existantes couramment utilisées.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Pénicilline intramusculaire pour prévenir l'infection streptococcique du groupe B à début précoce chez les nouveau-nés

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer si l'administration systématique d'antibiotiques aux nouveau-nés permet de réduire l'infection streptococcique du groupe B au cours de la première semaine de vie. Le Streptocoque du groupe B (SGB) est une bactérie courante qui peut être transmise par la mère au nouveau-né et peut provoquer une infection au cours de la première semaine de vie (infection néonatale à streptocoques du groupe B à début précoce ou ISGBDP). Quoique rare (environ 1 cas pour 1 000 naissances), il s'agit de la cause d'infection grave la plus courante chez les nouveau-nés. À l'heure actuelle, la prise en charge classique visant à réduire le risque d'infection consiste à administrer des antibiotiques aux femmes à haut risque pendant le travail et à examiner attentivement le bébé afin de détecter tout signe d'infection. Il a été suggéré que l'administration systématique d'une injection de pénicilline aux nouveau-nés immédiatement après la naissance pourrait également permettre de prévenir l'infection. Cette revue portait sur un seul essai et n'a pas identifié suffisamment de données pour déterminer si l'administration de pénicilline intramusculaire aux nouveau-nés devrait être utilisée dans la prévention de l'infection. Des essais de bonne qualité sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

背景

新生兒肌肉注射盤尼西林以預防早發性B群鏈球菌感染

早發性B群鏈球菌疾病[Earlyonset group B streptococcal disease (EOGBSD)]是新生兒時期嚴重感染最常見原因,目前預防EOGBSD的策略著重在母親抗生素預防來減少B群鏈球菌 (GBS,group B streptococcus) 傳染給嬰兒,觀察性的研究暗示生產後立即肌肉注射penicillin可以有效減少EOGBSD的發生率。

目標

判斷新生兒出生時肌肉注射penicillin來預防EOGBSD引起罹病及死亡的安全性及有效性。

搜尋策略

使用Neonatal Review Group的標準搜尋策略,搜尋以下電子資料庫:Oxford Database of Perinatal Trials、Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library Issue 1, 2004) 、MEDLINE (1966  Dec 2003) ,以及之前的文獻回顧,包括相關參考資料、專家意見、手動搜尋英文期刊及Pediatric Research發表的會議紀錄。

選擇標準

出生後四小時內肌肉注射penicillin來預防EOGBSD的隨機試驗,後果評估包括EOGBSD、新生兒死亡、晚發性GBS疾病、新生兒敗血症、其他續發後果 (如神經發展) 及住院時間長短。

資料收集與分析

關於試驗的收案、品質評估、資料萃取由評論家個別完成,因為本次回顧只有一個試驗,所以沒有做統合分析,資料分析使用95% confidence intervals (CI) 的relative risk (RR) 。

主要結論

一個隨機控制試驗被囊括進本次回顧,這個試驗包括1187個出生體重501 – 2000克的嬰兒,對EOGBSD的後果並無差異 (RR 0.73; 95% CI 0.32, 1.62) ,新生兒死亡率也無差異 (RR 0.78; 95% CI 0.55, 1.11) ,其他結果則無法評估。

作者結論

本次回顧不支持新生兒肌肉注射penicillin預防EOGBSD的常規使用,這個發現跟大規模的非隨機試驗結果有所出入,也試著提出解釋,把這個措施納入廣泛預防措施仍需要進一步試驗。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院林千裕翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

沒有足夠證據來得知是否常規給予新生兒抗生素可以減少出生後第一週的GBS感染,GBS是可以從媽媽傳給新生兒的常見細菌且導致出生後第一週的感染 (新生兒早發性B群鏈球菌感染,EOGBSD) ;雖然罕見 (大約1/1000) ,但為新生兒嚴重感染最常見的原因。目前減少感染的作法是給予高危險生產的婦女抗生素及密切觀察新生兒的感染徵象;生產後立刻給予新生兒抗生素被認為是另一個預防感染的作法,本次文獻回顧包含一個試驗而沒有足夠證據顯示這種作法可以預防感染,需要更進一步的試驗。

 

Laienverständliche Zusammenfassung

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要
  7. Laienverständliche Zusammenfassung

Intramuskuläres Penicillin zur Prävention einer Frühinfektion durch Gruppe B Streptokokken bei Neugeborenen

Es gibt nicht genügend Evidenz um zu klären, ob die Gabe von Antibiotika bei Neugeborenen eine Gruppe B Streptokokken-Infektion in der ersten Lebenswoche reduziert. Gruppe B Streptokokken (GBS) sind häufig vorkommende Bakterien, die von der Mutter an das Neugeborene weitergegeben werden können und die zu einer Infektion in der ersten Lebenswoche (neonatale Frühsepsis [Blutvergiftung bei Neugeborenen] Gruppe B Streptokokken Erkrankung) führen können. Obwohl selten (ca. eine pro tausend Geburten), ist dies die häufigste Ursache von schweren Infektionen bei Neugeborenen. Derzeit ist üblich, um das Risiko einer Infektion zu minimieren, Frauen mit erhöhtem Risiko bei der Geburt Antibiotika zu verabreichen und das Neugeborene eng auf Anzeichen einer Infektion zu beobachten. Die routinemäßige Verabreichung einer Injektion von Penicillin unmittelbar nach der Geburt bei Neugeborenen wurde als ein anderer Weg zur Vermeidung von Infektionen vorgeschlagen. Diese Übersichtsarbeit schloss nur eine Studie ein und enthält nicht genügend Daten, um zu zeigen, ob die Behandlung des Neugeborenen mit intramuskulärem (in den Skelettmuskel gespritztem) Penicillin eingesetzt werden sollte, um Infektionen bei Neugeborenen zu verhindern. Es werden Studien von guter Qualität benötigt.

Anmerkungen zur Übersetzung

C. Heidt, Koordination durch Cochrane Schweiz