Intervention Review

Art therapy for schizophrenia or schizophrenia-like illnesses

  1. Rachel Ruddy1,*,
  2. David Milnes2

Editorial Group: Cochrane Schizophrenia Group

Published Online: 19 OCT 2005

Assessed as up-to-date: 25 JUL 2005

DOI: 10.1002/14651858.CD003728.pub2

How to Cite

Ruddy R, Milnes D. Art therapy for schizophrenia or schizophrenia-like illnesses. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 4. Art. No.: CD003728. DOI: 10.1002/14651858.CD003728.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Leeds, Academic Unit of Psychiatry & Behavioural Sciences, Leeds, UK

  2. 2

    Acomb Medical Centre, York, UK

*Rachel Ruddy, Academic Unit of Psychiatry & Behavioural Sciences, University of Leeds, 15 Hyde Terrace, Leeds, LS2 9LT, UK. R.A.Ruddy@leeds.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 OCT 2005

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Many people with schizophrenia or schizophrenia-like illnesses continue to experience symptoms in spite of medication. In addition to medication, creative therapies, such as art therapy, may be helpful. Art therapy allows exploration of the patient's inner world in a non-threatening way through a therapeutic relationship and the use of art materials. It was mainly developed in adult psychiatric inpatient units and was designed for use with people for whom verbal psychotherapy would be impossible.

Objectives

To review the effects of art therapy as an adjunctive treatment for schizophrenia compared with standard care and other psychosocial interventions.

Search methods

We updated the search of the Cochrane Schizophrenia Group's Register (February 2005), hand searched reference lists and 'Inscape' (the Journal of the British Association of Art Therapists), and contacted relevant authors.

Selection criteria

We included all randomised controlled trials that compared art therapy with standard care or other psychosocial interventions for schizophrenia.

Data collection and analysis

We reliably selected, quality assessed and extracted data from the studies. We excluded data where more than 50% of participants in any group were lost to follow up. For continuous outcomes we calculated a weighted mean difference and its 95% confidence interval. For binary outcomes we calculated a fixed effects risk ratio (RR), its 95% confidence interval (CI) and a number needed to treat (NNT).

Main results

The search identified 61 reports but only two studies (total n=137) met the inclusion criteria. Both compared art therapy plus standard care with standard care alone. More people completed the therapy if allocated to the art therapy group compared with standard care in the short (n=90, 1 RCT, RR 0.97 CI 0.41 to 2.29), medium (n=47, 1 RCT, RR 0.34 CI 0.15 to 0.80) and long term (n=47, 1 RCT, RR 0.96 CI 0.57 to 1.60). Data from one mental state measure (SANS) showed a small but significant difference favouring the art-therapy group (n=73, 1 RCT, WMD -2.3 CI -4.10 to -0.5). In the short term, a measure of social functioning (SFS) showed no clear difference between groups in endpoint scores (n=70, 1 RCT, WMD 7.20 CI -2.53 to 16.93) and quality of life, as measured by the PerQoL, did not indicate effects of art therapy (n=74, 1 RCT, WMD 0.1 CI -2.7 to 0.47).

Authors' conclusions

Randomised studies are possible in this field. Further evaluation of the use of art therapy for serious mental illnesses is needed as its benefits or harms remain unclear.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Art therapy for schizophrenia or schizophrenia-like illnesses

Most people with schizophrenia or schizophrenia-like illnesses will be treated with medication, although on average, 5-15% will continue to experience symptoms in spite of this. This review explores whether art therapy, one of a number of creative therapies, could be beneficial when used in addition to medication. The British Association of Art Therapists definition of Art Therapy is "the use of art materials for self-expression and reflection in the presence of a trained art therapist. Clients who are referred to art therapy need not have previous experience or skill in art, the art therapist is not primarily concerned with making an aesthetic or diagnostic assessment of the client's image. The overall aim of its practitioners is to enable a client to effect change and growth on a personal level through the use of art materials in a safe and facilitating environment." It has proved to be difficult to estimate how widely this intervention is available. However, there are descriptions of its use with people with schizophrenia, individually and in groups, in inpatient and outpatient settings as well as in the private sector.

Unfortunately we only found two randomised controlled trials that studied the use of art therapy for people with schizophrenia. Both studies did not include enough participants to make the results meaningful and we were unable to draw clear conclusions regarding the benefits or harms of art therapy from these studies. More research is needed to determine the value of art therapy in this population.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Art-thérapie dans la schizophrénie ou les troubles schizophréniformes

Contexte

De nombreux patients atteints de schizophrénie ou de troubles schizophréniformes restent symptomatiques malgré le traitement. Les thérapies créatives, telles que l'art-thérapie, peuvent être utiles en complément des médicaments. L'art-thérapie permet au patient d'explorer son univers intérieur de manière rassurante par le biais d'une relation thérapeutique et de l'utilisation de matériel artistique. Elle a été principalement développée dans des services hospitaliers psychiatriques pour adultes et a été conçue pour aider les patients pour lesquels une psychothérapie par la parole aurait été impossible.

Objectifs

Examiner les effets de l'art-thérapie en tant que traitement complémentaire dans la schizophrénie par rapport à des soins standard et d'autres interventions psychosociales.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons mis à jour la recherche en consultant le registre du groupe Cochrane sur la schizophrénie (février 2005), effectué une recherche manuelle dans les références bibliographiques et Inscape (la revue de la British Association of Art Therapists) et contacté les auteurs concernés.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés comparant une art-thérapie à des soins standard ou d'autres interventions psychosociales dans la schizophrénie.

Recueil et analyse des données

Nous avons sélectionné les études, évalué la qualité et extrait les données de manière fiable. Les données ont été exclues lorsque plus de 50 % des participants de n'importe quel groupe étaient perdus de vue. Pour les résultats continus, nous avons calculé une différence moyenne pondérée et son intervalle de confiance à 95 %. Pour les résultats binaires, nous avons calculé un risque relatif (RR) à effets fixes, son intervalle de confiance (IC) à 95 % et le nombre de sujets à traiter (NST).

Résultats Principaux

La recherche nous a permis d'identifier 61 rapports, mais deux études seulement (n total = 137) remplissaient les critères d'inclusion. Toutes deux comparaient une art-thérapie + soins standard aux soins standard seuls. Davantage de participants du groupe de l'art-thérapie allaient jusqu'au bout du traitement par rapport aux soins standard à court terme (n = 90, 1 ECR, RR de 0,97, IC entre 0,41 et 2,29), moyen terme (n = 47, 1 ECR, RR de 0,34, IC entre 0,15 et 0,80) et long terme (n = 47, 1 ECR, RR de 0,96, IC entre 0,57 et 1,60). Les données d'une mesure de l'état mental (SANS) montraient une petite différence significative en faveur du groupe de l'art-thérapie (n = 73, 1 ECR, DMP de -2,3, IC entre -4,10 et -0,5). À court terme, une mesure du fonctionnement social (SFS) ne révélait aucune différence notable entre les groupes concernant les scores en fin d'étude (n = 70, 1 ECR, DMP de 7,20, IC entre -2,53 et 16,93) et la qualité de vie, mesurée par le score PerQoL, ne révélait aucun effet de l'art-thérapie (n = 74, 1 ECR, DMP de 0,1, IC entre -2,7 et 0,47).

Conclusions des auteurs

Des études randomisées sont possibles dans ce domaine. De nouvelles évaluations de l'utilisation de l'art-thérapie dans les troubles mentaux graves sont nécessaires afin d'établir ses effets bénéfiques ou délétères.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Art-thérapie dans la schizophrénie ou les troubles schizophréniformes

Art-thérapie dans la schizophrénie ou les troubles schizophréniformes

La plupart des patients atteints de schizophrénie ou de troubles schizophréniformes se voient administrer des médicaments, mais 5 à 15 % en moyenne continuent de présenter des symptômes malgré le traitement. L'objectif de cette revue est de déterminer si l'art-thérapie, l'une des thérapies créatives, pourrait être bénéfique en complément des médicaments. La British Association of Art Therapists définit l'art-thérapie comme l'utilisation de matériel artistique pour promouvoir l'expression personnelle et la réflexion en présence d'un artothérapeute formé à cet effet. Il n'est pas nécessaire que les patients orientés vers l'art-thérapie aient de l'expérience ou des compétences artistiques, puisque la principale préoccupation de l'artothérapeute n'est pas d'effectuer une évaluation esthétique ou diagnostique de l'œuvre produite par le patient. L'objectif global des praticiens est de permettre au patient de mettre en œuvre des changements et de se développer au niveau personnel en utilisant du matériel artistique dans un environnement sûr et stimulant. Il s'est avéré difficile d'estimer dans quelle mesure cette intervention était disponible. Son utilisation a cependant été décrite chez des patients schizophrènes, de manière individuelle ou en groupes, dans des environnements hospitaliers et de consultation externe ainsi que dans le secteur privé.

Malheureusement, nous n'avons identifié que deux essais contrôlés randomisés étudiant l'utilisation de l'art-thérapie chez des patients schizophrènes. Ces deux études ne recrutaient pas suffisamment de participants pour apporter des résultats solides, et nous ne sommes pas en mesure de tirer de conclusions définitives concernant les effets bénéfiques ou délétères de l'art-thérapie sur la base de ces études. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer la valeur de l'art-thérapie pour cette population.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

精神分裂症或類精神分裂症疾患的藝術治療

許多精神分裂症或類精神分裂症疾患的患者即使在藥物治療下仍持續經驗到症狀。除了藥物治療之外,創造性的治療,例如藝術治療可能會是有幫助的。藝術治療藉由治療關係以及藝術材料的使用,允許患者以不具威脅性的方式探索其內在世界。它主要是從成人精神科住院單位發展出來的,設計用於無法使用語言進行心理治療的患者。

目標

評估藝術治療作為精神分裂症的附加治療,與標準照護、其他社會心理介入相比較的效果。

搜尋策略

我們更新Cochrane Schizophrenia Group's Register的搜尋(2005年2月), 手動搜尋參考文獻名單與‘Inscape’ (the Journal of the British Association of Art Therapists), 並與相關的作者聯繫。

選擇標準

我們納入所有對精神分裂症患者,比較藝術治療與標準照顧或其他社會心理介入的隨機對照試驗。

資料收集與分析

我們一致性地選擇,評估其品質並從研究擷取資料。若任何一組的參與者在追蹤期流失50%以上,我們就排除這個研究的資料。對於連續結果變項,我們計算加權平均差異與其95%信賴區間。對於二分結果變項,我們計算固定效果的風險比率(RR),95%信賴區間(CI)與益一需治數(NNT)。

主要結論

搜尋找到61篇研究,但只有2個研究(總共137位參與者)符合納入的標準。2篇研究都是藝術治療加上標準照護與單獨實施標準照護相比較。如果被分派到藝術治療組,與標準照護組相比,在短期(n = 90, 1 RCT, RR 0.97 CI 0.41 to 2.29)、中期(n = 47, 1 RCT, RR 0.34 CI 0.15 to 0.80)、長期(n = 47, 1 RCT, RR 0.96 CI 0.57 to 1.60)都有較多的人完成治療。從一個心智狀態評估(SANS)的資料顯示一個小卻顯著的差異,在藝術治療組的效果較好(n = 73, 1 RCT, WMD −2.3 CI −4.10 to −0.5)。短期而言,兩組在治療後,在社會功能的評估(SFS)上沒有清楚的差異(n = 73, 1 RCT, WMD −2.3 CI −4.10 to −0.5)。在生活品質上,以PerQoL來測量,並沒有顯示出藝術治療的效果(n = 74, 1 RCT, WMD 0.1 CI −2.7 to 0.47)。

作者結論

隨機研究在這個領域是可能的。更多對嚴重心智疾病患者使用藝術治療的評估是需要的,因為它的效益或傷害仍舊是不清楚的。

翻譯人

本摘要由彰化基督教醫院陳美雀翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

許多精神分裂症或類精神分裂症患者都被以藥物來治療,雖然平均而言,即使服用藥物仍有5 – 15%會持續經驗到症狀。這篇回顧探討是否在藥物治療之外加上藝術治療,一種創造性的治療,可能是有效益的。英國藝術治療學會對於藝術治療的定義是「在受過訓練的藝術治療師的帶領下,使用藝術材料來作自我表達與反思。被轉介進行藝術治療的個案不需要先有藝術的經驗或技巧。藝術治療師主要關心的不是對個案的圖像做出美學的或診斷性的評估。整體的目標是在安全而促進的環境中,藉由藝術材料的使用,促使個案去改變並在個人的層次成長。」要評估這項介入的資源有多廣泛已被證明是困難的。然而,還是有關於藝術治療使用在精神分裂症患者的描述,不管是個別的或團體的,住院的或門診的以及在診所。不幸的是,我們只找到兩篇隨機對照試驗,研究對精神分裂症患者使用藝術治療的療效。兩篇研究都沒有包含足夠的參與者讓結果有意義,所以關於藝術治療的療效或傷害,我們無法從這些研究得到清楚的結論。將來需要更多的研究,來決定在這個族群使用藝術治療的價值。