Get access

Oral immunoglobulin for the treatment of rotavirus diarrhea in low birth weight infants

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Rotavirus infection is the most common neonatal nosocomial viral infection. It is a major health problem worldwide. Epidemics with the newer P(6)G9 strains have been reported in neonatal units globally. These strains can cause severe symptoms in most infected infants. Infection control measures become necessary and the utilization of hospital resources increase. Local mucosal immunity in the intestine to rotavirus is important in the resolution of infection and protection against subsequent infections. Boosting local immunity by oral administration of anti-rotaviral immunoglobulin preparations might be a useful strategy in treating rotaviral infections, especially in low birth weight babies.

Objectives

To determine the effectiveness and safety of oral immunoglobulin preparations for the treatment of rotavirus diarrhea in hospitalized low birth weight infants (birth weight less than 2500 g)

Search methods

Electronic databases including The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL, The Cochrane Library, Issue 3, 2004), MEDLINE, EMBASE and CINAHL, Biological Abstracts (BIOSIS) were searched by the strategy outlined in the protocol. Science Citation Index search for all articles that referenced Barnes 1982 were searched. The proceedings of the Pediatric Academic Societies published online at 'Abstracts Online' were searched. Ongoing registered trials at www.clinicaltrials.gov and www.controlled-trials.com were searched. Authors prominent in the field were contacted for any unpublished articles and more information on published articles was sought. Reference lists of identified clinical trials and personal files were also reviewed. The above search was updated in July 2011.

Selection criteria

The criteria used to select studies for inclusion were:
1) Design: randomized or quasi-randomized controlled trials
2) Hospitalized low birth weight infants with rotavirus diarrhea
3) Intervention: Oral immunoglobulin preparations compared to placebo or no intervention
4) At least one of the following outcomes were reported: All cause mortality during hospital stay, mortality due to rotavirus infection during hospital stay, duration of diarrhea, need for rehydration, duration of viral excretion, duration of infection control measures, length of hospital stay in days, recurrent diarrhea or chronic diarrhea

Data collection and analysis

The two reviewers were to independently abstract data from eligible trials. No data were available for analysis.

Main results

No eligible randomized controlled trials were found.

Authors' conclusions

No randomized controlled trials that assessed the effectiveness or safety of oral immunoglobulin preparations for the treatment of rotavirus diarrhea in hospitalized low birth weight infants were found. Clinical trials that address the issue of oral immunoglobulin treatment of rotavirus infection are needed.

Résumé scientifique

Contexte

L'infection à rotavirus représente l'infection virale nosocomiale néonatale la plus courante. Elle constitue un problème de santé majeur à l'échelle mondiale. Des épidémies provoquées par les nouvelles souches P(6)G9 ont été signalées dans les unités de soins néonataux du monde entier. Ces souches peuvent occasionner de graves symptômes chez les nourrissons les plus infectés.

Des mesures de prévention de l'infection deviennent nécessaires et l'utilisation des ressources hospitalières s'intensifie. L'immunité locale au rotavirus au niveau des muqueuses de l'intestin joue un rôle important dans la résolution de l'infection et dans la protection contre des infections consécutives. Le renforcement de l'immunité locale par l'administration orale de préparations d'immunoglobulines anti-rotavirus pourrait s'avérer une stratégie utile pour traiter les infections à rotavirus, tout particulièrement chez les bébés de faible poids de naissance.

Objectif

Déterminer l'efficacité en pratique et l'innocuité des préparations d'immunoglobulines orales pour le traitement de la diarrhée à rotavirus chez les nourrissons de faible poids de naissance (poids de naissance inférieur à 2 500 g) hospitalisés.

Stratégie de recherche

Une recherche a été effectuée dans des bases de données électroniques, notamment le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, La Bibliothèque Cochrane, numéro 3, 2004), MEDLINE, EMBASE et CINAHL, Biological Abstracts (BIOSIS) selon la stratégie décrite dans le protocole. Tous les articles référençant Barnes 1982 dans Science Citation Index ont fait l'objet d'une recherche. Les procédures des Sociétés pédiatriques - Pediatric Academic Societies publiés en ligne dans ‘Abstracts Online’ ont donné lieu à une recherche. Une recherche a été effectuée sur les essais enregistrés en cours sur les sites www.clinicaltrials.gov et www.controlled-trials.com. Les auteurs bien connus dans le domaine ont été contactés pour tous les articles non publiés et des informations supplémentaires ont été demandées sur les articles publiés. Les références bibliographiques des essais cliniques identifiés et des dossiers personnels ont également été examinées. La recherche ci-dessus a été mise à jour en juillet 2011.

Critères de sélection

Les critères d'inclusion utilisés pour sélectionner les études étaient les suivants:

1) Plan d'étude: essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés.

2) Nourrissons de faible poids de naissance hospitalisés souffrant d'une diarrhée à rotavirus.

3) Intervention: préparations d'immunoglobulines orales par comparaison avec un placebo ou l'absence d'intervention.

4) Au moins l'un des résultats suivants a été communiqué: mortalité toutes causes pendant l'hospitalisation, mortalité due à une infection à rotavirus pendant l'hospitalisation, durée de la diarrhée, nécessitée d'une réhydratation, durée de l'excrétion virale, durée des mesures de prévention de l'infection, durée d'hospitalisation en jours, diarrhée récurrente ou diarrhée chronique.

Collecte de données et analyse

Les deux évaluateurs devaient extraire les données des essais éligibles de manière indépendante. Aucune donnée n'était disponible pour l'analyse.

Principaux résultats

Aucun essai clinique randomisé éligible n'a été trouvé.

Conclusions des auteurs

Aucun essai clinique randomisé évaluant l'efficacité en pratique ou l'innocuité des préparations d'immunoglobulines orales pour le traitement de la diarrhée à rotavirus chez les nourrissons de faible poids de naissance hospitalisés n'a été trouvé. Des essais cliniques traitant la question du traitement par immunoglobulines orales de l'infection à rotavirus doivent être menés.

Immunoglobulines orales pour le traitement de la diarrhée à rotavirus chez les nourrissons de faible poids de naissance

Traduction

Centre Cochrane Français - Novembre 2011

Plain language summary

Oral immunoglobulin for the treatment of rotavirus diarrhea in low birth weight infants

Rotavirus infection can cause significant problems including diarrhea in the newborn. This is particularly true in babies weighing less than 2500 g (low birth weight infants). Rotavirus infection is becoming more common in newborn babies and can spread from one baby to another in the neonatal unit. Administration of antibodies against rotavirus to babies may be one of the methods to treat this infection and to prevent the spread of infection in the neonatal unit. In this review, we did not identify any trial that used antibodies to treat rotavirus infection. More research is needed to address these issues.

Résumé simplifié

Resume En Langage Simplifie

Immunoglobulines orales pour le traitement de la diarrhée à rotavirus chez les nourrissons de faible poids de naissance

L'infection à rotavirus peut occasionner des problèmes considérables, notamment une diarrhée chez le nouveau-né. Ceci s'applique tout particulièrement aux bébés pesant moins de 2500 g (nourrissons de faible poids de naissance). L'infection à rotavirus devient plus courante chez les nouveau-nés et peut se propager d'un bébé à un autre dans l'unité de soins néonataux. L'administration aux bébés d'anticorps dirigés contre le rotavirus peut constituer l'une des méthodes de traitement de cette infection et de prévention de la propagation de l'infection dans l'unité de soins néonataux. Nous n'avons pas identifié dans cette revue d'essai ayant utilisé des anticorps pour traiter l'infection à rotavirus. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées pour traiter ces questions.

Get access to the full text of this article