Intervention Review

You have free access to this content

Insecticide-treated nets for preventing malaria in pregnancy

  1. Carrol L Gamble1,*,
  2. John Paul Ekwaru2,
  3. Feiko O ter Kuile3

Editorial Group: Cochrane Infectious Diseases Group

Published Online: 19 APR 2006

Assessed as up-to-date: 12 FEB 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD003755.pub2

How to Cite

Gamble CL, Ekwaru JP, ter Kuile FO. Insecticide-treated nets for preventing malaria in pregnancy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 2. Art. No.: CD003755. DOI: 10.1002/14651858.CD003755.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Liverpool, Centre for Medical Statistics and Health Evaluation, Liverpool, UK

  2. 2

    Uganda Virus Research Institute, Centers for Disease Control and Prevention, Entebbe, Uganda

  3. 3

    Liverpool School of Tropical Medicine, Child & Reproductive Health Group, Liverpool, Merseyside, UK

*Carrol L Gamble, Centre for Medical Statistics and Health Evaluation, University of Liverpool, Shelley's Cottage, Brownlow Street, Liverpool, L69 3GS, UK. c.gamble@liv.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 APR 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Malaria in pregnancy is associated with adverse consequences for mother and fetus. Protection with insecticide-treated nets (ITNs) during pregnancy is widely advocated, but evidence of their benefit has been inconsistent.

Objectives

To compare the impact of ITNs with no nets or untreated nets on preventing malaria in pregnancy.

Search methods

We searched the Cochrane Infectious Diseases Group Specialized Register (February 2009), CENTRAL (The Cochrane Library 2009, Issue 1), MEDLINE (1966 to February 2009), EMBASE (1974 to February 2009), LILACS (1982 to February 2009), and reference lists. We also contacted researchers working in the field.

Selection criteria

Individual and cluster randomized controlled trials of ITNs in pregnant women.

Data collection and analysis

Three authors independently assessed the risk of bias in the trials and extracted data. Data were combined using the generic inverse variance method.

Main results

Six randomized controlled trials were identified, five of which met the inclusion criteria: four trials from sub-Saharan Africa compared ITNs with no nets, and one trial from Asia compared ITNs with untreated nets. Two trials randomized individual women and three trials randomized communities. In Africa, ITNs, compared with no nets, reduced placental malaria in all pregnancies (risk ratio (RR) 0.79, 95% confidence interval (CI) 0.63 to 0.98). They also reduced low birthweight (RR 0.77, 95% CI 0.61 to 0.98) and fetal loss in the first to fourth pregnancy (RR 0.67, 95% CI 0.47 to 0.97), but not in women with more than four previous pregnancies. For anaemia and clinical malaria, results tended to favour ITNs, but the effects were not significant. In Thailand, one trial randomizing individuals to ITNs or untreated nets showed a significant reduction in anaemia and fetal loss in all pregnancies but not for clinical malaria or low birthweight.

Authors' conclusions

ITNs have a beneficial impact on pregnancy outcome in malaria-endemic regions of Africa when used by communities or by individual women. No further trials of ITNs in pregnancy are required in sub-Saharan Africa. Further evaluation of the potential impact of ITNs is required in areas with less intense and Plasmodium vivax transmission in Asia and Latin America.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Insecticide-treated nets for preventing malaria in pregnancy

In endemic areas, malaria in pregnancy is a major public health problem. It contributes to severe anaemia in the mother and low birth weight for babies, which are associated with poor infant health and early infant death. Also the unborn child and the pregnant woman may die from malaria in pregnancy. Protection with insecticide-treated bednets (ITNs) during pregnancy is widely advocated, but evidence of their benefit has been inconsistent. This review found five trials of ITNs in pregnant women. The four trials in sub-Saharan Africa compared ITNs with no nets and showed a benefit from ITNs in terms of fewer malaria infections, low birthweight babies, and fewer babies died before delivery. The effects on severe anaemia in the mothers were inconclusive. The one trial from Asia compared ITNs with untreated nets and showed a beneficial effect on anaemia in women and fewer babies died before delivery, but it had no impact on other outcomes. ITNs have been shown to be beneficial and should be included in strategies to try to reduce the adverse effects of malaria in pregnant women in endemic areas of the world.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Moustiquaires imprégnées d'insecticide pour la prévention du paludisme pendant la grossesse

Contexte

Le paludisme pendant la grossesse est associé à des conséquences néfastes pour la mère et le fœtus. On préconise souvent, pendant la grossesse, une protection au moyen de moustiquaires imprégnées d'insecticide (MII), mais le bénéfice de celles-ci n'a pu être prouvé avec consistance.

Objectifs

Comparer les MII à l'absence de moustiquaires ou aux moustiquaires non traitées, au niveau de l'impact sur la prévention du paludisme pendant la grossesse.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses (février 2009), CENTRAL (La Bibiliothèque Cochrane 2009, numéro 1), MEDLINE (1966 à février 2009), EMBASE (de 1974 à février 2009), LILACS (de 1982 à février 2009) ainsi que dans des références bibliographiques. Nous avons également contacté des chercheurs travaillant dans le domaine.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés au niveau des individus et des groupes, portant sur les MII chez les femmes enceintes.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs ont, de manière indépendante, évalué le risque de biais des essais et extrait les données. Les données ont été combinées à l'aide de la méthode générique de variance inverse.

Résultats Principaux

Six essais contrôlés randomisés ont été identifiés, dont cinq répondaient aux critères d'inclusion : quatre essais en Afrique sub-saharienne avaient comparé les MII à l'absence de moustiquaires, et un essai en Asie avait comparé les MII aux moustiquaires non traitées. Deux essais randomisaient individuellement des femmes et trois essais randomisaient des communautés. En Afrique, les MII, comparativement à l'absence de moustiquaires, réduisit le paludisme placentaire dans toutes les grossesses (risque relatif (RR) 0,79 ; intervalle de confiance (IC à 95 % 0,63 à 0,98). Elles ont également réduit l'incidence des faibles poids de naissance (RR 0,77 ; IC à 95 % 0,61 à 0,98) et la perte du fœtus dans les quatre premières grossesses (RR 0,67 ; IC à 95 % 0,47 à 0,97), mais pas chez les femmes ayant déjà eu plus de quatre grossesses. Pour l'anémie et le paludisme clinique, les résultats tendaient à être favorables aux MII, mais les effets n'étaient pas significatifs. En Thaïlande, un essai ayant randomisé des individus à la MII et aux moustiquaires non traitées avait montré une réduction significative de l'anémie et de la perte de fœtus dans toutes les grossesses, mais pas du paludisme clinique ou de l'incidence des faibles poids de naissance.

Conclusions des auteurs

Dans les régions impaludées d'Afrique, les MII déployées au niveau de la communauté ou de la femme enceinte ont un impact bénéfique sur l'issue de la grossesse. Il n'est pas nécessaire de réaliser en Afrique sub-saharienne d'autres essais sur les MII pendant la grossesse. De plus amples évaluations sur l'impact potentiel des MII dans les zones d'Asie et d'Amérique latine, où la transmission du Plasmodium vivax est moins intense, sont requises.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Moustiquaires imprégnées d'insecticide pour la prévention du paludisme pendant la grossesse

Moustiquaires imprégnées d'insecticide pour la prévention du paludisme pendant la grossesse

Dans les zones endémiques, le paludisme pendant la grossesse est un problème majeur de santé publique. Il contribue à une anémie grave chez la mère et à un faible poids à la naissance chez le bébé, qui peut entraîner une mauvaise santé et la mort précoce du nourrisson. De plus, tant la femme enceinte que son bébé risque de mourir de la malaria pendant la grossesse. Il est très recommandé pendant la grossesse, une protection au moyen de moustiquaires imprégnées d'insecticide (MII), mais les bienfaits de celles-ci n'ont pas pu être prouvé de manière cohérente. Cette revue a trouvé cinq essais sur l'utilisation des MII chez les femmes enceintes. Les quatre essais en Afrique sub-saharienne comparaient l'utilisation des MII à la non-utilisation de moustiquaires et montraient un bénéfice des MII au niveau du taux de paludisme, du taux de bébés de faible poids à la naissance et de mortalité intra-utérine. Les effets sur l'anémie grave chez la mère n'étaient pas concluants. Le seul essai réalisé en Asie avait comparé les MII aux moustiquaires non traitées et avait montré un effet bénéfique sur l'anémie des femmes et la mortalité intra-utérine, mais aucun impact n'avait été constaté pour les autres paramètres sous observation. Les MII se sont avérées efficaces et devraient être incluses dans les stratégies visant la réduction des effets néfastes du paludisme chez les femmes enceintes dans les zones endémiques à travers le monde.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 21st August, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français