Intervention Review

Anticholinergic therapy for acute asthma in children

  1. Laurel Teoh1,2,*,
  2. Christopher J Cates3,
  3. Mark Hurwitz4,
  4. Jason P Acworth5,
  5. Peter van Asperen6,7,
  6. Anne B Chang2,8,9

Editorial Group: Cochrane Airways Group

Published Online: 18 APR 2012

Assessed as up-to-date: 30 APR 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD003797.pub2

How to Cite

Teoh L, Cates CJ, Hurwitz M, Acworth JP, van Asperen P, Chang AB. Anticholinergic therapy for acute asthma in children. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 4. Art. No.: CD003797. DOI: 10.1002/14651858.CD003797.pub2.

Author Information

  1. 1

    The Canberra Hospital, Department of Paediatrics and Child Health, Canberra, ACT, Australia

  2. 2

    Charles Darwin University, Menzies School of Health Research, Casuarina, NT, Australia

  3. 3

    St George's, University of London, Population Health Sciences and Education, London, UK

  4. 4

    The Canberra Hospital, Department of Thoracic Medicine, Canberra, ACT, Australia

  5. 5

    Royal Children's Hospital, Emergency Medicine, Brisbane, Herston, Australia

  6. 6

    Sydney Medical School, University of Sydney, Discipline of Paediatrics and Child Health, Sydney, Australia

  7. 7

    The Children's Hospital at Westmead, Sydney Children's Hospitals Network, Department of Respiratory Medicine, Sydney, Australia

  8. 8

    Royal Children's Hospital, Queensland Children's Respiratory Centre, Brisbane, Queensland, Australia

  9. 9

    The University of Queensland, Queensland Children's Medical Research Institute, Brisbane, Australia

*Laurel Teoh, laurel.teoh@act.gov.au. laurelteoh@yahoo.com.au.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 18 APR 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Inhaled anticholinergics as single agent bronchodilators (or in combination with beta2-agonists) are one of the several medications available for the treatment of acute asthma in children.

Objectives

To determine the effectiveness of only inhaled anticholinergic drugs (i.e. administered alone), compared to a control in children over the age of two years with acute asthma.

Search methods

The Cochrane Register of Controlled Trials (CENTRAL), and the Cochrane Airways Group Register of trials were searched by the Cochrane Airways Group. The latest search was performed in April 2011.

Selection criteria

We included only randomised controlled trials (RCTs) in which inhaled anticholinergics were given as single therapy and compared with placebo or any other drug or drug combinations for children over the age of two years with acute asthma.

Data collection and analysis

Two authors independently selected trials, extracted data and assessed trial quality.

Main results

Six studies met the inclusion criteria but were limited by small sample sizes, various treatment regimes used and outcomes assessed. The studies were overall of unclear quality. Data could only be pooled for the outcomes of treatment failure and hospitalisation. Other data could not be combined due to divergent outcome measurements. Meta-analysis revealed that children who received anticholinergics alone were significantly more likely to have treatment failure compared to those who received beta2-agonists from four trials on 171 children (odds ratio (OR) 2.27; 95% CI 1.08 to 4.75). Also, treatment failure on anticholinergics alone was more likely than when anticholinergics were combined with beta2-agonists from four trials on 173 children (OR 2.65; 95% CI 1.2 to 5.88). Data on clinical scores/symptoms that were measured on different scales were conflicting. Individual trials reported that lung function was superior in the combination group when compared with anticholinergic agents used alone. The use of anticholinergics was not found to be associated with significant side effects.

Authors' conclusions

In children over the age of two years with acute asthma exacerbations, inhaled anticholinergics as single agent bronchodilators were less efficacious than beta2-agonists. Inhaled anticholinergics were also less efficacious than inhaled anticholinergics combined with beta2-agonists. Inhaled anticholinergic drugs alone are not appropriate for use as a single agent in children with acute asthma exacerbations.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Anticholinergic therapy for acute asthma in children

Asthma is a condition that affects the airways (tubes carrying air in and out of the lungs). During an asthma exacerbation (attack), the airways narrow and drugs can be taken to dilate, or widen, the airways. Common bronchodilators (medicines used to widen the airways) are short-acting beta2- agonists (e.g. salbutamol) or anticholinergics (e.g. ipratropium bromide). In this review, we examined if the use of anticholinergic inhalers during an asthma attack in children aged over two years is effective compared to either placebo or another bronchodilator. We also looked at combinations of anticholinergic plus a beta2-agonist compared to an anticholinergic on its own.

We found six small trials of unclear quality answering these two questions. We found data from four trials on 171 children comparing anticholinergics with beta2-agonists. Children on anticholinergics alone were significantly more likely to experience treatment failure than those on beta2-agonists (odds ratio (OR) 2.27; 95% CI 1.08 to 4.75). We also found data from four trials on 173 children comparing children on anticholinergics alone with children on anticholinergics plus beta2-agonists. In this case, treatment failure was more likely in children taking anticholinergics only than if they were combined with beta2-agonists (OR 2.65; 95% CI 1.2 to 5.88). We were only able to combine data for treatment failure and hospitalisation.

In summary, we found that inhaled anticholinergics used on their own are less effective than inhaled beta2-agonists used alone or in combination with anticholinergics. Inhaled anticholinergics seem safe, with no significant side effects apparent.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement anticholinergique pour l'asthme aigu de l'enfant

Contexte

Les anticholinergiques à inhaler en tant que bronchodilatateurs administrés seuls (ou en association avec des bêta2-agonistes) font partie des quelques médicaments disponibles pour le traitement de l'asthme aigu de l'enfant.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des médicaments anticholinergiques à inhaler seuls (à savoir administrés seuls), par rapport à un témoin chez les enfants de plus de deux ans atteints d'asthme aigu.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) et le registre d'essais du groupe Cochrane sur les voies respiratoires ont été examinés par le groupe Cochrane sur les voies respiratoires. La dernière recherche a été effectuée en avril 2011.

Critères de sélection

Nous n'avons inclus que les essais contrôlés randomisés (ECR) dans lesquels des anticholinergiques à inhaler étaient donnés en monothérapie et comparés à un placebo ou à tout autre médicament ou toute autre combinaison médicamenteuse chez des enfants de plus de deux ans atteints d'asthme aigu.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont choisi les essais, extrait les données et évalué la qualité des essais de manière indépendante.

Résultats Principaux

Six études remplissaient les critères d'inclusion mais étaient limitées par la taille réduite des échantillons, les divers régimes de traitement utilisés et les critères de jugement évalués. La qualité des études était globalement incertaine. Les données n'ont pu être combinées que pour les résultats relatifs à l'échec du traitement et à l'hospitalisation. Les autres données n'ont pas pu être combinées en raison de mesures de résultats divergents. La méta-analyse de quatre essais portant sur 171 enfants a révélé que les enfants qui recevaient des anticholinergiques seuls étaient sensiblement plus susceptibles de subir un échec du traitement que ceux qui recevaient des bêta2-agonistes (rapport des cotes (RC) 2,27 ; IC à 95 % 1,08 à 4,75). Par ailleurs, d'après quatre essais portant sur 173 enfants, l'échec du traitement était plus probable sous anticholinergiques seuls que sous anticholinergiques associés à des bêta2-agonistes (RC 2,65 ; IC à 95 % 1,2 à 5,88). Les données mesurées à différentes échelles sur les scores cliniques/symptômes étaient contradictoires. Les essais individuels indiquaient que la fonction pulmonaire était meilleure dans le groupe traité avec l'association que dans le groupe traité avec les anticholinergiques seuls. Il n'a pas été avéré que l'utilisation d'anticholinergiques était associée à des effets secondaires importants.

Conclusions des auteurs

Chez les enfants de plus de deux ans souffrant de crises d'asthme aiguës, les anticholinergiques à inhaler en tant que bronchodilatateurs administrés seuls étaient moins efficaces que les bêta2-agonistes. Les anticholinergiques à inhaler étaient également moins efficaces que les anticholinergiques à inhaler associés à des bêta2-agonistes. Les médicaments anticholinergiques à inhaler seuls ne sont pas adaptés à l'utilisation en monothérapie chez les enfants souffrant de crises d'asthme aiguës.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement anticholinergique pour l'asthme aigu de l'enfant

Traitement anticholinergique pour l'asthme aigu de l'enfant

L'asthme est une pathologie qui affecte les voies respiratoires (les canaux par lesquels passe l'air entrant et sortant des poumons). Lors d'une crise d'asthme (exacerbation), les voies respiratoires se resserrent, et des médicaments peuvent être pris pour dilater ou élargir les voies respiratoires. Les bronchodilatateurs courants (médicaments utilisés pour élargir les voies respiratoires) sont les bêta2-agonistes à courte durée d'action (par exemple salbutamol) ou les anticholinergiques (par exemple bromure d'ipratropium). Dans cette revue, nous avons examiné si l'utilisation d'anticholinergiques à inhaler pendant une crise d'asthme chez les enfants de plus de deux ans est efficace par rapport à un placebo ou à un autre bronchodilatateur. Nous avons également examiné les associations anticholinergique plus bêta2-agoniste par rapport à l'anticholinergique seul.

Nous avons trouvé six petits essais de qualité incertaine répondant à ces deux questions. Nous avons trouvé des données provenant de quatre essais portant sur 171 enfants comparant les anticholinergiques aux bêta2-agonistes. Les enfants sous anticholinergiques seuls étaient sensiblement plus susceptibles de subir un échec du traitement que ceux sous bêta2-agonistes (rapport des cotes (RC) 2,27 ; IC à 95 % 1,08 à 4,75). Nous avons également trouvé des données provenant de quatre essais portant sur 173 enfants comparant des enfants sous anticholinergiques seuls à des enfants sous anticholinergiques plus bêta2-agonistes. Dans ce cas, l'échec du traitement était plus probable chez les enfants prenant des anticholinergiques seuls que s'ils étaient associés à des bêta2-agonistes (RC 2,65 ; IC à 95 % 1,2 à 5,88). Nous n'avons pu combiner les données que pour l'échec du traitement et l'hospitalisation.

En résumé, nous avons trouvé que l'inhalation d'anticholinergiques seuls est moins efficace que l'inhalation de bêta2-agonistes utilisés seuls ou en association avec des anticholinergiques. Les anticholinergiques à inhaler semblent sûrs, sans aucun effet secondaire important apparent.

Notes de traduction

Sans objet.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français