Information for pregnant women about caesarean birth

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Information is routinely given to pregnant women, but information about caesarean birth may be inadequate.

Objectives

To examine the effectiveness of information about caesarean birth.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth register, CENTRAL (26 November 2002), MEDLINE [online via PubMed 1966-] and the Web of Science citation database [1995-] (20 September 2002), and reference lists of relevant articles.

Selection criteria

Randomised controlled trials, non-randomised clinical trials and controlled before-and-after studies of information given to pregnant women about caesarean birth.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed trial quality and extracted data. Missing and further data were sought from trial authors unsuccessfully. Analyses were based on 'intention to treat'. Relative risk and confidence intervals were calculated and reported.

Consumer reviewers commented on adequacy of information reported in each study.

Main results

Two randomised controlled trials involving 1451 women met the inclusion criteria. Both studies aimed to reduce caesarean births by encouraging women to attempt vaginal delivery. One used a program of prenatal education and support, and the other cognitive therapy to reduce fear. Results were not combined because of differences in the study populations. Non-clinical outcomes were ascertained in both studies through questionnaires, but were subject to rates of loss to follow-up exceeding 10%.

A number of important outcomes cannot be reported: knowledge or understanding; decisional conflict; and women's perceptions: of their ability to discuss care with clinicians or family/friends, of whether information needs were met, and of satisfaction with decision-making.

Neither study assessed women's perception of participation in decision-making about caesarean birth, but Fraser 1997, who examined the effect of study participation on decision making, found that women in the intervention group were more likely to consider that attempting vaginal birth was easier (51% compared to 28% in control group), or more difficult (10% compared to 6%). These results could be affected by the attrition rate of 11%, and are possibly subject to bias.

Neither intervention used in these trials made any difference to clinical outcomes. About 70% or more women attempted vaginal delivery in both trials, yet caesarean delivery rates exceeded 40%, at least 10% higher than was hoped. There was no significant difference between control and intervention groups for any of the outcomes measured: vaginal birth, elective/scheduled caesarean, and attempted vaginal delivery.

Outcome data, although similar for both groups, were not sufficient to compare maternal and neonatal morbidity or neonatal mortality.

There was no difference in the psychological outcomes for the intervention and control groups reported by either of the included trials.

Consumer reviewers said information for women considering a vaginal birth after caesarean (VBAC) should include: risks of VBAC and elective caesarean; warning signs in labour; philosophy and policies of hospital and staff; strategies to improve chances of success; and information about probability of success with specific care givers.

Authors' conclusions

Research has focussed on encouraging women to attempt vaginal delivery. Trials of interventions to encourage women to attempt vaginal birth showed no effect, but shortcomings in study design mean that the evidence is inconclusive.

Further research on this topic is urgently needed.

Résumé scientifique

Informations pour les femmes enceintes concernant la naissance par césarienne

Contexte

Des informations sont systématiquement données aux femmes enceintes, mais les informations sur une naissance par césarienne peuvent être insuffisantes.

Objectifs

Examiner l'efficacité des informations en ce qui concerne la naissance par césarienne.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance, CENTRAL (26 novembre 2002), MEDLINE [en ligne via PubMed 1966-] et la base de données de références Web of Science [1995-] (20 septembre 2002), et les bibliographies des articles pertinents.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés, les essais cliniques non-randomisés et les études avant-après contrôlées portant sur l'information donnée aux femmes enceintes concernant la naissance par césarienne.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait des données de manière indépendante. Les données manquantes et des données supplémentaires ont été recherchées auprès des auteurs des essais, en vain. Les analyses ont été effectuées « en intention de traiter ». Le risque relatif et les intervalles de confiance ont été calculés et rapportés.

Les relecteurs pour les consommateurs ont commenté l'adéquation de l'information rapportée dans chaque étude.

Résultats principaux

Deux essais contrôlés randomisés impliquant 1 451 femmes remplissaient les critères d'inclusion. Les deux études visaient à réduire les naissances par césarienne en encourageant les femmes à tenter un accouchement par voie basse. L'une utilisait un programme d'éducation et de soutien prénatal, et l'autre, une thérapie cognitive afin de réduire la crainte. Les résultats n'ont pas été combinés en raison de différences dans les populations des études. Des résultats non cliniques ont été établis dans les deux études au moyen de questionnaires, mais ils étaient soumis à des taux de perte de suivi dépassant 10 %.

Un certain nombre de résultats importants ne peuvent être signalés : les connaissances ou la compréhension ; le conflit décisionnel ; et la perception qu'ont les femmes : de leur capacité à discuter des soins avec les cliniciens ou la famille/les amis, quant à savoir si les informations répondaient aux besoins, et la satisfaction concernant la prise de décisions.

Aucune étude n'a évalué la perception des femmes quant à la participation à la prise de décision concernant une naissance par césarienne, mais Fraser 1997, qui a examiné l'effet de la participation à l'étude sur la prise de décision, a constaté que les femmes du groupe d'intervention étaient plus susceptibles de considérer que la tentative d'accouchement par voie basse était plus facile (51 % contre 28 % dans le groupe témoin), ou plus difficile (10 % contre 6 %). Ces résultats pourraient être affectés par le taux d'attrition de 11 %, et sont peut-être susceptibles de biais.

Aucune intervention utilisée dans ces essais n'a fait de différence dans les résultats cliniques. Environ 70 % de femmes ou plus ont tenté un accouchement par voie basse dans les deux essais, les taux d'accouchement par césarienne dépassaient encore 40 %, au moins 10 % plus élevés que ce que l'on espérait. Il n'y avait aucune différence significative entre les groupes témoin et d'intervention pour tous les résultats mesurés : naissance par voie basse, césarienne de convenance/programmée, et tentative d'accouchement par voie basse.

Les données des résultats, bien que semblables pour les deux groupes, n'étaient pas suffisantes pour comparer la morbidité maternelle et néonatale ou la mortalité néonatale.

Il n'y avait aucune différence dans les conséquences psychologiques pour les groupes d'intervention et témoin, signalée par l'un ou l'autre des essais inclus.

Les relecteurs pour les consommateurs ont déclaré que l'information pour les femmes envisageant une naissance par voie basse après une césarienne (VBAC) devraient inclure : les risques de VBAC et de la césarienne de convenance ; les signes avant-coureurs du travail ; la philosophie et la politique de l'hôpital et du personnel ; les stratégies pour améliorer les chances de succès ; et les informations sur la probabilité de réussite avec des aidants spécifiques.

Conclusions des auteurs

Les recherches se sont concentrées sur l'encouragement des femmes à tenter un accouchement par voie basse. Les essais portant sur des interventions visant à encourager les femmes à tenter une naissance par voie basse n'ont montré aucun effet, mais les lacunes dans la conception des études signifient que les preuves ne sont pas concluantes.

De nouvelles recherches sur ce thème sont nécessaires de façon urgente.

Plain language summary

Information to encourage pregnant women to attempt vaginal birth has not been shown to change caesarean birth rates

Caesarean births have become more common in many countries. Women need information to know what to expect after surgery and to help them make decisions. Women's choices are thought to contribute to the rise in caesarean births. Information given to pregnant women may affect their choices. Shortcomings in the included studies mean the evidence is inconclusive, although the trials found that information to encourage women to attempt vaginal birth did not affect caesarean birth rates. More research is urgently needed.

Résumé simplifié

L'information pour inciter les femmes enceintes à tenter la naissance par voie basse ne s'est pas avérée changer le taux de naissances par césarienne.

Les naissances par césarienne sont devenues plus courantes dans de nombreux pays. Les femmes ont besoin d'informations pour savoir à quoi s'attendre après l'intervention chirurgicale et pour les aider à prendre des décisions. Les choix des femmes sont censés contribuer à l'augmentation du nombre de naissances par césarienne. L'information donnée aux femmes enceintes peut avoir une incidence sur leurs choix. Les lacunes dans les études incluses signifient que les preuves sont peu concluantes, bien que les essais aient constaté que l'information pour inciter les femmes à tenter l'accouchement par voie basse n'affecte pas les taux de naissances par césarienne. Des recherches supplémentaires devront être réalisées sans délai.

Notes de traduction

Cette revue est mise à jour par deux nouvelles revues : « Interventions pour soutenir les femmes dans les décisions concernant un premier accouchement par césarienne » et « Interventions pour soutenir les femmes dans les décisions concernant la naissance par voie basse après un accouchement par césarienne ». Lorsque les nouvelles revues auront été publiées, la présente revue sera retirée.

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Laički sažetak

Informacije kojima se žene potiču na vaginalni porođaj ne smanjuju broj carskih rezova

Carski rezovi sve češće se izvode u brojnim zemljama. Žene treba informirati kako bi znale što očekivati nakon carskog reza, koji je kirurški zahvat, kako bi mogle donijeti vlastite odluke. Smatra se da mogućnost ženinog izbora doprinosi povećanju broja carskih rezova. Informacije koje se daju ženama mogle bi utjecati na njihov izbor. Cochrane sustavni pregled analizirao je učinak kliničkih studija o informacijama koje se daju ženama na temu carskog reza. Zbog manjkavosti analiziranih studija, dokazi nisu čvrsti, iako je u istraživanjima pronađeno da informiranje i ohrabrivanje žena da probaju vaginalni porođaj nije utjecalo na učestalost carskih rezova. Više istraživanja na ovu temu hitno je potrebno.

Bilješke prijevoda

Prevoditelj:: Croatian Branch of the Italian Cochrane Centre