Intervention Review

Red-light cameras for the prevention of road traffic crashes

  1. Amy Aeron-Thomas1,*,
  2. Stephane Hess2

Editorial Group: Cochrane Injuries Group

Published Online: 20 APR 2005

Assessed as up-to-date: 23 FEB 2005

DOI: 10.1002/14651858.CD003862.pub2

How to Cite

Aeron-Thomas A, Hess S. Red-light cameras for the prevention of road traffic crashes. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 2. Art. No.: CD003862. DOI: 10.1002/14651858.CD003862.pub2.

Author Information

  1. 1

    RoadPeace, London, UK

  2. 2

    University of Leeds, Institute for Transport Studies, Leeds, UK

*Amy Aeron-Thomas, RoadPeace, PO Box 2579, Harlesden, London, NW10 3PW, UK. amy.aeronthomas@roadpeace.org.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 APR 2005

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Road crashes are a prime cause of death and disability and red-light running is a common cause of crashes at signalised intersections. Red-light cameras are increasingly used to promote compliance with traffic signals. Manual enforcement methods are resource intensive and high risk, whereas red-light cameras can operate 24 hours a day and do not involve high-speed pursuits.

Objectives

To quantify the impact of red-light cameras on the incidence and severity of road crashes and casualties, and the incidence of red-light violations.

Search methods

We searched the following electronic databases: TRANSPORT (NTIS, TRIS, IRRD,TRANSDOC), Cochrane Injuries Group Specialised Register, Cochrane Controlled Trials Register, MEDLINE, EMBASE and the Australian Transport Index. We checked the reference lists of relevant papers and contacted research and advocacy organisations.

Selection criteria

Randomised or quasi-controlled trials and controlled before-after studies of red-light cameras. For crash impact evaluation, the before and after periods each had to be at least one year in length. For violation studies, the after period had to occur at least one year after camera installation.

Data collection and analysis

Two reviewers independently extracted data on study type, characteristics of camera and control areas, and data collection period. Before-after data were collected on number of crashes by severity, collision type, deaths and injuries, and red-light violations. Rate ratio was calculated for each study. Where there was more than one, rate ratios were pooled to give an overall estimate, using a generic inverse variance method and a random-effects model.

Main results

No randomised controlled trials were identified but 10 controlled before-after studies from Australia, Singapore and the USA met our inclusion criteria. We grouped them according to the extent to which they adjusted for regression to the mean (RTM) and spillover effects. Total casualty crashes: the only study that adjusted for both reported a rate ratio of 0.71 (95% CI to 0.55, 0.93); for three that partially adjusted for RTM but failed to consider spillover, rate ratio was 0.87 (95% CI to 0.77, 0.98); one that made no adjustments had a rate ratio of 0.80 (95% CI 0.58 to 1.12). Right-angle casualty crashes: rate ratio for two studies that partially addressed RTM was 0.76 (95% CI 0.54 to 1.07). Total crashes: the study addressing both RTM and spillover reported a rate ratio of 0.93 (95% CI 0.83 to 1.05); one study that partially addressed RTM had a rate ratio of 0.92 (95% CI 0.73 to 1.15); the pooled rate ratio from the five studies with no adjustments was 0.74 (95% CI 0.53 to 1.03). Red-light violations: one study found a rate ratio of 0.53 (95% CI 0.17 to 1.66).

Authors' conclusions

Red-light cameras are effective in reducing total casualty crashes. The evidence is less conclusive on total collisions, specific casualty collision types and violations, where reductions achieved could be explained by the play of chance. Most evaluations did not adjust for RTM or spillover, affecting their accuracy. Larger and better controlled studies are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

'Red-light cameras' cut casualty crashes at junctions with traffic lights

Road crashes are a leading cause of death and injury. One common place for these to happen is at junctions (intersections) controlled by traffic signals. 'Red-light cameras' are now widely used to identify drivers that jump ('run') red lights, who can then be prosecuted. This review looked for studies of their effectiveness in reducing the number of times that drivers drive through red lights and the number of crashes. Very little research has been done and much of it has not allowed for the statistical problems that occur when recording this kind of information. However, five studies in Australia, Singapore and the USA all found that use of red-light cameras cut the number of crashes in which there were injuries. In the best conducted of these studies, the reduction was nearly 30%. More research is needed to determine best practice for red-light camera programmes, including how camera sites are selected, signing policies, publicity programmes and penalties.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Appareils de surveillance aux feux rouges pour la prévention des accidents de la route

Contexte

Les accidents de la route sont une cause majeure de décès et d'invalidité, et le passage au feu rouge est une cause fréquente d'accidents aux intersections signalisées. Des appareils de surveillance aux feux rouges sont de plus en plus utilisés pour promouvoir le respect des feux de circulation. Les méthodes de contrôle physique exigent d'importantes ressources et entraînent des risques élevés, tandis que les appareils de surveillance fonctionnent 24 heures sur 24 et n'impliquent pas de poursuites à grande vitesse.

Objectifs

Quantifier l'impact des appareils de surveillance aux feux rouges sur l'incidence et la gravité des accidents de la route et des dommages corporels, et l'incidence du passage au feu rouge.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché dans les bases de données électroniques suivantes : TRANSPORT (NTIS, TRIS, IRRD, TRANSDOC), le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures, le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE et l'Australian Transport Index. Nous avons examiné les références bibliographiques des articles pertinents et contacté des organismes de recherche et de sensibilisation.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés et les études contrôlées avant-après portant sur des appareils de surveillance aux feux rouges. Pour l'évaluation de l'impact sur les accidents, les périodes avant et après devaient durer au moins un an. Pour les études portant sur le passage au feu rouge, la période après devait débuter au moins un an après l'installation de l'appareil.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont extrait les données concernant le type d'étude, les caractéristiques de l'appareil, les zones contrôlées et la période de recueil des données de manière indépendante. Des données avant-après ont été recueillies pour le nombre d'accidents sur la base de la gravité, du type de collision, des décès et des blessures, et du passage au feu rouge. Le rapport des taux a été calculé pour chaque étude. Lorsqu'il existait plusieurs rapports des taux, ils ont étés combinés en une estimation globale à l'aide d'une méthode de l’inverse de la variance générique et d'un modèle à effets aléatoires.

Résultats Principaux

Aucun essai contrôlé randomisé n'a été identifié, mais 10 études contrôlées avant-après réalisées en Australie, à Singapour et aux États-Unis remplissaient nos critères d'inclusion. Nous les avons regroupées en fonction de l'ajustement effectué pour tenir compte de la régression vers la moyenne (RVM) et des effets indirects. Nombre total d'accidents avec dommages corporels : la seule étude dont l'ajustement tenait compte de ces deux facteurs rapportait un rapport des taux de 0,71 (IC à 95 %, entre 0,55 et 0,93) ; dans trois études effectuant un ajustement partiel pour tenir compte de la RVM sans tenir compte des effets indirects, le rapport des taux était de 0,87 (IC à 95 %, entre 0,77 et 0,98) ; une étude qui n'effectuait aucun ajustement rapportait un rapport des taux de 0,80 (IC à 95 %, entre 0,58 et 1,12). Collisions à angle droit avec dommages corporels : dans deux études tenant partiellement compte de la RVM, le rapport des taux était de 0,76 (IC à 95 %, entre 0,54 et 1,07). Nombre total d'accidents : l'étude tenant compte de la RVM et des effets indirects rapportait un rapport des taux de 0,93 (IC à 95 %, entre 0,83 et 1,05) ; une étude tenant partiellement compte de la RVM présentait un rapport des taux de 0,92 (IC à 95 %, entre 0,73 et 1,15) ; dans les cinq études sans ajustement, le rapport des taux combiné était de 0,74 (IC à 95 %, entre 0,53 et 1,03). Passage au feu rouge : une étude rapportait un rapport des taux de 0,53 (IC à 95 %, entre 0,17 et 1,66).

Conclusions des auteurs

Les appareils de surveillance aux feux rouges sont efficaces pour réduire le nombre total d'accidents avec dommages corporels. Les preuves sont moins concluantes pour le nombre total de collisions, certains types de collisions avec dommages corporels et le passage au feu rouge, pour lesquels les réductions observées pourraient être dues au hasard. La plupart des évaluations n'effectuaient pas d'ajustement pour tenir compte de la RVM ou des effets indirects, ce qui affectait leur précision. Des études à plus grande échelle et mieux contrôlées sont nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Appareils de surveillance aux feux rouges pour la prévention des accidents de la route

Les appareils de surveillance aux feux rouges réduisent le nombre d'accidents avec dommages corporels aux intersections équipées de feux de circulation.

Les accidents de la route sont l'une des premières causes de décès et de blessures. Ces accidents se produisent fréquemment aux intersections contrôlées par des feux de circulation. Des appareils de surveillance sont aujourd'hui largement utilisés pour identifier les conducteurs qui ne s'arrêtent pas au feu rouge afin d'engager des poursuites à leur encontre. Cette revue a recherché des études permettant de déterminer leur efficacité pour réduire le nombre de conducteurs qui ne s'arrêtent pas au feu rouge et le nombre d'accidents. Très peu de recherches ont été effectuées, et la plupart ne tenaient pas compte des problèmes statistiques liés à l'enregistrement de ce type d'informations. Néanmoins, cinq études réalisées en Australie, à Singapour et aux États-Unis rapportaient toutes que l'utilisation d'appareils de surveillance aux feux rouges réduisait le nombre d'accidents avec dommages corporels. Dans les études de meilleure qualité, la réduction était proche de 30 %. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier les pratiques les plus efficaces pour les programmes de surveillance aux feux rouges, notamment la manière dont les sites sont sélectionnés, les politiques de signalisation, les programmes de communication et les amendes imposées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st April, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

預防道路交通事故的闖紅燈照相機

道路事故是死亡及失能的主因,且闖紅燈是號誌路口處發生碰撞的常見原因。闖紅燈照相機逐漸被用來推廣遵守交通號誌。人工的執法方式需要密集的資源且具有高風險,然而闖紅燈照相機可以一天24小時運作且與不需要追求高速。

目標

量化闖紅燈照相機對於道路事故與傷亡的發生與嚴重度,以及違法闖紅燈的影響。

搜尋策略

我們檢索以下的電子資料庫:TRANSPORT (NTIS,TRIS,IRRD,TRANSDOC),Cochrane Injuries Group Specialised Register,Cochrane Controlled Trials Register,MEDLINE,EMBASE及the Australian Transport Index。我們檢閱相關文章的參考文獻,並連絡研究與提倡的組織。

選擇標準

闖紅燈照相機的隨機或類對照試驗及前後對照研究。關於事故影響的評估,前後各期間必須長達至少一年的評估時間。關於違規的研究,照相機安裝後至少一年的期間有發生違規事件。

資料收集與分析

兩名回顧者分別摘錄關於研究類型,照相機特性及對照區域的資料,以及資料收集的時間。蒐集有關前後各種嚴重度,碰撞類型,死亡與傷害,以及闖紅燈事故數量的資料。計算每篇研究的rate ratio。如果有一個以上的rate ratios,則採用通用的倒數變異數方法與隨機效果模式來加總rate ratios,以獲得一個總估計值。

主要結論

沒有找到任何的隨機對照試驗,但有10篇來自澳洲,新加坡與美國的前後對照研究符合我們的納入標準。我們將研究依據調整向平均數迴歸(regression to the mean (RTM))與外溢效果(spillover effect)的程度分組。總傷亡事故:只有一篇研究指出在調整兩者後rate ratio為0.71 (95% CI為0.55至0.93);而三篇研究在調整RTM,但沒有考量外溢效果之下,rate ratio為0.87 (95% CI為0.77至0.98);一篇沒有調整過的研究其rate ratio為0.80 (95% CI為0.58至1.12)。直角處的傷亡事故:兩篇採用RTM的研究其rate ratio為0.76 (95% CI為0.54至1.07)。總事故:同時調整RTM與外溢效果的研究其rate ratio為0.93 (95% CI為0.83至1.05);一篇採用RTM的研究其rate ratio為0.92 (95% CI為0.73至1.15);五篇沒有調整過的研究其加總rate ratio為0.74 (95% CI為0.53至1.03)。闖紅燈:一篇研究發現rate ratio為0.53 (95% CI為0.17至1.66)。

作者結論

闖紅燈照相機可以有效減少總傷害事故。證據不足以推論總碰撞,特定的傷亡碰撞類型與違規,研究所達到的減少效果可以被解釋為隨機造成的。大部分的評估並未調整RTM或外溢效果,因而影響它們的精確度。需要較大型且良好的對照研究。

翻譯人

本摘要由高雄榮民總醫院金沁琳翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

闖紅燈照相機可以阻止在交通號誌路口的傷亡事故。交通事故是導致死亡與傷害的主因。這些事故經常發生的地方是由交通號誌控制的路口(十字路口)。“闖紅燈照相機”現在被廣泛地用來辨認穿越(“衝過”)紅燈的駕駛人,這個人可以被起訴。這篇回顧尋找闖紅燈照相機減少駕駛人穿越紅燈的次數以及事故數量的研究。已經完成的研究很少且大部分都有統計上的問題。然而,五篇在澳洲,新加坡與美國的研究皆發現,使用闖紅燈照相機可以阻止傷害事故的數量。這些研究中執行最好的可以減少將近30%。需要更多的研究以確定闖紅燈照相機計畫最好的做法,包括如何選擇照相機的安裝地點,交通號誌政策,宣傳計畫與罰責。