Rectal analgesia for pain from perineal trauma following childbirth

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Perineal pain from a tear and/or surgical cut (episiotomy) is a common problem following vaginal birth. Strategies to reduce perineal trauma and the appropriate repair of any perineal damage sustained are important for avoiding and alleviating pain. Where pain is present, numerous treatments are used in clinical practice, such as local anaesthetics, oral analgesics, therapeutic ultrasound, antiseptics and non-pharmacological applications such as ice packs and baths. This review assesses the evidence for using rectal analgesia for pain relief following perineal trauma.

Objectives

To assess the effectiveness of analgesic rectal suppositories for pain from perineal trauma following childbirth.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group trials register (July 2002), CENTRAL (The Cochrane Library, Issue 2, 2002), CINAHL (May 2002) and MIDIRS (May 2002).

Selection criteria

Randomised controlled trials comparing analgesic rectal suppositories with placebo or alternative treatment for the relief of perineal pain.

Data collection and analysis

Two reviewers assessed trial quality and extracted data independently.

Main results

Three trials involving 249 women met the inclusion criteria. Only two of the trials identified for inclusion in this review had data that could be entered in a meta-analysis, with the third not providing data in a useable format. Women were less likely to experience pain at or close to 24 hours after birth if they received non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAID) suppositories compared with placebo (relative risk (RR) 0.37, 95% confidence interval (CI) 0.10 to 1.38, 2 trials, 150 women). Women in the NSAID suppositories group compared with women in the placebo group required less additional analgesia in the first 24 hours after birth (RR 0.31, 95% CI 0.17 to 0.54, 1 trial, 89 women) and this effect was still evident at 48 hours postpartum (RR 0.63, 95% CI 0.45 to 0.89, 1 trial, 89 women). No information was available on pain experienced more than 72 hours after birth or other outcomes of importance to women such as the impact on daily activities, resumption of sexual intercourse and the impact on the mother-baby relationship.

Authors' conclusions

NSAID rectal suppositories are associated with less pain up to 24 hours after birth, and less additional analgesia is required. More research is required regarding long-term effects and maternal satisfaction with the treatment.

Résumé scientifique

Analgésie rectale contre la douleur d’un traumatisme périnéal après l'accouchement

Contexte

La douleur périnéale résultant d'une déchirure et/ou d’une incision chirurgicale (épisiotomie) est un problème fréquent après un accouchement par voie basse. Les stratégies visant à réduire les traumatismes périnéaux et la réparation appropriée des lésions périnéales subies sont importantes pour éviter et soulager la douleur. En cas de douleur, de nombreux traitements sont utilisés dans la pratique clinique, tels que les anesthésiques locaux, les analgésiques oraux, l’ultrasonothérapie, les antiseptiques et les applications non pharmacologiques telles que les packs de glace et les bains. Cette revue évalue les éléments de preuve liés à l'utilisation de l'analgésie rectale pour soulager la douleur consécutive à un traumatisme périnéal.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des suppositoires analgésiques contre la douleur d'un traumatisme périnéal après l'accouchement.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (juillet 2002), CENTRAL (The Cochrane Library, Numéro 2, 2002), CINAHL (Mai 2002) et MIDIRS (mai 2002).

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés comparant des suppositoires analgésiques avec un placebo ou un traitement alternatif pour le soulagement de la douleur périnéale.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué, de manière indépendante, la qualité des essais et extrait les données.

Résultats principaux

Trois essais portant sur 249 femmes répondaient aux critères d'inclusion. Seuls, deux des essais identifiés pour être inclus dans cette revue comportaient des données pouvant être saisies dans une méta-analyse, les données du troisième essai n’étant pas dans un format utilisable. Les femmes étaient moins sujettes à ressentir des douleurs 24 heures ou près de 24 heures après l'accouchement si elles avaient reçu des suppositoires d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), comparativement au placebo (risque relatif (RR) = 0,37, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,10 à 1,38, 2 essais, 150 femmes). Les femmes du groupe sous suppositoires d’AINS comparativement aux femmes du groupe sous placebo nécessitaient moins d’analgésie supplémentaire dans les premières 24 heures après l'accouchement (RR = 0,31, IC à 95 % 0,17 à 0,54, 1 essai, 89 femmes) et cet effet était encore manifeste à 48 heures post-partum (RR = 0,63, IC à 95 % 0,45 à 0,89, 1 essai, 89 femmes). Aucune information n'était disponible sur la douleur ressentie plus de 72 heures après l'accouchement ou sur d’autres résultats importants pour les femmes, tels que le retentissement sur les activités quotidiennes, la reprise des rapports sexuels et l'impact sur la relation mère-enfant.

Conclusions des auteurs

Les suppositoires d'AINS sont associés à une diminution de la douleur jusqu'à 24 heures après l'accouchement, et l'analgésie supplémentaire requise est moindre. Des recherches supplémentaires doivent être menées pour évaluer les effets à long terme et la satisfaction maternelle vis-à-vis du traitement.

Plain language summary

Rectal analgesia for pain from perineal trauma following childbirth

Rectal suppositories give short-term pain relief for perineal trauma after childbirth.

Women often suffer pain if their birth involves trauma to the perineum (area between the vagina and the anus). This trauma can result from an episiotomy (surgical cut) or from a tear that requires stitching. There are ways to reduce the possibility of trauma, but for women with pain the review of trials found that rectal suppositories were effective for pain relief up to 24 hours after birth. Longer-term effects have not been investigated. More research is required to assess the longer-term outcomes and effects, if any, on breast milk, mother-baby bonding and sexual functioning.

Résumé simplifié

Analgésie rectale contre la douleur d’un traumatisme périnéal après l'accouchement

Suppositoires pour soulager à court terme la douleur d'un traumatisme périnéal après l'accouchement.

Les femmes présentent souvent des douleurs si leur accouchement implique un traumatisme périnéal (zone entre le vagin et l'anus). Ce traumatisme peut résulter d'une épisiotomie (incision chirurgicale) ou d'une déchirure ayant nécessité des points de suture. Il existe des moyens pour réduire le risque de traumatisme, mais en ce qui concerne les femmes présentant des douleurs, la revue des essais a conclu que les suppositoires étaient efficaces pour soulager la douleur pendant une durée pouvant atteindre 24 heures après l'accouchement. Les effets à long terme n'ont fait l’objet d’aucune étude. Des recherches supplémentaires doivent être menées pour évaluer les résultats et les effets à plus long terme, le cas échéant, sur le lait maternel, le lien mère-enfant et la fonction sexuelle.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary