Intervention Review

Patient reminder and recall systems to improve immunization rates

  1. Julie C Jacobson Vann1,*,
  2. Peter Szilagyi2

Editorial Group: Cochrane Effective Practice and Organisation of Care Group

Published Online: 20 JUL 2005

Assessed as up-to-date: 19 FEB 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD003941.pub2

How to Cite

Jacobson Vann JC, Szilagyi P. Patient reminder and recall systems to improve immunization rates. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 3. Art. No.: CD003941. DOI: 10.1002/14651858.CD003941.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of North Carolina at Chapel Hill, School of Nursing, Health Care Systems, Chapel Hill, North Carolina, USA

  2. 2

    University of Rochester School of Medicine & Dentistry, Pediatrics, Rochester, USA

*Julie C Jacobson Vann, School of Nursing, Health Care Systems, University of North Carolina at Chapel Hill, Carrington Hall, CB 7460, Chapel Hill, North Carolina, 27599-7460, USA. jvann@email.unc.edu.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 JUL 2005

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Immunization rates for children and adults are rising, but coverage levels have not reached optimal goals. As a result of low immunization rates, vaccine-preventable diseases still occur. In an era of increasing complexity of immunization schedules, rising expectations about the performance of primary care, and large demands on primary care physicians, it is important to understand and promote interventions that work in primary care settings to increase immunization coverage. A common theme across immunization programs in all nations involves the challenge of determining the denominator of eligible recipients (e.g. all children who should receive the measles vaccine), and identifying the best strategy to ensure high vaccination rates. Strategies have focused on patient-oriented interventions (e.g. patient reminders), provider interventions, and system interventions. One intervention strategy involves patient reminder and recall systems.

Objectives

To assess the effectiveness of patient reminder and recall systems in improving immunization rates, and compare the effects of various types of reminders in different settings or patient populations.

Search methods

A systematic search was performed for the initial review using MEDLINE (1966-1998) and 4 other bibliographic databases: EMBASE, PsychINFO, Sociological Abstracts, and CAB Abstracts. Authors also performed a search of The Effective Practice and Organisation of Care (EPOC) register in April 2001 to update the review. Two authors reviewed the lists of titles and abstracts, and used the inclusion criteria to mark potentially relevant articles for full review. The reference lists of all relevant articles and reviews were back searched for additional studies. Publications of abstracts, proceedings from scientific meetings, and files of study collaborators were also searched for references. In May 2007 the EPOC register was searched to identify relevant articles to update the review. In May 2007, the EPOC register search was supplemented by searches of CINAHL and PubMed. One study was identified through prior knowledge of this study.

Selection criteria

Study Design
Randomized controlled trials (RCT), controlled before and after studies (CBA), and interrupted time series (ITS) studies written in English.

Types of participants
Health care personnel who deliver immunizations and children (birth to 18 years) or adults (18 years and up) who receive immunizations in any setting.

Types of interventions
Any intervention that falls within the EPOC scope and that includes patient reminder or recall systems, or both, in at least one arm of the study.

Types of outcome measures
Immunization rates, or the proportion of the target population up-to-date on recommended immunizations. Outcomes were acceptable for either individual vaccinations (e.g. influenza vaccination) or standard combinations of recommended vaccinations (e.g. all recommended vaccinations by a specific date or age).

Data collection and analysis

Data Collection
Each study was read independently by two reviewers. Disagreements between reviewers were resolved by a formal reconciliation process to achieve consensus.

Analysis
Results are presented for individual studies as relative rates for randomized controlled trials, and as absolute changes in percentage points for controlled before and after studies. Pooled results for RCTs only were for presented using the random effects model.

Main results

Four new studies were added for the 2007 update for a total of 47 studies. Increases in immunization rates due to reminders were in the range of 1 to 20 percentage points. Reminders were effective for childhood vaccinations (OR = 1.47, 95% CI =1.28, 1.68), childhood influenza vaccinations (OR = 2.18, 95% CI = 1.29, 3.70), adult pneumococcus, tetanus, and Hepatitis B (OR = 2.19, 95%CI = 1.21, 3.99), and adult influenza vaccinations (OR = 1.66, 95% CI = 1.31, 2.09). The effectiveness of patient reminders for childhood influenza vaccinations declined overall from an odds ratio of 2.87 in the previous review. However, reminders were not effective in the one new study of adolescent immunizations in an urban setting (OR = 1.14, 95% CI = 0.98, 1.31). All types of reminders were effective (postcards, letters, telephone or autodialer calls), with telephone being the most effective but also the most costly.

Authors' conclusions

Patient reminder and recall systems in primary care settings are effective in improving immunization rates in developed countries.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Does reminding people to have vaccinations increase the number of people who receive vaccinations?

Increasing the number of people who are vaccinated could lower death and disease rates throughout the world. Many strategies to increase vaccinations have been used. One way is to remind people to receive their vaccinations. This review of 47 studies evaluated whether reminding people worked.

This review found that reminding people to have vaccinations increased the number of people vaccinated, whether the people were due or overdue for vaccinations. The increases were observed in both children and adults for all types of vaccines, but not among urban adolescents in one study. Reminding people over the telephone, sending a letter or postcard, or speaking to them in person increased vaccinations. Providing numerous reminders was more effective than single reminders. Reminding people over the telephone was more effective than postcard or letter reminders, but reminders over the telephone may be expensive compared with alternative approaches. Reminders also worked whether it was from a private doctor's office, a medical center, or a public health department clinic. The studies in this review were from developed countries; and, it is therefore not clear whether reminders to patients would work in low- and middle-income countries.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Systèmes de rappel et de relance des patients pour améliorer les taux de vaccination

Contexte

Le taux de vaccination des enfants et des adultes est en augmentation mais les objectifs fixés en matière de couverture n'ont pas encore été atteints. En raison de taux de vaccination insuffisants, des maladies qui pourraient être évitées continuent de se produire. À une époque où les calendriers de vaccination sont de plus en plus complexes, où les attentes en matière de performances des soins primaires sont de plus en plus importantes et où les médecins de premier recours sont de plus en plus sollicités, il est important de comprendre et de promouvoir les interventions visant à accroître le taux de vaccination dans les environnements de soins primaires. Le défi commun, pour tous les programmes de vaccination de tous les pays, consiste à déterminer le dénominateur commun des destinataires (ex. : tous les enfants qui doivent être vaccinés contre la rougeole) et à identifier la meilleure stratégie pour garantir des taux de vaccination élevés. Les stratégies sont généralement des interventions axées sur les patients (ex. : rappels aux patients), sur les prestataires et sur les systèmes. L'une des stratégies d'intervention consiste à utiliser des systèmes de rappel et de relance des patients.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des systèmes de rappel et de relance des patients pour améliorer les taux de vaccination, et comparer les effets des différents types de rappels dans différents environnements ou pour différentes populations de patients.

Stratégie de recherche documentaire

Une recherche systématique a été effectuée pour la revue initiale en utilisant MEDLINE (1966-1998) et quatre autres bases de données bibliographiques : EMBASE, PsychINFO, Sociological Abstracts et CAB Abstracts. Les auteurs ont également consulté le registre sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (EPOC) en avril 2001 pour la mise à jour de cette revue. Deux auteurs ont consulté les listes des titres et des résumés et ont utilisé les critères d'inclusion pour identifier les articles potentiellement pertinents pour la revue complète. Les références bibliographiques de tous les articles et revues appropriés ont fait l'objet d'une nouvelle recherche pour identifier d'autres études. Des références ont également été recherchées dans les résumés publiés, les actes de conférences scientifiques et les fichiers des collaborateurs des études. Une recherche a été effectuée dans le registre EPOC en mai 2007 pour identifier les articles pertinents en vue de la mise à jour de cette revue. En mai 2007, la recherche dans le registre EPOC a été complétée par des recherches dans CINAHL et PubMed. Une étude a été identifiée grâce à la connaissance préalable de cette étude.

Critères de sélection

Conception des études
Essais contrôlés randomisés (ECR), études contrôlées avant-après et études de séries chronologiques interrompues rédigés en anglais.

Types de participants
Personnel de santé réalisant des vaccinations et enfants (0 à 18 ans) ou adultes (à partir de 18 ans) recevant une vaccination dans n'importe quel environnement.

Types d'interventions
Toute intervention comprise dans le champ du registre EPOC et incluant des systèmes de rappel ou de relance des patients, ou les deux, dans au moins l'un des bras de l'étude.

Types de mesures de résultats
Taux de vaccination ou pourcentage de population cible à jour pour les vaccins recommandés. Les mesures de résultats étaient admissibles pour les vaccins individuels (ex. : grippe) ou les combinaisons standards de vaccins recommandés (ex. : tous les vaccins recommandés avant une date ou un âge spécifique).

Recueil et analyse des données

Recueil des données
Chaque étude a été lue indépendamment par deux évaluateurs. Les divergences entre les évaluateurs ont été résolues au moyen d'une procédure de conciliation formelle pour atteindre un consensus.

Analyse
Les résultats sont présentés pour chaque étude sous forme de taux relatifs pour les essais contrôlés randomisés, et de variations absolues en points de pourcentage pour les études contrôlées avant-après. Les résultats combinés pour les ECR seuls ont été présentés à l'aide du modèle à effets aléatoires.

Résultats Principaux

Quatre nouvelles études ont été ajoutées lors de la mise à jour de 2007, pour un total de 47 études. Les augmentations des taux de vaccination associées aux rappels étaient comprises entre 1 et 20 points de pourcentage. Les rappels étaient efficaces pour les vaccinations des enfants (rapport des cotes = 1,47, IC à 95 % = entre 1,28 et 1,68), les vaccinations des enfants contre la grippe (rapport des cotes = 2,18, IC à 95 % = entre 1,29 et 3,70), les vaccinations des adultes contre le pneumocoque, le tétanos et l'hépatite B (rapport des cotes = 2,19, IC à 95 % = entre 1,21 et 3,99) et les vaccinations des adultes contre la grippe (rapport des cotes = 1,66, IC à 95 % = entre 1,31 et 2,09). L'efficacité des rappels visant à vacciner les enfants contre la grippe présentait une diminution globale à partir d'un rapport des cotes de 2,87 dans la revue précédente. Les rappels n'étaient cependant pas efficaces dans la nouvelle étude portant sur la vaccination des adolescents en zone urbaine (rapport des cotes = 1,14, IC à 95 % = entre 0,98 et 1,31). Tous les types de rappels étaient efficaces (cartes postales, lettres, téléphone ou appels automatiques). Le téléphone était le plus efficace mais aussi le plus coûteux.

Conclusions des auteurs

Les systèmes de rappel et de relance des patients dans des environnements de soins primaires sont efficaces pour améliorer le taux de vaccination dans les pays développés.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Systèmes de rappel et de relance des patients pour améliorer les taux de vaccination

Le fait de rappeler aux patients qu'ils doivent se faire vacciner permet-il d'augmenter le nombre de personnes vaccinées ?

L'augmentation du nombre de personnes vaccinées pourrait réduire les taux de mortalité et de maladie partout dans le monde. De nombreuses stratégies ont été mises en œuvre pour augmenter les vaccinations. L'une d'elles consiste à rappeler aux patients qu'ils doivent se faire vacciner. Cette revue porte sur 47 études et évalue l'efficacité des rappels aux patients.

Cette revue a permis d'établir que le fait de rappeler aux patients qu'ils devaient se faire vacciner augmentait le nombre de personnes vaccinées, que la vaccination soit effectuée à temps ou après la date prévue. Cette augmentation était observée chez les enfants et les adultes pour tous types de vaccins, mais pas chez les adolescents citadins dans une étude. Le fait d'appeler les gens par téléphone, de leur envoyer une lettre ou une carte postale ou de leur parler en personne entraînait une augmentation des vaccinations. Les rappels multiples étaient plus efficaces que les rappels uniques. Le fait d'appeler les gens par téléphone était plus efficace que de leur envoyer une carte postale ou une lettre, mais ce type de rappel pourrait être plus onéreux que d'autres approches. Les rappels étaient aussi efficaces lorsqu'ils provenaient d'un cabinet médical, d'un centre médical ou d'un hôpital public. Les études de cette revue portaient sur des pays développés ; on ignore donc si les rappels aux patients pourraient fonctionner dans des pays à faibles et moyens revenus.

Notes de traduction

Une petite mise à jour à été effectuée en novembre 2002 pour modifier les titres des graphiques afin de refléter les interventions.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st July, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

促進免疫接種率的病患提醒與病患召回系統

兒童與成人的免疫接種率有提升,但涵蓋的程度未達到最終的目標。由於免疫接種率低,預防性疫苗的疾病仍會發生。在免疫接種程序愈來愈複雜的現在,對於初級照護與大量的初級照護醫師的需求有愈來愈多的期望,重要的是了解並促進介入措施在初級照護機構中增加免疫接種涵蓋範圍的作用。各國的免疫接種計畫中普遍的主題是關於決定合格接種者的分母(如所有的小孩都應接種麻疹疫苗),以及找到能夠確保高接種率的最佳策略。目前的策略有以病人為導向的介入措施(例如,病患提醒),提供者的介入措施與系統介入措施。有一種介入策略關於病患提醒與召回系統。

目標

評估病患提醒與召回系統對於促進免疫接種率的效果,並比較各類的提醒方式在不同機構或患者族群中的影響。

搜尋策略

系統性檢索採用MEDLINE (1966 – 1998年)以及四個其他的書目資料庫:EMBASE,PsychINFO,Sociological Abstracts,及CAB Abstracts。另外作者也在2001年4月檢索The Effective Practice and Organisation of Care (EPOC)登記資料庫以更新回顧。兩名作者檢視標題與摘要,並使用納入標準標示可能相關的文章以進行全文回顧。回頭檢索所有相關文章與回顧的參考文獻以獲得其他研究。另外也檢索發表的摘要,科學會議記錄與研究合作者的文件以獲得參考文獻。在2004年12月檢索the EPOC登記資料庫以尋找相關的文章來更新回顧。

選擇標準

研究設計:以英文書寫的隨機對照試驗(DesignRandomized controlled trials (RCT)),前後對照研究(controlled before and after studies (CBA))與間斷時間序列(interrupted time series (ITS))研究。研究對象:任何機構中提供免疫接種的健康照護人員以及接受免疫接種的兒童(出生後至18歲)或成人(18歲以上)。介入措施:EPOC範圍內的所有介入措施(詳見各組的細節),以及包括病患提醒或召回系統或兩者,研究中需包含至少一種介入措施。測量結果:免疫接種率或目標族群接種最新建議的免疫疫苗的比例。可接受的結果為個別的疫苗(如感冒疫苗)或建議疫苗的標準組合(如特定日期或年齡的所有建議的疫苗)。

資料收集與分析

資料蒐集:由兩名回顧者分別閱讀每一篇研究。回顧者間不一致的看法經由正式的調解過程以達成共識。分析:個別隨機對照試驗的結果以相對比率呈現,而前後對照研究的結果則以百分點的絕對改變量呈現。採用隨機效果模式加總RCTs的結果。

主要結論

這篇更新的回顧加入了五篇新的研究。因為提醒使免疫接種率增加了1至20個百分點。提醒對於兒童疫苗(OR = 1.45,95% CI = 1.28至1.66),兒童感冒疫苗(OR = 2.87,95% CI = 1.65至4.98),成人肺炎鏈球菌,破傷風,及B型肝炎(OR = 2.19,95% CI = 1.21至3.99),以及成人感冒疫苗(OR = 1.66,95% CI = 1.31至2.09)有效。所有類型的提醒方式都是有效的(明信片,信件,電訪或自動撥號),電訪是最有效的方式但成本最高。

作者結論

基層照護機構中的病患提醒與召回系統可以有效促進已開發國家的免疫接種率。

翻譯人

本摘要由高雄榮民總醫院金沁琳翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

提醒民眾可以增加民眾接種疫苗的人數嗎?增加接種疫苗的人數可以降低世界各地的死亡與疾病率。目前有許多策略用來增加疫苗接種。其中一種方法就是提醒民眾接種疫苗。這篇包含43篇研究的回顧評估是否提醒民眾是有效的方式。這篇回顧發現提醒民眾會增加民眾接種疫苗的人數,不論是預定或逾期接種疫苗。兒童與成人接種各種類型的疫苗人數都會增加。透過電話提醒民眾,發送信件或明信片,或當面告知會增加疫苗接種。提供許多提醒並透過電話提醒民眾是最有效的方式,但費用也最昂貴。不論是來自私人的醫師診所,醫學中心或公共衛生診所,提醒都能發揮作用。這篇回顧的研究都是來自已開發國家,因此不清楚是否提醒在中低收入國家中也能發揮作用。