Intervention Review

Continuous ambulatory peritoneal dialysis (CAPD) versus hospital or home haemodialysis for end-stage renal disease in adults

  1. Luke Vale1,*,
  2. June D Cody2,
  3. Sheila A Wallace3,
  4. Conal Daly4,
  5. Marion K Campbell5,
  6. Adrian M Grant6,
  7. Izhar Khan7,
  8. Alison M MacLeod7

Editorial Group: Cochrane Renal Group

Published Online: 18 OCT 2004

Assessed as up-to-date: 12 JAN 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD003963.pub2


How to Cite

Vale L, Cody JD, Wallace SA, Daly C, Campbell MK, Grant AM, Khan I, MacLeod AM. Continuous ambulatory peritoneal dialysis (CAPD) versus hospital or home haemodialysis for end-stage renal disease in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 4. Art. No.: CD003963. DOI: 10.1002/14651858.CD003963.pub2.

Author Information

  1. 1

    Newcastle University, Institute of Health & Society, Newcastle upon Tyne, Tyne & Wear, UK

  2. 2

    University of Aberdeen, Cochrane Incontinence Review Group, Foresterhill, Aberdeen, UK

  3. 3

    University of Aberdeen, Academic Urology Unit, Aberdeen, Scotland, UK

  4. 4

    Western Infirmary Glasgow, Renal Unit, Glasgow, Scotland, UK

  5. 5

    University of Aberdeen, Health Services Research Unit, Aberdeen, Scotland, UK

  6. 6

    University of Aberdeen, School of Medicine, Aberdeen, Scotland, UK

  7. 7

    University of Aberdeen, Department of Medicine and Therapeutics, Aberdeen, UK

*Luke Vale, Institute of Health & Society, Newcastle University, Baddiley-Clarke Building, Richardson Road, Newcastle upon Tyne, Tyne & Wear, NE2 4AX, UK. luke.vale@newcastle.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Stable (no update expected for reasons given in 'What's new')
  2. Published Online: 18 OCT 2004

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Background

Renal replacement therapy (RRT) with dialysis and transplantation is the only means of sustaining life for patients with end-stage kidney disease (ESKD). Although transplantation is the treatment of choice, the number of donor kidneys are limited and transplants may fail. Hence many patients require long-term or even life-long dialysis. Continuous ambulatory peritoneal dialysis (CAPD) is an alternative to hospital or home haemodialysis for patients with ESKD.

Objectives

To assess the benefits and harms of CAPD versus hospital or home haemodialysis for adults with ESKD.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL in The Cochrane Library Issue 12, 2011), the Cochrane Renal Group's specialised register (12 January 2012), MEDLINE (1966 to May 2002), EMBASE (1980 to May 2002), BIOSIS, CINAHL, SIGLE and NRR without language restriction. Reference lists of retrieved articles and conference proceedings were searched and known investigators and biomedical companies were contacted.

Date of last search: 12 January 2012.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) or quasi-RCTs comparing CAPD to hospital or home haemodialysis for adults with ESKD were to be included.

Data collection and analysis

Two authors independently assess the methodological quality of studies. Data was abstracted from included studies onto a standard form by one author and checked by another. Statistical analyses were performed using the random-effects model and the results expressed as risk ratio (RR) for dichotomous outcomes and mean difference (MD) for continuous outcomes with 95% confidence intervals (CI).

Main results

One trial, reported in abstract form only, was located in the most recent search. There was no statistical difference in death or quality adjusted life years score at two years between peritoneal dialysis or haemodialysis patients.

Authors' conclusions

There is Insufficient data to allow conclusions to be drawn about the relative effectiveness of CAPD compared with hospital or home haemodialysis for adults with ESKD. Efforts should be made to start and complete adequately powered RCTs, which compare the different dialysis modalities.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Insufficient evidence from trials comparing CAPD (home dialysis without a machine) with hospital dialysis for people with kidney failure

When people's kidneys fail (end-stage kidney disease), they need either a transplant or dialysis to keep performing the kidney's functions. Dialysis can involve either regular visits to hospital for time on an artificial kidney machine (haemodialysis), or home dialysis. Home dialysis (CAPD - continuous ambulatory peritoneal dialysis) is a 'do it yourself' option that does not require a machine. It involves a tube permanently inserted through the abdomen to allow a fluid called dialysate to be emptied and replaced every day. The review found only one trial comparing the effects of CAPD and haemodialysis. No conclusions could be drawn.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA) versus hémodialyse à l'hôpital ou à domicile dans l'insuffisance rénale terminale chez l'adulte

Contexte

La thérapie de remplacement rénal (TRR) avec dialyse et transplantation est le seul moyen de maintenir en vie les patients atteints d'insuffisance rénale terminale (IRT). Bien que la transplantation constitue le traitement de choix, le nombre de donneurs de reins est limité et les greffes peuvent échouer. De nombreux patients ont donc besoin d'une dialyse à long terme, parfois même à vie. La dialyse péritonéale continue ambulatoire (DPCA) est une alternative à l'hémodialyse à l'hôpital ou à domicile pour les patients atteints d'IRT.

Objectifs

Évaluer les effets bénéfiques et délétères de la DPCA par rapport à l'hémodialyse à l'hôpital ou à domicile chez les adultes atteints d'IRT.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, dans la Bibliothèque Cochrane, Issue 12, 2011), le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies rénales (12 janvier 2012), MEDLINE (1966 - mai 2002), EMBASE (1980 - mai 2002), BIOSIS, CINAHL, SIGLE et NRR sans restriction de langue. Les références bibliographiques des articles extraits et les actes de conférence ont été consultés, et des sociétés biomédicales et investigateurs reconnus ont été contactés. Les recherches les plus récentes ont été menées le 12 janvier 2012..

Critères de sélection

Notre intention était d'inclure les essais contrôlés randomisés (ECR) ou quasi-randomisés comparant une DPCA à une hémodialyse à l'hôpital ou à domicile chez des adultes atteints d'IRT.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont évalué la qualité méthodologique des études de manière indépendante. Les données des études incluses ont été résumées dans un formulaire standard par un évaluateur et vérifiées par un autre évaluateur. Des analyses statistiques ont été effectuées à l'aide d'un modèle à effets aléatoires et les résultats ont été exprimés sous forme de risque relatif (RR) pour les résultats dichotomiques, et de différence moyenne (DM) pour les résultats continus, avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux

Un seul essai, uniquement disponible sous forme de résumé, a été identifié au cours de la recherche la plus récente. Aucune différence statistique entre la dialyse péritonéale et l'hémodialyse n'était observée en termes de décès ou de score d'années de vie ajustées sur la qualité à deux ans.

Conclusions des auteurs

Les données sont insuffisantes pour tirer des conclusions concernant l'efficacité relative de la DPCA par rapport à l'hémodialyse à l'hôpital ou à domicile chez les adultes atteints d'IRT. Des efforts supplémentaires sont nécessaires afin de développer et de mener à bien des ECR présentant une puissance statistique adéquate et comparant les différentes modalités de dialyse.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Les preuves issues d'essais comparant la DPCA (dialyse à domicile sans machine) à une dialyse à l'hôpital chez des patients atteints d'insuffisance rénale sont insuffisantes.

Lorsque les reins ne fonctionnent plus (insuffisance rénale terminale), une transplantation ou une dialyse est nécessaire afin de maintenir la fonction des reins. La dialyse peut impliquer des visites régulières à l'hôpital pour recevoir un traitement à l'aide d'une machine agissant comme un rein artificiel (hémodialyse) ou un traitement à domicile. La dialyse à domicile (DPCA - dialyse péritonéale continue ambulatoire) est une option en libre-service qui ne nécessite pas de machine. Il s'agit d'un tube inséré en permanence dans l'abdomen pour faire circuler et remplacer chaque jour un liquide que l'on appelle dialysat. Cette revue n'a identifié qu'un seul essai comparant les effets de la DPCA et de l'hémodialyse. Aucune conclusion ne peut être présentée.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

Laienverständliche Zusammenfassung

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié
  6. Laienverständliche Zusammenfassung

Die vorhandene Evidenz reicht nicht aus, um die Peritonealdialyse (Heimdialyse ohne Maschine) mit der Hämodialyse bei Patienten mit Nierenversagen zu vergleichen

Bei Nierenversagen müssen Patienten entweder dialysiert werden (Blutwäsche) oder sie brauchen eine Nierentransplantation, um die Funktion der Nieren aufrechtzuerhalten. Eine Dialyse kann man entweder mit einer Maschine in regelmäßigen Krankenhausaufenthalten durchführen (Hämodialyse), oder durch eine Heimdialyse. Bei der Heimdialyse (kontinuierliche Peritonealdialyse) wird keine Maschine benötigt und der Patient kann die Dialyse selber durchführen. Dabei wird ein Dauerkatheter (Schlauch) durch die Bauchwand gelegt, über den eine so genannte Dialyseflüssigkeit täglich in und aus dem Bauchraum geleitet wird. Für diesen Review wurde nur eine Studie gefunden, die die beiden Formen der Dialyse bezüglich ihrer Wirkung miteinander verglich. Es konnten keine Schlussfolgerungen aus den vorhandenen Daten gezogen werden.

Anmerkungen zur Übersetzung

Koordination durch Cochrane Schweiz