This is not the most recent version of the article. View current version (1 AUG 2013)

Intervention Review

20 µg versus >20 µg estrogen combined oral contraceptives for contraception

  1. Maria F Gallo1,*,
  2. Kavita Nanda2,
  3. David A Grimes2,
  4. Laureen M Lopez2,
  5. Kenneth F Schulz3

Editorial Group: Cochrane Fertility Regulation Group

Published Online: 19 JAN 2011

Assessed as up-to-date: 2 NOV 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD003989.pub4


How to Cite

Gallo MF, Nanda K, Grimes DA, Lopez LM, Schulz KF. 20 µg versus >20 µg estrogen combined oral contraceptives for contraception. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 1. Art. No.: CD003989. DOI: 10.1002/14651858.CD003989.pub4.

Author Information

  1. 1

    Centers for Disease Control and Prevention, Division of Reproductive Health, Atlanta, Georgia, USA

  2. 2

    FHI, Clinical Sciences, Research Triangle Park, North Carolina, USA

  3. 3

    FHI, Quantitative Sciences, Research Triangle Park, North Carolina, USA

*Maria F Gallo, Division of Reproductive Health, Centers for Disease Control and Prevention, 4770 Buford Highway, Mail Stop K-34, Atlanta, Georgia, 30341-3724, USA. mgallo@cdc.gov. fjr4@cdc.gov.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 JAN 2011

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (01 AUG 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Concern about estrogen-related adverse effects has led to progressive reductions in the estrogen dose in combination oral contraceptives (COCs). However, reducing the amount of estrogen to improve safety could result in decreased contraceptive effectiveness and unacceptable changes in bleeding patterns.

Objectives

To test the hypothesis that COCs containing ≤ 20 μg ethinyl estradiol (EE) perform similarly as those containing > 20 μg in terms of contraceptive effectiveness, bleeding patterns, discontinuation, and side effects.

Search methods

We searched CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, POPLINE, ClinicalTrials.gov, and ICTRP, and examined references of eligible trials. Initially, we wrote to oral contraceptive manufacturers to identify trials.

Selection criteria

English-language reports of randomized controlled trials were eligible that compare a COC containing ≤ 20 μg EE with a COC containing > 20 μg EE. We excluded studies where the interventions were designed to be administered for less than three consecutive cycles or to be used primarily as treatment for non-contraceptive conditions. Trials had to report on contraceptive effectiveness, bleeding patterns, trial discontinuation due to bleeding-related reasons or other side effects, or side effects to be included in the review.

Data collection and analysis

One author evaluated all titles and abstracts from literature searches to determine whether they met the inclusion criteria. Two authors independently extracted data from studies identified for inclusion. We wrote to the researchers when additional information was needed. Data were entered and analyzed with RevMan.

Main results

No differences were found in contraceptive effectiveness for the 13 COC pairs for which this outcome was reported. Compared to the higher-estrogen pills, several COCs containing 20 μg EE resulted in higher rates of early trial discontinuation (overall and due to adverse events such as irregular bleeding) as well as increased risk of bleeding disturbances (both amenorrhea or infrequent bleeding and irregular, prolonged, frequent bleeding, or breakthrough bleeding or spotting).

Authors' conclusions

While COCs containing 20 μg EE may be theoretically safer, this review did not focus on the rare events required to assess this hypothesis. Data from existing randomized controlled trials are inadequate to detect possible differences in contraceptive effectiveness. Low-dose estrogen COCs resulted in higher rates of bleeding pattern disruptions. However, most trials compared COCs containing different progestin types, and changes in bleeding patterns could be related to progestin type as well as estrogen dose. Higher follow-up rates are essential for meaningful interpretation of results.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Birth control pills with 20 µg estrogen versus more than 20 µg estrogen

Concerns about safety have led to making birth control pills with less of the hormone estrogen. Pills with less estrogen might not work as well to prevent pregnancy and could cause bleeding problems. This review looked at studies that compared pills with 20 µg ethinyl estradiol versus pills that have more estrogen.

We did computer searches for randomized trials of pills with 20 µg estrogen versus more estrogen. We also wrote to researchers and makers of birth control pills to find other trials.

Studies had to be written in the English language, include at least three cycles, and focus on birth control. The trials had to report on pregnancy, bleeding problems, or stopping the pills early. We also looked at side effects.

More women taking the pills with less estrogen quit the studies early. The women on less estrogen also had more bleeding problems than those taking pills with more estrogen. Pregnancy rates seemed to be the same between groups, but the studies may not have been large enough to know for sure. This review did not focus on the rare events needed to test whether birth control pills with 20 µg estrogen were safer. Also, most trials compared pills with different types of the hormone progestin, which could also affect bleeding patterns. The high losses in many trials make the results hard to interpret.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Comparaison des contraceptifs oraux combinés aux œstrogènes à 20 µg et à plus de 20 µg pour la contraception

Contexte

La préoccupation au sujet des effets indésirables des œstrogènes a conduit à réduire progressivement les doses d'œstrogènes dans les contraceptifs oraux combinés (COC). Cependant, cette réduction destinée à améliorer l'innocuité pourrait entraîner une baisse de l'efficacité du contraceptif et des changements inadmissibles dans les profils de saignements.

Objectifs

Tester l'hypothèse selon laquelle les COC contenant ≤ 20 μg d'éthinyloestradiol (EE) sont aussi efficaces que ceux dosés à > 20 μg en termes d'efficacité, de saignements, d'arrêt de la méthode et d'effets secondaires.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, POPLINE, ClinicalTrials.gov et ICTRP, et examiné les références des essais éligibles. Nous avons commencé par écrire aux fabricants de contraceptifs oraux pour identifier des essais.

Critères de sélection

Les rapports en langue anglaise d’essais contrôlés randomisés éligibles comparaient un COC contenant une dose ≤ 20 μg d'EE avec un COC contenant une dose > 20 μg d'EE. Nous avons exclu les études dans lesquelles les interventions étaient conçues pour une administration sur moins de trois cycles consécutifs ou destinées principalement à traiter des problèmes sans lien avec la contraception. Pour être inclus dans notre revue, les essais devaient rendre compte de l'efficacité contraceptive, des profils de saignements, des abandons des essais à cause de saignements ou autres effets secondaires, ou des effets secondaires.

Recueil et analyse des données

Un auteur a examiné tous les titres et résumés figurant dans les recherches de littérature pour déterminer si ceux-ci remplissaient les critères d'inclusion. Deux auteurs indépendants ont extrait les données des études identifiées pour inclusion. Nous avons écrit aux chercheurs lorsque de plus amples informations s'avéraient nécessaires. Les données ont été saisies et analysées par le logiciel RevMan.

Résultats Principaux

Aucune différence n'a été relevée en ce qui concerne l'efficacité des 13 paires de COC pour lesquelles ce résultat a été rapporté. Comparés aux pilules contenant une dose supérieure d'œstrogènes, plusieurs COC à 20 μg d'EE donnaient des taux plus élevés d'abandon précoce des essais (dans l'ensemble et à cause d’événements indésirables tels que des métrorragies), ainsi qu'un risque plus élevé de perturbation du cycle (aménorrhée ou règles peu fréquentes et irrégulières, prolongées et fréquentes, ou métrorragies ou spotting).

Conclusions des auteurs

Bien que les COC contenant 20 μg d'EE soient théoriquement plus sûrs, cette revue n'a pas pris en compte les événements rares nécessaires pour évaluer cette hypothèse. Les données issues des essais contrôlés randomisés sont insuffisantes pour déceler d'éventuelles différences d'efficacité contraceptive. Les COC à faible dose d'œstrogènes donnaient des taux de perturbation des saignements plus élevés. Cependant, la plupart des essais comparaient des COC contenant différents types de progestatifs et les modifications des saignements pourraient être autant liées au type de progestatif qu'à la dose d'œstrogène. Des taux de suivi plus élevés sont essentiels pour une interprétation pertinente des résultats.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Comparaison des contraceptifs oraux combinés aux œstrogènes à 20 µg et à plus de 20 µg pour la contraception

Comparaison des pilules contraceptives à 20 µg d'œstrogène et à plus de 20 µg d'œstrogène

Les préoccupations concernant l'innocuité ont mené à concevoir des pilules contraceptives contenant une dose moindre d’œstrogène. Les pilules contenant moins d'œstrogène pourraient s'avérer moins efficaces pour la prévention des grossesses et pourraient provoquer des problèmes de saignements. Cette revue a recherché les études comparant les pilules à 20 µg d'éthinyloestradiol par à celles qui plus fortement dosée en œstrogène.

Nous avons mené des recherches informatisées pour trouver des essais randomisés comparant les pilules à 20 µg d'œstrogène à celles contenant une dose supérieure d'œstrogène. Nous avons également écrit à des chercheurs et à des fabricants de pilules contraceptives pour trouver d'autres essais.

Les études devaient être rédigées en anglais, inclure au moins trois cycles de traitement et se concentrer sur le contrôle des naissances. Les essais devaient rendre compte des grossesses, des problèmes de saignements ou de l'arrêt précoce des pilules. Nous avons également examiné les effets secondaires.

Les femmes qui prenaient les pilules moins dosées en œstrogène ont été plus nombreuses à abandonner précocement les études. Les femmes des groupes le moins dosé en œstrogène présentaient également plus de problèmes de saignements que celles prenant une pilule plus fortement dosée. Les taux de grossesses semblent être similaires entre les groupes, mais les séries n'ont peut-être pas été suffisamment grandes pour que l’on puisse en être sûr. Cette revue ne s'est pas concentrée sur les événements rares nécessaires pour déterminer si les pilules contraceptives à 20 µg d'œstrogène étaient plus sûres. En outre, la plupart des essais comparaient des pilules contenant différents types de progestatif, qui pouvaient également affecter les saignements. Les pertes élevées au suivi dans de nombreuses études peuvent rendre les résultats difficiles à interpréter.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux