Intervention Review

Radiotherapy for neovascular age-related macular degeneration

  1. Jennifer R Evans2,
  2. Vasuki Sivagnanavel3,
  3. Victor Chong1,*

Editorial Group: Cochrane Eyes and Vision Group

Published Online: 12 MAY 2010

Assessed as up-to-date: 22 MAR 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD004004.pub3

How to Cite

Evans JR, Sivagnanavel V, Chong V. Radiotherapy for neovascular age-related macular degeneration. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 5. Art. No.: CD004004. DOI: 10.1002/14651858.CD004004.pub3.

Author Information

  1. 1

    Oxford Eye Hospital, Oxford, UK

  2. 2

    London School of Hygiene & Tropical Medicine, Cochrane Eyes and Vision Group, ICEH, London, UK

  3. 3

    Moorfields Eye Hospital NHS Foundation Trust, London, UK

*Victor Chong, Oxford Eye Hospital, Headley Way, Oxford, OX3 9DU, UK. victor@eretina.org.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 12 MAY 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Radiotherapy has been proposed as a treatment to prevent new vessel growth in people with neovascular age-related macular degeneration (AMD).

Objectives

The aim of this review was to examine the effects of radiotherapy on neovascular AMD.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (which contains the Cochrane Eyes and Vision Group Trials Register) in The Cochrane Library Issue 3, 2010, MEDLINE (January 1950 to March 2010), EMBASE (January 1980 to March 2010), Latin American and Caribbean Health Sciences Literature Database (LILACS) (January 1982 to March 2010), the metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (www.controlled-trials.com) (March 2010) and ClinicalTrials.gov (http://clinicaltrials.gov) (March 2010). There were no language or date restrictions in the search for trials. The electronic databases were last searched on 23 March 2010. We also wrote to investigators of trials included in the review to ask if they were aware of any other studies.

Selection criteria

We included all randomised controlled trials in which radiotherapy was compared to another treatment, sham treatment, low dosage irradiation or no treatment in people with choroidal neovascularisation secondary to AMD.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted the data. We combined relative risks using a random-effects model. We estimated the percentage of the variability in effect estimates that was due to heterogeneity, rather than sampling error, using I2.

Main results

Thirteen trials (n=1154) investigated external beam radiotherapy with dosages ranging from 7.5 to 24 Gy; one additional trial (n=88) used plaque brachytherapy (15Gy at 1.75mm for 54 minutes/12.6 Gy at 4mm for 11 minutes). Most studies found effects (not always significant) that favoured treatment. Overall there was a small statistically significant reduction in risk of visual acuity loss in the treatment group. There was considerable inconsistency between trials and the trials were considered to be at risk of bias, in particular because of the lack of masking of treatment group. Subgroup analyses did not reveal any significant interactions, however, there were small numbers of trials in each subgroup (range three to five). There was some indication that trials with no sham irradiation in the control group reported a greater effect of treatment. The incidence of adverse events was low in all trials; there were no reported cases of radiation retinopathy, optic neuropathy or malignancy. Three trials found non-significant higher rates of cataract progression in the treatment group.

Authors' conclusions

This review currently does not provide convincing evidence that radiotherapy is an effective treatment for neovascular AMD. If further trials are to be considered to evaluate radiotherapy in AMD then adequate masking of the control group must be considered.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Radiotherapy for neovascular age-related macular degeneration

Radiotherapy (as commonly used in the treatment of cancer) has been proposed as a treatment for wet AMD as it may prevent the growth of new vessels in the retina. This review identified 14 randomised controlled trials of radiotherapy for wet AMD. Most of these trials showed effects (not always significant) that favoured treatment with radiotherapy to prevent vision loss. However, overall this review does not provide convincing evidence that radiotherapy is an effective treatment for wet AMD, in part because the results of different trials were inconsistent, but also because it is possible that the treatment effects could be explained by the fact that it was not possible to mask the participants, and people measuring outcome, to the treatment group. The incidence of adverse effects reported in these trials was low - nobody developed any radiation-specific side effects although in three trials higher rates of cataract were reported in the radiotherapy group.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Radiothérapie pour la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge

Contexte

La radiothérapie a été proposée comme traitement pour prévenir la croissance de nouveaux vaisseaux chez les personnes atteintes de dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge (DMLA néovasculaire).

Objectifs

L'objectif de cette revue était d'examiner les effets de la radiothérapie sur la DMLA néovasculaire.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (qui contient le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library, Numéro 3, 2010), MEDLINE (de janvier 1950 à mars 2010), EMBASE (de janvier 1980 à mars 2010), la base de données LILACS (Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences) (de janvier 1982 à mars 2010), le metaregistre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com) (Mars 2010) et ClinicalTrials.gov (http://clinicaltrials.gov) (Mars 2010). Aucune restriction concernant la langue ou la date de publication n'a été appliquée aux recherches d'essais. Les dernières recherches dans les bases de données électroniques ont été effectuées le 23 mars 2010. Nous avons également écrit aux investigateurs des essais inclus dans la revue afin de leur demander s'ils avaient connaissance d'autres études.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés dans lesquels la radiothérapie était comparée à un autre traitement, à un traitement fictif, à une irradiation à faible dose ou à l'absence de traitement chez des personnes présentant une néovascularisation choroïdienne secondaire à la DMLA.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait les données de manière indépendante. Nous avons combiné les risques relatifs en utilisant un modèle à effets aléatoires. Nous avons estimé le pourcentage de la variabilité des estimations d'effet qui était dû à l'hétérogénéité, plutôt qu'à une erreur d'échantillonnage, en utilisant I2.

Résultats Principaux

Treize essais (n = 1154) ont étudié la radiothérapie externe avec des doses allant de 7,5 à 24 Gy ; un essai supplémentaire (n=88) a utilisé la curiethérapie par plaque (15 Gy à 1,75 mm pendant 54 minutes/12,6 Gy à 4 mm pendant 11 minutes). La plupart des études ont trouvé des effets (pas toujours significatifs) favorables au traitement. Globalement, une petite réduction statistiquement significative du risque de perte de l'acuité visuelle a été observée dans le groupe sous traitement. Il y avait un manque de cohérence considérable entre les essais et les essais ont été considérés comme présentant un risque de biais, notamment en raison de l'absence de mise en aveugle du groupe sous traitement. Les analyses en sous-groupe n'ont révélé aucune interaction significative ; toutefois,il y avait un petit nombre d'essais dans chaque sous-groupe (de trois à cinq). Il semblerait que les essais sans irradiation fictive dans le groupe témoin ont rapporté un effet du traitement plus important. L'incidence des événements indésirables s'est avérée faible dans tous les essais ; aucun cas de rétinopathie radique, de neuropathie optique ou de malignité n'a été signalé. Trois essais ont mis en évidence des taux plus élevés non significatifs de progression de la cataracte dans le groupe sous traitement.

Conclusions des auteurs

Actuellement, la présente revue n’apporte pas de preuves convaincantes indiquant que la radiothérapie est un traitement efficace pour la DMLA néovasculaire. Si de nouveaux essais sont envisagés afin d'évaluer la radiothérapie comme traitement de la DMLA, une mise en aveugle adéquate du groupe témoin doit être envisagée.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Radiothérapie pour la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge

Radiothérapie pour la dégénérescence maculaire néovasculaire liée à l'âge

La radiothérapie (telle que couramment utilisée dans le traitement du cancer) a été proposée comme traitement de la DMLA exsudative, car elle est susceptible d'empêcher la croissance de nouveaux vaisseaux dans la rétine. Cette revue a identifié 14 essais contrôlés randomisés portant sur la radiothérapie pour la DMLA exsudative. La plupart de ces essais ont montré des effets (pas toujours significatifs) favorables à un traitement par radiothérapie pour prévenir la perte de vision. Toutefois, dans l'ensemble, cette étude n'apporte pas de preuves convaincantes indiquant que la radiothérapie est un traitement efficace pour la DMLA exsudative, en partie parce que les résultats des différents essais sont contradictoires, mais aussi parce qu'il est possible que les effets du traitement puissent s'expliquer par le fait que la mise en aveugle des participants et des personnes évaluant les résultats par rapport au groupe de traitement s'est avérée impossible. L'incidence des effets indésirables signalés dans ces essais s'est avérée faible - nul n'a présenté d'effets secondaires spécifiques au rayonnement, bien que dans trois essais, des taux de cataracte plus élevés aient été rapportés dans le groupe sous radiothérapie.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 21st March, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux; pour la France : Minist�re en charge de la Sant�