This is not the most recent version of the article. View current version (23 SEP 2014)

Intervention Review

Types of urethral catheters for management of short-term voiding problems in hospitalised adults

  1. Katie Schumm1,*,
  2. Thomas BL Lam2

Editorial Group: Cochrane Incontinence Group

Published Online: 23 APR 2008

Assessed as up-to-date: 23 MAY 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD004013.pub3


How to Cite

Schumm K, Lam TBL. Types of urethral catheters for management of short-term voiding problems in hospitalised adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 2. Art. No.: CD004013. DOI: 10.1002/14651858.CD004013.pub3.

Author Information

  1. 1

    University of Aberdeen, Health Services Research Unit, Aberdeen, UK

  2. 2

    NHS Grampian, Urology Department, Aberdeen, UK

*Katie Schumm, Health Services Research Unit, University of Aberdeen, 3rd Floor, Health Sciences Building, Foresterhill, Aberdeen, AB25 2ZB, UK. k.schumm@abdn.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 23 APR 2008

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (23 SEP 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Urinary tract infection (UTI) is the most common hospital acquired infection. The major associated cause is indwelling urinary catheters. Currently there are many types of catheters available. A variety of specialised urethral catheters have been designed to reduce the risk of infection. These include antiseptic impregnated catheters and antibiotic impregnated catheters. Other issues that should be considered when choosing a catheter are ease of use, comfort and cost.

Objectives

The primary objective of this review was to determine the effect of type of indwelling urethral catheter on the risk of urinary tract infection in adults who undergo short-term urinary catheterisation.

Search methods

We searched the Cochrane Incontinence Group Specialised Register of trials (searched 24 May 2010). We also examined the bibliographies of relevant articles and contacted catheter manufacturer representatives for trials.

Selection criteria

All randomised and quasi randomised trials comparing types of indwelling urinary catheters for short-term catheterisation in hospitalised adults. Short-term catheterisation was defined as up to and including fourteen days, or other temporary short-term use as defined by the trialists (for example less than 21 days with data time points at seven day intervals).

Data collection and analysis

Data were extracted by one reviewer and independently verified by a second reviewer. Disagreements were resolved by discussion. Data were processed as described in the Cochrane Handbook. Where data in trials were not fully reported, clarification was sought directly from the trialists (secondary sources were used to confirm results of one trial).

Main results

Twenty three trials met the inclusion criteria involving 5236 hospitalised adults in 22 parallel group trials and 27,878 adults in one large cluster-randomised cross-over trial.

The antiseptic catheters were either impregnated with silver oxide or silver alloy. Silver oxide catheters were not associated with a statistically significant reduction in bacteriuria in short-term catheterised hospitalised adults but the confidence intervals were wide (RR 0.89, 95% CI 0.68 to 1.15) and these catheters are no longer available. Silver alloy catheters were found to significantly reduce the incidence of asymptomatic bacteriuria (RR 0.54, 95% CI 0.43 to 0.67) in hospitalised adults catheterised for less than one week. At greater than one week of catheterisation the risk of asymptomatic bacteriuria was still reduced with the use of silver alloy catheters (RR 0.64, 95% CI 0.51 to 0.80). The randomised cross-over trial of silver alloy catheters versus standard catheters was excluded from the pooled results because data were not available prior to crossover. The results of this trial indicated benefit from the silver alloy catheters and included an economic analysis that indicated cost savings of between 3.3 per cent and 35.5 per cent.

Antibiotic impregnated catheters, compared to standard catheters, were found to lower the rate of asymptomatic bacteriuria in the antibiotic group at less than one week of catheterisation for both minocycline and rifampicin (RR 0.36, 95% CI 0.18 to 0.73), and nitrofurazone (RR 0.52, 95% CI 0.34 to 0.78). However, at greater than one week the results were not statistically significant. One of 56 men in the antibiotic impregnated group had a symptomatic UTI compared with six of 68 who had standard catheters (RR 0.20, 95% CI 0.03 to 1.63).

Three trials compared two different types of standard catheters (defined as catheters that are not impregnated with antiseptics or antibiotics) to investigate bacteriuria. Individual trials were too small to show whether or not one type of standard catheter reduced the risk of bacteriuria compared with another type of standard catheter.

Authors' conclusions

The results suggest that the use of silver alloy indwelling catheters for catheterising hospitalised adults short-term reduces the risk of catheter associated bacteriuria. Further evaluation is required to confirm if the benefits translate clinically to a reduction in symptomatic urinary tract infection risk, and if this is cost effective considering the increased cost of silver alloy catheters. Catheters impregnated with antibiotics are also beneficial in reducing bacteriuria in hospitalised adults catheterised for less than one week but there was insufficient data to draw conclusions about those catheterised for longer. Further studies are required to assess the effects of antibiotic impregnated catheters on the risk of symptomatic urinary tract infection. There was not enough evidence to suggest whether or not any standard catheter was better than another in terms of reducing the risk of bacteriuria in hospitalised adults catheterised short-term. Siliconised catheters may be less likely to cause urethral side effects in men; however, this result should be interpreted with some caution as the trials were small and the outcome definitions and specific catheters compared varied.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Types of urinary catheters for management of short term voiding problems in hospitalised adults

Urinary catheters are small tubes inserted through the urethra (outlet for urine). They are often used for a short time after major surgery or to monitor urine output in hospitalised patients. About half of all hospitalised adults who have urinary catheters in for longer than a week will get a urinary tract infection. The review of trials found that silver alloy (antiseptic) coated or nitrofurazone-impregnated (antibiotic) urinary catheters might reduce the presence of bacteria in the urine of hospitalised adults with temporary urinary catheters, and siliconised catheters might cause the least adverse effects in men, but the evidence was weak. Larger, more scientifically rigorous, trials are needed to determine if catheters impregnated with antibiotics or antiseptics can reduce urinary tract infection.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Les différents types de cathéters urétraux pour la prise en charge des problèmes de miction à court terme chez les adultes hospitalisés

Contexte

L'infection des voies urinaires (IVU) est l'infection la plus couramment contractée à l'hôpital. La principale cause associée est constituée par les cathéters urinaires à demeure. On dispose actuellement de plusieurs types de cathéters. Une variété de cathéters urétraux spécialisés ont été conçus pour réduire le risque d'infection. Il s'agit notamment de cathéters imprégnés d'antiseptiques et de cathéters imprégnés d'antibiotiques. Les autres aspects à prendre en compte lors du choix d'un cathéter sont la facilité d'utilisation, le confort et le prix.

Objectifs

L'objectif principal de cette revue était de déterminer l'effet du type de cathéter urétral à demeure sur le risque d'infection des voies urinaires chez les adultes qui subissent une cathétérisation urinaire de courte durée.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé d’essais cliniques du groupe Cochrane sur l’incontinence (le 24 mai 2010). Nous avons également examiné les bibliographies d'articles pertinents et contacté les représentants des fabricants des cathéters utilisés dans les essais.

Critères de sélection

Tout essai randomisé ou quasi-randomisé comparant des types de cathéters urinaires à demeure pour le cathétérisation de longue durée chez l'adulte. La cathétérisation de courte durée a été définie comme pouvant se prolonger jusqu'à quatorze jours, ou toute autre utilisation temporaire à court terme telle que définie par les responsables des essais (par exemple moins de 21 jours avec des données à intervalles de sept jours).

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites par un évaluateur et vérifiées indépendamment par un second. Les désaccords ont été résolus par la discussion. Les données ont été traitées comme indiqué dans le manuel Cochrane. Lorsque les données d'un essai étaient incomplètement rapportées, nous nous sommes adressés aux chercheurs pour obtenir des éclaircissements (des sources secondaires ont été utilisées pour confirmer les résultats d'un essai).

Résultats Principaux

Vingt-trois essais remplissaient les critères d'inclusion ; ils avaient impliqué 5236 adultes hospitalisés dans 22 essais en groupes parallèles et 27 878 adultes dans un grand essai croisé randomisé en grappes.

Les cathéters antiseptiques avaient été imprégnés soit avec de l'oxyde d'argent, soit avec de l'alliage d'argent. Les cathéters à oxyde d'argent n'étaient pas associés à une réduction statistiquement significative de la bactériurie chez les adultes hospitalisés cathétérisés pour une courte durée, mais les intervalles de confiance étaient larges (RR 0,89 ; IC 95% 0,68 à 1,15) et ces cathéters ne sont plus disponibles sur le marché. Les cathéters à alliage d'argent se sont avérés réduire significativement l'incidence de la bactériurie asymptomatique (RR 0,54 ; IC 95% 0,43 à 0,67) chez les adultes hospitalisés cathétérisés pour moins d'une semaine. Pour une cathétérisation de plus d'une semaine le risque de bactériurie asymptomatique demeurait réduit quand des cathéters à alliage d'argent étaient utilisés (RR 0,64 ; IC 95% 0,51 à 0,80). L'essai croisé randomisé de cathéters à alliage d'argent versus cathéters standard a été exclu du regroupement de résultats parce que ses données n'étaient pas disponibles avant le croisement. Les résultats de cet essai indiquaient un avantage pour les cathéters à alliage d'argent et comprenaient une analyse économique montrant des économies comprises entre 3,3% et 35,5%.

Les cathéters imprégnés d'antibiotiques, en comparaison avec les cathéters standard, se sont avérés réduire le taux de bactériurie asymptomatique après moins d'une semaine de cathétérisation, tant pour la combinaison de minocycline et de rifampicine (RR 0,36 ; IC 95% 0,18 à 0,73) que pour le nitrofurazone (RR 0,52 ; IC 95% 0,34 à 0,78). Au delà d'une semaine, cependant, les résultats n'étaient pas statistiquement significatifs. Un homme sur 56 dans le groupe à imprégnation d'antibiotiques avait eu une IVU symptomatique contre six sur 68 de ceux à cathéters standard (RR 0,20 ; IC 95% 0,03 à 1,63).

Trois essais avaient comparé deux types de cathéters standard (définis comme des cathéters non imprégnés d'antiseptiques ou d'antibiotiques) pour ce qui est de la bactériurie. Pris individuellement, les essais étaient trop petits pour montrer si un type de cathéter standard réduit le risque de bactériurie par rapport à un autre type de cathéter standard.

Conclusions des auteurs

Les résultats suggèrent que l'utilisation de cathéters à alliage d'argent pour les adultes hospitalisés cathétérisés à court terme diminue le risque de bactériurie associée au cathéter. Une évaluation plus approfondie est nécessaire pour confirmer si les bénéfices se traduisent cliniquement par une réduction du risque d'infection symptomatique des voies urinaires, et si cela est économiquement rentable compte tenu du coût plus élevé des cathéters à alliage d'argent. Les cathéters imprégnés d'antibiotiques sont également bénéfiques pour réduire la bactériurie chez les adultes hospitalisés cathétérisés pendant moins d'une semaine mais il n'y avait pas suffisamment de données pour tirer des conclusions au sujet de ceux cathétérisés plus longtemps. Des études supplémentaires seront nécessaires pour évaluer les effets des cathéters imprégnés d'antibiotiques sur le risque d'infection symptomatique des voies urinaires. Il n'y avait pas suffisamment de données pour faire apparaitre si un quelconque cathéter standard était meilleur qu'un autre en termes de réduction du risque de bactériurie chez les adultes hospitalisés cathétérisés à court terme. Les cathéters siliconés pourraient être moins susceptibles de causer des effets secondaires urétraux chez l'homme, mais ce résultat doit être interprété avec prudence car les essais étaient de petite taille et les définitions des résultats et les cathéters spécifiquement comparés variaient.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Les différents types de cathéters urétraux pour la prise en charge des problèmes de miction à court terme chez les adultes hospitalisés

Les différents types de sondes urinaires pour la prise en charge des problèmes de miction à court terme chez les adultes hospitalisés

Les sondes urinaires sont de petits tubes insérés dans l'urètre (voie de sortie de l'urine). Elles sont souvent utilisées pendant une courte période après une intervention chirurgicale majeure ou pour contrôler la production d'urine chez les patients hospitalisés. Environ la moitié de tous les adultes hospitalisés qui ont des cathéters urinaires en place pendant plus d'une semaine seront victimes d'une infection urinaire. La revue des essais a constaté que les sondes urinaires enduites d'alliage d'argent (un antiseptique) ou imprégnées de nitrofurazone (un antibiotique) pouvaient réduire la présence de bactéries dans l'urine des adultes hospitalisés munis de sondes urinaires temporaires, et que les sondes siliconées provoquaient le moins d'effets indésirables chez les hommes, mais les preuves sont faibles. De plus grands essais, plus rigoureux scientifiquement, sont nécessaires pour déterminer si les sondes imprégnées d'antibiotiques ou d'antiseptiques peuvent réduire l'infection des voies urinaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 17th May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

導尿管的種類與住院成人病患的短期排尿問題之處理

尿道感染是最常見的院內感染。存留導尿管是造成感染的主因。最近有許多種類的導尿管可供使用。其中還有多樣化的特製導尿管被設計來減少感染的風險;這些導尿管有被設計為含防腐劑的或抗生素的。此外,關於導尿管其他設計因素,如方便性、舒適性或價格也應該被考慮進去。

目標

這篇評論文章主要想探討決定,在短期放置導尿管時,何種導尿管容易引起尿道感染。

搜尋策略

我們搜尋考科藍實證醫學資料庫 (2003年十一月)及考科藍腎臟團體(the Cochrane Renal Group)(2003年二月)試驗。我們也找尋試驗列出的相關文獻與聯絡試驗中所採用的導尿管的製造商。

選擇標準

比較院內成年病患短期放置導尿管的種類之隨機及半隨機試驗。所謂短期放置導尿管的短期,是指其時間定義為十四天及以內,或是試驗者自己暫時使用的定義。(例如:少於21天,以7天為間隔)

資料收集與分析

資料先被單一評論者篩選出來,再由另一位評論者獨立地查證。若有意見不同處,皆有討論來解決。接著,資料會按照考科藍手冊(the Cochrane Handbook)所指示地來處理。若是試驗中的資料不夠完整,我們就直接詢問受試者(用來確認本類中某試驗裡的二手資料)。

主要結論

總共有23個試驗符合收案條件,其中22個具平行小組的試驗包含了5236位住院成人病患,而另一大型隨機取樣群組的交叉試驗則含有27,878人。但在這些試驗中,僅強調了六種比較中的三個:含防腐劑的導尿管與標準導尿管(n = 11個試驗),含抗生素的導尿管與標準導尿管(N = 1個試驗),及不同種標準導尿管間的比較(N = 6個試驗)。在含防腐劑的導尿管對比標準導尿管的比較裡,其結果會因防腐劑的不同而異。而其中防腐劑的種類分成氧化銀及銀合金。對於含有氧化銀的導尿管來說,在短期使用於住院病人上,並不具統計學上有意義地減少菌尿症。雖然這個結果的信賴區間很廣(相對危險度:0.89,95%,信賴區間:0.68 到 1.15)。這些導尿管目前已不使用。對於含有銀合金的導尿管來說,在少一週地使用於住院病人上,可看到具統計學意義地減少無症狀菌尿症的發生率(相對危險度:0.36,95%,信賴區間:0.24 到 0.52);而且在使用大於一週的住院病患上,也可以減少無症狀菌尿症的風險(相對危險度:0.67,95%,信賴區間:0.50 到 0.90);另外,使用銀合金導尿管也可以減少具症狀的尿道感染的風險(相對危險度:0.60,95%,信賴區間:0.50 到 0.73)。在統合分析時,我們排除了一個比較銀合金導管與標準導尿管的隨機交叉試驗,因為沒有交叉比對前的資料。但這個試驗的結果指出採用銀合金導尿是有益其中包含其經濟效益上的分析使用該導尿管可省下3.3到35.5%的成本。在比較使用含抗生素或標準導尿管的研究顯示使用抗生素藥物導尿管小於一週的人,他們有較不易得到無症狀的菌尿症(相對危險度:0.36,95%,信賴區間:0.18 到 0.73)。在這個試驗裡也發現,在採用小於一週的導尿管的病患中,使用含抗生素的導尿管的人較不易得到菌尿症(相對危險度:0.36,95%,信賴區間:0.18 到 0.73);但若將導尿管使用時間延長為大於一週,則不論有無含抗生素的導尿管都不具有統計學上的意義(相對危險度:0.94,95%,信賴區間:0.86 到 0.73)。最後於這項試驗中,使用含抗生素的導尿管的56位病患裡,有一位產生有症狀的泌尿道感染;而使用標準導尿管的68位病患裡,則有六位。(相對危險度:0.20,95%,信賴區間:0.03 到 1.63)。另外,我們想統合分析三項比較兩種不同種類的標準導尿管的試驗(這裡所指的標準導尿管是指不含防腐劑或抗生素的導尿管),來觀察感染的程度。但因為試驗樣本太小,所以無法進行分析。另三個試驗,從比較不同類型的導尿管,以觀察對於男性導尿病人造成的尿道副作用。雖然這些試驗沒有被收進這篇回顧性文章,因為它們具有明顯差異性。但是各別試驗都指出一種趨勢:使用矽膠導尿管在男性較不會引起尿道副作用。

作者結論

以上結論表示,住院的成年病患短期使用銀合金導尿管,可減少因導尿管造成的尿道感染的危險。但需進一步的經濟評估:銀合金導管所減少的感染可以補償額外增加的費用。另外,包覆minocycline(美諾四環素)與rifampin(立汎黴素)的導尿管,對住院中使用少於一星期導尿管的男性病患來說,也許能減少菌尿症的機會。但這仍須進一步測試。並沒有足夠的證據來支持任何一種標準導尿管有比其他種標準導尿管,更能減少住院中短期使用導尿管成人病患的尿道感染的危險性。就男性而言,矽膠導尿管也許較不會引起尿道副作用。但要注意如此推論的結果:因為這些屬於小型試驗,而且所分析出來的結果的定義,以及相互比較的特殊導尿的方式都不同。

翻譯人

本摘要由中國醫藥大學附設醫院許政傑翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

導尿管,是一種從尿道放進去的小管子(提供尿液出口)。它們都多用於大手術後一段時間,或是偵測住院病人的膀胱排出量。在曾用一星期或以上導尿管的住院病人中,約有一半會有泌尿道感染。綜合此類試驗的本篇評論文章發現:銀合金導尿管也許可以減少住院病人的感染;而矽膠導尿管也許可以減少男性病患的放置導尿管的副作用,但證據相當薄弱。因此需要大型嚴謹的臨床試驗來比較含有防腐劑的,或抗生素的導尿管對於減少泌尿導感染的機率。