Get access

Enteral tube feeding for amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Enteral feeding (tube feeding) is offered to many people with amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease experiencing difficulty swallowing (dysphagia) and maintaining adequate nutritional intake leading to weight loss.

Objectives

To examine the efficacy of percutaneous endoscopic gastrostomy placement or other tube feeding placement on: 

(1) survival;

(2) nutritional status; 

(3) quality of life;

(4) minor and major complications of percutaneous endoscopic gastrostomy.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Trials Register (24 November 2009), MEDLINE (from January 1966 to September 2009), and EMBASE (from January 1980 to September 2009) for all papers on enteral tube feeding in amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease. The results were screened to identify randomised controlled trials and to identify non-randomized studies that might be worthy of review and discussion. We checked references in published articles and enlisted personal communications to identify any additional references. 

Selection criteria

A priori selection criteria included randomised and quasi-randomized controlled trials evaluating the efficacy of percutaneous endoscopic gastrostomy or other feeding tube placement. Since no such trials were discovered, all prospective and retrospective controlled studies were reviewed in the 'Background' or 'Discussion' sections of the review.

Data collection and analysis

We independently assessed study design and extracted data. We considered the following outcomes: (1) survival rate in months (of primary interest), (2) nutritional status measured by weight change, change in body mass index, or other quantitative index of nutritional status, (3) self-perceived quality of life and (4) safety of the procedure as indicated by minor and major complications of surgical or radiological guided PEG tube insertion. 

Main results

We found no randomised controlled trials comparing the efficacy of enteral tube feeding with those people who continued to eat orally, without enteral feeding. We summarized the results of retrospective and prospective studies in the 'Discussion' section.

Authors' conclusions

There are no randomised controlled trials to indicate whether enteral tube feeding is beneficial compared to continuation of oral feeding for any of the outcome measures. The 'best' evidence to date suggests a survival advantage for some people with amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease, but these conclusions are tentative. Evidence for improved nutrition is also incomplete but tentatively favorable.  Quality of life has been addressed in studies and needs more attention. Based on a number of recent non-randomized studies comparing surgical and radiographic approaches to feeding tube insertion these two procedures for PEG tube insertion appear to be equivalent.

Résumé scientifique

Alimentation par sonde entérale dans la sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones

Contexte

Une alimentation entérale (par sonde) est proposée à de nombreux patients atteints de sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones qui ont des difficultés à déglutir (dysphagie) et à maintenir un apport nutritionnel adéquat, ce qui entraîne une perte de poids.

Objectifs

Examiner l'efficacité de la gastrostomie endoscopique percutanée ou d'un autre type d'alimentation par sonde sur :

(1) la survie ;

(2) le statut nutritionnel ;

(3) la qualité de vie ;

(4) les complications mineures et majeures de la gastrostomie endoscopique percutanée.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les affections neuromusculaires (24 novembre 2009), MEDLINE (de janvier 1966 à septembre 2009) et EMBASE (de janvier 1980 à septembre 2009) afin d'identifier tous les articles portant sur une alimentation par sonde entérale dans la sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones. Les résultats ont été examinés afin d'identifier des essais contrôlés randomisés et les études non randomisées potentiellement éligibles dans la revue et la discussion. Nous avons examiné les références bibliographiques des articles publiés et établi des communications personnelles afin d'identifier d'autres références.

Critères de sélection

Les critères de sélection a priori incluaient les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés évaluant l'efficacité de la gastrostomie endoscopique percutanée ou d'autres types d'alimentation par sonde. En l'absence d'essais remplissant les critères de sélection, toutes les études contrôlées prospectives et rétrospectives ont été examinées dans les sections Contexte et Discussion de cette revue.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué les plans d'étude et extrait les données de manière indépendante. Nous avons évalué les critères de jugement suivants : (1) le taux de survie en mois (critère principal), (2) l'état nutritionnel mesuré par le changement de poids, le changement de l'indice de masse corporelle ou tout autre indice quantitatif de l'état nutritionnel, (3) la qualité de vie perçue par l'intéressé et (4) l'innocuité de la procédure sur la base des complications mineures et majeures de l'insertion chirurgicale ou guidée par radiologie de la sonde de GEP.

Résultats principaux

Nous n'avons identifié aucun essai contrôlé randomisé comparant l'efficacité de l'alimentation par sonde entérale chez des patients qui continuaient à s'alimenter par voie orale sans alimentation entérale. Nous avons résumé les résultats des études rétrospectives et prospectives à la section Discussion.

Conclusions des auteurs

Aucun essai contrôlé randomisé ne permet de déterminer si l'alimentation par sonde entérale est bénéfique par rapport au maintien de l'alimentation orale pour les critères de jugement évalués. Les meilleures preuves disponibles à ce jour suggèrent un avantage en termes de survie chez certains patients atteints de sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones, mais ces conclusions sont provisoires. Les preuves d'amélioration de la nutrition sont également incomplètes mais sont provisoirement favorables. La qualité de vie a été évaluée dans certaines études et doit faire l'objet d'une attention supplémentaire. Sur la base de plusieurs études non randomisées récentes comparant des approches chirurgicales et radiographiques pour l'insertion d'une sonde d'alimentation, ces deux procédures semblent équivalentes dans l'insertion d'une sonde de GEP.

Plain language summary

Enteral feeding (tube feeding) in people with amyotrophic lateral sclerosis, also known as motor neuron disease

Amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease is a progressive neuromuscular disease causing muscle weakness resulting in paralysis. It is usually fatal. At some stage in the disease, most people have difficulty chewing and swallowing (dysphagia). This can cause significant weight loss. At this stage enteral feeding, or the placing of a feeding tube through the abdominal wall into the stomach (also known as percutaneous endoscopic gastrostomy), may be recommended to maintain adequate nutrition. This review looked for evidence from randomized clinical trials in which patients who underwent tube feeding were compared with patients not on tube feeding with regards to survival, maintaining adequate nutrition and quality of life and complications of feeding tube placement. No randomized controlled trials were found. Non-randomized evidence suggested a benefit from enteral feeding but this needs to be confirmed in a large randomized controlled trial.

Résumé simplifié

Alimentation entérale (par sonde) chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique, également connue sous le nom de maladie des motoneurones

La sclérose latérale amyotrophique/maladie des motoneurones est une maladie neuromusculaire évolutive entraînant un affaiblissement musculaire puis une paralysie. Elle est généralement mortelle. À un moment ou à un autre de la maladie, la plupart des patients ont des difficultés à mâcher et à déglutir (dysphagie). Cela peut entraîner une perte de poids significative. À ce stade, une alimentation entérale consistant à placer une sonde d'alimentation dans l'estomac via la paroi abdominale (également connue sous le nom de gastrostomie endoscopique percutanée) pourrait être recommandée pour maintenir une nutrition appropriée. Cette revue examine les preuves issues d'essais cliniques randomisés portant sur des patients recevant une alimentation par sonde par rapport à des patients n'en recevant pas en termes de survie, de maintien d'une nutrition adéquate, de qualité de vie et de complications liées à la mise en place de la sonde d'alimentation. Aucun essai contrôlé randomisé n'a été identifié. Des preuves non randomisées suggéraient que l'alimentation entérale était associée à des bénéfices, mais ces résultats devront être confirmés dans le cadre d'un essai contrôlé randomisé à grande échelle.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Ancillary