Glucocorticosteroids for primary sclerosing cholangitis

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Primary sclerosing cholangitis is a chronic cholestatic disease of intrahepatic and extrahepatic biliary ducts, characterised by chronic periductal inflammation and sclerosis of the ducts, which results in segmental stenoses of bile ducts, cholestasis, fibrosis, and ultimately, liver cirrhosis. Patients with primary sclerosing cholangitis are at higher risk of cholangiocarcinoma as well as of colonic neoplasia, since primary sclerosing cholangitis is associated with inflammatory bowel disease in more than 80% of the patients. Several therapeutic modalities have been proposed for primary sclerosing cholangitis, like ursodeoxycholic acid, glucocorticosteroids, and immunomodulatory agents, but none has been successful in reversing the process of the disease. To date, liver transplantation is the only definite therapeutic solution for patients with advanced primary sclerosing cholangitis with liver cirrhosis.

Objectives

To assess the beneficial and harmful effects of glucocorticosteroids for patients with primary sclerosing cholangitis.

Search methods

We searched The Cochrane Hepato-Biliary Group Controlled Trials Register, The Cochrane Central Register of Controlled Trials in The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, and LILACS from their inception until September 2009, as well as reference lists.

Selection criteria

Randomised clinical trials comparing any dose or duration of glucocorticosteroids versus placebo, no intervention, or other immunosuppressive agents. We included trials irrespective of language, blinding, or publication status.

Data collection and analysis

Authors extracted data independently and assessed the methodological quality by the generation of the allocation sequence, allocation concealment, double blinding, follow-up, incomplete outcome data reporting, selective reporting, baseline imbalance, and early stopping. The results of the meta-analyses were presented as relative risks (RR) or mean difference (MD), both with 95% confidence intervals (CI). The primary outcome measures were mortality and liver-related morbidity.

Main results

Two randomised clinical trials were eligible for inclusion. One trial compared biliary lavage with hydrocortisone versus saline in 17 patients. Hydrocortisone tended to increase adverse events (pancreatitis, cholangitis with septicaemia, paranoid ideas, fluid retention) (RR 3.43, 95% CI 0.51 to 22.9) and had no cholangiographic improvement, which led to termination of the trial. The other trial compared budesonide versus prednisone in 18 patients. Patients had statistically significant higher serum bilirubin concentration after treatment with prednisone compared with budesonide (MD 10.4 µmol/litre, 95% CI 1.16 to 19.64 µmol/litre). No other statistically significant effects on clinical or biochemical outcomes were reported on any of the evaluated interventions.

Authors' conclusions

There is no evidence to support or refute peroral glucocorticosteroids for patients with primary sclerosing cholangitis. The intrabiliary application of corticosteroids via nasobiliary tube seems to induce severe adverse effects.

摘要

背景

使用腎上腺糖皮質類固醇治療原發性硬化性膽管炎

腎上腺糖皮質類固醇被建議用於治療原發性硬化性膽管炎,該疾病表現為肝內和肝外膽道慢性發炎和纖維化。

目標

評估原發性硬化性膽管炎病人使用腎上腺糖皮質類固醇的利弊。

搜尋策略

我們搜尋自開始一直到2003年3月以前的The Cochrane HepatoBiliary Group Controlled Trials Register、 Cochrane Library的The Cochrane Central Register of Controlled Trials 、MEDLINE、EMBASE等資料庫和參考文獻列表。

選擇標準

包括所有劑量或治療期間的腎上腺糖皮質類固醇,相較於安慰劑,無干預法或其他免疫抑制劑的隨機臨床試驗。不受語言、盲法或發表狀況的限制。

資料收集與分析

兩位回顧作者獨立摘錄數據,從分配順序、分配隱匿、雙盲法和後續追蹤幾個方面評估研究方法品質。統合分析的結果表示為相對風險度或加權平均差(WMD),兩者以95% 信賴區間 (CI)呈現。主要結果是看死亡率以及和肝臟相關併發症。

主要結論

一共納入了兩個合格的隨機臨床試驗。一個試驗比較分別使用hydrocortisone和食鹽水沖洗17位病人的膽道。因為明顯出現大量的不良事件(胰臟炎、和膽道炎併敗血症、妄想症、水份滯留),而迫使試驗結束,且沒有改善膽道影像。另外一個試驗比較budesonide和Prednisone對18位病人的療效。使用Prednisone的病人的血清膽紅素明顯高於接受budesonide的病人 (WMD 10.4 mmol/L, 95% CI 1.16 19.64 mmol/L)。其它的治療方式,對於臨床或生化結果方面,並無顯著作用。

作者結論

沒有證據支持或反對原發性硬化性膽管炎病人口服腎上腺糖皮質類固醇。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

沒有足夠的證據支持或反對原發性硬化性膽管炎病人使用腎上腺糖皮質類固醇。共找出有兩個針對原發性硬化性膽管炎使用腎上腺糖皮質類固醇的試驗。一個試驗比較分別使用hydrocortisone和食鹽水沖洗膽道。 另外一個試驗比較口服budesonide和Prednisone。我們沒有發現其他治療方法對於死亡率、鹼性磷酸?的血清活性、血清中的膽紅素和不良事件等方面存在顯著作用。

Résumé scientifique

Les glucocorticostéroïdes dans la cholangite sclérosante primitive

Contexte

La cholangite sclérosante primitive est une maladie cholestatique chronique des voies biliaires intra- et extra-hépatiques, qui se caractérise par une inflammation périductale chronique et une sclérose des voies biliaires, ce qui entraîne des sténoses segmentaires des voies biliaires, une cholestase, une fibrose et au bout du compte, une cirrhose du foie. Les patients atteints d'une cholangite sclérosante primitive ont un risque plus élevé de développer un cholangiocarcinome, mais aussi d'un cancer du côlon, car la cholangite sclérosante primitive est associée à une maladie intestinale inflammatoire chez plus de 80 % des patients. Plusieurs modalités thérapeutiques ont été proposées pour la cholangite sclérosante primitive, telles que l'acide ursodésoxycholique, les glucocorticostéroïdes et les agents immunomodulateurs, mais aucune n'a réussi à inverser le processus de la maladie. A ce jour, la greffe de foie est la seule solution thérapeutique définitive pour les patients présentant une cholangite sclérosante primitive avancée avec cirrhose du foie.

Objectifs

Évaluer les effets bénéfiques et délétères des glucocorticostéroïdes chez les patients atteints d'une cholangite sclérosante primitive.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans Le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les maladies hépato-biliaires, Le registre Cochrane des essais contrôlés dans The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, et LILACS depuis leur origine jusqu'en septembre 2009, ainsi que dans les bibliographies.

Critères de sélection

Les essais cliniques randomisés comparant tout dosage de glucocorticostéroïdes et toute durée de traitement à un placebo, à l'absence d'intervention ou à d'autres agents immunosuppresseurs. Nous avons inclus les essais quels que soient leur langue, leur mise en aveugle ou leur statut de publication.

Recueil et analyse des données

Les auteurs ont extrait les données de manière indépendante ; ils ont évalué la qualité méthodologique par la génération de la séquence d'assignation, l'assignation secrète, la mise en double aveugle, le suivi, les rapports de données incomplètes, les rapports sélectifs, le déséquilibre de départ et l'arrêt prématuré. Les résultats des méta-analyses ont été présentés sous la forme de risques relatifs (RR) ou de différences moyennes (DM), tous les deux avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Les mesures de critères de jugement principaux étaient la mortalité et la morbidité d'origine hépatique.

Résultats principaux

Deux essais cliniques randomisés étaient éligibles à l'inclusion. Un essai comparait le lavage biliaire de l'hydrocortisone à une solution saline sur 17 patients. L'hydrocortisone avait tendance à augmenter les effets indésirables (pancréatite, cholangite avec septicémie, idées paranoïaques, rétention liquidienne) (RR 3,43, IC à 95 % 0,51 à 22,9) et n'apportait aucune amélioration cholangiographique, ce qui a conduit à l'arrêt de l'essai. L'autre essai comparait le budésonide à la prednisone sur 18 patients. Les patients avaient une concentration en bilirubine sérique statistiquement bien plus élevée après le traitement à la prednisone qu'avec le budésonide (DM 10,4 µmol/litre, IC à 95% 1,16 à 19,64 µmol/litre). Aucun autre effet statistiquement significatif sur les résultats cliniques ou biochimiques n'a été mentionné dans les interventions évaluées.

Conclusions des auteurs

Il n'existe aucune preuve permettant d'étayer ou de réfuter l'utilisation des glucocorticostéroïdes péroraux chez les patients présentant une cholangite sclérosante primitive. L'application par voie intrabiliaire des corticoïdes via une sonde nasobiliaire semble induire des effets indésirables graves.

Plain language summary

Insufficient evidence to support or refute glucocorticosteroids for primary sclerosing cholangitis

Primary sclerosing cholangitis is a chronic cholestatic disease of intrahepatic and extrahepatic biliary ducts, characterised by chronic periductal inflammation and sclerosis of the ducts, which results in segmental stenoses of bile ducts, cholestasis, fibrosis, and, ultimately, liver cirrhosis. Patients with primary sclerosing cholangitis are at higher risk of cholangiocarcinoma as well as of colonic neoplasia, since primary sclerosing cholangitis is associated with inflammatory bowel disease in more than 80% of patients. Several therapeutic modalities have been proposed for primary sclerosing cholangitis, like ursodeoxycholic acid, glucocorticosteroids and immunomodulatory agents, but none has been successful in reversing the process of the disease. To date, liver transplantation is the only definite therapeutic solution for patients with advanced primary sclerosing cholangitis with liver cirrhosis.

Two trials on glucocorticosteroids for primary sclerosing cholangitis were identified. One trial compared biliary lavage with hydrocortisone versus saline. This trial was stopped due to adverse events. The other trial compared oral administration of budesonide versus prednisone. No statistically significant effects were found on mortality, serum activity of alkaline phosphatases, serum bilirubin, and adverse events for any of the evaluated intervention regimens.

Résumé simplifié

Il n'existe pas suffisamment de preuves qui permettent d'étayer ou de réfuter l'utilisation des glucocorticostéroïdes dans la cholangite sclérosante primitive

La cholangite sclérosante primitive est une maladie cholestatique chronique des voies biliaires intra- et extra-hépatiques, qui se caractérise par une inflammation périductale chronique et une sclérose des voies biliaires, ce qui entraîne des sténoses segmentaires des voies biliaires, une cholestase, une fibrose et au bout du compte, une cirrhose du foie. Les patients atteints d'une cholangite sclérosante primitive ont un risque plus élevé de développer un cholangiocarcinome mais aussi d'un cancer du côlon, car la cholangite sclérosante primitive est associée à une maladie intestinale inflammatoire chez plus de 80 % des patients. Plusieurs modalités thérapeutiques ont été proposées pour la cholangite sclérosante primitive, telles que l'acide ursodésoxycholique, les glucocorticostéroïdes et les agents immunomodulateurs, mais aucune n'a réussi à inverser le processus de la maladie. A ce jour, la greffe de foie est la seule solution thérapeutique définitive pour les patients présentant une cholangite sclérosante primitive avancée avec cirrhose du foie.

Deux essais sur les glucocorticostéroïdes pour la cholangite sclérosante primitive ont été identifiés. Un essai comparait le lavage biliaire avec de l'hydrocortisone à une solution saline. Cet essai a été stoppé en raison des effets indésirables. L'autre essai comparait le budésonide à la prednisone administrés par voie orale. Aucun effet statistiquement significatif n'a été démontré sur la mortalité, l'activité sérique des phosphatases alcalines, la bilirubine sérique et les effets indésirables pour les schémas posologiques des interventions évaluées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 2nd May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.