Get access

Maintenance therapy with calcium channel blockers for preventing preterm birth after threatened preterm labour

  • Review
  • Intervention

Authors

  • Naguesh Naik Gaunekar,

    Corresponding author
    1. Mater Medical Centre, Suite 28, Mackay, Queensland, Australia
    • Naguesh Naik Gaunekar, Suite 28, Mater Medical Centre, 76 Willetts Road, Mackay, Queensland, 4740, Australia. nagueshg@yahoo.com.

    Search for more papers by this author
  • Caroline A Crowther

    1. The University of Adelaide, ARCH: Australian Research Centre for Health of Women and Babies, Discipline of Obstetrics and Gynaecology, Adelaide, South Australia, Australia
    Search for more papers by this author

Abstract

Background

Calcium channel blocker maintenance therapy is one of the types of tocolytic therapy used after an episode of threatened preterm labour (and usually an initial dose of tocolytic therapy) in an attempt to prevent the onset of further preterm contractions.

Objectives

To assess the effects of calcium channel blockers as maintenance therapy on preventing preterm birth after threatened preterm labour.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (31 March 2004); MEDLINE (1966 to March 2004) and DARE (June 2003). We updated the search of the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register on 1 October 2009 and added the results to the awaiting classification section.

Selection criteria

Randomised controlled trials of calcium channel blockers used as maintenance therapy to prevent preterm birth after threatened preterm labour, compared with alternative drug therapy, placebo or no treatment.

Data collection and analysis

Two reviewers independently applied the selection criteria, extracted data from the included study and assessed study quality.

Main results

One trial of 74 women was included. No difference in the incidence of preterm birth was found when calcium channel blocker (nifedipine) maintenance therapy was compared with no treatment. Twenty-five women out of 37 in each group gave birth before 37 weeks (relative risk 1.00, 95% confidence interval 0.73 to 1.37). The trial did not report stillbirths and neonatal deaths prior to discharge. Neurological follow up of the infants was not addressed.

Authors' conclusions

The role of maintenance therapy with calcium channel blockers for preventing preterm birth is not clear. Well designed randomised trials of sufficient size with relevant outcomes are required.

[Note: The four citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

Résumé

Traitement d'entretien avec des inhibiteurs des canaux calciques pour prévenir l’accouchement prématuré après un antécédent de menace d’accouchement prématuré

Contexte

Le traitement d'entretien avec des inhibiteurs des canaux calciques est l'un des types de traitement tocolytiques utilisé après un épisode de menace d'accouchement prématuré (et habituellement pris en charge par un traitement tocolytique initial) afin d’essayer de prévenir l'apparition de nouvelles contractions prématurées.

Objectifs

Évaluer les effets des inhibiteurs des canaux calciques comme traitement d'entretien pour prévenir un accouchement prématuré après un antécédent de menace d’accouchement prématuré.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 mars 2004), MEDLINE (de 1966 à mars 2004) et DARE (juin 2003). Nous avons mis à jour les recherches effectuées dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement le 01 octobre 2009 et nous avons ajouté les résultats à la section en attente de classification.

Critères de sélection

Essais cliniques randomisés des inhibiteurs des canaux calciques utilisés comme traitement d'entretien pour prévenir l'accouchement prématuré après un antécédent de menace d’accouchement prématuré, comparativement à un traitement médicamenteux alternatif, un placebo ou à l'absence de traitement.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont appliqué, de manière indépendante, les critères de sélection, extrait les données de l’étude incluse et évalué la qualité de l’étude.

Résultats Principaux

Un essai portant sur 74 femmes a été inclus. Aucune différence en termes d'incidence des accouchements prématurés n’a été observée après comparaison du traitement d'entretien par un inhibiteur des canaux calciques (nifédipine) à l'absence de traitement. Vingt-cinq femmes sur 37 dans chaque groupe ont accouché avant 37 semaines (risque relatif = 1,00, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,73 à 1,37). L’essai n'a signalé aucune mortinaissance ni aucun décès néonatal avant la sortie de l’établissement de santé. Le suivi neurologique des nourrissons n'a pas été traité.

Conclusions des auteurs

Le rôle du traitement d'entretien avec des inhibiteurs des canaux calciques pour prévenir un accouchement prématuré n'est pas clairement établi. Des essais randomisés bien conçus de taille suffisante avec des résultats pertinents sont nécessaires.

[Remarque : Les quatre citations dans la section en attente de classification de la revue sont susceptibles de modifier les conclusions de la revue, lorsqu'elles auront été évaluées.]

Plain language summary

Maintenance therapy with calcium channel blockers for preventing preterm birth after threatened preterm labour

The role of maintenance therapy with calcium channel blockers for preventing preterm birth is not clear.

Premature babies may not survive or may have serious long-term problems if they do survive. After other drugs have been used to try to stop early labour, calcium channel blockers can be used to prevent further early contractions. This review did not show that calcium channel blockers (used in this way) helped to prevent preterm birth, but this was based on a single study, which did not look at infants' later development.

Résumé simplifié

Traitement d'entretien avec des inhibiteurs des canaux calciques pour prévenir l’accouchement prématuré après un antécédent de menace d’accouchement prématuré

Traitement d'entretien avec des inhibiteurs des canaux calciques pour prévenir l’accouchement prématuré après un antécédent de menace d’accouchement prématuré

Le rôle du traitement d'entretien avec des inhibiteurs des canaux calciques pour prévenir un accouchement prématuré n'est pas clairement établi.

Les nourrissons prématurés risquent de ne pas survivre ou d’avoir de graves séquelles à long terme si toutefois ils survivent. Après l’administration d'autres médicaments pour tenter d'arrêter un travail précoce, il est possible d’utiliser des inhibiteurs des canaux calciques pour prévenir l’apparition de nouvelles contractions précoces. Cette revue n'a pas montré que les inhibiteurs des canaux calciques (utilisés de cette manière) aient contribué à prévenir l'accouchement prématuré, mais ceci reposait sur une seule étude, qui ne s’intéressait pas au développement ultérieur des nourrissons.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Get access to the full text of this article

Ancillary