Get access

Psychological interventions for symptomatic management of non-specific chest pain in patients with normal coronary anatomy

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Recurrent chest pain in the absence of coronary artery disease is a common problem that sometimes leads to excess use of medical care. Although many studies examine the causes of pain in these patients, few clinical trials have evaluated treatment. The studies reviewed in this paper provide an insight into the effectiveness of psychological interventions for this group of patients.

Objectives

To update the previously published systematic review.

Search methods

We searched the Cochrane LIbrary (CENTRAL and DARE) (Issue 3 of 4 2011), MEDLINE (1966 to August Week 5, 2011), CINAHL (1982 to Sept 2011) EMBASE (1980 to Week 35 2011), PsycINFO (1887 to Sept Week 1, 2011), and Biological Abstracts (January 1980 to Sept 2011). We also searched citation lists and approached authors.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) with standardised outcome methodology that tested any form of psychotherapy for chest pain with normal anatomy. Diagnoses included non-specific chest pain (NSCP), atypical chest pain, syndrome X, or chest pain with normal coronary anatomy (as either inpatients or outpatients).

Data collection and analysis

Two authors independently selected studies for inclusion, extracted data and assessed quality of studies. The authors contacted trial authors for further information about the RCTs included.

Main results

Six new RCTs were located and added to the existing trials, therefore, a total of 15 RCTs (803 participants) were included. There was a significant reduction in reports of chest pain in the first three months following the intervention; fixed-effect relative risk = 0.68 (95% CI 0.57 to 0.81). This was maintained from three to nine months afterwards; relative risk = 0.59 (95% CI 0.45 to 0.76). There was also a significant increase in the number of chest pain free days up to three months following the intervention; mean difference = 2.81 (95% CI 1.28 to 4.34). This was associated with reduced chest pain frequency (random-effects mean difference = -2.26 95% CI -4.41 to -0.12) but there was no evidence of effect of treatment on chest pain frequency from three to twelve months (random-effects mean difference -0.81 95% CI -2.35, 0.74). There was no effect on severity (random-effects mean difference = -4.64 (95% CI -12.18 to 2.89) up to three months after the intervention. Overall there was generally a low risk of bias, however, there was high heterogeneity and caution is required in interpreting these results. Wide variability in outcome measures made integration of studies for secondary outcome measures difficult to report on.

Authors' conclusions

This review suggests a modest to moderate benefit for psychological interventions, particularly those using a cognitive-behavioural framework, which was largely restricted to the first three months after the intervention. Hypnotherapy is also a possible alternative. The evidence for brief interventions was less clear. Further RCTs of psychological interventions for NSCP with follow-up periods of at least 12 months are needed.

摘要

背景

心理治療對非特異性胸痛且冠狀動脈顯影正常之患者的症狀治療

沒有冠狀動脈心臟病卻有反覆胸痛是很常見的問題,會導致過多醫療資源的浪費.雖然有很多研究是針對這些病人的疼痛成因,但是治療方面的研究很少.本文整理過去的研究提供吾人瞭解心理治療對這類病人的療效如何

目標

探討心理治療對非特異性胸痛且冠狀動脈顯影正常患者的治療

搜尋策略

我們搜尋考科藍臨床實驗登記中心(CENTRAL)(2002,第三冊), MEDLINE(1966年至2002年), CINAHL(1982年至2002年), EMBASE(1980年至2002年), PSYCH info(1887年至2002年),有效性相關之回顧性文章的摘要(DARE)與生物類摘要(1980年一月至2002年)等資料庫.我們也搜尋其參考文獻以及與相關作者聯繫。

選擇標準

收錄隨機分配且具有標準化方法評估任何心理治療於冠狀動脈顯影正常的胸痛病人療效結果的臨床試驗.診斷包括非特異性胸痛,非典型胸痛, X症候群,或冠狀動脈顯影正常的胸痛病人(包括住院及門診病人)

資料收集與分析

兩個作者獨立篩選合乎入選條件的研究,蒐集資料,評估研究的品質.並和隨機分配試驗的作者聯繫,以便取得更進一步有關試驗的資訊

主要結論

共有十篇研究,四百零三個隨機加入的病人.前三個月心理治療顯著減少胸痛fixed effects 相對風險值0.68(百分之九十五信賴區間為0.57至0.81).效果可以持續三至九個月相對風險值0.58(百分之九十五信賴區間為0.45至0.76).三個月追蹤期間無胸痛的日子明顯增加標準化平均差0.85(百分之九十五信賴區間為0.38至1.31).然而各篇臨床試驗差異很大,因此,解釋這些結果仍須小心,由於主要的評估對象差異過大,對進一步評估次要結果的分析造成困難

作者結論

本回顧認為心理治療,特別是認知行為治療,在前三個月有少許至中度的效果.短期心理介入的證據並不清楚.針對非特異性胸痛的心理治療方面,需要更多至少追蹤一年以上的隨機分配臨床試驗.

翻譯人

本摘要由臺北榮民總醫院賴建志翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

認知行為治療對於非心因性胸痛有某些療效.這種胸痛很常見, 經常反覆發作且難以治療, 造成過度醫療資源的浪費.部分病人未因為檢查正常而釋懷,造成持續性的疼痛與生活上的限制.心理因素似乎是治療的重點.本篇回顧包括所有針對非心因性胸痛的心理治療.由於研究納入的人數較少,作者只能針對認知行為治療部分下結論.這篇回顧發現認知行為治療對心因性胸痛可能有短期療效.

Résumé scientifique

Interventions psychologiques dans la prise en charge symptomatique des douleurs thoraciques non spécifiques chez les patients avec une anatomie coronarienne normale

Contexte

Une douleur thoracique récurrente en l'absence de maladie coronarienne est un problème courant qui mène parfois à une utilisation excessive de soins médicaux. Même si de nombreuses études examinent les causes de la douleur chez ces patients, peu d'essais cliniques ont évalué le traitement. Les études examinées dans ce document donnent un aperçu de l'efficacité des interventions psychologiques pour ce groupe de patients.

Objectifs

Mettre à jour la revue systématique publiée précédemment.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans la Cochrane Library (CENTRAL et DARE) (Numéro 3 & 4 2011), MEDLINE (de 1966 à la 5ème semaine d'août 2011), CINHAL (de 1982 à septembre 2011), EMBASE (de 1980 à la 35ème semaine 2011), PsycINFO (de 1887 à la 1ère semaine de septembre 2011) et dans les Extraits Biologiques (de janvier 1980 à septembre 2011). Nous avons également effectué une recherche dans les listes de citation et approché les auteurs.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) avec une méthodologie de résultats standardisée testant toute forme de psychothérapie pour les douleurs thoraciques avec une anatomie normale. Les diagnostics comprenaient des douleurs thoraciques non spécifiques (DTNS), des douleurs thoraciques atypiques, le syndrome X ou des douleurs thoraciques avec une anatomie coronarienne normale (patients hospitalisés ou non hospitalisés).

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné les études pouvant être incluses, extrait les données et évalué la qualité des études. Les auteurs ont contacté les auteurs des essais pour obtenir des informations complémentaires sur les ECR inclus.

Résultats principaux

Six nouveaux ECR ont été localisés et ajoutés aux essais existants, un total de 15 ECR (803 participants) a donc été inclus. Il y avait une baisse significative dans les rapports sur les douleurs thoraciques au cours des trois premiers mois après l'intervention ; risque relatif à effet fixe = 0,68 (IC à 95 % 0,57 à 0,81). Cela a été maintenu pendant trois à neuf mois par la suite ; risque relatif = 0,59 (IC à 95 % 0,45 à 0,76). Il y avait également une augmentation importante du nombre de jours sans douleur thoracique jusqu'à trois mois après l'intervention ; différence moyenne = 2,81 (IC à 95 % 1,28 à 4,34). Cela était associé à une fréquence réduite des douleurs thoraciques (différence moyenne à effets randomisés = -2,26 IC à 95 % -4,41 à -0,12) mais il n'y avait aucune preuve de l'effet du traitement sur la fréquence des douleurs thoraciques entre trois et douze mois (différence moyenne à effets randomisés -0,81 IC à 95 % -2,35, 0,74). Il n'y avait aucun effet sur la gravité (différence moyenne à effets randomisés = -4,64 (IC à 95 % -12,18 à 2,89) jusqu'à trois mois après l'intervention. Globalement, il y avait généralement un faible risque de biais, toutefois, l'hétérogénéité était élevée et il faut interpréter les résultats avec précaution. La variabilité étendue des mesures des résultats a rendu l'intégration des études pour les mesures des résultats secondaires difficile à signaler.

Conclusions des auteurs

Cette revue suggère un avantage modeste à modéré pour les interventions psychologiques, en particulier celles utilisant un cadre cognitivo-comportemental, qui a été largement restreint aux trois premiers mois après l'intervention. L'hypnothérapie est également une alternative possible. Les données pour les interventions brèves étaient moins claires. Des ERC supplémentaires des interventions psychologiques pour les DTNS avec des périodes de suivi d'au moins 12 mois sont nécessaires.

Plain language summary

Cognitive-behavioural treatments for non-cardiac chest pain

Recurrent chest pain in the absence of coronary artery disease is a common, difficult to treat problem that sometimes leads to excess use of medical care. A substantial number of patients are not reassured by negative medical assessment, reporting persistent pain and limitations. Psychological factors appear to be of importance for treatment. This review included all studies of psychotherapy for non-cardiac chest pain. Due to the small number of studies, the reviewers were able to draw conclusions about cognitive-behavioural therapy only. The findings were based on 15 trials that were included in this review with a total of 803 participants. The review found that cognitive-behavioural treatments are probably effective, (in terms of reduced chest pain frequency) in the short term, for the treatment of non-cardiac related chest pain. No adverse effects of the psychotherapy were found. Hypnotherapy is also a possible alternative. A limitation of this review is the high variability of the studies included, reflected in a wide range of outcome measures, although there was an overall fairly low risk of bias.

Résumé simplifié

Traitements cognitivo-comportementaux pour les douleurs thoraciques non cardiaques

Une douleur thoracique récurrente en l'absence de maladie coronarienne est un problème courant, difficile à traiter qui mène parfois à une utilisation excessive de soins médicaux. Un nombre important de patients ne sont pas rassurés par une évaluation médicale négative, signalant des douleurs persistantes et des limites. Les facteurs psychologiques semblent être importants pour le traitement. Cette revue a inclus toutes les études de psychothérapie pour les douleurs thoraciques non cardiaques. En raison du faible nombre d'études, les auteurs n'ont pas été capables d'établir des conclusions concernant la thérapie cognitivo-comportementale seule. Les conclusions étaient basées sur 15 essais qui étaient inclus dans cette revue, totalisant 803 participants. La revue a découvert que les traitements cognitivo-comportementaux sont probablement efficaces, (en termes de diminution de la fréquence des douleurs thoraciques) sur le court terme, pour traiter les douleurs thoraciques non cardiaques. Aucun effet indésirable de la psychothérapie n'a été signalé. L'hypnothérapie est également une alternative possible. Une limite de cette revue est la variabilité importante des études incluses, reflétée dans la large étendue des mesures de résultats, bien qu'il y ait globalement un risque de biais plutôt faible.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 25th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français