Intervention Review

Preoperative hair removal to reduce surgical site infection

  1. Judith Tanner1,*,
  2. Peter Norrie2,
  3. Kate Melen3

Editorial Group: Cochrane Wounds Group

Published Online: 9 NOV 2011

Assessed as up-to-date: 11 AUG 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD004122.pub4

How to Cite

Tanner J, Norrie P, Melen K. Preoperative hair removal to reduce surgical site infection. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 11. Art. No.: CD004122. DOI: 10.1002/14651858.CD004122.pub4.

Author Information

  1. 1

    De Montfort University and University Hospitals Leicester, Leicester, UK

  2. 2

    Charles Frears Campus, School of Nursing and Midwifery, Leicester, UK

  3. 3

    Derby City Hospital, Derby, UK

*Judith Tanner, De Montfort University and University Hospitals Leicester, Charles Frears Campus, 266 London Road, Leicester, LE2 1RQ, UK. jtanner@dmu.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 9 NOV 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Although preparation of people for surgery has traditionally included removal of hair from the incision site, some studies claim that preoperative hair removal is harmful, causes surgical site infections (SSIs), and should be avoided.

Objectives

To determine if routine pre-operative hair removal (compared with no removal) and the timing or method of hair removal influence rates of SSI..

Search methods

For this second update we searched the Cochrane Wounds Group Specialised Register (searched 12 August 2011); The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 3); Ovid MEDLINE (1950 to August Week 1 2011); Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations August 11, 2010); Ovid EMBASE (1980 to 2011 Week 31) and EBSCO CINAHL (1982 to 11August 2011). No date or language restrictions were applied.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) or quasi randomised trials (QRCTs) that compared:

1) hair removal with no hair removal;
2) different methods of hair removal;
3) hair removal at different times before surgery; and,
4) hair removal in different settings (e.g. ward, anaesthetic room).

Data collection and analysis

Three authors independently assessed relevance and quality of each trial. Data were extracted independently by two authors and cross-checked.

Main results

We included 14 trials (17 comparisons) in the review; three trials involved multiple comparisons. Six trials, two of which had three comparison arms, (972 participants) compared hair removal (shaving, clipping, or depilatory cream) with no hair removal and found no statistically significant difference in SSI rates however the comparison is underpowered. Three trials (1343 participants) that compared shaving with clipping showed significantly more SSIs associated with shaving (RR 2.09, 95% CI 1.15 to 3.80). Seven trials (1213 participants) found no significant difference in SSI rates when hair removal by shaving was compared with depilatory cream (RR 1.53, 95% CI 0.73 to 3.21), however this comparison is also underpowered. One trial compared two groups that shaved or clipped hair on the day of surgery compared with the day before surgery; there was no statistically significant difference in the number of SSIs between groups however this comparison was also underpowered.

We identified no trials that compared clipping with depilatory cream; or investigated application of depilatory cream at different pre-operative time points, or hair removal in different settings (e.g. ward, anaesthetic room).

Authors' conclusions

Whilst this review found no statistically significant effect on SSI rates of hair removal insufficient numbers of people have been involved in this research to allow confidence in a conclusion. When it is necessary to remove hair, the existing evidence suggests that clippers are associated with fewer SSIs than razors. There was no significant difference in SSI rates between depilatory creams and shaving, or between shaving or clipping the day before surgery or on the day of surgery however studies were small and more research is needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

No evidence that routine preoperative hair removal reduces surgical site infection

Traditionally, patients undergoing surgery have hair removed from the site of the incision, as this is thought to reduce the chance of the surgical site becoming infected. Hair can be removed by several different methods which include shaving, clipping the hair and using a cream which dissolves the hair. Existing research studies are too small and methodologically flawed to allow us to draw strong conclusions; on the basis of existing evidence it is not clear whether hair removal pre-operatively affects rates of surgical site infections. However if hair has to be removed to facilitate surgery or the application of adhesive dressings, clipping rather than shaving appears to result in fewer surgical site infections.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Contexte

Bien que la préparation des patients pour une intervention chirurgicale ait traditionnellement inclus l’élimination des poils au site d’incision, certaines études attestent que l’élimination préopératoire des poils est dangereuse, qu’elle entraîne des infections du site opératoire (ISO) et qu’elle doit être évitée.

Objectifs

Déterminer si l’élimination préopératoire systématique des poils (comparée à la non élimination des poils) et le moment ou bien la méthode d’élimination des poils influent sur les taux d’ISO.

Stratégie de recherche documentaire

Pour cette seconde mise à jour, nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies et contusions (recherche datant du 12 août 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, numéro 3); Ovid MEDLINE (1950 to August Week 1 2011); ), Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations 11 août 2010); Ovid EMBASE (1980 à la 31e semaine de l’année 2011) et EBSCO CINAHL (1982 au 11 août 2011). Aucune restriction n'a été appliquée sur la date ou la langue.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés (ECR) ou essais quasi-randomisés comparant :

1) l’élimination des poils à la non élimination des poils ;
2) les différentes méthodes d’élimination des poils ;
l’élimination des poils à différents moments avant l’intervention chirurgicale ; et
4) l’élimination des poils dans différents lieux (par exemple, service, salle d’anesthésie).

Recueil et analyse des données

Trois auteurs ont évalué indépendamment la pertinence et la qualité de chaque essai. Les données ont été extraites de manière indépendante par deux auteurs puis recoupées.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 14 essais (17 comparaisons) dans la revue ; trois essais impliquaient des comparaisons multiples. Six essais, dont deux (972 participants) disposaient de trois bras de comparaison, comparaient l’élimination des poils (rasage, tonte ou crème dépilatoire) à la non élimination des poils et n’ont trouvé aucune différence statistiquement significative au niveau des taux d’ISO, toutefois la comparaison manque de puissance. Trois essais (1 343 participants) ayant comparé le rasage à la tonte ont montré qu’il y avait significativement plus d’ISO associées au rasage (RR 2,09, IC à 95 % 1,15 à 3,80). Sept essais (1 213 participants) n’ont trouvé aucune différence significative pour ce qui est des taux d’ISO lorsque l’élimination des poils par rasage était comparée à une crème dépilatoire (RR 1,53, IC à 95 % 0,73 à 3,21), toutefois cette comparaison manquait également de puissance. Un essai a comparé deux groupes qui ont rasé ou tondu les poils le jour de l’intervention chirurgicale par comparaison avec la veille de l’intervention chirurgicale; il n’y avait pas de différence statistiquement significative au niveau du nombre d’ISO entre les groupes, toutefois cette comparaison manquait également de puissance.

Nous n’avons identifié aucun essai comparant la tonte à la crème dépilatoire ou étudiant l’application de la crème dépilatoire à différents moments préopératoires ou bien l’élimination des poils dans différents lieux (par exemple, service, salle d’anesthésie).

Conclusions des auteurs

Tandis que cette revue n’a trouvé aucun effet statistiquement significatif de l’élimination des poils sur les taux d’ISO , le nombre de patients inclus dans cette recherche était insuffisant pour pouvoir aboutir à une conclusion fiable. Lorsqu’il s’avère nécessaire d’éliminer les poils, les données existantes suggèrent que les tondeuses sont associées à un nombre moins élevé d’ISO que les rasoirs. Aucune différence significative n’a été notée au niveau des taux d’ISO entre les crèmes dépilatoires et le rasage, ou entre le rasage ou la tonte la veille ou le jour de l’intervention chirurgicale, toutefois les études étaient de petite taille et des recherches supplémentaires doivent être menées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Aucune preuve évidente que l’élimination préopératoire systématique des poils réduise l’infection du site opératoire

Traditionnellement, les poils des patients subissant une intervention chirurgicale sont éliminés du site d'incision, cette élimination étant supposée réduire le risque d’infection du site opératoire. Les poils peuvent être éliminés selon plusieurs méthodes différentes qui incluent le rasage, la tonte des poils et l’utilisation d’une crème qui dissout les poils. Les études existantes sont trop petites et faibles sur le plan méthodologique pour permettre de tirer des conclusions solides ; les données existantes ne permettent pas d’affirmer clairement que l’élimination préopératoire des poils affecte les taux d’infection du site opératoire. Cependant, si les poils doivent être éliminés pour faciliter l’intervention chirurgicale ou l’application de pansements adhésifs, la tonte plutôt que le rasage semble réduire le nombre d’infections du site opératoire.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2011
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français