Intervention Review

Nonsteroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDS) versus opioids for acute renal colic

  1. Anna Holdgate1,*,
  2. Tamara Pollock2

Editorial Group: Cochrane Renal Group

Published Online: 26 JAN 2004

Assessed as up-to-date: 29 APR 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD004137.pub3


How to Cite

Holdgate A, Pollock T. Nonsteroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDS) versus opioids for acute renal colic. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 1. Art. No.: CD004137. DOI: 10.1002/14651858.CD004137.pub3.

Author Information

  1. 1

    Liverpool Hospital, Emergency Medicine Research Unit, Liverpool, NSW, Australia

  2. 2

    St George Hospital, Department of Emergency Medicine, Kogarah, NSW, Australia

*Anna Holdgate, Emergency Medicine Research Unit, Liverpool Hospital, Sydney South West Area Health Service, Liverpool, NSW, 2170, Australia. Anna.holdgate@sswahs.nsw.gov.au.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 26 JAN 2004

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Renal colic is a common cause of acute severe pain. Both opioids and nonsteroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs) are recommended for treatment, but the relative efficacy of these drugs is uncertain.

Objectives

To examine the benefits and disadvantages of NSAIDs and opioids for the management of pain in acute renal colic.

Search methods

We searched the Cochrane Renal Group's specialised register, the Cochrane Central Register of Randomised Controlled Trials (CENTRAL - The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE and handsearched reference lists of retrieved articles.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing any opioid with any NSAID, regardless of dose or route of administration were included.

Data collection and analysis

Data was extracted and quality assessed independently by two reviewers, with differences resolved by discussion. Dichotomous outcomes are reported as risk ratio (RR) and measurements on continuous scales are reported as mean differences (MD) with 95% confidence intervals. Subgroup analysis by study quality, drug type and drug route have been performed where possible to explore reasons for heterogeneity.

Main results

Twenty trials from nine countries with a total of 1613 participants were identified. Both NSAIDs and opioids lead to clinically significant falls in patient-reported pain scores. Due to unexplained heterogeneity these results could not be pooled although 10/13 studies reported lower pain scores in patients receiving NSAIDs. Patients treated with NSAIDs were significantly less likely to require rescue medication (RR 0.75, 95% CI 0.61 to 0.93, P = 0.007), though most of these trials used pethidine. The majority of trials showed a higher incidence of adverse events in patients treated with opioids, but there was significant heterogeneity between studies so the results could not be pooled. There was significantly less vomiting in patients treated with NSAIDs (RR 0.35, 95% CI 0.23 to 0.53, P < 0.00001). In particular, patients receiving pethidine had a much higher rate of vomiting compared with patients receiving NSAIDs. Gastrointestinal bleeding and renal impairment were not reported.

Authors' conclusions

Both NSAIDs and opioids can provide effective analgesia in acute renal colic. Opioids are associated with a higher incidence of adverse events, particularly vomiting. Given the high rate of vomiting associated with the use of opioids, particularly pethidine, and the greater likelihood of requiring further analgesia, we recommend that if an opioid is to be used it should not be pethidine.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Nonsteroidal anti-inflammatory drugs and opioids can significantly relieve the pain in acute renal colic, but opioids (especially pethidine) cause more adverse effects

Acute renal colic occurs when mineral or organic solids pass though the urinary tract and obstruct the urinary flow. It causes a sudden onset of severe pain, which radiates from the flank to the groin and requires immediate treatment with pain-killers. It can also cause nausea, vomiting, hypertension and blood in the urine. Opioids and non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs) are commonly used to reduce the pain. The review found that both NSAIDs and opioids significantly reduce the pain. People experienced more adverse effects, such as vomiting, when using opioids (particularly pethidine) than when using NSAIDs.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) versus opioïdes pour la colique néphrétique aiguë

Contexte

La colique néphrétique est une cause courante de douleur sévère aiguë. Les opioïdes et les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) sont recommandés pour la traiter, mais l'efficacité relative de ces médicaments est incertaine.

Objectifs

Examiner les bénéfices et les effets délétères des AINS et des opioïdes pour la prise en charge de la douleur en colique néphrétique aiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane de Néphrologie, le registre Cochrane central des essais contrôlés (CENTRAL - The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE et effectué une recherche manuelle à partir des références bibliographiques des articles identifiés.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant un opioïde et un AINS, quelle que soit la dose ou la voie d'administration, ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites et la qualité a été évaluée de manière indépendante par deux évaluateurs ; les différences ont été résolues par discussion. Les résultats dichotomiques sont rapportés en tant que rapport de risque (RR) et les mesures sur des échelles continues sont rapportées en tant que différences moyennes (DM), avec des intervalles de confiance de 95 %. Des analyses de sous-groupes selon la qualité de l'étude, le type de médicament et la voie d'administration du médicament ont été réalisées lorsque cela était possible pour étudier les raisons de l'hétérogénéité.

Résultats Principaux

Vingt essais issus de neuf pays, avec un total de 1 613 participants, ont été identifiés. Les AINS et les opioïdes ont donné lieu à des baisses significatives des scores de la douleur rapportée par le patient. L'hétérogénéité étant inexpliquée, ces résultats n'ont pas pu être combinés, bien que 10 études sur 13 rapportaient des scores de douleur plus faibles chez les patients sous AINS. Les patients traités par AINS étaient significativement moins susceptibles d'avoir recours à un médicament de secours (RR 0,75, IC à 95 % entre 0,61 et 0,93, P = 0,007), alors que la plupart de ces essais utilisaient de la péthidine. La majorité des essais ont montré une plus grande incidence d'événements indésirables chez les patients traités par opioïdes, mais en raison de l'hétérogénéité significative entre les études, les résultats n'ont pas pu être combinés. Les vomissements étaient significativement moins importants chez les patients sous AINS (RR 0,35, IC à 95 % entre 0,23 et 0,53, P < 0,00001). En particulier, les patients sous péthidine présentaient un taux de vomissements bien plus élevé que les patients sous AINS. Aucun saignement gastro-intestinal et aucun trouble néphrétique n'ont été rapportés.

Conclusions des auteurs

Les AINS et les opioïdes peuvent fournir une analgésie efficace en cas de colique néphrétique aiguë. Les opioïdes sont associés à une incidence supérieure d'effets indésirables, en particulier des vomissements. Attendu le taux élevé de vomissements associé à l'utilisation d'opioïdes, en particulier à la péthidine, et la probabilité plus grande de requérir une analgésie supplémentaire, si un opioïde doit être administré, nous recommandons de ne pas utiliser la péthidine.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) versus opioïdes pour la colique néphrétique aiguë

Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et les opioïdes peuvent réduire significativement la douleur de la colique néphrétique aiguë, mais les opioïdes (en particulier la péthidine) entraînent davantage d'effets indésirables

La colique néphrétique se produit lorsque des solides minéraux ou organiques passent par les voies urinaires et obstruent l'écoulement de l'urine. Elle entraîne une douleur sévère soudaine qui s'étend de l'abdomen à l'aine et requiert un traitement immédiat à base d'analgésiques. Elle peut également entraîner des nausées, des vomissements, de l'hypertension et des saignements dans les urines. Pour soulager la douleur des opioïdes et des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) sont généralement administrés. Cette revue a montré que les AINS et les opioïdes réduisent significativement la douleur. Les personnes ont ressenti davantage d'effets indésirables, comme des vomissements, lorsqu'ils prenaient des opioïdes (en particulier de la péthidine) que lorsqu'ils prenaient des AINS.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

非類固醇消炎藥物 (NSAIDS) 與嗎啡類藥物 (opioids) 在治療急性腎絞痛上的差異

急性腎絞痛是急性?痛的常見原因。非類固醇消炎藥物 (NSAIDS) 與嗎啡類藥物 (opioids) 都常被用來作為治療的藥物,但兩者之間的好壞則不確定。

目標

本篇主要在評估使用非類固醇消炎藥物與嗎啡類藥物在治療急性腎絞痛上,各自的好處與壞處。

搜尋策略

我們搜尋資料包括Cochrane Renal Group's specialised register,Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) ,MEDLINE,EMBASE,各項文獻的參考資料。最後一次搜尋時間為2006年4月30日。

選擇標準

主要包含各項關於比較所有非類固醇消炎藥物與所有嗎啡類藥物之治療效果的隨機對照試驗 (RCTs) ,同時不限制藥物的劑量及給予方式。

資料收集與分析

分別讓兩位作者各自分析所收集到之文獻,評估其試驗設計是否合乎標準,並以互相討論方式來解決問題。結果以相對風險 (RR) 或加權平均差異 (MD) 加上95% 信賴區間 (CI) 來表現。並就試驗品質,藥物種類及藥物路徑來進行次族群的分析。

主要結論

總共收集了來自九個國家,總數約1613位病患的21個試驗。非類固醇消炎藥物與嗎啡類藥物均能有效降低病患自覺疼痛的程度。雖然十三個試驗中有十個都發現非類固醇消炎藥物能更有效的降低疼痛程度,但因為這些患者彼此之間的差異太大而不能合併分析。病患使用非類固醇消炎藥物比較不需要緊急的二線藥物如pethidine (RR:0.75,95% CI:0.61 to 0.93,P = 0.007) 。雖然大部份的試驗都顯示使用嗎啡類藥物會帶來更多的副作用,但童樣因為這些患者彼此之間的差異太大而不能合併分析。在使用非類固醇消炎藥物的患者身上,嘔吐的情況明顯變少 (RR:0.35,95% CI: 0.23 to 0.53,P <0.00001) 。特別值得一提的是,始用pethidine會比使用非類固醇消炎藥物引發更多嘔吐的情況。至於腸胃道出血及腎功能異常等副作用則未提及。

作者結論

非類固醇消炎藥物與嗎啡類藥物對於急性腎絞痛均能提供有效的緩解。嗎啡類藥物會有較多的副作用,特別是嘔吐的情況。因為嗎啡類藥物特別是pethidine會導致相當高比例嘔吐的情況,同時也可能需要更多的止痛藥,我們建議如果要使用嗎啡類藥物來止痛的話,不要使用pethidine。

翻譯人

本摘要由馬偕醫院郭馨仁翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

非類固醇消炎藥物與嗎啡類藥物,對於急性腎絞痛均能提供有效的緩解。嗎啡類藥物會有較多的副作用 (特別是pethidine) 。急性腎絞痛,發生於礦物質或有機質實體通過泌尿道,和尿流被阻塞時。會造成突發急遽的疼痛,並會輻射轉移痛到腰際,鼠蹊,造成嘔吐高血壓血尿,需要立即疼痛解除治療。非類固醇消炎藥物與嗎啡類藥物常用於緩解疼痛。這篇總結發現,非類固醇消炎藥物與嗎啡類藥物,可以有效降低疼痛。人們使用嗎啡類藥物,會有比非類固醇消炎藥物較多副作用,像是嘔吐的情況 (特別是pethidine) 。