Intervention Review

Treatment for cramps in amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease

  1. Reto Baldinger1,
  2. Hans Dieter Katzberg2,
  3. Markus Weber1,3,*

Editorial Group: Cochrane Neuromuscular Disease Group

Published Online: 18 APR 2012

Assessed as up-to-date: 14 FEB 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD004157.pub2

How to Cite

Baldinger R, Katzberg HD, Weber M. Treatment for cramps in amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 4. Art. No.: CD004157. DOI: 10.1002/14651858.CD004157.pub2.

Author Information

  1. 1

    Kantonsspital St. Gallen, Muskelzentrum/ALS Clinic, St. Gallen, Switzerland

  2. 2

    University of Toronto Toronto General Hospital / UHN, 5EC-306 Toronto, Canada

  3. 3

    University Hospital Basel, Department of Neurology, Basel, Switzerland

*Markus Weber, markus.weber@kssg.ch. maus1@bluewin.ch.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 18 APR 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Cramps are painful, involuntary muscle contractions. They commonly affect people with amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease (ALS/MND) at all stages of the disease. To date, the treatment of muscle cramps in ALS has been largely empirical without any evidence from randomised controlled trials.

Objectives

To systematically assess the effect of interventions on muscle cramps as a primary or secondary endpoint or adverse event in people with ALS/MND.

Search methods

We searched the Cochrane Neuromuscular Disease Group Specialized Register (14 February 2011), the Cochrane Central Register of Controlled Trials (Issue 1, 2011 in The Cochrane Library), MEDLINE (January 1966 to January 2011) and EMBASE (January 1980 to January 2011) and reference lists of articles searched using the terms motor neuron disease, motor neurone disease, motoneuron disease or amyotrophic lateral sclerosis. We contacted authors of trials for further information.

Selection criteria

We included all randomised and quasi-randomised trials of oral medications in people with ALS which assessed cramps as a primary or secondary outcome measure or as an adverse event. We also included trials using subcutaneous or intravenous medications or physical therapy.

Data collection and analysis

All authors applied the selection criteria and assessed study quality independently, and all authors performed independent data extraction.

Main results

Twenty studies including 4789 participants were identified. Only one trial, of tetrahydrocannabinol (THC), assessed cramps as the primary endpoint. Thirteen studies assessed cramps as a secondary endpoint. The medications comprised vitamin E, baclofen, riluzole, L-threonine, xaliproden, indinavir, and memantine. Six studies assessed cramps as an adverse event. The medications comprised creatine, gabapentin, dextromethorphan, quinidine, and lithium. In all 20 studies no favourable effect for the treatment of cramps in ALS/MND could be demonstrated, but many studies were underpowered to draw a definite conclusion. A meta-analysis of two small studies showed a statistically nonsignificant result for the amino acid L-threonine for the treatment of cramps in ALS/MND. No study was identified using physical therapy as a therapeutic intervention for cramps.

Authors' conclusions

There is no evidence to support the use of any intervention for muscle cramps in ALS/MND. More and larger randomised controlled trials evaluating treatments for muscle cramps in ALS/MND are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Treatment for cramps in amyotrophic lateral sclerosis/motor neuron disease

A cramp is a sudden, involuntary painful contraction of a muscle. Many people with amyotrophic lateral sclerosis (ALS), also known as motor neuron disease (MND), experience cramps during the course of the disease. These range from mild cramps that do not affect daily activities and sleep, through to very severe, painful cramps. Some medications that are used to treat cramps in people with no medical condition or with conditions other than ALS have been tested in ALS clinical trials. These medicines include vitamin E, creatine, quinidine, and gabapentin. Other medications such as quinine sulfate, magnesium, lioresal, dantrolene, clonazepam, diphenylhydantoin, and gabapentin have been used to treat cramps in people with ALS but their effectiveness is unknown. In 2006 and 2010 the US Food and Drugs Administration issued warnings concerning the use of quinine sulfate, which was the previously most widely prescribed medication for cramps in the US. This review sought to find out how effective medications and physical treatments for cramps are for people with ALS. The reviewers identified 20 randomised controlled trials in people with ALS comprising a total of 4789 participants. Only one trial, of the drug tetrahydrocannabinol (THC), directly investigated the effectiveness of an intervention for cramps. Thirteen randomised controlled ALS trials investigated cramps secondarily among other variables. The medications comprised vitamin E, baclofen, riluzole, L-threonine, xaliproden, indinavir, and memantine. Six randomised controlled ALS trials investigated cramps as adverse events. The medications comprised creatine, gabapentin, dextromethorphan, quinidine and lithium. None of the 20 studies could demonstrate any benefit, but the studies were small. Current evidence on the treatment of cramps in ALS is lacking and more research is needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement des crampes dans le cas d'une sclérose latérale amyotrophique/maladie du motoneurone

Contexte

Les crampes sont des contractions musculaires involontaires et douloureuses. Elles touchent fréquemment des personnes atteintes de sclérose latérale amyotrophique/maladie du motoneurone (SLA) à tous les stades de la maladie. Jusqu'ici, le traitement des crampes musculaires dans le cas d'une SLA était en grande partie empirique sans aucune preuve provenant des essais contrôlés randomisés.

Objectifs

Évaluer systématiquement l'effet des interventions sur les crampes musculaires en tant que critère de jugement principal ou secondaire ou événement indésirable chez les personnes atteintes de SLA/MMN.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les affections neuro-musculaires (14.02.2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (numéro 1, 2011 dans The Cochrane Library), MEDLINE (de janvier 1966 à janvier 2011) et EMBASE (de janvier 1980 à janvier 2011) et les listes bibliographiques des articles consultés en utilisant les termes maladie du motoneurone, maladie des motoneurones, maladie des neurones moteurs ou sclérose latérale amyotrophique. Nous avons contacté les auteurs des essais pour obtenir des informations supplémentaires.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais randomisés et quasi-randomisés des médicaments oraux portant sur des personnes atteintes de SLA qui évaluaient les crampes en tant que mesure d'un critère de jugement principal ou secondaire ou en tant qu'événement indésirable. Nous avons aussi inclus les essais utilisant des médicaments sous-cutanés ou intraveineux ou une physiothérapie.

Recueil et analyse des données

Tous les auteurs ont appliqué les critères de sélection et ont évalué la qualité des études de façon indépendante, de même que tous les auteurs ont procédé à l'extraction des données de façon indépendante.

Résultats Principaux

Vingt études portant sur 4 789 participants ont été identifiées. Seul un essai, celui du tétrahydrocannabinol (THC), avait évalué les crampes en tant que principal critère de jugement. Treize études avaient évalué les crampes en tant que critère de jugement secondaire. Les médicaments comprenaient la vitamine E, le baclofène, le riluzole, la L-thréonine, le xaliprodène, l'indinavir et la mémantine. Six études avaient évalué les crampes en tant qu'événement indésirable. Les médicaments comprenaient la créatine, la gabapentine, la dextrométhorphane, la quinidine et le lithium. Dans la totalité des 20 études, aucun effet favorable pour le traitement des crampes dans le cas d'une SLA/MMN n'a pu être démontré, mais de nombreuses études manquaient de puissance pour tirer des conclusions définitives. Une méta-analyse de deux petites études a montré un résultat statistiquement non significatif pour l'acide aminé L-thréonine pour le traitement des crampes dans le cas d'une SLA/MMN. Aucune étude utilisant la physiothérapie en tant qu'intervention thérapeutique pour les crampes n'a été identifiée.

Conclusions des auteurs

Il n'existe aucune preuve pour soutenir l'utilisation de toute intervention pour le traitement des crampes musculaires dans le cas d'une SLA/MMN. Des essais contrôlés randomisés supplémentaires et plus importants évaluant les traitements pour les crampes musculaires dans le cas d'une SLA/MMN doivent être effectuées.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Traitement des crampes dans le cas d'une sclérose latérale amyotrophique/maladie du motoneurone

Traitement des crampes dans le cas d'une sclérose latérale amyotrophique/maladie du motoneurone

Une crampe est une contraction involontaire douloureuse et soudaine d'un muscle. De nombreuses personnes atteintes de sclérose latérale amyotrophique (SLA), également désignée par maladie du motoneurone, souffrent de crampes au cours de la maladie. Celles-ci vont des crampes légères qui n'affectent pas les activités quotidiennes et le sommeil, jusqu'à des crampes douloureuses très graves. Certains médicaments qui sont utilisés pour traiter les crampes chez des personnes ne présentant aucun problème médical ou présentant des maladies autres que la SLA ont été testés dans des essais cliniques de la SLA. Ces médicaments incluent la vitamine E, la créatine, la quinidine et la gabapentine. D'autres médicaments tels que le sulfate de quinine, le magnésium, le baclofène (Lioresal), le dantrolène, le clonazépam, la diphénylhydantoïne, et la gabapentine, ont été utilisés pour traiter les crampes chez des personnes atteintes de SLA mais leur efficacité est indéterminée. En 2006 et 2010, l'US Food and Drugs Administration (FDA) a émis des mises en garde concernant l'utilisation du sulfate de quinine, qui était le traitement le plus généralement prescrit auparavant pour les crampes aux États-Unis. Cette revue a cherché à déterminer à quel point les médicaments et les traitements physiques sont efficaces pour les crampes chez les personnes atteintes de SLA. Les auteurs de la revue ont identifié 20 essais contrôlés randomisés portant sur des personnes atteintes de SLA comprenant un total de 4 789 participants. Seul un essai, du médicament tétrahydrocannabinol (THC), avait directement étudié l'efficacité d'une intervention pour les crampes. Treize essais contrôlés randomisés portant sur la SLA avaient étudié les crampes de façon secondaire parmi d'autres variables. Les médicaments comprenaient la vitamine E, le baclofène, le riluzole, la L-thréonine, le xaliprodène, l'indinavir et la mémantine. Six essais contrôlés randomisés portant sur la SLA avaient étudié les crampes en tant qu'événements indésirables. Les médicaments comprenaient la créatine, la gabapentine, la dextrométhorphane, la quinidine et le lithium. Aucune des 20 études n'avait pu démontrer un effet bénéfique, mais les études étaient de petite taille. Il manque des preuves actuelles sur le traitement des crampes dans le cas d'une SLA et des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français