Intervention Review

Depot risperidone for schizophrenia

  1. Prakash Hosalli1,*,
  2. John M Davis2

Editorial Group: Cochrane Schizophrenia Group

Published Online: 20 OCT 2003

Assessed as up-to-date: 13 AUG 2003

DOI: 10.1002/14651858.CD004161


How to Cite

Hosalli P, Davis JM. Depot risperidone for schizophrenia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 4. Art. No.: CD004161. DOI: 10.1002/14651858.CD004161.

Author Information

  1. 1

    Seacroft Hospital, The Newsam Centre, Leeds, West Yorkshire, UK

  2. 2

    University of Illinois at Chicago, Chicago, USA

*Prakash Hosalli, The Newsam Centre, Seacroft Hospital, York Road, Leeds, West Yorkshire, LS14 6WB, UK. hmprakash@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 20 OCT 2003

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Risperidone is the first new generation antipsychotic drug made available in a long acting injection.

Objectives

To examine the clinical effects of depot risperidone for people with schizophrenia and schizophrenia-like psychoses.

Search methods

We searched the Cochrane Schizophrenia Group's Register (December 2002), references of all included studies, and contacted industry and authors of included studies.

Selection criteria

Randomised clinical trials comparing depot risperidone with other treatments for people with schizophrenia and/or schizophrenia-like psychoses.

Data collection and analysis

Two reviewers independently inspected citations and/or abstracts, ordered papers, re-inspected and quality assessed the results, and extracted data. For dichotomous data, we calculated the relative risk (RR), the 95% confidence interval (CI) and, where appropriate, the number needed to treat (NNT), on an intention-to-treat basis. For continuous data, we calculated weighted mean differences (WMD).

Main results

One study (n=400) compared depot risperidone with placebo but 56% of people did not complete the three-month study rendering most global and mental state data unusable. Risperidone depot compared with placebo did not affect levels of anxiety (n=400, RR 0.58 CI 0.32 to 1.05) but may decrease agitation (n=400, RR 0.60 CI 0.39 to 0.92). Risperidone depot did not substantially influence hallucinations (n=400, RR 1.23 CI 0.47 to 3.22) but 'psychosis' was reduced (n=400, RR 0.52 CI 0.33 to 0.83, NNT 9 CI 7 to 26). Attrition was higher for the placebo group compared with people allocated risperidone depot (n=400, RR 0.74 CI 0.63 to 0.88, NNT 6 CI 4 to 12). Severe adverse events were common (13% to 23%) but significantly more so in the placebo group (n=400, RR 0.59 CI 0.38 to 0.93, NNT 11 CI 7 to 70). Poor reporting, however, makes these difficult to interpret. Movement disorders were equally common in both groups (n=400, RR 2.38 CI 0.73 to 7.78) although it looks as if there is a trend for the higher depot doses to encourage movement disorders.

One study (n=640) compared depot risperidone against oral risperidone for stable people with relatively mild illness. For global outcomes there was no clear difference between the depot group and oral group (n=640, RR 'no global improvement' 1.06 CI 0.92 to 1.22). Mental state measures were also similar across groups. Overall, in this study compliance was good (n=640, RR <4 injections or "major protocol violation" 1.16 CI 0.81 to 1.67). Adverse effects were poorly reported but over half of both groups reported some adverse effect (n=640, RR 1.04 CI 0.91 to 1.18).

Authors' conclusions

For reasonably well, stable people it may mean that the need for regular oral doses can be avoided, but adverse affects are not well reported. For more severely ill people, few benefits are evident although it may increase compliance with injections in comparison with placebo. Use of depot risperidone, especially at the higher doses, is weakly associated with movement disorders.

Well designed and reported, randomised studies, firmly grounded in real world clinical practice are needed to fully assess the effects of this new preparation.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Depot risperidone for schizophrenia

Risperidone is the first atypical or new generation antipsychotic drug to be produced in long acting or depot form. This review identified only two studies, the results of which leave the reviewers in considerable doubt regarding the effects of this new preparation. Depot risperidone may more acceptable than placebo injection but it is hard to know if it is any more value in improving symptoms of schizophrenia. People already stabilised on oral risperidone may continue to maintain benefit if treated with depot risperidone, at least in the short term.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Rispéridone (à effet retard) dans la schizophrénie

Contexte

La rispéridone est le premier médicament antipsychotique de nouvelle génération disponible sous forme d'injection à action prolongée.

Objectifs

Examiner les effets cliniques de la rispéridone à effet retard chez les patients atteints de schizophrénie et de psychoses schizophréniformes.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre du groupe Cochrane sur la schizophrénie (décembre 2002) ainsi que les références bibliographiques de toutes les études incluses, et contacté des représentants de l'industrie ainsi que les auteurs des études incluses.

Critères de sélection

Les essais cliniques randomisés comparant de la rispéridone à effet retard à d'autres traitements chez les patients atteints de schizophrénie et/ou de psychoses schizophréniformes.

Recueil et analyse des données

Deux évaluateurs ont examiné les références bibliographiques et/ou résumés de manière indépendante, obtenu les articles, procédé à une nouvelle inspection et à une évaluation des résultats et extrait les données. Pour les données dichotomiques, nous avons calculé le risque relatif (RR), l'intervalle de confiance (IC) à 95 % et, le cas échéant, le nombre de sujets à traiter (NST) sur la base de l'intention de traiter. Pour les données continues, nous avons calculé les différences moyennes pondérées (DMP).

Résultats Principaux

Une étude (n = 400) comparait de la rispéridone à effet retard à un placebo, mais 56 % des participants n'avaient pas été jusqu'au bout de cette étude de trois mois, ce qui rendait la plupart des données de l'état global et mental inutilisables. La rispéridone à effet retard par rapport au placebo n'affectait pas les niveaux d'anxiété (n = 400, RR de 0,58, IC entre 0,32 et 1,05) mais pourrait réduire l'agitation (n = 400, RR de 0,60, IC entre 0,39 et 0,92). La rispéridone à effet retard n'avait pas d'effet substantiel sur les hallucinations (n = 400, RR de 1,23, IC entre 0,47 et 3,22) mais la psychose diminuait (n = 400, RR de 0,52, IC entre 0,33 et 0,83, NST de 9, IC entre 7 et 26). Le taux d'attrition était supérieur dans le groupe du placebo par rapport au groupe de la rispéridone à effet retard (n = 400, RR de 0,74, IC entre 0,63 et 0,88, NST de 6, IC entre 4 et 12). Les événements indésirables graves étaient fréquents (13 à 23 %), mais significativement plus fréquents dans le groupe du placebo (n = 400, RR de 0,59, IC entre 0,38 et 0,93, NST de 11, IC entre 7 et 70). Les données étaient cependant mal documentées, ce qui rendait ces résultats difficiles à interpréter. Les troubles du mouvement étaient aussi fréquents dans les deux groupes (n = 400, RR de 2,38, IC entre 0,73 et 7,78) mais il semblerait que les doses supérieures de médicament à effet retard tendent à encourager de tels troubles.

Une étude (n = 640) comparait de la rispéridone à effet retard à de la rispéridone orale chez des patients stables atteints d'un trouble relativement léger. Pour les critères de jugement globaux, aucune différence notable n'était rapportée entre le groupe du médicament à effet retard et le groupe du médicament oral (n = 640, RR d'absence d'amélioration globale de 1,06, IC entre 0,92 et 1,22). Les mesures de l'état mental étaient également similaires entre les groupes. Dans l'ensemble, l'observance était bonne dans cette étude (n = 640, RR < 4 injections ou violation majeure du protocole de 1,16, IC entre 0,81 et 1,67). Les effets indésirables étaient mal documentés, mais plus de la moitié des participants des deux groupes rapportaient un effet indésirable (n = 640, RR de 1,04, IC entre 0,91 et 1,18).

Conclusions des auteurs

Chez les patients stables et relativement bien portants, cela pourrait permettre d'éviter l'utilisation de doses orales régulières, mais les effets indésirables ne sont pas bien documentés. Peu de bénéfices sont observés chez les patients présentant un trouble plus sévère, mais le traitement par injections pourrait accroître l'observance par rapport au placebo. L'utilisation de rispéridone à effet retard, en particulier à des doses élevées, est faiblement associée à des troubles du mouvement.

Des études randomisées bien planifiées, documentées et bien ancrées dans la pratique clinique réelle sont nécessaires afin d'évaluer les effets de cette nouvelle préparation de manière exhaustive.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Rispéridone (à effet retard) dans la schizophrénie

Rispéridone à effet retard dans la schizophrénie

La rispéridone est le premier médicament antipsychotique atypique, ou de nouvelle génération, à être produit sous forme de préparation à action prolongée ou à effet retard. Cette revue n'a identifié que deux études, dont les résultats n'ont pas dissipé les doutes considérables des évaluateurs concernant les effets de cette nouvelle préparation. La rispéridone à effet retard pourrait être plus acceptable que l'injection de placebo mais il est difficile de savoir si elle est plus efficace pour améliorer les symptômes de la schizophrénie. Les patients déjà stabilisés sous rispéridone orale pourraient maintenir ce bénéfice avec de la rispéridone à effet retard, tout du moins à court terme.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

使用Depot risperidone治療精神分裂症

Risperidone是第一個具有長效針劑注射型的新一代抗精神病藥物。

目標

為了檢驗depot risperidone 對於精神分裂症或類精神分裂症患者的臨床效果。

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane Schizophrenia Group's Register (December 2002) 和所有納入研 究的參考文獻,並且聯繫納入研究中相關的藥廠和作者。

選擇標準

所有比較depot risperidone 和其他治療在精神分裂症和/或類精神分裂症的隨機臨床試驗。

資料收集與分析

兩位評論者獨立地檢視文章的引證和/或摘要、排序文章、重新檢視和評估結果的品質以及擷取資料。對於變項資料,我們以intentiontotreat計算相對危險性(RR)、95%信賴區間(CI),the number needed to treat(NNT)。對於連續性資料,我們計算weighted mean differences (WMD)。

主要結論

一個研究(N = 400)比較depot risperidone 和安慰劑,但是56%的受試者無法完成三個月的研究,使得整體資料和精神狀態資料無法使用。Risperidone depot 和安慰劑相比並不會影響焦慮的程度(n = 400, RR 0.58 CI 0.32 to 1.05),但是會降低激躁(n = 400, RR 0.60 CI 0.39 to 0.92)。Risperidone depot並無明顯地影響幻覺(n = 400, RR 1.23 CI 0.47 to 3.22),但是“精神病”(Psychosis)是降低的(n = 400, RR 0.52 CI 0.33 to 0.83, NNT 9 CI 7 to 26)。和Risperidone depot相比,安慰劑組的退出率是較高的(n = 400, RR 0.74 CI 0.63 to 0.88, NNT 6 CI 4 to 12)。嚴重的副作用是常見的(13% to 23%),但是安慰劑組則顯著地較多(n = 400, RR 0.59 CI 0.38 to 0.93, NNT 11 CI 7 to 70)。然而,報告方式不良使得解讀非常困難。運動障礙在兩組都是同樣常見(n = 400, RR 2.38 CI 0.73 to 7.78),雖然看起來Risperidone depot似乎有較多運動障礙的傾向。另外一個研究(n = 640)比較了Risperidone depot和口服Risperidone在相對症狀輕微的穩定病人的差異,整體結果而言,depot和口服並沒有明顯的差異(n = 640, RR ‘no global improvement’ 1.06 CI 0.92 to 1.22)。精神狀態的測量結果也同樣相似。整體而言,這個研究的順從性是好的(n = 640, RR <4 injections or “major protocol violation” 1.16 CI 0.81 to 1.67)。副作用的報告方式不佳,但是兩組都超過一半有某種副作用的發生(n = 640, RR 1.04 CI 0.91 to 1.18)。

作者結論

對於相當良好、症狀穩定的病人,或許意味著規則口服劑量是可以不必的,但是副作用並無詳細報告。對於更加嚴重的病人,雖然比起安慰劑,注射方式可以增加順從性,但是使用其它的好處也不多使用。Risperidone depot,特別是高劑量,和運動障礙只有微弱的關連。我們需要根植於實際臨床環境且設計、報告良好的隨機試驗來進一步完整評估此新劑型的藥物效果。

翻譯人

本摘要由彰化基督教醫院謝明翰翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

Risperidone是第一個非典型或是新一代抗精神病藥物而具有長效型或是depot form的藥物。此篇回顧性文章只找到兩個研究,其結果讓評論者對新劑型的療效相當存疑。Depot risperidone可能比安慰劑注射更容易被接受,但很難知道是否真的具有改善精神症狀的價值。口服risperidone穩定的病人或許以depot risperidone治療能持續保有益處,至少短期內是如此。