Intervention Review

Platelet-rich-plasmapheresis for minimising peri-operative allogeneic blood transfusion

  1. Paul A Carless1,*,
  2. Fraser D Rubens2,
  3. Danielle M Anthony1,
  4. Dianne O'Connell3,
  5. David A Henry4

Editorial Group: Cochrane Injuries Group

Published Online: 16 MAR 2011

Assessed as up-to-date: 24 MAR 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD004172.pub2


How to Cite

Carless PA, Rubens FD, Anthony DM, O'Connell D, Henry DA. Platelet-rich-plasmapheresis for minimising peri-operative allogeneic blood transfusion. Cochrane Database of Systematic Reviews 2011, Issue 3. Art. No.: CD004172. DOI: 10.1002/14651858.CD004172.pub2.

Author Information

  1. 1

    Faculty of Health, University of Newcastle, Discipline of Clinical Pharmacology, Newcastle, New South Wales, Australia

  2. 2

    University of Ottawa Heart Institute, Department of Surgery, Ottawa, Ontario, Canada

  3. 3

    Cancer Council, Cancer Epidemiology Research Unit, Sydney, NSW, Australia

  4. 4

    Institute of Clinical Evaluative Sciences, Toronto, Ontario, Canada

*Paul A Carless, Discipline of Clinical Pharmacology, Faculty of Health, University of Newcastle, Level 5, Clinical Sciences Building, Newcastle Mater Hospital, Edith Street, Waratah, Newcastle, New South Wales, 2298, Australia. Paul.Carless@newcastle.edu.au.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 16 MAR 2011

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Concerns regarding the safety of transfused blood have generated considerable enthusiasm for the use of technologies intended to reduce the use of allogeneic blood (blood from an unrelated donor). Platelet-rich plasmapheresis (PRP) offers an alternative approach to blood conservation.

Objectives

To examine the evidence for the efficacy of PRP in reducing peri-operative allogeneic red blood cell (RBC) transfusion, and the evidence for any effect on clinical outcomes such as mortality and re-operation rates.

Search methods

We identified studies by searching MEDLINE (1950 to 2009), EMBASE (1980 to 2009), The Cochrane Library (Issue 1, 2009), the Internet (to March 2009) and the reference lists of published articles, reports, and reviews.

Selection criteria

Controlled parallel group trials in which adult patients, scheduled for non-urgent surgery, were randomised to PRP, or to a control group which did not receive the intervention.

Data collection and analysis

Primary outcomes measured were: the number of patients exposed to allogeneic RBC transfusion, and the amount of RBC transfused. Other outcomes measured were: the number of patients exposed to allogeneic platelet transfusions, fresh frozen plasma, and cryoprecipitate, blood loss, re-operation for bleeding, post-operative complications (thrombosis), mortality, and length of hospital stay. Treatment effects were pooled using a random-effects model. Trial quality was assessed using criteria proposed by Schulz et al (Schulz 1995).

Main results

Twenty-two trials of PRP were identified that reported data for the number of patients exposed to allogeneic RBC transfusion. These trials evaluated a total of 1589 patients. The relative risk (RR) of exposure to allogeneic blood transfusion in those patients randomised to PRP was 0.73 (95%CI 0.59 to 0.90), equating to a relative risk reduction (RRR) of 27% and a risk difference (RD) of 19% (95%CI 10% to 29%). However, significant heterogeneity of treatment effect was observed (p < 0.00001; I² = 79%). When the four trials by Boldt are excluded, the RR is 0.76 (95% CI 0.62 to 0.93). On average, PRP did not significantly reduce the total volume of RBC transfused (weighted mean difference [WMD] -0.69, 95%CI -1.93 to 0.56 units). Trials provided inadequate data regarding the impact of PRP on morbidity, mortality, and hospital length of stay. Trials were generally small and of poor methodological quality.

Authors' conclusions

Although the results suggest that PRP is effective in reducing allogeneic RBC transfusion in adult patients undergoing elective surgery, there was considerable heterogeneity of treatment effects and the trials were of poor methodological quality. The available studies provided inadequate data for firm conclusions to be drawn regarding the impact of PRP on clinically important endpoints.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Does platelet-rich plasmapheresis (PRP) reduce the need for donor blood

Platelet-rich plasmapheresis is a technique that involves a patient’s own blood (autologous whole blood) being withdrawn via an intravenous catheter into a device that separates the blood by centrifugation into red blood cells (RBC), plasma, and a highly concentrated platelet solution. This concentrated autologous platelet solution is returned to the patient at the end of the operation to optimise blood clotting and minimise bleeding. The review of trials found that while PRP can reduce post-operative blood loss and the need for blood transfusion, other techniques may be more effective.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Plasma riche en plaquettes obtenu par plasmaphérèse pour limiter l'allotransfusion périopératoire

Contexte

En raison des problèmes de sécurité liés aux transfusions sanguines, les technologies visant à limiter le recours à du sang allogène (provenant d'un donneur sans lien de parenté) ont suscité un enthousiasme considérable. Le plasma riche en plaquettes (PRP) obtenu par plasmaphérèse constitue une approche alternative d'épargne sanguine.

Objectifs

Examiner les preuves d'efficacité du PRP pour réduire les allotransfusions de globules rouges périopératoires, ainsi que les preuves de tout effet sur des résultats cliniques tels que la mortalité et les taux de nouvelles opérations.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons identifié des études en consultant MEDLINE (1950 à 2009), EMBASE (1980 à 2009), la Bibliothèque Cochrane (numéro 1, 2009), Internet (jusqu'en mars 2009), ainsi que les références bibliographiques des articles, rapports et revues publiés.

Critères de sélection

Les essais contrôlés en groupes parallèles portant sur des patients adultes pour lesquels une chirurgie non urgente était planifiée et qui étaient randomisés pour une PRP ou assignés à un groupe témoin sans PRP.

Recueil et analyse des données

Les critères de jugement principaux mesurés étaient : le nombre de patients exposés à une allotransfusion de globules rouges et la quantité de globules rouges transfusés. Les autres critères de jugement mesurés étaient : le nombre de patients exposés à une allotransfusion de plaquettes, de plasma frais congelé et de cryoprécipité, la perte de sang, les nouvelles opérations pour cause de saignement, les complications postopératoires (thrombose), la mortalité et la durée de séjour à l'hôpital. Les effets thérapeutiques ont été combinés à l'aide d'un modèle à effets aléatoires. La qualité des essais a été évaluée sur la base des critères proposés par Schulz et al (Schulz 1995).

Résultats principaux

Vingt-deux essais portant sur la PRP et documentant le nombre de patients exposés à une allotransfusion de globules rouges ont été identifiés. Ces essais évaluaient un total de 1 589 patients. Le risque relatif (RR) d'exposition à une allotransfusion chez les patients randomisés pour la PRP était de 0,73 (IC à 95 %, entre 0,59 et 0,90), ce qui équivalait à une réduction du risque relatif (RRR) de 27 % et à une différence de risques (DR) de 19 % (IC à 95 %, entre 10 et 29 %). Néanmoins, l'effet thérapeutique présentait une hétérogénéité significative (p < 0,00001 ; I² = 79%). Lorsque les quatre essais de Boldt étaient exclus, le RR était de 0,76 (IC à 95 %, entre 0,62 et 0,93). En moyenne, le PRP n'entraînait pas de réduction significative du volume total de globules rouges transfusés (différence moyenne pondérée [DMP] de -0,69, IC à 95 %, entre -1,93 et 0,56 unités). Les essais rapportaient des données inadéquates concernant l'impact du PRP sur la morbidité, la mortalité et la durée du séjour à l'hôpital. Les essais étaient généralement de petite taille et de faible qualité méthodologique.

Conclusions des auteurs

Bien que les résultats suggèrent que le PRP est efficace pour réduire les allotransfusions de globules rouges chez les patients adultes subissant une chirurgie non urgente, les effets thérapeutiques présentaient une hétérogénéité considérable et les essais étaient de faible qualité méthodologique. Les données issues des études disponibles étaient insuffisantes pour tirer des conclusions définitives concernant l'impact du PRP sur des critères de jugement cliniquement importants.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

La plasma riche en plaquettes (PRP) permet-il de limiter le recours à du sang de donneur ?

L'obtention de plasma riche en plaquettes par plasmaphérèse est une technique qui consiste à prélever le sang du patient (sang total autologue) à l'aide d'un cathéter intraveineux dans un appareil permettant de centrifuger le sang pour séparer les globules rouges, le plasma et une solution plaquettaire très concentrée. Cette solution plaquettaire autologue concentrée est reperfusée au patient à la fin de l'opération afin d'optimiser la coagulation et de minimiser les saignements. La revue des essais a observé que le PRP pouvait réduire la perte de sang postopératoire et le recours à une transfusion sanguine mais que d'autres techniques pourraient être plus efficaces.

Notes de traduction

Le groupe éditorial a appris qu'un essai clinique réalisé par le professeur Joachim Boldt avait été fabriqué (Boldt 2009). Comme le signalent les éditeurs qui ont révélé ce montage (Reinhart 2011; Shafer 2011), cela soulève des doutes concernant la véracité des autres études du même auteur.Toutes les revues du groupe Cochrane sur les blessures qui comprennent des études de cet auteur ont donc été modifiées pour présenter les résultats avec les essais de cet auteur, inclus et exclus. Les lecteurs peuvent désormais juger de l'impact potentiel des essais de cet auteur (Boldt 1990, Boldt 1993, Menges 1996, Menges 1997) sur les conclusions de la revue.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st April, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.