Urinary catheter policies for long-term bladder drainage

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

People requiring long-term bladder draining commonly experience catheter-associated urinary tract infection and other problems.

Objectives

To determine if certain catheter policies are better than others in terms of effectiveness, complications, quality of life and cost-effectiveness in long-term catheterised adults and children.

Search methods

We searched the Cochrane Incontinence Group Specialised Trials Register (searched 28 September 2011). Additionally, we examined all reference lists of identified trials.

Selection criteria

All randomised and quasi-randomised trials comparing catheter policies (route of insertion and use of antibiotics) for long-term (more than 14 days) catheterisation in adults and children.

Data collection and analysis

Data were extracted by two reviewers independently and compared. Disagreements were resolved by discussion. Data were processed as described in the Cochrane Handbook. If the data in trials had not been fully reported, clarification was sought from the authors. When necessary, the incidence-density rates (IDR) and/or the incidence-density differences (IDD) within a certain time period were calculated.

Main results

Eight trials met the inclusion criteria involving 504 patients in four cross-over and four parallel-group randomised controlled trials. Only two of the pre-stated six comparisons were addressed in these trials.

Four trials compared antibiotic prophylaxis with antibiotics when clinically indicated. For patients using intermittent catheterisation, there were inconsistent findings about the effect of antibiotic prophylaxis on symptomatic urinary tract infection (UTI). Only one study found a significant difference in the frequency of UTI favouring prophylaxis. For patients using indwelling urethral catheterisation, one small trial reported fewer episodes of symptomatic UTI in the prophylaxis group.

Four trials compared antibiotic prophylaxis with giving antibiotics when microbiologically indicated. For patients using intermittent catheterisation, there was limited evidence that receiving antibiotics reduced the rate of bacteriuria (asymptomatic and symptomatic). There was weak evidence that prophylactic antibiotics were better in terms of fewer symptomatic bacteriuria.

Authors' conclusions

No eligible trials were identified that compared alternative routes of catheter insertion. The data from eight trials comparing different antibiotic policies were sparse, particularly when intermittent catheterisation was considered separately from indwelling catheterisation. Possible benefits of antibiotic prophylaxis must be balanced against possible adverse effects, such as development of antibiotic resistant bacteria. These cannot be reliably estimated from currently available trials.

Résumé scientifique

Règles de manipulation d’un cathéter urinaire pour le drainage de la vessie à long terme

Contexte

Les personnes nécessitant un drainage à long terme de la vessie présentent couramment une infection urinaire liée au cathéter et autres problèmes.

Objectifs

Déterminer si certaines règles de manipulation des cathéters sont meilleures que d'autres en termes d'efficacité, de complications, de qualité de vie et de rentabilité chez les adultes et les enfants portant un cathéter à long terme.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais spécialisés du groupe Cochrane sur l’incontinence (recherches effectuées le 28 septembre 2011). Par ailleurs, nous avons examiné toutes les listes bibliographiques des essais identifiés.

Critères de sélection

Tous les essais randomisés et quasi-randomisés comparant les règles de manipulation des cathéters (voie d'insertion et utilisation d'antibiotiques) pour le cathétérisme à long terme (plus de 14 jours) chez les adultes et les enfants.

Recueil et analyse des données

Les données ont été extraites par deux évaluateurs de manière indépendante et comparées. Des discussions ont permis de résoudre des désaccords. Les données étaient traitées comme indiqué dans le manuel Cochrane. Si les données des essais n'avaient pas été entièrement présentées, une clarification était demandée aux auteurs. Si nécessaire, les densités d’incidence (DI) et/ou les différences de densité d'incidence (DDI) sur une certaine période étaient calculés.

Résultats principaux

Huit essais, portant sur 504 patients dans quatre essais contrôlés randomisés croisés et en groupes parallèles, répondaient aux critères d'inclusion. Seuls deux des six comparaisons prémentionnées étaient étudiées dans ces essais.

Quatre essais comparaient la prophylaxie antibiotique aux antibiotiques en cas d'indication clinique. Pour les patients utilisant un cathétérisme intermittent, les résultats relatifs à l'effet de la prophylaxie antibiotique sur l'infection urinaire (IU) symptomatique étaient contradictoires. Seule une étude a trouvé une différence significative de fréquence de l'IU favorisant la prophylaxie. Pour les patients utilisant un cathétérisme urétral permanent, un seul essai de petite taille a rapporté un nombre inférieur d'épisodes d'IU symptomatique dans le groupe de prophylaxie.

Quatre essais comparaient la prophylaxie antibiotique à l'administration d'antibiotiques en cas d'indication microbiologique. Pour les patients utilisant un cathétérisme intermittent, il existait des preuves limitées que le traitement antibiotique réduisait le taux de bactériurie (asymptomatique et symptomatique). Il existait des preuves peu probantes que les antibiotiques prophylactiques étaient plus efficaces en termes de réduction du taux de bactériurie symptomatique.

Conclusions des auteurs

Aucun essai éligible comparant des modes alternatifs d'insertion des cathéters n'a été identifié. Les données provenant des huit essais comparant les différentes politiques d'administration d'antibiotiques, en particulier en cas de cathétérisme intermittent, ont été examinées séparément du cathétérisme permanent. Les éventuels bénéfices de la prophylaxie antibiotique doivent être comparés aux éventuels effets indésirables, tels que le développement de bactéries résistantes aux antibiotiques. Il est impossible d'évaluer ceux-ci avec fiabilité d'après les essais actuellement disponibles.

Plain language summary

Urinary catheter policies for long-term bladder drainage

Some people use catheters to help them manage their bladder problems (such as leaking urine or not being able to pass urine). Catheters may be permanent urethral catheters (in the tube draining the bladder), suprapubic catheters (via the abdomen) or intermittent catheters (when a catheter is inserted via the urethra several times a day). No trials were found comparing these different methods with each other. Sometimes people using the catheters develop urinary tract infections. There was some weak evidence that using antibiotics all the time reduced the chance of having a urinary tract infection while using intermittent catheters, but there was not enough information about side effects.

Résumé simplifié

Règles de manipulation d’un cathéter urinaire pour le drainage de la vessie à long terme

Certaines personnes utilisent un cathéter qui les aide à gérer leurs problèmes de vessie (tels que les fuites d'urine ou l'incapacité à uriner). Les cathéters peuvent être des cathéters urétraux permanents (dans le tube drainant la vessie), des cathéters suspubiens (via l'abdomen) ou des cathéters intermittents (lorsqu'un cathéter est inséré par l'urètre plusieurs fois par jour). Aucun essai comparant ces différentes méthodes les unes aux autres n'a été trouvé. Il arrive que les personnes qui utilisent des cathéters développent des infections urinaires. Des données peu probantes semblaient indiquer que l'utilisation permanente d'antibiotiques réduisait le risque de présenter une infection urinaire en cas d'utilisation intermittente de cathéters, mais les données sur les effets secondaires étaient insuffisantes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 13th September, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français