Intervention Review

You have free access to this content

Psychological and/or educational interventions for reducing alcohol consumption in pregnant women and women planning pregnancy

  1. Brenda C Stade1,*,
  2. Carol Bailey1,
  3. Darlene Dzendoletas1,
  4. Michael Sgro1,
  5. Therese Dowswell2,
  6. Daniel Bennett1

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 15 APR 2009

Assessed as up-to-date: 8 JAN 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD004228.pub2


How to Cite

Stade BC, Bailey C, Dzendoletas D, Sgro M, Dowswell T, Bennett D. Psychological and/or educational interventions for reducing alcohol consumption in pregnant women and women planning pregnancy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 2. Art. No.: CD004228. DOI: 10.1002/14651858.CD004228.pub2.

Author Information

  1. 1

    St Michael's Hospital, Department of Pediatrics, Toronto, Ontario, Canada

  2. 2

    The University of Liverpool , Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, School of Reproductive and Developmental Medicine, Division of Perinatal and Reproductive Medicine, Liverpool, UK

*Brenda C Stade, Department of Pediatrics, St Michael's Hospital, 30 Bond Street, 61 Queen Street East, 2nd Floor, Toronto, Ontario, M5C 2T2, Canada. stadeb@smh.toronto.on.ca.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 15 APR 2009

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

It is estimated that more than 20% of pregnant women worldwide consume alcohol. Current research suggests that alcohol intake of seven or more standard drinks (one standard drink = 13.6 grams of absolute alcohol) per week during pregnancy places the baby at risk of serious, lifelong developmental and cognitive disabilities. Psychological and educational interventions may help women to reduce their alcohol intake during pregnancy.

Objectives

To determine the effectiveness of psychological and educational interventions to reduce alcohol consumption during pregnancy in pregnant women or women planning pregnancy.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (August 2008), CENTRAL (The Cochrane Library 2007, Issue 4), MEDLINE (1966 to November 2007), EMBASE (1980 to November 2007), CINAHL (1982 to November 2007), Counsel.Lit (1980 to November 2007), PsycLIT (1974 to November 2007) and PsycINFO (1967 to November 2007) and checked cited references from retrieved articles.

Selection criteria

Randomized controlled trials examining the effectiveness of psychological and educational interventions for reducing consumption of alcohol among pregnant women, or women planning for pregnancy.

Data collection and analysis

At least two review authors independently extracted information from the results sections of the included studies.

Main results

Four studies met the inclusion criteria (715 pregnant women), and reported on at least one of the outcomes of interest. We performed no meta-analyses as the interventions and outcomes measured in the studies were not sufficiently similar. For most outcomes there were no significant differences between groups; and results relating to abstaining or reducing alcohol consumption were mixed. Results from individual studies suggest that interventions may encourage women to abstain from alcohol in pregnancy. There was very little information provided on the effects of interventions on the health of mothers and babies.

Authors' conclusions

The evidence from the limited number of studies suggests that psychological and educational interventions may result in increased abstinence from alcohol, and a reduction in alcohol consumption among pregnant women. However, results were not consistent, and the paucity of studies, the number of total participants, the high risk of bias of some of the studies, and the complexity of interventions limits our ability to determine the type of intervention which would be most effective in increasing abstinence from, or reducing the consumption of, alcohol among pregnant women.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Psychological and educational interventions to reduce alcohol consumption by pregnant women

Many women continue to consume alcohol when they are pregnant. Drinking seven or more standard drinks per week may be harmful, and can cause growth restrictions in babies; binge drinking and heavy alcohol consumption can lead to learning difficulties, behaviour problems and physical disabilities in children. Government policies acknowledge that the occasional drink is not likely to cause harm but that abstinence from alcohol in pregnancy eliminates any possible risks. Psychological and educational interventions (such as supportive counselling sessions and brief educational sessions) may help women to reduce their alcohol intake during pregnancy.

Four randomized controlled studies were included in the review; individual studies suggest that educational and counselling interventions may encourage women to abstain from alcohol or reduce the amount of alcohol they drink in pregnancy. The studies involved women who were less than 28 weeks pregnant who were consuming some alcohol. All were carried out in the USA. The interventions ranged from a 10-minute education session and provision of a self-help manual through to an hour-long motivational interview with reinforcement at each prenatal visit. Women in the control groups generally received routine care, which may have included advice on reducing alcohol intake. Outcomes were measured in different ways, and so results have been presented separately for each study. The studies provided very limited information on the effects of interventions on the health of women and their babies.

There was very little information provided in these studies on the effects of interventions on the health of mothers and babies. There is an urgent need for more information in this area.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interventions psychologiques et/ou pédagogiques pour réduire la consommation d'alcool chez les femmes enceintes et les femmes qui envisagent une grossesse

Contexte

On estime que plus de 20 % des femmes enceintes dans le monde consomment de l'alcool. Les recherches actuelles suggèrent que la consommation d'alcool de sept verres standard ou plus (un verre standard = 13,6 grammes d'alcool absolu) par semaine pendant la grossesse risque d'avoir sur le bébé des répercussions en termes de déficiences développementales et cognitives graves tout au long de sa vie. Les interventions psychologiques et pédagogiques peuvent aider les femmes à réduire leur consommation d'alcool pendant la grossesse.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des interventions psychologiques et pédagogiques pour réduire la consommation d'alcool pendant la grossesse chez les femmes enceintes ou qui envisagent une grossesse.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (août 2008), CENTRAL (The Cochrane Library 2007, Numéro 4), MEDLINE (de 1966 à Novembre 2007), EMBASE (de 1980 à novembre 2007), CINAHL (de 1982 à novembre 2007), Counsel.Lit (de 1980 à novembre 2007), PsycLIT (de 1974 à novembre 2007) et PsycINFO (1967 à novembre 2007) et nous avons vérifié les références citées dans les articles que nous avons trouvés.

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés portant sur l'efficacité des interventions psychologiques et pédagogiques pour réduire la consommation d'alcool chez les femmes enceintes ou qui envisagent une grossesse.

Recueil et analyse des données

Au moins deux auteurs de la revue ont extrait, de manière indépendante, les informations des sections « résultats » des études incluses.

Résultats Principaux

Quatre études ont satisfait aux critères d'inclusion (715 femmes enceintes), et ont présenté les résultats concernant au moins un des critères d'intérêt. Aucune méta-analyse n'a été effectuée car les interventions et les critères évalués dans les études n'étaient pas suffisamment similaires. Pour la plupart des critères, aucune différence significative n’a été observée entre les groupes, et les résultats relatifs à l'abstention ou la réduction de la consommation d'alcool ont été mitigés. Les résultats des études individuelles suggèrent que les interventions peuvent encourager les femmes à s'abstenir de consommer de l'alcool pendant la grossesse. Les informations sur les effets des interventions sur la santé des mères et des bébés étaient très peu nombreuses.

Conclusions des auteurs

Les preuves émanant du nombre limité d'études suggèrent que les interventions psychologiques et pédagogiques peuvent entraîner une augmentation de l'abstinence de toute consommation d'alcool, et une réduction de la consommation d'alcool chez les femmes enceintes. Cependant, les résultats présentent des disparités, et la rareté des études, le nombre total de participants, le risque élevé de biais dans certaines de ces études, ainsi que la complexité des interventions limite notre capacité à déterminer le type d'intervention qui serait le plus efficace pour obtenir une augmentation de l'abstinence de la consommation d'alcool ou une réduction de la consommation chez les femmes enceintes.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interventions psychologiques et/ou pédagogiques pour réduire la consommation d'alcool chez les femmes enceintes et les femmes qui envisagent une grossesse

Interventions psychologiques et pédagogiques pour réduire la consommation d'alcool chez les femmes enceintes

Nombreuses sont les femmes qui continuent à consommer de l'alcool lorsqu'elles sont enceintes. La consommation de sept verres standard ou plus par semaine peut être nocive et entraîner des retards de croissance chez les bébés ; les alcoolisations paroxystiques (« cuites ») et la consommation excessive d'alcool peuvent conduire à des difficultés d'apprentissage, des problèmes de comportement et des handicaps physiques chez les enfants. Les politiques gouvernementales reconnaissent que la consommation occasionnelle d’alcool n'est pas nécessairement source de préjudice, mais que l’abstinence pendant toute la grossesse élimine tous les risques éventuels. Les interventions psychologiques et pédagogiques (telles que les sessions de soutien psychologique et les courtes sessions pédagogiques) peuvent aider les femmes à réduire leur consommation d'alcool pendant la grossesse.

Quatre études randomisées contrôlées ont été incluses dans la revue ; les études individuelles suggèrent que les interventions pédagogiques et les consultations avec soutien psychologique peuvent encourager les femmes à s'abstenir de toute consommation d’alcool ou à réduire leur consommation pendant la grossesse. Les études ont porté sur les femmes qui étaient enceintes de moins de 28 semaines et qui consommaient de l'alcool. Toutes ont été réalisées aux États-Unis. Les interventions étaient de durée variable allant de sessions pédagogiques de 10 minutes avec fourniture d'un manuel d'aide à l’initiative personnelle à des entretiens motivationnels d'une heure avec renforcement à chaque visite prénatale. Les femmes incluses dans les groupes témoins ont généralement reçu les soins habituels, qui pouvaient inclure des conseils sur la réduction de la consommation d'alcool. Les critères ont été évalués de différentes manières, et les résultats ont donc été présentés séparément pour chaque étude. Les études ont fourni des informations très limitées sur les effets des interventions sur la santé des femmes et de leurs bébés.

Les informations fournies dans ces études sur les effets des interventions sur la santé des mères et des bébés sont peu nombreuses. Il existe un besoin urgent d’informations supplémentaires dans ce domaine.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

心理和教育對減少孕婦和計畫懷孕婦女飲酒的成效

全球預估有超過20% 的孕婦有飲酒。現今研究顯示,孕婦每週飲酒超過7個標準量(一個飲酒標準量相當於13.6克的純酒精)會讓嬰兒面臨終身發育及認知障礙等嚴重危險。心理和教育的介入有可能幫助婦女減少孕期的飲酒量。

目標

確認心理和教育對減少孕婦和計畫懷孕婦女飲酒的效果。

搜尋策略

我們搜尋了Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (August 2008)、 CENTRAL (The Cochrane Library 2007, Issue 4)、MEDLINE (1966 to November 2007)、EMBASE (1980 to November 2007)、CINAHL (1982 to November 2007)、Counsel. Lit (1980 to November 2007)、PsycLIT (1974 to November 2007) 和 PsycINFO (1967 to November 2007),也檢視相關研究的參考文獻。

選擇標準

探討心理和教育對減少孕婦和計畫懷孕婦女飲酒的隨機控制試驗。

資料收集與分析

至少有2位回顧作者獨立摘錄納入之研究的結果。

主要結論

納入了4篇(715名孕婦)試驗,報告了至少一項值得注意的結果。因為各個試驗的介入方式及結果的衡量指標不完全相同,我們沒有做結果的統合分析。各組之間大多數的結果並無顯著差異,有關戒酒及減少飲酒的結果存在差異。個別的試驗顯示心理及教育的介入可以達到孕婦戒酒的效果,但有關介入方式對母嬰健康產生效益的研究資料很少。

作者結論

從有限的試驗中,證據顯示心理及教育的介入可以使孕婦戒酒和減少飲酒。然而相關研究的數量不多,各結果的不一致和研究中多項介入方式的併用,使我們無法得知何種介入方式對孕婦戒酒或減少飲酒最為有效。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

很多婦女在懷孕期持續飲酒,每週飲酒量超過7倍的標準飲酒量是有害的,會造成胎兒的生長遲滯,大量的飲酒會造成兒童學習困難,行為及生理發展的障礙。某些國家政策宣導偶爾少量飲酒不一定造成傷害,但孕婦應戒酒以避免任何可能的危害。心理及教育的介入(例如支持性諮詢及短期的教育課程)有助於孕婦減少飲酒。 此篇回顧納入了4篇隨機對照試驗,結果顯示教育諮詢有助於孕婦戒酒或減少飲酒。所有納入的試驗都來自美國,試驗對象為妊娠小於28有飲酒的孕婦,介入方式可以是10分鐘的教育課程、提供自助手冊到每次產檢時一小時的強化機動訪談,而對照組的孕婦是接受常規照護,也包括有減少飲酒的建議。每篇試驗結果的衡量方式不同,每篇的結論在回顧中也分別做了表述。然而這些研究所能提供有關對介入方式對母嬰健康效益的資料很少,在此領域需要更多的研究資料。