This is not the most recent version of the article. View current version (22 OCT 2013)

Intervention Review

Single dose oral celecoxib for acute postoperative pain in adults

  1. Sheena Derry*,
  2. R Andrew Moore

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 14 MAR 2012

Assessed as up-to-date: 3 JAN 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD004233.pub3


How to Cite

Derry S, Moore RA. Single dose oral celecoxib for acute postoperative pain in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 3. Art. No.: CD004233. DOI: 10.1002/14651858.CD004233.pub3.

Author Information

  1. University of Oxford, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), Oxford, Oxfordshire, UK

*Sheena Derry, Pain Research and Nuffield Department of Clinical Neurosciences (Nuffield Division of Anaesthetics), University of Oxford, Churchill Hospital, Oxford, Oxfordshire, OX3 7LE, UK. sheena.derry@pru.ox.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 14 MAR 2012

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (22 OCT 2013)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

This is an update of a review published in The Cochrane Library 2008, Issue 4. Celecoxib is a selective cyclo-oxygenase-2 (COX-2) inhibitor usually prescribed for the relief of chronic pain in osteoarthritis and rheumatoid arthritis. Celecoxib is believed to be associated with fewer upper gastrointestinal adverse effects than conventional non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs). Its effectiveness in acute pain was demonstrated in the earlier reviews.

Objectives

To assess analgesic efficacy and adverse effects of a single oral dose of celecoxib for moderate to severe postoperative pain.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, the Oxford Pain Database, and ClinicalTrials.gov. The most recent search was to 3 January 2012.

Selection criteria

We included randomised, double-blind, placebo-controlled trials (RCTs) of adults prescribed any dose of oral celecoxib or placebo for acute postoperative pain.

Data collection and analysis

Two review authors assessed studies for quality and extracted data. We converted summed pain relief (TOTPAR) or pain intensity difference (SPID) into dichotomous information, yielding the number of participants with at least 50% pain relief over four to six hours, and used this to calculate the relative benefit (RB) and number needed to treat to benefit (NNT) for one patient to achieve at least 50% of maximum pain relief with celecoxib who would not have done so with placebo. We used information on use of rescue medication to calculate the proportion of participants requiring rescue medication and the weighted mean of the median time to use.

Main results

Eight studies (1380 participants) met the inclusion criteria. We identified five potentially relevant unpublished studies in the most recent searches, but data were not available at this time. The number of included studies therefore remains unchanged.

The NNT for celecoxib 200 mg and 400 mg compared with placebo for at least 50% of maximum pain relief over four to six hours was 4.2 (95% confidence interval (CI) 3.4 to 5.6) and 2.5 (2.2 to 2.9) respectively. The median time to use of rescue medication was 6.6 hours with celecoxib 200 mg, 8.4 with celecoxib 400 mg, and 2.3 hours with placebo. The proportion of participants requiring rescue medication over 24 hours was 74% with celecoxib 200 mg, 63% for celecoxib 400 mg, and 91% for placebo. The NNT to prevent one patient using rescue medication was 4.8 (3.5 to 7.7) and 3.5 (2.9 to 4.6) for celecoxib 200 mg and 400 mg respectively. Adverse events were generally mild to moderate in severity, and were experienced by a similar proportion of participants in celecoxib and placebo groups. One serious adverse event probably related to celecoxib was reported.

Authors' conclusions

Single-dose oral celecoxib is an effective analgesic for postoperative pain relief. Indirect comparison suggests that the 400 mg dose has similar efficacy to ibuprofen 400 mg.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Single-dose oral celecoxib for postoperative pain

Celecoxib was one of the first of the new generation of non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs) known as COX-2 inhibitors. Compared with conventional NSAIDs celecoxib has fewer gastrointestinal side effects with long-term use. It is used for the relief of chronic pain caused by osteoarthritis and rheumatoid arthritis. This review examined the efficacy of celecoxib in relieving acute pain. Eight trials provided data. Just over 3 in 10 people (33%) taking celecoxib 200 mg, and over 4 in 10 (44%) taking celecoxib 400 mg experienced a good level of pain relief (at least 50%), compared with about 1 in 10 (range 1 to 11%) with placebo. Indirect comparisons indicate that the 200 mg dose of celecoxib is at least as effective as aspirin 600/650 mg and paracetamol (acetaminophen) 1000 mg for relieving postoperative pain, while a 400 mg dose is at least as effective as ibuprofen 400 mg. Adverse events occurred at a similar rate with celecoxib and placebo. One serious adverse event (rhabdomyolysis - muscle breakdown) was probably related to celecoxib. Withdrawals due to adverse events were few and occurred at similar rates with celecoxib and placebo.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prise unique de célécoxib par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

Contexte

Ceci est une mise à jour de la revue publiée dans The Cochrane Library 2008, numéro 4. Le célécoxib est un inhibiteur sélectif de la cyclo-oxygénase-2 (COX-2) généralement prescrit pour soulager les douleurs chroniques de l'arthrose et de l'arthrite rhumatoïde. On pense que le célécoxib est associé à un nombre plus réduit d'effets gastro-duodénaux indésirables que les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) conventionnels. Son efficacité contre les douleurs aiguës a été démontrée dans les revues antérieures.

Objectifs

Évaluer l'efficacité analgésique et les effets indésirables d'une prise unique de célécoxib par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire modérée à aiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, l'Oxford Pain Database et ClinicalTrials.gov. La recherche la plus récente datait du 3 janvier 2012.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais contrôlés par placebo, randomisés (ECR), en double aveugle, portant sur des adultes auxquels on a prescrit une dose de célécoxib par voie orale ou un placebo contre la douleur postopératoire aiguë.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité des études et ont extrait les données. Nous avons converti le soulagement total de la douleur (TOTPAR) ou la différence d'intensité de la douleur (DID) en informations dichotomiques, donnant le nombre de participants ressentant un soulagement de la douleur d'au moins 50 % sur quatre à six heures, et avons utilisé cela pour calculer le bénéfice relatif (BR) et le nombre de sujets à traiter (NST) pour observer un bénéfice pour qu'un patient atteigne avec le célécoxib un soulagement maximal de la douleur d'au moins 50 % qu'il n'aurait pas atteint avec le placebo. Nous avons utilisé les informations sur l'usage d'un médicament de secours pour calculer la proportion de participants nécessitant un médicament de secours et la moyenne pondérée du délai moyen avant usage.

Résultats Principaux

Huit études (1 380 participants) ont répondu aux critères d'inclusion. Nous avons identifié cinq études non publiées potentiellement pertinentes dans les recherches les plus récentes, mais les données n'étaient pas disponibles à ce moment-là. Le nombre d'études incluses reste donc inchangé.

Le NST pour le célécoxib à 200 mg et à 400 mg comparé au placebo pour un soulagement de la douleur d'au moins 50 % sur quatre à six heures a été de 4,2 (intervalle de confiance (IC) à 95 % de 3,4 à 5,6) et 2,5 (2,2 à 2,9) respectivement. Le délai moyen avant usage d'un médicament de secours a été de 6,6 heures avec le célécoxib à 200 mg, 8,4 heures avec le célécoxib à 400 mg et 2,3 heures avec un placebo. La proportion de participants nécessitant un médicament de secours sur 24 heures a été de 74 % avec célécoxib à 200 mg, 63 % pour le célécoxib à 400 mg et 91 % pour le placebo. Le NST pour éviter qu'un patient utilise un médicament de secours a été de 4,8 (3,5 à 7,7) et 3,5 (2,9 à 4,6) pour le célécoxib à 200 mg et 400 mg, respectivement. Les événements indésirables ont été généralement d'une gravité légère à modérée et ont été ressentis par une proportion semblable de participants dans les groupes de célécoxib et de placebo. Un événement indésirable grave probablement lié au célécoxib a été signalé.

Conclusions des auteurs

Le célécoxib en prise unique par voie orale est un analgésique efficace pour le traitement de la douleur postopératoire. La comparaison indirecte suggère que la dose de 400 mg présente une efficacité semblable à l'ibuprofène à 400 mg.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Prise unique de célécoxib par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte

Prise unique de célécoxib par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire

Le célécoxib a été l'un des premiers médicaments de la nouvelle génération d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) appelés les inhibiteurs de la COX-2. Comparé aux AINS conventionnels, le célécoxib a moins d'effets secondaires gastro-intestinaux dans le cadre d'un usage à long terme. Il est utilisé pour soulager les douleurs chroniques provoquées par l'arthrose et l'arthrite rhumatoïde. Cette revue a examiné l'efficacité du célécoxib pour soulager les douleurs aiguës. Huit essais ont fourni des données. Un peu plus de 3 personnes sur 10 (33 %) prenant du célécoxib à 200 mg et plus de 4 sur 10 (44 %) prenant du célécoxib à 400 mg ont ressenti un bon niveau de soulagement de la douleur (au moins 50 %) comparé à environ 1 sur 10 (fourchette de 1 à 11 %) avec un placebo. Des comparaisons indirectes indiquent que la dose de 200 mg de célécoxib est au moins aussi efficace que l'aspirine à 600/650 mg et que le paracétamol (acétaminophène) à 1 000 mg pour soulager la douleur postopératoire, tandis qu'une dose de 400 mg est au moins aussi efficace que l'ibuprofène à 400 mg. Les événements indésirables sont survenus à un taux semblable avec le célécoxib et le placebo. Un événement indésirable grave (rhabdomyolyse, destruction des muscles) était probablement lié au célécoxib. Les arrêts prématurés en raison d'événements indésirables ont été peu nombreux et sont survenus à des taux similaires avec le célécoxib et le placebo.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français