This is not the most recent version of the article. View current version (13 MAR 2014)

Intervention Review

EMLA and Amethocaine for reduction of children's pain associated with needle insertion

  1. Janice A Lander1,
  2. Belinda J Weltman2,
  3. Sharon S So2

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 19 JUL 2006

Assessed as up-to-date: 5 APR 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD004236.pub2


How to Cite

Lander JA, Weltman BJ, So SS. EMLA and Amethocaine for reduction of children's pain associated with needle insertion. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 3. Art. No.: CD004236. DOI: 10.1002/14651858.CD004236.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Alberta, Faculty of Nursing, Edmonton, Alberta, Canada

  2. 2

    University of Alberta, Edmonton, Alberta, Canada

*Anna Hobson, Cochrane Pain, Palliative & Supportive Care Group, Pain Research Unit, The Churchill Hospital, Old Road, Oxford, OX3 7LE, UK. anna.hobson@ndcn.ox.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 19 JUL 2006

SEARCH

This is not the most recent version of the article. View current version (13 MAR 2014)

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Children often experience pain from needle insertion procedures; therefore, several topical anaesthetics have been developed.

Objectives

Compare the topical anaesthetics amethocaine and an eutectic mixture of local anaesthetics (EMLA) in terms of anaesthetic efficacy, ease of needle insertion and adverse events when used for intravenous cannulation and venipuncture in children.

Search methods

An exhaustive search that included over 30 databases and handsearching reference lists and journals.

Selection criteria

Randomized controlled trials (RCTs) were selected that compared EMLA and amethocaine for relieving children's pain from intravenous cannulation or venipuncture.

Data collection and analysis

Two review authors independently determined eligibility for inclusion by assessing trial quality. Details of eligible studies were summarized. One author was contacted for additional information. Information about adverse events was obtained from the text of the trial reports. Review Manager 4.2 was used to perform a meta-analysis and compute relative risks (RR) with 95% confidence intervals (CI).

Main results

Six trials consisting of 534 children, three months to 15 years of age, were included in this review. A meta-analysis was performed comparing amethocaine with EMLA on anaesthetic efficacy, ease of needle procedure and resultant skin changes. For anaesthetic efficacy, amethocaine significantly reduced the risk of pain compared to EMLA when all pain data were combined into a common pain metric (RR 0.78, 95% CI 0.62 to 0.98); when pain was self-reported by children (RR 0.63, 95% CI 0.45 to 0.87); or when pain was observed by researchers (sensitivity analysis: RR 0.71, 95% CI 0.52 to 0.96). Compared to EMLA, amethocaine significantly reduced the risk of pain when drugs were applied for the following durations: for 30 to 60 minutes (RR 0.61, 95% CI 0.41 to 0.91); when applied according to manufacturer's instructions (sensitivity analysis: RR 0.64, 95% CI 0.46 to 0.89); and when applied for over 60 minutes (RR 0.70, 95% CI 0.51 to 0.96). Amethocaine was also significantly more efficacious than EMLA when used specifically for intravenous cannulation (RR 0.70, 95% CI 0.55 to 0.88). Insufficient data were available to compare anaesthetic efficacy for venipuncture.

A comparison of amethocaine and EMLA for ease of a needle procedure was not significant; only one trial reported data that could be included. For skin changes, EMLA was favoured in the analysis of erythema (RR 14.83, 95% CI 2.28 to 96.36). Erythema was observed after use of amethocaine whereas blanching was observed after using EMLA. Adverse effects included itching and one case of conjunctival irritation.

Authors' conclusions

Although EMLA is an effective topical anaesthetic for children, amethocaine is superior in preventing pain associated with needle procedures.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Comparison of a eutectic mixture of local anaesthetics (EMLA) in a cream and amethocaine for relieving the pain children experience when they have injections

When children must give a blood specimen or have an intravenous drip inserted, many feel pain. Drugs like EMLA and amethocaine have been developed to numb the skin and prevent or ease pain caused by needle insertion. EMLA is generally applied for 60 minutes before the procedure, whereas amethocaine is applied for 30 minutes before drawing a blood specimen and 45 minutes before insertion of an intravenous drip. Doctors, nurses and parents question which is better for relieving children's pain associated with needle insertion, EMLA or amethocaine? Also of importance is which of these drugs works best when recommended application times cannot be met? This review took six trials into account (534 children aged three months to 15 years). We considered how well EMLA and amethocaine eased pain from needles for three application times: when the drugs were applied for a short time, a long period of time and when applied for the recommended time. Although EMLA is effective in relieving children's pain amethocaine is superior no matter what the duration of time it is applied. Considering how well EMLA and amethocaine ease pain from giving blood specimens and having an intravenous drip inserted, we found that amethocaine is superior to EMLA for intravenous drip insertion. We were unable to compare EMLA and amethocaine for relieving children's pain when giving blood specimens because of a lack of research with this type of needle insertion.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

EMLA et Améthocaïne pour la réduction de la douleur des enfants associée à l'insertion d'aiguilles

Contexte

Les enfants ressentent souvent de la douleur lors des procédures d'insertion d'aiguilles ; par conséquent, des anesthésiques topiques ont été développés.

Objectifs

Comparer les anesthésiques topiques améthocaïne et un mélange eutectique d'anesthésiques locaux (EMLA) en termes d'efficacité anesthésique, de facilité d'insertion d'aiguilles et des événements indésirables lorsqu'ils sont utilisés pour la cannulation intraveineuse et le prélèvement sanguin chez les enfants.

Stratégie de recherche documentaire

Une recherche exhaustive incluant plus de 30 bases de données et une recherche manuelle à partir de références bibliographiques et de journaux.

Critères de sélection

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ont été sélectionnés. Ils comparent l'EMLA et l'améthocaïne pour soulager la douleur des enfants la cannulation intraveineuse ou le prélèvement sanguin.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont déterminé indépendamment l'éligibilité des essais en évaluant leur qualité. Les détails des études admissibles ont été résumés. Un auteur a été contacté pour obtenir des informations supplémentaires. Des informations sur les événements indésirables ont été obtenues à partir du texte des rapports des essais. Nous avons utilisé Review Manager 4.2 pour réaliser une méta-analyse et calculer les risques relatifs (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95%.

Résultats Principaux

Six essais portant sur 534 enfants, âgés de trois mois à 15 ans, ont été inclus dans cette revue. Une méta-analyse a été réalisée pour comparer l'améthocaïne et l'EMLA en termes d'efficacité anesthésique, de facilité d'insertion d'aiguille et de modifications cutanées résultantes. Pour l'efficacité anesthésique, l'améthocaïne a significativement réduit le risque de douleur par rapport à l'EMLA lorsque toutes les données sur la douleur ont été combinées en une métrique de douleur commune (RR 0,78, IC à 95% entre 0,62 et 0,98); lorsque la douleur était rapportée par les enfants (RR 0,63, IC à 95% entre 0,45 et 0,87); ou lorsque la douleur était observée par les investigateurs (analyse de la sensibilité: RR de 0,71, IC à 95%, entre 0,52 et 0,96). Par rapport à l'EMLA, l'améthocaïne a réduit significativement le risque de douleur lorsque les médicaments étaient appliquées dans les délais suivants: de 30 à 60 minutes (RR 0,61, IC à 95% entre 0,41 et 0,91); lorsqu'ils étaient appliqués selon les instructions du fabricant (analyse de la sensibilité: RR de 0,64, IC à 95%, entre 0,46 et 0,89); et lorsqu'ils étaient appliqués plus de 60 minutes avant (RR 0,70, IC à 95% entre 0,51 et 0,96). L'améthocaïne était également significativement plus efficace que l'EMLA lorsqu'elle était utilisée spécifiquement pour la cannulation intraveineuse (RR 0,70, IC à 95% entre 0,55 et 0,88). Les données disponibles étaient insuffisantes pour comparer l'efficacité anesthésique pour le prélèvement sanguin.

Une comparaison de l'améthocaïne et de l'EMLA pour la facilité d'insertion de l'aiguille n'était pas significative; un seul essai rapportait des données susceptibles d'être incluses. En ce qui concerne les modifications cutanées, l'EMLA s'est avéré supérieur dans l'analyse de l'érythème (RR 14,83, IC à 95% entre 2,28 et 96,36). Un érythème a été observé après l'utilisation d'améthocaïne alors qu'un blanchiment de la peau a été observé avec l'EMLA. Les effets indésirables incluaient des démangeaisons et un cas d'irritation conjonctival.

Conclusions des auteurs

Bien que l'EMLA soit un anesthésique topique efficace pour les enfants, l'améthocaïne est supérieure dans la prévention de la douleur associée aux procédures d'insertion d'aiguilles.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

EMLA et Améthocaïne pour la réduction de la douleur des enfants associée à l'insertion d'aiguilles

Comparaison d'un mélange eutectique d'anesthésiques locaux (EMLA) en crème et d'améthocaïne pour soulager la douleur que les enfants ressentent lorsqu'on leur fait une piqûre.

Lorsque les enfants doivent se soumettre à une prise de sang ou qu'une perfusion intraveineuse leur est posée, ils ressentent souvent de la douleur. Des médicaments comme l'EMLA ou l'améthocaïne ont été mis au point pour endormir la peau et prévenir ou soulager la douleur due à l'insertion de l'aiguille. L'EMLA est généralement appliquée 60 minutes avant la procédure, alors que l'améthocaïne est appliquée 30 minutes avant une prise de sang et 45 minutes avant la pose d'une perfusion intraveineuse. Les médecins, les infirmières et les parents se demandent ce qui soulage plus efficacement la douleur ressentie par les enfantslors de l'insertion d'aiguilles, l'EMLA ou l'améthocaïne ? Il est également important de savoir lequel de ces médicaments est le plus efficace lorsque les délais d'application recommandés ne peuvent être respectés. Cette revue portait sur six essais (534 enfants âgés de trois mois à 15 ans). Nous avons évalué le soulagement de la douleur de l'aiguille par l'EMLA et l'améthocaïne à trois moments d'application: lorsque les médicaments étaient appliqués peu de temps avant; lorsqu'ils étaient appliqués longtemps avant; et lorsqu'ils étaient appliqués dans le respect des délais recommandés. Bien que l'EMLA soit efficace pour soulager la douleur des enfants, l'améthocaïne est supérieure, quel que soit le délai d'application. En considérant l'efficacité de l'EMLA et de l'améthocaïne pour soulager la douleur due à une prise de sang et à la pose d'une perfusion, nous avons découvert que l'améthocaïne est supérieure à l'EMLA pour la pose d'une perfusion intraveineuse. Nous n'avons pas été en mesure de comparer l'EMLA et l'améthocaïne pour soulager la douleur des enfants lors d'une prise de sang en raison d'un manque de recherches sur ce type d'insertion d'aiguilles.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

EMLA 和Amethocaine 減少了孩童打針時的疼痛.

孩童經常在打針時有疼痛的經驗。因此,發展了幾種局部麻醉劑。

目標

在為兒童靜脈內打點滴和抽血時,比較局部麻醉劑amethocaine和局部麻醉劑配成的一種混合物(EMLA),根據兩種麻醉藥的效果、針插入時容易度和副作用來做比較。

搜尋策略

迄今的查詢超過30個資料庫和手工搜尋列於文章和雜誌中的參考文獻。語言未被限制

選擇標準

以隨機化的控制試驗比較EMLA和amethocaine 減輕兒童在靜脈內打點滴或抽血的痛苦。

資料收集與分析

二位回顧作者分別評估實驗的品質來確定納入的標準。合於標準的研究各方面來做個總結。一位作者聯絡額外的訊息。從試驗報告的文章獲得關於副作用的訊息。使用Review Manager 4.2版本有著95% 信賴區間來執行統合分析和計算相對風險(RR) 。

主要結論

在這回顧包括6項試驗,包括534個孩子,年紀從3個月到15歲。以統合分析執行比較amethocaine與EMLA 的麻醉的效果、打針穿刺時容易度和最後皮膚的變化。所有痛苦資料以疼痛程度表示,以麻醉的效果來說, amethocaine與EMLA比較大大減少了打針時的痛苦程度(RR 0.78, 95% CI 0.62到0.98);疼痛由孩子自己來訴說(RR 0.63, 95% CI 0.45到0.87); 或由研究者發現痛苦(靈敏度分析: RR 0.71, 95% CI 0.52 到0.96)。與EMLA 比較, amethocaine 大大減少藥物作用30到60分鐘期間的疼痛:(RR 0.61, 95% CI 0.41 到0.91);依據藥廠的指示使用(靈敏度分析: RR 0.64, 95% CI 0.46 到0.89);當作用時間超過60分鐘(RR 0.70, 95%CI 0.51 到0.96)。減少靜脈內注射疼痛Amethocaine 與EMLA比較是明顯地更有效(RR 0.70, 95%CI 0.55 到0.88)。在比較amethocaine在減少抽血時疼痛方面的效果是沒有足夠的證據。比較amethocaine和EMLA作為針扎的容易度也是沒有足夠的證據;只有一項試驗報告的資料能夠被納入。以皮膚狀況改變來說, EMLA在造成紅斑的分析是比較高的(RR 的分析14.83, 95% CI 2.28 到96.36)。紅斑是在使用amethocaine 後被觀察到的,而白斑則是在使用EMLA以後被發現。副作用包括癢和結膜的刺激。

作者結論

雖然EMLA 對孩童是一種有效的局部麻醉劑, 但amethocaine 在防止與打針相關過程方面的疼痛是比較好的。

翻譯人

本摘要由三軍總醫院詹舜名翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

比較局部麻醉混合劑軟膏(EMLA)和amethocaine在解除孩童針扎時痛苦的經驗。當孩子們必須抽血或有靜脈內注射點滴打針時也許感到疼痛。藥物像EMLA和amethocaine被發展使皮膚麻木和防止或減輕由針插入造成的疼痛。EMLA一般是在打針的前60分鐘塗擦,但是amethocaine是在抽血的前30分鐘塗擦和在打點滴的前45分鐘塗擦。醫生、護士和父母常有的問題是EMLA或amethocaine哪種較能減少孩童打針的疼痛? 並且重要是這些藥物當作用時間還沒到該使用何者較好? 這項回顧包含六項試驗(534個孩童年紀從三個月到15歲)。我們考慮EMLA和amethocaine如何在下列三個時間點止痛:當藥物在短時間被使用,長時期的使用和在建議的時間使用。雖然EMLA在解輕兒童的痛苦是有效的, amethocaine則是更優的不管使用在哪個時間點。考慮EMLA和amethocaine 如何在抽血和打點滴時減輕疼痛,我們發現amethocaine在為靜脈內打點滴時是優於EMLA。因為缺乏研究與這類型針插時疼痛的比較,我們無法比較EMLA和amethocaine在抽血時減輕孩童的疼痛。