Interventions for 'poor responders' to controlled ovarian hyper stimulation (COH) in in-vitro fertilisation (IVF)

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

The success of in-vitro fertilisation (IVF) depends on adequate follicle recruitment by using controlled ovarian stimulation with gonadotrophins. Failure to recruit adequate follicles is called 'poor response'. Various treatment protocols have been proposed that are targeted at this cohort of women, aiming to increase their ovarian response.

Objectives

To compare the effectiveness of different treatment interventions in women who have poor response to controlled ovarian hyperstimulation (are poor responders) in the context of IVF.

Search methods

We searched the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Specialised Register of controlled trials (MDSG) (5/1/2009), the Cochrane Central Register of Controlled trials (CENTRAL) (4th Quarter 2008), MEDLINE (1950 to November week 3 2008), EMBASE (1980 to 2008 week 52) and The National Research Register (NRR). The citation lists of relevant publications, review articles, abstracts of scientific meetings and included studies were also searched. The authors were contacted to clarify data that were unclear from the trial reports.

Selection criteria

Only randomised controlled trials (RCTs) comparing one type of intervention versus another for controlled ovarian stimulation of poor responders to a previous IVF treatment, using a standard long protocol were included.

Data collection and analysis

Two reviewers independently scanned the abstracts, identified relevant papers, assessed trial quality and extracted relevant data for inclusion. Validity was assessed in terms of method of randomisation, completeness of treatment cycle and co-intervention. Where possible, data were pooled for analysis.

Main results

The new search identified fifteen trials. Three trials were eligible for inclusion. Ten trials involving eight different comparison groups have been included. Only one trial reported live birth rates.

The number of oocytes retrieved were significantly less in the conventional GnRHa long protocol compared to stop protocol and GnRH antagonist protocol.

Total dose of gonadotrophins used was significantly higher in the GnRHa long protocol group compared to the Stop protocol and GnRH antagonist groups.

Cancellation rates were significantly higher in the GnRHa flare up group compared to the GnRHa long protocol group.

None of the studies reported a difference in the miscarriage and ectopic pregnancy rates.

Authors' conclusions

There is insufficient evidence to support the routine use of any particular intervention either for pituitary down regulation, ovarian stimulation or adjuvant therapy in the management of poor responders to controlled ovarian stimulation in IVF. More robust data from good quality RCTs with relevant outcomes are needed.

摘要

在體外受精(IVF)當中為了讓「反應不佳者」成為能夠控制的卵巢過度刺激(COH)而使用的介入行為

研究背景

體外受精(IVF)的治療之所以能夠成功,還得仰賴某種適當的卵泡收集程序,而且當中會使用到性腺激素來控制卵巢刺激。若是無法收集到合適的卵泡,就會被稱作「糟糕的反應」。人們已經提出了不同的治療計畫,而且要讓這群婦女們當作目標,目的就是要讓她們的卵巢反應能夠增強。

研究目的

在使用了體外受精的前提之下,對於受到控制的卵巢過度刺激而言,就那些反應不佳之婦女們(就是反應不佳者)所採取的不同治療來看,要比較這些介入行為的功效。

检索策略

我們搜尋 Cochrane Menstrual Disorders以及Subfertility Group Specialised Register of controlled trials (MDSG)、Cochrane Central Register of Controlled trials (CENTRAL) (Cochrane Library 2003, Issue 1)、 MEDLINE (1966年–2006年8月)、 EMBASE (1980年–2006年8月)以及The National Research Register (NRR). 並搜尋相關刊物、文獻回顧、研討會摘要以及所納入研究的參考文獻清單。並聯絡作者以找出或釐清試驗報告中不清楚的地方。

标准/纳入排除标准

對於某種過去的體外受精治療反應不佳者,若是要對她們採取受到控制的卵巢刺激,只有曾經將介入行為的某1種類型與另外1種進行過比較的隨機對照試驗(RCTs),而且還要使用長療程,才會被收集在內。

数据收集与分析

有2位審稿的作者獨立地掃瞄過這些摘要,確認出相關的文獻,評估過收集的工作與試驗的品質,並且擷取出相關的資料。就隨機化的方法、治療週期的完成比例,以及共同的介入行為等角度來看,我們針對有效性進行了評估。如果有可能的話,這些資料會被混合起來以用於分析。

主要结果

在本篇回顧當中,已經收集了包含6個不同之比較群組在內的9份試驗。只有1份試驗曾經報告過產下活胎的比率。有4組曾經將長療程治療與另外1種介入行為進行過比較。只有1份比較群組(bromocryptine相較於長療程)曾經報告過在bromocryptine那組中有較高之臨床懷孕比率(OR 5.60,95% CI 1.40到22.47)。有2個比較群組顯示,在長療程的那組當中,卵母細胞的數目會比較低(相較於停止以及釋放促性腺激素荷爾蒙(GnRH)拮抗劑的計畫)。然而,有2個比較群組也顯示,在長療程的治療組當中,中途取消的比率比較低(相較於停止以及讓釋放促性腺激素荷爾蒙促進劑短期升高的計畫)。對於不良的影響而言,並沒有人針對任何證據方面的差異來進行報告。

作者结论

在體外受精的過程中,不論是針對腦下垂體的向下調控、卵巢刺激,或是要處理那些對於受到控制的卵巢刺激反應不佳者而使用的輔助型療法,都沒有充足的證據能夠支持我們要固定地使用任何1種特定的介入行為。還需要從品質良好且具有相關結果的隨機對照試驗當中,取得更多健全的資料。

Résumé scientifique

Interventions destinées aux « patientes réagissant faiblement » à l'hyperstimulation ovarienne contrôlée (HOC) lors de la fécondation in vitro (FIV)

Contexte

La réussite de la fécondation in vitro (FIV) dépend de la collecte d'un nombre suffisant de follicules à l'aide d'une stimulation ovarienne contrôlée avec des gonadotrophines. La collecte d'un nombre insuffisant de follicules est appelée « faible réponse ». Divers protocoles de traitement ont été proposés à destination de cette cohorte de femmes, dans le but d'augmenter leur réponse ovarienne.

Objectifs

Comparer l'efficacité des différentes interventions thérapeutiques chez les femmes qui présentent une faible réponse à l'hyperstimulation ovarienne contrôlée (patientes réagissant faiblement) dans le contexte d'une FIV.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité (MDSG) (5/1/2009), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (4ème trimestre 2008), MEDLINE (de 1950 à la 3ème semaine de novembre 2008), EMBASE (de 1980 à la 52ème semaine de 2008) et le National Research Register (NRR). Les bibliographies des publications, articles de revue, résumés de rencontres scientifiques et études incluses pertinents ont également fait l'objet de recherches. Les auteurs ont été contactés pour clarifier les données des rapports sur les essais qui étaient imprécises.

Critères de sélection

Seuls les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant un type d'intervention à un autre en vue de la stimulation ovarienne contrôlée des patientes ayant réagi faiblement à un traitement de FIV préalable, en utilisant un protocole long standard, ont été inclus.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment analysé les résumés, identifié les articles pertinents, évalué la qualité des essais et extrait les données pertinentes à inclure. La validité a été évaluée en termes de méthode de randomisation, achèvement du cycle de traitement et co-intervention. Lorsque cela était possible, les données ont été regroupées en vue d'une analyse.

Résultats principaux

La nouvelle recherche a permis d'identifier quinze essais. Trois essais étaient éligibles à l'inclusion. Dix essais portant sur huit groupes de comparaison différents ont été inclus. Seul un essai faisait état des taux de naissances vivantes.

Le nombre d'ovocytes prélevés était significativement plus faible dans le protocole long d'administration de GnRHa conventionnel que dans le protocole Stop et le protocole d'administration d'antagonistes de la GnRH.

La dose totale de gonadotrophines utilisée était significativement plus élevée dans le groupe recevant le protocole long d'administration de GnRHa que dans les groupes recevant le protocole Stop et le protocole d'administration d'antagonistes de la GnRH.

Les taux d'annulation étaient significativement plus élevés dans le groupe recevant de la GnRHa sur une période courte que dans le groupe recevant le protocole long d'administration de GnRHa.

Aucune des études n'indiquait de différence en termes de taux de fausses couches ou de grossesses extra-utérines.

Conclusions des auteurs

On ne dispose pas de suffisamment d'éléments probants pour appuyer l'utilisation systématique d'une quelconque intervention particulière, que ce soit pour la régulation à la baisse de la glande pituitaire, pour la stimulation ovarienne ou pour le traitement adjuvant, dans la prise en charge des patientes ayant réagi faiblement à une stimulation ovarienne contrôlée lors d'une FIV. Davantage de données fiables issues d'ECR de bonne qualité et présentant des résultats pertinents sont nécessaires.

Plain language summary

Interventions for 'poor responders' to controlled ovarian hyperstimulation (COH) in in-vitro fertilisation (IVF)

The successful end-point of IVF treatment is for a woman to give birth to a live infant. This outcome is based on various factors including adequate number of retrieved eggs, which are obtained using various treatment protocols. Failure to recruit adequate follicles, from which the eggs are retrieved, is called a 'poor response'. Various treatment protocols targeted at these women have been proposed, aiming to increase their ovarian response. This review of ten randomised controlled trials suggests there is insufficient evidence to support the routine use of any one particular intervention in the management of women who are poor responders. More research is needed with good quality trials looking at relevant outcomes such as live birth rates rather than treatment-associated outcomes such as positive pregnancy rates or number of eggs. Research is also recommended in adverse outcomes and costs of these treatments.

概要

對於過去曾有過某種糟糕反應的婦女們而言,針對在體外受精(IVF)當中的卵巢刺激方法所提出的證據基礎。體外受精治療的成功終止點,就是讓某名婦女能夠產下1個活著的嬰兒。這樣的結果必須根據不同的因素而定,包括了收集到合適的卵子數目,而這樣的目標可以透過使用不同的治療計畫來達成。卵子是從卵泡當中取得的,若是無法成功地收集到合適的卵泡,就會被稱作是1種「糟糕的反應」。以這些婦女們為目標的不同治療計畫,已經被人們提出來了,目的是要讓她們的卵巢反應能夠增強。本篇來自於9份隨機對照試驗的回顧認為,對於處理那些屬於反應不佳者的婦女們而言,並沒有足夠的證據可以支持我們要固定地使用任何1種特定的介入行為。還需要有更多具有良好品質、而且關注在相關結果的研究,其中的這些結果包括了產下活胎的比率,而不是與治療方法相關的結果,例如陽性的懷孕比率或是卵子的數目。人們也對這些研究提出建議,認為應該要針對不良的結果與這些治療所需要的費用來考慮。

翻译注解

Résumé simplifié

Interventions destinées aux « patientes réagissant faiblement » à l'hyperstimulation ovarienne contrôlée (HOC) lors de la fécondation in vitro (FIV)

Le critère de réussite du traitement de FIV est pour une femme la mise au monde d'un bébé vivant. Ce résultat dépend de divers facteurs, notamment du prélèvement d'un nombre suffisant d'ovules, qui sont obtenus à l'aide de protocoles de traitement divers. La collecte d'un nombre insuffisant de follicules, dans lesquels les ovules sont prélevés, est appelée « faible réponse ». Divers protocoles de traitement destinés à ces femmes ont été proposés dans le but d'augmenter leur réponse ovarienne. Cette revue de dix essais contrôlés randomisés indique que l'on ne dispose pas de suffisamment d'éléments probants pour appuyer l'utilisation systématique d'une quelconque intervention particulière dans la prise en charge des femmes réagissant faiblement. Des recherches supplémentaires sont nécessaires à l'aide d'essais de bonne qualité examinant des résultats pertinents tels que les taux de naissances vivantes plutôt que les résultats associés au traitement tels que les taux de grossesses positives ou le nombre d'ovules. Des recherches supplémentaires sur les résultats indésirables et le coût de ces traitements sont recommandées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;

Ancillary