Intervention Review

Antibiotics for whooping cough (pertussis)

  1. Sultan M Altunaiji1,*,
  2. Renata H Kukuruzovic2,
  3. Nigel C Curtis3,
  4. John Massie4

Editorial Group: Cochrane Acute Respiratory Infections Group

Published Online: 18 JUL 2007

Assessed as up-to-date: 18 JAN 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD004404.pub3


How to Cite

Altunaiji SM, Kukuruzovic RH, Curtis NC, Massie J. Antibiotics for whooping cough (pertussis). Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 3. Art. No.: CD004404. DOI: 10.1002/14651858.CD004404.pub3.

Author Information

  1. 1

    Aldhaid, Sharjah, United Arab Emirates

  2. 2

    University of Melbourne, Senior Lecturer, Department of Paediatrics, Melbourne, Victoria, Australia

  3. 3

    The University of Melbourne, Department of Paediatrics, Melbourne, Victoria, Australia

  4. 4

    Royal Children's Hospital, Department of Respiratory Medicine, Melbourne, Victoria, Australia

*Sultan M Altunaiji, P.O. Box 12898, Aldhaid, Sharjah, 12898, United Arab Emirates. altunaiji1@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions), comment added to review
  2. Published Online: 18 JUL 2007

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Whooping cough is a highly contagious respiratory disease. Infants are at highest risk of severe disease and death. Erythromycin for 14 days is currently recommended for treatment and contact prophylaxis but its benefit is uncertain.

Objectives

To assess the risks and benefits of antibiotic treatment of and contact prophylaxis against whooping cough in children and adults.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL Issue 4, 2010), which contains the Cochrane Acute Respiratory Infections Group's Specialised Register, the Database of Abstracts of Reviews of Effects (DARE Issue 4, 2010), MEDLINE (1966 to January Week 1, 2011) and EMBASE (1974 to 18 January 2011).

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) and quasi-RCTs of antibiotics for treatment of and contact prophylaxis against whooping cough in children and adults.

Data collection and analysis

Three to four review authors independently extracted data and assessed the quality of each trial.

Main results

Thirteen trials with 2197 participants met the inclusion criteria: 11 trials investigated treatment regimens; two investigated prophylaxis regimens. The quality of the trials was variable. For eradicating Bordetella pertussis (B. pertussis) from the nasopharynx, short-term antibiotics (azithromycin for three to five days, or clarithromycin or erythromycin for seven days) were as effective as long-term (erythromycin for 10 to 14 days) (risk ratio (RR) 1.01; 95% confidence interval (CI) 0.98 to 1.04), but had fewer side effects (RR 0.66; 95% CI 0.52 to 0.83). Trimethoprim/sulphamethoxazole for seven days was also effective. Nor were there differences in clinical outcomes or microbiological relapse between short and long-term antibiotics. For preventing infection by treating contacts older than six months of age, antibiotics did not significantly improve clinical symptoms, nor the number of cases developing culture-positive B. pertussis. Side effects were reported with antibiotics and they varied from one antibiotic to another.

Authors' conclusions

Although antibiotics were effective in eliminating B. pertussis, they did not alter the subsequent clinical course of the illness. There is insufficient evidence to determine the benefits of prophylactic treatment of pertussis contacts.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotics for whooping cough (pertussis)

Whooping cough is a highly contagious disease caused by pertussis bacteria and may lead to death, particularly in infants less than 12 months of age. Although it can be prevented by routine vaccination, it still affects many people. Thirteen trials involving 2197 participants were included in this review. We found that several antibiotic treatments were equally effective in eliminating the bacteria infecting patients, but they did not alter the clinical outcome. There was insufficient evidence to decide whether there is benefit for treating healthy contacts. Side effects were reported with antibiotics and they varied from one antibiotic to another. The result of the review should be interpreted with caution since this review is based on a limited number of trials and some of these trials involved small numbers of participants.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotiques pour la coqueluche

Contexte

La coqueluche est une maladie respiratoire hautement contagieuse. Les enfants en bas âge présentent le plus haut risque de maladie grave et de décès. L'érythromycine pendant 14 jours est actuellement conseillée pour le traitement et pour la prophylaxie chez les sujets-contacts, mais son avantage est incertain.

Objectifs

Évaluer les risques et les bénéfices du traitement antibiotique et de la prophylaxie des sujets-contacts contre la coqueluche chez les enfants et les adultes.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL numéro 4, 2010) qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës, ainsi que dans la base des résumés des revues systématiques hors Cochrane (DARE numéro 4, 2010), MEDLINE (1966 à la 1ère semaine de janvier 2011) et EMBASE (1974 au 18 janvier 2011).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR portant sur des antibiotiques dans le traitement et la prophylaxie de sujets-contacts contre la coqueluche chez des enfants et des adultes.

Recueil et analyse des données

Trois à quatre auteurs de revue ont, de manière indépendante, extrait les données et évalué la qualité de chaque essai.

Résultats Principaux

Treize essais portant sur 2197 participants satisfaisaient aux critères d'inclusion : onze essais étudiaient des régimes thérapeutiques ; deux étudiaient des régimes prophylactiques. La qualité des essais était variable. Pour éliminer la bactérie Bordetella pertussis (B. pertussis) du nasopharynx, les antibiotiques à court terme (azithromycine pendant trois à cinq jours, ou clarithromycine ou érythromycine pendant sept jours) étaient aussi efficaces que les antibiotiques à long terme (érythromycine pendant 10 à 14 jours) (risque relatif (RR) 1,01 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % entre 0,98 et 1,04), mais ils comportaient moins d'effets secondaires (RR 0,66 ; IC à 95%, entre 0,52 et 0,83). La triméthoprime/sulfaméthoxazole pendant sept jours était aussi efficace. Il n'y avait pas non plus de différences de résultats cliniques ou de rechute microbiologique entre les antibiotiques à court terme et ceux à long terme. Pour prévenir l'infection en traitant les sujets-contacts âgés de plus de six mois, les antibiotiques n'amélioraient pas significativement les symptômes cliniques, ni le nombre de cas développant une culture positive à l'agent B. pertussis. Des effets secondaires des antibiotiques étaient signalés, ils variaient d'un antibiotique à un autre.

Conclusions des auteurs

Bien que les antibiotiques aient été efficaces dans l'élimination de la bactérie B. pertussis, ils ne modifiaient pas l'évolution clinique ultérieure de la maladie. L'insuffisance de preuves ne permet pas de déterminer les bénéfices du traitement prophylactique des sujets-contacts de la coqueluche.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Antibiotiques pour la coqueluche

Antibiotiques pour la coqueluche

La coqueluche est une maladie hautement contagieuse causée par la bactérie Bordetella pertussis. Elle peut aboutir à la mort, en particulier chez les enfants de moins de 12 mois. Même si elle peut être prévenue par une vaccination systématique, elle touche encore beaucoup de personnes. Treize essais portant sur 2197 participants ont été inclus dans cette revue. Nous avons découvert que plusieurs traitements antibiotiques avaient une efficacité comparable concernant l'élimination de la bactérie infectant les malades, mais ils ne modifiaient pas le résultat clinique. L'insuffisance de preuves ne permettait pas de déterminer s'il existe un avantage pour le traitement des sujets-contacts en bonne santé. Des effets secondaires des antibiotiques étaient signalés, ils variaient d'un antibiotique à un autre. Le résultat de cette revue devrait être interprété avec prudence, car celle-ci se fonde sur un nombre limité d'essais, dont certains ne portaient que sur un nombre réduit de participants.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux