Intervention Review

Combined oral contraceptive pills for treatment of acne

  1. Ayodele O Arowojolu1,*,
  2. Maria F Gallo2,
  3. Laureen M Lopez3,
  4. David A Grimes4

Editorial Group: Cochrane Fertility Regulation Group

Published Online: 11 JUL 2012

Assessed as up-to-date: 30 JAN 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD004425.pub6


How to Cite

Arowojolu AO, Gallo MF, Lopez LM, Grimes DA. Combined oral contraceptive pills for treatment of acne. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 7. Art. No.: CD004425. DOI: 10.1002/14651858.CD004425.pub6.

Author Information

  1. 1

    College of Medicine, University College Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Ibadan, Oyo State, Nigeria

  2. 2

    Centers for Disease Control and Prevention, Division of Reproductive Health, Atlanta, Georgia, USA

  3. 3

    FHI 360, Clinical Sciences, Research Triangle Park, North Carolina, USA

  4. 4

    University of North Carolina School of Medicine, Obstetrics and Gynecology, Chapel Hill, North Carolina, USA

*Ayodele O Arowojolu, Department of Obstetrics and Gynaecology, College of Medicine, University College Hospital, Ibadan, Oyo State, Nigeria. ayo_arowojolu@yahoo.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 11 JUL 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. Plain language summary

Background

Acne is a common skin disorder among women. Although no uniform approach to the management of acne exists, combination oral contraceptives (COCs), which contain an estrogen and a progestin, often are prescribed for women.

Objectives

To determine the effectiveness of combined oral contraceptives (COCs) for the treatment of facial acne compared to placebo or other active therapies.

Search methods

In January 2012, we searched for randomized controlled trials of COCs and acne in the computerized databases of the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, POPLINE, and LILACS. We also searched for clinical trials in ClinicalTrials.gov and the International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (Aug 2011). For the initial review, we wrote to researchers to seek any unpublished or published trials that we might have missed.

Selection criteria

We considered randomized controlled trials reported in any language that compared the effectiveness of a COC containing an estrogen and a progestin to placebo or another active therapy for acne in women.

Data collection and analysis

We extracted data on facial lesion counts, both total and specific (i.e., open or closed comedones, papules, pustules and nodules); acne severity grades; global assessments by the clinician or the participant, and discontinuation due to adverse events. Data were entered and analyzed in RevMan. For continuous data, we calculated the mean difference (MD) and 95% confidence interval (CI). For dichotomous data, we calculated the Peto odds ratio (OR) and 95% CI.

Main results

The review includes 31 trials with 12,579 participants. Of 24 comparisons made, 6 compared a COC to placebo, 17 different COCs, and 1 compared a COC to an antibiotic. Of nine placebo-controlled trials with data for analysis, all showed COCs reduced acne lesion counts, severity grades and self-assessed acne compared to placebo. A levonorgestrel-COC group had fewer total lesion counts (MD -9.98; 95% CI -16.51 to -3.45), inflammatory and non-inflammatory lesion counts, and were more likely to have a clinician assessment of clear or almost clear lesions and participant self-assessment of improved acne lesions. A norethindrone acetate COC had better results for clinician global assessment of no acne to mild acne (OR 1.86; 95% CI 1.32 to 2.62). In two combined trials, a norgestimate COC showed reduced total lesion counts (MD-9.32; 95% CI -14.19 to -4.45), reduced inflammatory lesion and comedones counts, and more with clinician assessment of improved acne. For two combined trials of a drospirenone COC, the investigators' assessment of clear or almost clear skin favored the drospirenone group (OR 3.02; 95% CI 1.99 to 4.59). In one trial, the drospirenone-COC group showed greater (more positive) percent changes for total lesion count (MD 29.08; 95% CI 3.13 to 55.03), inflammatory and non-inflammatory lesion counts, and papule and closed comedone counts. A dienogest-COC group had greater percentage decreases in total lesion count (MD -15.30; 95% CI -19.98 to -10.62) and inflammatory lesion count, and more women assessed with overall improvement of facial acne. A CMA-COC group had more 'responders,' those with 50% or greater decrease in facial papules and pustules (OR 2.31; 95% CI 1.50 to 3.55)

Differences in the comparative effectiveness of COCs containing varying progestin types and dosages were less clear, and data were limited for any particular comparison. COCs that contained chlormadinone acetate or cyproterone acetate improved acne better than levonorgestrel. A COC with cyproterone acetate showed better acne outcomes than one with desogestrel, but the studies produced conflicting results. Likewise, levonorgestrel showed a slight improvement over desogestrel in acne outcomes, but results were not consistent. A drospirenone COC appeared to be more effective than norgestimate or nomegestrol acetate plus 17β-estradiol but less effective than cyproterone acetate.

Authors' conclusions

This update yielded six new trials but no change in conclusions. The six COCs evaluated in placebo-controlled trials are effective in reducing inflammatory and non-inflammatory facial acne lesions. Few important and consistent differences were found between COC types in their effectiveness for treating acne. How COCs compare to alternative acne treatments is unknown since only one trial addressed this issue. The use of standardized methods for assessing acne severity would help in synthesizing results across trials as well as aid in interpretation.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. Plain language summary

Effect of birth control pills on acne in women

Acne is a common skin problem for women. Several treatments are available. Combined birth control pills, which have the hormones estrogen and progestin, are often prescribed for women with acne. This review looked at how well birth control pills worked to treat facial acne.

In January 2012, we did a computer search for studies of birth control pills and acne treatment. Outcomes could be the amount of acne, how severe the acne was, and how many women dropped out early due to problems. We wrote to researchers to find other trials. We included randomized trials in any language that compared two types of birth control pills, a pill and a placebo or 'dummy,' or a pill and another acne treatment.

The review now includes 31 trials with a total of 12,579 women. Ten studies used dummies. Overall, 24 pairs of treatments or placebos were compared: 6 compared a birth control pill and a placebo, 17 compared different types of birth control pills, and 1 compared a pill and an antibiotic. The six pills studied in trials with placebos worked well to reduce facial acne. When we compared pills with different hormones, we did not see any important and consistent differences.

The conclusions did not change when we added trials in this update. Most trials compared two types of pills for acne treatment. Better quality studies are needed to compare one birth control pill with another. Studies should use standard methods for reporting how severe the acne is. How birth control pills compare to other acne treatments like antibiotics is not clear. Since birth control pills improve acne, they can be used to treat women with acne who also want birth control.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. Plain language summary

Les pilules contraceptives orales combinées pour traiter l'acné

Contexte

L'acné est un trouble cutané fréquent chez les femmes. Bien qu'aucune approche uniforme de la prise en charge de l'acné n'existe, les contraceptifs oraux combinés (COC), qui contiennent de l'œstrogène et de la progestérone, sont souvent prescrits aux femmes.

Objectifs

Déterminer l'efficacité des contraceptifs oraux combinés (COC) pour le traitement de l'acné du visage par rapport à un placébo ou à d'autres thérapies actives.

Stratégie de recherche documentaire

En janvier 2012, nous avons recherché les essais contrôlés randomisés sur les COC et l'acné dans les bases de données informatisées des registres des essais contrôlés du groupe Cochrane (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, POPLINE et LILACS. Nous avons également recherché les essais cliniques récents dans ClinicalTrials.gov et le système d’enregistrement international des essais cliniques (International Clinical Trials Registry Platform) (août 2011). Pour la revue initiale, nous avons contacté les chercheurs pour découvrir s'il y avait des essais non publiés ou des essais publiés que nous aurions pu manquer.

Critères de sélection

Nous avons tenu compte des essais contrôlés randomisés, quelque soit la langue, qui comparaient l'efficacité d'un COC contenant de l'œstrogène et de la progestérone par rapport à un placébo ou à une autre thérapie active pour traiter l'acné chez les femmes.

Recueil et analyse des données

Nous avons extrait les données sur le nombre de lésions faciales, à la fois totales et spécifiques (c'est-à-dire comédons ouverts ou fermés, papules, pustules et nodules) ; les degrés de gravité de l'acné ; les évaluations globales par le clinicien ou le participant et la discontinuation due aux effets indésirables. Les données ont été saisies et analysées dans RevMan. Pour les données continues, nous avons calculé la différence moyenne (DM) et les intervalles de confiance (IC) à 95 %. Pour les données dichotomiques, nous avons calculé le rapport des côtes de Peto (OR) et les IC à 95 %.

Résultats Principaux

La revue inclut 31 essais, soit 12 579 participants au total. Sur les 24 comparaisons effectuées, 6 comparaient un COC à un placébo, 17 comparaient différents COC et 1 comparait un COC à un antibiotique. Sur les neuf essais contrôlés par placébo avec données à analyser, tous ont montré que les COC réduisaient le nombre de lésions d'acné, les degrés de gravité et l'acné auto-évaluée par rapport au placébo. Un groupe sous COC-lévonorgestrel avaient moins de lésions totales (DM -9,98 ; IC à 95 % -16,51 à -3,45), de lésions inflammatoires et non inflammatoires, et était plus susceptible d'avoir une évaluation clinique des lésions claires ou quasi-claires et une auto-évaluation du participant de l'amélioration des lésions acnéiques. Un COC à base d'acétate de noréthindrone avaient de meilleurs résultats pour l'évaluation globale clinique de l'absence d'acné à une acné modérée (OR 1,86 ; IC à 95 % 1,32 à 2,62). Dans deux essais combinés, un COC à base de norgestimate montraient une baisse des lésions totales (DM -9,32 ; IC à 95 % -14,19 à -4,45), une diminution des lésions inflammatoires et des comédons et une meilleure évaluation clinique de l'amélioration de l'acné. Pour deux essais combinés sur un COC à base de drospirénone, l'évaluation des enquêteurs d'une peau nette ou quasi-nette a favorisé le groupe sous drospirénone (OR 3,02 ; IC à 95 % 1,99 à 4,59). Dans un essai, le groupe sous COC à base de drospirénone a montré des changements en pourcentage plus importants (plus positifs) pour les lésions totales (DM 29,08 ; IC à 95 % 3,13 à 55,03), des lésions inflammatoires et non inflammatoires et des papules et comédons fermés. Une groupe sous COC à base de dienogest avait des pourcentages de baisse plus importants pour les lésions totales (DM -15,30 ; IC à 95 % -19,98 à -10,62) et les lésions inflammatoires et un nombre plus important de femmes a évalué une amélioration globale de l'acné sur le visage. Un groupe sous COC à base de CMA avait plus de « épondants », ceux avec une diminution de 50 % ou plus des papules et pustules faciales (OR 2,31 ; IC à 95 % 1,50 à 3,55).

Les différences dans l'efficacité comparative des COC contenant des types et des dosages différents de progestérone étaient moins claires et les données étaient limitées pour les comparaisons particulières. Les COC contenant de l'acétate de chlormadinone ou de l'acétate de cyprotérone avaient de meilleurs résultats sur l'acné que le lévonorgestrel. Un COC à base d'acétate de cyprotérone a donné des meilleurs résultats sur l'acné que celui à base de désogestrel, mais les études ont généré des résultats conflictuels. De même, le lévonorgestrel a montré une légère amélioration par rapport au désogestrel dans les résultats sur l'acné, mais ces derniers n'étaient pas cohérents. Un COC à base de drospirénone semblait plus efficace que le norgestimate ou l'acétate de nomégestrol plus 17β-estradiol mais moins efficace que l'acétate de cyprotérone.

Conclusions des auteurs

Cette mise a jour a produit six nouveaux essais mais aucune modification dans les conclusions. Les six COC évalués dans les essais contrôlés par placébo sont efficaces pour réduire les lésions d'acné inflammatoires et non inflammatoires sur le visage. Quelques différences importantes et cohérentes ont été découvertes entre les types de COC dans leur efficacité pour traiter l'acné. Nous ne savons pas encore comment comparer les COC aux traitements pour l'acné alternatifs étant donné que seul un essai a abordé ce sujet. L'utilisation de méthodes standardisées pour évaluer la gravité de l'acné aiderait à synthétiser les résultats entre les essais et faciliterait l'interprétation.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. Plain language summary

Les pilules contraceptives orales combinées pour traiter l'acné

Effet des pilules contraceptives sur l'acné chez les femmes

L'acné est un problème de peau courant chez les femmes. Plusieurs traitements sont disponibles. Les pilules contraceptives combinées, qui sont composées d'œstrogène et de progestérone, sont souvent prescrites aux femmes ayant de l'acné. Cette revue a étudié dans quelle mesure les pilules contraceptives fonctionnaient bien pour traiter l'acné sur le visage.

En janvier 2012, nous avons effectué une recherche informatique des études sur les pilules contraceptives et le traitement de l'acné. Les résultats pouvaient être la quantité d'acné, la gravité de l'acné, et le nombre de femmes ayant abandonné précocement à cause de problèmes. Nous avons contacté des chercheurs afin de trouver d'autres essais. Nous avons inclus des essais randomisés, quelque soit la langue, qui comparaient deux types de pilules contraceptives, une pilule et un placébo ou un « factice », ou une pilule et un autre traitement pour l'acné.

La revue identifie aujourd'hui 31 essais totalisant 12 579 femmes. Dix études utilisaient des factices. Globalement, 24 paires de traitements ou placébos ont été comparées : 6 comparaient une pilule contraceptive et un placébo, 17 comparaient différents types de pilules contraceptives et 1 comparait une pilule contraceptive et un antibiotique. Les six pilules étudiées dans les essais avec les placébos fonctionnaient bien pour diminuer l'acné sur le visage. Lorsque nous avons comparé les pilules avec différentes hormones, nous n'avons pas observé de différences significatives et cohérentes.

Les conclusions n'ont pas changé lorsque nous avons ajouté les essais dans cette mise à jour. La plupart des essais comparaient deux types de pilules pour traiter l'acné. Des études de meilleure qualité sont nécessaires pour comparer une pilule contraceptive à une autre. Les études devraient utiliser des méthodes standards pour indiquer le degré de gravité de l'acné. La manière de comparer les pilules contraceptives à d'autres traitements pour l'acné comme les antibiotiques n'est pas claire. Étant donné que les pilules contraceptives améliorent l'acné, elles peuvent être utilisées pour traiter les femmes ayant de l'acné qui souhaitent également un moyen de contraception.

Notes de traduction

This translation refers to an older version of the review that has been updated or amended.

Traduit par: French Cochrane Centre 25th June, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. Plain language summary

Kombinirane kontracepcijske pilule za liječenje akni

Učinak kontracepcijskih pilula za liječenje akni

Akne su čest problem za žene i mogu se liječiti na više načina. Kombinirane kontracepcijske pilule, koje sadrže hormone estrogen i progesteron, često se preporučuju ženama koje imaju akne. U ovom Cochrane sustavnom pregledu istraženo je da li su kontracepcijske pilule učinkovite za liječenje akni na licu.

U siječnju 2012. pretražena je medicinska literatura kako bi se pronašla klinička istraživanja o djelovanju kontracepcijskih pilula na akne. Tražile su se studije u kojima je analiziran učinak na broj akni, stupanj akni i koliko je žena napustilo istraživanje ranije zbog problema. Autori sustavnog pregleda su kontaktirali istraživače kako bi pronašli dodatne studije. Uključena su randomizirana istraživanja na svim jezicima, u kojima su uspoređene dvije vrste kontracepcijskih pilula, pilula i placebo ili pilula i neka druga vrsta terapije za akne.

Sustavni pregled uključuje 31 istraživanje s ukupno 12.579 žena. U deset studija pilula je uspoređena s placebom. Ukupno, u svim studijama, učinjene su 24 usporedbe različitih terapija i placeba: 6 je usporedilo pilulu i placebo, 17 je usporedilo različite vrste kontracepcijskih pilula, a u jednoj je uspoređena pilula i antibiotik. Šest vrsta pilula koje su analizirane u usporedbi s placebom učinkovito su smanjile akne na licu. Kad je napravljena usporedba pilula koje sadrže različite vrste hormona, nije uočena važna niti dosljedna razlika.

Zaključak se nije promijenio kad su u ovom obnovljenom sustavnom pregledu dodane nove studije. Većina kliničkih istraživanja usporedila je dvije vrste pilula za liječenje akni. Nužne su nove studije bolje kvalitete za usporedbu različitih vrsta pilula. Istraživanja bi trebala koristiti standardne metode za analiziranje težine akni. Nije jasno koliko su učinkovite pilule u odnosu na druge vrste terapija kao što su antibiotici. Budući kontracepcijske pilule ublažavaju akne, mogu se koristiti kod žena koje imaju akne, a ujedno žele i mogućnost kontrole začeća.

Translation notes

Translated by: Croatian Branch of the Italian Cochrane Centre