Antenatal corticosteroids for accelerating fetal lung maturation for women at risk of preterm birth

  • Comment
  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Respiratory distress syndrome (RDS) is a serious complication of preterm birth and the primary cause of early neonatal mortality and disability.

Objectives

To assess the effects on fetal and neonatal morbidity and mortality, on maternal mortality and morbidity, and on the child in later life of administering corticosteroids to the mother before anticipated preterm birth.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group Trials Register (30 October 2005). We updated this search on 30 April 2010 and added the results to the awaiting assessment section of the review.

Selection criteria

Randomised controlled comparisons of antenatal corticosteroid administration (betamethasone, dexamethasone, or hydrocortisone) with placebo or with no treatment given to women with a singleton or multiple pregnancy, expected to deliver preterm as a result of either spontaneous preterm labour, preterm prelabour rupture of the membranes or elective preterm delivery.

Data collection and analysis

Two review authors assessed trial quality and extracted data independently.

Main results

Twenty-one studies (3885 women and 4269 infants) are included. Treatment with antenatal corticosteroids does not increase risk to the mother of death, chorioamnionitis or puerperal sepsis. Treatment with antenatal corticosteroids is associated with an overall reduction in neonatal death (relative risk (RR) 0.69, 95% confidence interval (CI) 0.58 to 0.81, 18 studies, 3956 infants), RDS (RR 0.66, 95% CI 0.59 to 0.73, 21 studies, 4038 infants), cerebroventricular haemorrhage (RR 0.54, 95% CI 0.43 to 0.69, 13 studies, 2872 infants), necrotising enterocolitis (RR 0.46, 95% CI 0.29 to 0.74, eight studies, 1675 infants), respiratory support, intensive care admissions (RR 0.80, 95% CI 0.65 to 0.99, two studies, 277 infants) and systemic infections in the first 48 hours of life (RR 0.56, 95% CI 0.38 to 0.85, five studies, 1319 infants). Antenatal corticosteroid use is effective in women with premature rupture of membranes and pregnancy related hypertension syndromes.

Authors' conclusions

The evidence from this new review supports the continued use of a single course of antenatal corticosteroids to accelerate fetal lung maturation in women at risk of preterm birth. A single course of antenatal corticosteroids should be considered routine for preterm delivery with few exceptions. Further information is required concerning optimal dose to delivery interval, optimal corticosteroid to use, effects in multiple pregnancies, and to confirm the long-term effects into adulthood.

[Note: The 16 citations in the awaiting classification section of the review may alter the conclusions of the review once assessed.]

Résumé scientifique

Administration prénatale de corticoïdes pour accélérer la maturation pulmonaire fœtale chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré

Contexte

Le syndrome de détresse respiratoire (SDR) est une complication grave de la prématurité et la première cause de mortalité néonatale précoce et de handicap.

Objectifs

Évaluer les effets sur la morbidité et la mortalité fœtales et néonatales, sur la mortalité et la morbidité maternelle, et sur la vie future de l'enfant, de l'administration de corticoïdes à la mère avant un accouchement prématuré attendu.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (30 octobre 2005). Nous avons actualisé cette recherche le 30 avril 2010 et nous avons ajouté les résultats à la section en attente de classification de la revue.

Critères de sélection

Essais randomisés contrôlés comparant l'administration prénatale de corticoïdes (bétaméthasone, dexaméthasone, ou hydrocortisone) avec un placebo ou l'absence de traitement, à des femmes ayant une grossesse unique ou multiple, chez lesquelles un accouchement prématuré est attendu en raison d'un travail spontané avant terme, d'une rupture prématurée des membranes avant terme ou d'un accouchement avant terme provoqué.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux

Vingt-et-une études (3 885 femmes et 4 269 nouveau-nés) sont incluses. Le traitement par corticoïdes prénatals n'augmente pas le risque de décès, de chorioamnionite ou de septicémie puerpérale chez la mère. Le traitement par corticoïdes prénatals est associé à une réduction globale de décès néonatals (risque relatif (RR) 0,69, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,58 à 0,81, 18 études, 3 956 nouveau-nés), de syndrome de détresse respiratoire (SDR) (RR 0,66, IC à 95 % 0,59 à 0,73, 21 études, 4 038 nouveau-nés), d'hémorragies cérébroventriculaires (RR 0,54, IC à 95 % 0,43 à 0,69, 13 études, 2 872 nouveau-nés), d'entérocolite nécrosante (RR 0,46, IC à 95 % 0,29 à 0,74, huit études, 1 675 nouveau-nés), de l'assistance respiratoire, des admissions en soins intensifs (RR 0,80, IC à 95 % 0,65 à 0,99, deux études, 277 nouveau-nés) et des infections systémiques au cours des premières 48 heures de la vie (RR 0,56, IC à 95 % 0,38 à 0,85, cinq études, 1 319 nouveau-nés). L'administration prénatale de corticoïdes est efficace chez les femmes présentant une rupture prématurée des membranes ou un syndrome d'hypertension artérielle lié à la grossesse.

Conclusions des auteurs

Cette nouvelle revue apporte encore une fois la preuve que l'administration prénatale de corticoïdes en traitement unique doit être poursuivie pour accélérer la maturation fœtale chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré. L'administration prénatale d'un traitement unique par corticoïdes devrait être envisagée systématiquement en cas d'accouchement prématuré à quelques exceptions près. D'autres informations sont nécessaires concernant l'intervalle optimal entre l'administration de la dose et l'accouchement, les meilleurs corticoïdes à utiliser, les effets sur les grossesses multiples, et pour confirmer les effets à long terme à l'âge adulte.

[Remarque : Les 16 références dans la section en attente de classification de la revue sont susceptibles de modifier les conclusions de la revue, lorsqu'elles auront été évaluées.]

Plain language summary

Antenatal corticosteroids for accelerating fetal lung maturation for women at risk of preterm birth

Corticosteroids given to women in early labour help the babies' lungs to mature and so reduce the number of babies who die or suffer breathing problems at birth.

Babies born very early are at risk of breathing difficulties (respiratory distress syndrome) and other complications at birth. Some babies have developmental delay and some do not survive the initial complications. In animal studies, corticosteroids are shown to help the lungs to mature and so it was suggested these drugs may help babies in preterm labour too. This review of 21 trials shows that a single course of corticosteroid, given to the mother in preterm labour and before the baby is born, helps to develop the baby's lungs and reduces complications like respiratory distress syndrome. Furthermore, this treatment results in fewer babies dying and fewer common serious neurological and abdominal problems, e.g. cerebroventricular haemorrhage and necrotising enterocolitis, that affect babies born very early. There does not appear to be any negative effects of the corticosteroid on the mother. Long-term outcomes on both baby and mother are also good.

Résumé simplifié

Administration prénatale de corticoïdes pour accélérer la maturation pulmonaire fœtale chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré

Les corticoïdes administrés aux femmes en début de travail contribuent à la maturation pulmonaire des bébés et entraînent ainsi une réduction du nombre des bébés qui meurent ou souffrent de problèmes respiratoires à la naissance.

Chez les bébés nés très prématurément, il existe un risque de difficultés respiratoires (syndrome de détresse respiratoire) et d'autres complications à la naissance. Certains bébés présentent un retard du développement et d'autres ne survivent pas aux complications initiales. Les études sur l'animal ayant montré que les corticoïdes facilitent la maturation pulmonaire, il a donc été suggéré que ces médicaments sont susceptibles d'apporter leur contribution également chez les bébés, en cas de travail prématuré. Cette revue de 21 essais montre que l'administration d’un traitement unique par corticoïdes à la mère en travail prématuré et avant la naissance du bébé, contribue à la maturation pulmonaire du bébé et réduit les complications telles que le syndrome de détresse respiratoire. En outre, ce traitement entraîne une diminution des décès néonatals et des problèmes abdominaux et neurologiques graves couramment rencontrés, par exemple, des hémorragies cérébroventriculaires et des entérocolites nécrosantes, qui affectent les bébés nés très prématurément. Il ne semble pas y avoir d'effets négatifs de la corticothérapie sur la mère. Les résultats à long terme sur le bébé et sur la mère sont également bons.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 5th March, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Ancillary