Intervention Review

Discontinuation of epidural analgesia late in labour for reducing the adverse delivery outcomes associated with epidural analgesia

  1. Siranda Torvaldsen1,*,
  2. Christine L Roberts2,
  3. Jane C Bell3,
  4. Camille H Raynes-Greenow4

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 18 OCT 2004

Assessed as up-to-date: 28 OCT 2007

DOI: 10.1002/14651858.CD004457.pub2

How to Cite

Torvaldsen S, Roberts CL, Bell JC, Raynes-Greenow CH. Discontinuation of epidural analgesia late in labour for reducing the adverse delivery outcomes associated with epidural analgesia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 4. Art. No.: CD004457. DOI: 10.1002/14651858.CD004457.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of New South Wales, Public Health Officer Training Program, School of Public Health and Community Medicine, Sydney, New South Wales, Australia

  2. 2

    E25 - Royal North Shore Hospital, The University of Sydney, Kolling Institute for Medical Research, Northern Clinical School, Sydney, New South Wales, Australia

  3. 3

    QEII Research Institute, Centre for Perinatal Health Services Research, Sydney, Australia

  4. 4

    University of Sydney, Sydney School of Public Health, Syndney, New South Wales, Australia

*Siranda Torvaldsen, Public Health Officer Training Program, School of Public Health and Community Medicine, University of New South Wales, Room 317, Level 3, Samuels Building, Sydney, New South Wales, 2052, Australia. siranda@unsw.edu.au.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 18 OCT 2004

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Although epidural analgesia provides the most effective labour analgesia, it is associated with some adverse obstetric consequences, including an increased risk of instrumental delivery. Many centres discontinue epidural analgesia late in labour to improve a woman's ability to push and reduce the rate of instrumental delivery.

Objectives

To assess the impact of discontinuing epidural analgesia late in labour on:
i) rates of instrumental deliveries and other delivery outcomes; and
ii) analgesia and satisfaction with labour care.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (October 2007).

Selection criteria

Randomised controlled trials of epidurals discontinued late in labour compared with continuation of the same epidural protocol until birth, in women who receive an epidural for analgesia in the first stage of labour.

Data collection and analysis

Two review authors independently assessed study eligibility and quality and extracted the data. We analysed categorical data using relative risk (RR), and continuous data using weighted mean difference.

Main results

We identified six studies, of which five were included (462 participants). Three of these were high-quality studies whilst the other two were judged to be of lower quality because placebo was not used and the method of randomisation not described. All studies used different epidural analgesia protocols (type of drug, dosage or method of administration). Overall, the reduction in instrumental delivery rate was not statistically significant (23% versus 28%, RR 0.84, 95% confidence interval (CI) 0.61 to 1.15) nor was there any statistically significant difference in rates of other delivery outcomes. The only statistically significant result was an increase in inadequate pain relief when the epidural was stopped (22% versus 6%, RR 3.68, 95% CI 1.99 to 6.80).

Authors' conclusions

There is insufficient evidence to support the hypothesis that discontinuing epidural analgesia late in labour reduces the rate of instrumental delivery. There is evidence that it increases the rate of inadequate pain relief in the second stage of labour. The practice of discontinuing epidurals is widespread and the size of the reduction in instrumental delivery rate could be clinically important; therefore, we recommend a larger study than those included in this review be undertaken to determine whether this effect is real or has occurred by chance, and to provide stronger evidence about the safety aspects.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Discontinuation of epidural analgesia late in labour for reducing the adverse delivery outcomes associated with epidural analgesia

Not enough evidence to suggest that stopping an epidural late in labour lowers the risk of instrumental delivery or other unwanted outcomes.

Epidurals are used for pain relief in labour, but they increase the risk of instrumental delivery (vacuum/forceps). Stopping epidurals early aims to allow women to feel the pushing urge and so reduce the chance of having an instrumental birth and possible problems associated with such a birth. There is not enough evidence from the five included trials, involving 462 participants, to show whether stopping an epidural really does lower the risk of instrumental delivery or of any other unwanted outcome. The results show that women whose epidural is stopped report more pain than women whose epidural is continued until the birth of the baby. More research is needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Arrêt de l'analgésie péridurale à la fin du travail pour réduire les résultats d'accouchement indésirables liés à l'analgésie péridurale

Contexte

Bien que l'analgésie péridurale soit la plus efficace pour l'accouchement, elle entraîne des conséquences obstétriques indésirables, notamment un risque plus élevé d'accouchement instrumenté. De nombreux centres arrêtent l'analgésie péridurale à la fin du travail pour augmenter la capacité des femmes à pousser et réduire le taux d'accouchements instrumentés.

Objectifs

Évaluer l'impact de l'arrêt de l'analgésie péridurale à la fin du travail au niveau :
i) des taux d'accouchements instrumentés et autres résultats liés ; et
ii) de l'analgésie et de la satisfaction vis-à-vis des soins lors de l'accouchement.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (octobre 2007).

Critères de sélection

Essais contrôlés randomisés comparant l'arrêt de la péridurale à la fin du travail et la poursuite du même protocole de péridurale jusqu'à la naissance, chez les femmes recevant une péridurale à des fins analgésiques au début du travail.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont évalué l’admissibilité et la qualité des études et extrait les données de manière indépendante. Nous avons analysé les données catégoriques en utilisant le risque relatif (RR) et les données continues en utilisant la différence moyenne pondérée.

Résultats Principaux

Nous avons identifié six essais, dont cinq ont été inclus (462 participantes). Trois d'entre eux étaient des études d'excellente qualité, les deux autres étant jugés de qualité inférieure parce qu'ils n'incluaient pas l'usage de placebo et ne décrivaient pas la méthode de randomisation. Les études utilisaient toutes des protocoles d'analgésie épidurale différents (type de médicament, dosage ou méthode d'administration). Globalement, ni la réduction du taux d'accouchements instrumentés (23 % au lieu de 28 %, RR 0,84, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,61 à 1,15), ni celle des autres résultats d'accouchement n'étaient statistiquement significatives. Le seul résultat statistiquement significatif était l'augmentation d'un soulagement insatisfaisant de la douleur à l'arrêt de la péridurale (22 % au lieu de 6 %, RR 3,68, IC à 95 % 1,99 à 6,80).

Conclusions des auteurs

Il n'existe pas de preuves suffisantes pour soutenir l'hypothèse selon laquelle l'arrêt de l'analgésie péridural à la fin du travail réduirait le taux d'accouchements instrumentés. Il est en revanche prouvé qu'il augmente le taux de soulagement insatisfaisant de la douleur au cours de la deuxième partie du travail. La pratique consistant à arrêter la péridurale est très répandue et le taux de réduction des accouchements instrumentés pourrait être cliniquement important. C'est pourquoi nous recommandons qu'une étude de plus grande envergure que celles incluses dans cette revue soit réalisée afin de déterminer si cet effet est réel ou s'est produit par hasard et de fournir des preuves plus solides en matière d'innocuité.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Arrêt de l'analgésie péridurale à la fin du travail pour réduire les résultats d'accouchement indésirables liés à l'analgésie péridurale

Arrêt de l'analgésie péridurale à la fin du travail pour réduire les résultats d'accouchement indésirables liés à l'analgésie péridurale

Les preuves n'étaient pas suffisantes pour suggérer que l'arrêt de la péridurale à la fin du travail diminue le risque d'accouchement instrumenté ou autres résultats indésirables.

Les péridurales sont utilisées pour soulager la douleur lors de l'accouchement, mais elles augmentent le risque d'accouchement instrumenté (ventouses obstétricales / forceps). L'arrêt précoce des péridurales doit permettre aux femmes de ressentir le besoin de pousser, et donc réduire le risque d'accouchement instrumenté et des problèmes potentiels associés à ce type d'accouchement. Les cinq essais inclus, impliquant 462 participantes, n'ont pas permis de prouver que l'arrêt d'une péridurale réduisait effectivement le risque d'accouchement instrumenté ou tout autre résultat indésirable. Les résultats ont montré que les femmes dont la péridurale est interrompue avait fait état d'une douleur plus forte que celles dont la péridurale était prolongée jusqu'à la naissance du bébé. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

產程後段停用硬膜外止痛法可以減少硬膜外止痛法之相關副作用

雖然硬膜外止痛法(epidural analgesia)提供最有效的生產止痛,它與一些產科後遺症有關,包括使用器械生產的風險增加。許多中心在產程後段停用硬膜外止痛法,以改善婦女施力推擠的能力且減少使用器械生產的比率。

目標

評估產程後段停用硬膜外止痛法對於下列的影響:1) 使用器械生產比率和其他生產結果;2)與生產照護有關的止痛和滿意度

搜尋策略

我們搜尋Cochrane Pregnancy和Childbirth Group's Trials Register (2007年10月)。

選擇標準

對第1階段之產程使用硬膜外止痛的孕婦,比較產程後段停用硬膜外止痛、與繼續使用直到生產完的隨機控制試驗。

資料收集與分析

2位回顧作者獨立評估研究適用性與品質,摘錄資料。使用相對風險(RR)分析類別資料,使用加權平均差(WMD)代表連續性資料。

主要結論

檢視的6篇研究有5篇納入、包括462名研究對象。其中3篇屬於高品質研究,另外2篇品質較低,因為未使用安慰劑且未描述隨機方法。所有研究使用的硬膜外止痛法(藥物類型、劑量或給藥方式)各不相同。整體而言,使用器械生產的比率之降低並無顯著差異(23% 相較於28%, RR為0.84, 95% CI為0.61 – 1.15)、其他生產結果之比率也沒有統計上的顯著差異。唯一有統計上顯著差異的結果是,停用硬膜外止痛時,未能適當緩解疼痛的比率增加(22% 相較於6%, RR為3.68, 95% CI為1.9 6.80)。

作者結論

沒有充分證據支持產程後段停用硬膜外止痛法可以減少使用器械生產的比率的這項假設。證據認為,會使第2階段產程未能適當緩解疼痛的比率增加。停用硬膜外止痛法的實務很普遍,使用器械生產比率的減少程度有臨床重要性;因此,我們建議進行更大型的研究以確認是否真正有效或只是偶然,提供更強力的安全證據。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

沒有足夠證據認為產程後段停用硬膜外止痛法可以減少使用器械生產比率或其他不良結果。硬膜外止痛法用於緩解生產疼痛,但是會增加使用器械生產(真空吸取/產鉗分娩)的風險。提早停止硬膜外止痛法的目標是讓婦女有推促感(pushing urge),減少使用器械生產與相關問題的機會。納入之5篇研究、462名研究對象,顯示沒有足夠證據可以用提早停止硬膜外止痛法來降低使用器械生產或其他不良結果的風險。結果顯示,相較於繼續使用硬膜外止痛法直到生產者,停止硬膜外止痛法的婦女有較多疼痛報告。更多研究是需要的。