Get access

Surgical interventions for pharyngeal pouch

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

This is an update of a Cochrane Review first published in The Cochrane Library in Issue 3, 2005 and previously updated in 2009.

A pharyngeal pouch is an out-pouching or pocket that develops from the posterior wall of the pharynx just above the entrance to the oesophagus (gullet). Pouches may give rise to difficulty in swallowing, sensation of a lump in the throat or of food sticking in the throat and may lead to troublesome regurgitation of food. Food may enter the pouch rather than passing down the oesophagus and this and regurgitation may result in weight loss, hoarseness of voice and/or recurrent chest infections. The management of patients with a pharyngeal pouch may be either conservative or surgical. Surgical management can be further divided into two broad categories: endoscopic and open procedures. In the first half of the 20th century an open surgical approach to the pouch was most frequently used and remains common in some parts of the world. In recent decades endoscopic procedures (where the approach is made through the mouth) have become popular. The superiority of one approach over another has yet to be clearly demonstrated.

Objectives

To assess the effectiveness and safety of open and endoscopic surgical procedures for the management of a pharyngeal pouch.

Search methods

We searched the Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group Trials Register; the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 2); PubMed; EMBASE; CINAHL; Web of Science; BIOSIS Previews; Cambridge Scientific Abstracts; ICTRP and additional sources for published and unpublished trials. The date of the last search was 20 April 2011.

Selection criteria

We sought to identify all randomised controlled trials (RCTs) comparing two or more interventions.

Data collection and analysis

Three authors assessed the eligibility of trials for inclusion in the review, based on pre-determined criteria.

Main results

No trials were identified which fulfilled the criteria.

Authors' conclusions

There is no evidence from high-quality randomised controlled trials to demonstrate the effectiveness of endoscopic compared with open procedures for pharyngeal pouch. There is no good evidence to establish whether one endoscopic procedure is superior to another.

Résumé scientifique

Interventions chirurgicales pour la poche pharyngée

Contexte

Cette revue est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois dans The Cochrane Library dans le numéro 3, 2005 et déjà mise à jour en 2009.

Une poche pharyngée est une évagination ou une poche qui se développe sur la paroi postérieure du pharynx, juste au-dessus de l'entrée de l'œsophage. Les poches peuvent entraîner des difficultés à avaler, une sensation de boule ou de nourriture coincée dans la gorge, ainsi qu'une régurgitation pénible des aliments. Les aliments peuvent s'engager dans la poche au lieu de passer par l'œsophage. Ce phénomène, avec la régurgitation, peut causer une perte de poids, un enrouement de la voix et/ou des infections pulmonaires à répétition. Le traitement des patients présentant une poche pharyngée peut être de nature chirurgicale ou conservatrice. Le traitement chirurgical peut être divisé en deux grandes catégories : les interventions endoscopiques et les interventions effractives. Durant la première moitié du XXème siècle, la chirurgie effractive était l'approche la plus fréquemment employée pour la poche, elle reste courante dans certaines parties du monde. Au cours des dernières décennies, les interventions endoscopiques (où l'approche se fait par la bouche) sont devenues populaires. La supériorité d'une approche vis-à-vis de l'autre n'a pas encore été clairement démontrée.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des interventions chirurgicales endoscopiques et effractives dans la prise en charge d'une poche pharyngée.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2011, Numéro 2) ; PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; BIOSIS Previews ; Cambridge Scientific Abstracts ; ICTRP et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La dernière recherche a été effectuée le 20 avril 2011.

Critères de sélection

Nous avons cherché à identifier tous les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant deux interventions ou plus.

Recueil et analyse des données

Trois auteurs ont évalué l'éligibilité des essais pour l'inclusion dans cette revue, selon des critères prédéfinis.

Résultats principaux

Aucun essai satisfaisant aux critères n'a été identifié.

Conclusions des auteurs

Il n'existe aucune preuve, issue d'essais contrôlés randomisés de haute qualité, démontrant l'efficacité des interventions endoscopiques par rapport aux interventions effractives pour la poche pharyngée. L'absence de preuves solides ne permet pas de déterminer la supériorité d'une intervention endoscopique vis-à-vis d'une autre.

Plain language summary

Surgical interventions for pharyngeal pouch

A pharyngeal pouch is a pocket which can develop in the pharynx (throat), just above the entrance to the oesophagus (gullet). It may cause difficulty in swallowing, sensation of a lump in the throat and troublesome regurgitation of food. Food may become lodged in the pouch and this, as well as regurgitation, may lead to weight loss, hoarseness of voice and recurrent chest infections. A pharyngeal pouch is treated by surgery which may either be 'open' (through an incision in the neck) or 'endoscopic' (through the mouth). The review found no evidence to show which surgical method is more effective.

Résumé simplifié

Interventions chirurgicales pour la poche pharyngée

Une poche pharyngée est un diverticule qui peut se développer dans le pharynx (gorge), juste au-dessus de l'entrée de l'œsophage. Elle peut être à l'origine de difficultés à avaler, d'une sensation de boule dans la gorge et d'une régurgitation pénible des aliments. Les aliments peuvent stagner dans cette poche et ceci, ainsi que la régurgitation, peut entraîner une perte de poids, un enrouement de la voix et des infections pulmonaires à répétition. La poche pharyngée est traitée par la chirurgie, qui peut être effractive (par une incision dans le cou) ou endoscopique (par la bouche). Cette revue n'a trouvé aucune preuve permettant de déterminer la méthode chirurgicale la plus efficace.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Get access to the full text of this article