Get access

Antibiotics for brain abscesses in people with cyanotic congenital heart disease

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Brain abscess is a focal, intracerebral infection that begins as a localized area of brain infection and develops into a collection of pus surrounded by a well-vascularized capsule. People with cyanotic congenital heart disease are at risk of developing brain abscess.

Objectives

To evaluate the effectiveness of antibiotic regimens for treating brain abscess in people with cyanotic congenital heart disease.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) on The Cochrane Library 2009, Issue 2, MEDLINE (January 1966 to June 2009), EMBASE (January 1998 to June 2009), and LILACS (1980 to June 2009). No language or publication restrictions were used.

Selection criteria

Randomized controlled trials that reported clinically meaningful outcomes and presented results on an intention to treat basis, irrespective of blinding, publication status, or language.

Data collection and analysis

Data were to be extracted, unblinded, by the two reviewers independently.

Main results

No studies that met the inclusion criteria were identified.

Authors' conclusions

There are no randomized controlled trials about the effectiveness of antibiotic regimens for treating people with cyanotic congenital heart disease who developed a brain abscess. Currently, the antibiotic regimens used are based on previous retrospective studies and clinical experience. There is a need for a well designed multicentre randomized controlled trial to evaluate the effects of different antibiotic regimens.

Résumé

Antibiotiques dans le traitement des abcès cérébraux chez les patients atteints de cardiopathie congénitale cyanogène

Contexte

L'abcès cérébral est une infection focale et intracérébrale qui débute par une infection cérébrale localisée avant de former une collection de pus entouré d'une capsule bien vascularisée. Les patients souffrant de cardiopathie congénitale cyanogène présentent un risque de développer des abcès cérébraux.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des antibiothérapies dans le traitement des abcès cérébraux chez les patients souffrant de cardiopathie congénitale cyanogène.

Stratégie de recherche documentaire

Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane 2009, numéro 2, MEDLINE (de janvier 1966 à juin 2009), EMBASE (de janvier 1998 à juin 2009) et LILACS (de 1980 à juin 2009) ont été examinés. Aucune restriction de langue ou de publication n'a été appliquée.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés qui rapportaient des critères de jugement pertinents d’un point de vue clinique et présentaient les résultats sur la base de l'intention de traiter, indépendamment de l'assignation en l'aveugle, du statut de publication ou de la langue.

Recueil et analyse des données

Les données devaient être extraites, sans assignation en aveugle, par deux évaluateurs de façon indépendante.

Résultats Principaux

Aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion.

Conclusions des auteurs

Il n'existe aucun essai contrôlé randomisé étudiant l'efficacité des antibiotiques dans le traitement des patients souffrant de cardiopathie congénitale cyanogène qui ont développé des abcès cérébraux. Actuellement, les schémas d’antibiothérapie reposent sur de précédentes études rétrospectives et sur l'expérience clinique. Un essai multicentrique contrôlé randomisé bien planifié est nécessaire afin d’évaluer les effets des différents schémas d'antibiothérapie.

Plain language summary

Antibiotics for brain abscesses in people with cyanotic congenital heart disease

Serious congenital heart disease leads to abnormal blood flow through the heart and lungs. This results in an inability to carry enough oxygen around the body which makes patients blue (cyanotic) and severely limits their physical activity. People with cyanotic congenital heart disease are at risk of developing brain abscess. This condition is serious and can lead to death because the abscess causes abnormal brain function. Treatment includes antibiotic therapy to kill the bacteria that cause the infection. In people with a large abscess, an operation to drain the abscess may be carried out. Antibiotic therapy for brain abscess should include drugs that penetrate into the abscess cavity. The drugs chosen should also be matched to the sensitivity of the bacteria obtained from the abscess in laboratory culture. There is no evidence from randomized controlled trials to show the best antibiotic regimen for treating people with cyanotic congenital heart disease who develop brain abscess.

Résumé simplifié

Antibiotiques dans le traitement des abcès cérébraux chez les patients atteints de cardiopathie congénitale cyanogène

Antibiotiques dans le traitement des abcès cérébraux chez les patients atteints de cardiopathie congénitale cyanogène

Une cardiopathie congénitale grave peut entraîner un débit sanguin anormal dans le cœur et les poumons. Ceci a pour conséquence une incapacité à transporter assez d'oxygène dans le corps, ce qui rend les patients bleus (cyanosés) et limite gravement leur activité physique. Les patients souffrant de cardiopathie congénitale cyanogène présentent un risque de développer des abcès cérébraux. Cette maladie est grave et peut mener au décès car l'abcès cause des anomalies de la fonction cérébrale. Le traitement inclut une antibiothérapie pour tuer les bactéries qui sont la cause de l'infection. Chez les patients avec de larges abcès, une opération pour drainer les abcès peut être envisagée. Le traitement antibiotique pour les abcès cérébraux doit inclure des médicaments qui pénètrent dans la cavité des abcès. Les médicaments choisis doivent aussi être adaptés à la sensibilité des bactéries des abcès obtenues en culture de laboratoire. Aucune preuve issue d'essais contrôlés randomisés ne permet d’établir le meilleur schéma d’antibiothérapie dans le traitement des patients souffrant de cardiopathie congénitale cyanogène qui développent des abcès cérébraux.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st November, 2012
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux