Intervention Review

You have free access to this content

Chinese medicinal herbs for influenza

  1. Lanhui Jiang1,
  2. Linyu Deng2,
  3. Taixiang Wu3,*

Editorial Group: Cochrane Acute Respiratory Infections Group

Published Online: 28 MAR 2013

Assessed as up-to-date: 27 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD004559.pub4


How to Cite

Jiang L, Deng L, Wu T. Chinese medicinal herbs for influenza. Cochrane Database of Systematic Reviews 2013, Issue 3. Art. No.: CD004559. DOI: 10.1002/14651858.CD004559.pub4.

Author Information

  1. 1

    West China Hospital, Sichuan University, Chinese Evidence-Based Medicine Centre, Chengdu, Sichuan, China

  2. 2

    West China Hospital, Sichuan University, National Key Laboratory of Biotherapy and Cancer Centre, Chengdu, Sichuan, China

  3. 3

    West China Hospital, Sichuan University, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Ethics Committee of Registering Clinical Trials, Chengdu, Sichuan, China

*Taixiang Wu, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Ethics Committee of Registering Clinical Trials, West China Hospital, Sichuan University, No. 37, Guo Xue Xiang, Chengdu, Sichuan, 610041, China. txwutx@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 28 MAR 2013

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Influenza is a communicable acute respiratory infection which, during epidemics, can cause high morbidity and mortality rates. Traditional Chinese medicinal herbs, often administered following a particular Chinese medical theory, may be a potential treatment of choice.

Objectives

To assess the effect of Chinese medicinal herbs used to prevent and treat influenza and to estimate the frequency of adverse effects.

Search methods

We searched CENTRAL (2012, Issue 11), MEDLINE (January 1966 to November week 2, 2012), EMBASE (January 1988 to November 2012) and CNKI (January 1988 to 29 March 2012). We also searched reference lists of articles and the WHO ICTRP search portal (November 2012).

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) comparing traditional Chinese medicinal herbs with placebo, no treatment or conventional medicine normally used in preventing and treating uncomplicated influenza.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted data and assessed trial quality.

Main results

We included 18 studies involving 2521 participants. The methodological quality of 17 included studies was poor. Included RCTs separately compared medicinal herbs with different antiviral drugs, precluding any pooling of results. Only three indicated that compared with antiviral drugs, Chinese medicinal herbs may be effective in preventing influenza and alleviating influenza symptoms. 'Ganmao' capsules were found to be more effective than amantadine in decreasing influenza symptoms and speeding recovery in one study (in which adverse reactions were mentioned in the amantadine group although no data were reported). There were no significant differences between 'E Shu You' and ribavirin in treating influenza, nor in the occurrence of adverse reactions. Ten studies reported mild adverse reactions.

Authors' conclusions

Most Chinese medical herbs in the included studies showed similar effects to antiviral drugs in preventing or treating influenza. Few were shown to be superior to antiviral drugs. No obvious adverse events were reported in the included studies. However, current evidence remains weak due to methodological limitations of the trials. More high-quality RCTs with larger numbers of participants and clear reporting are needed.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Chinese medicinal herbs for influenza

Influenza is a viral respiratory infection that causes an acute febrile illness with myalgia, headache and cough, and can result in high morbidity and mortality rates during an epidemic. Annual epidemics are thought to result in between three and five million cases of severe influenza and between 250,000 and 500,000 deaths worldwide. Currently, annual vaccination is the primary strategy for preventing influenza, and four influenza antiviral agents (amantadine, rimantadine, zanamivir and oseltamivir) have been approved for treatment of influenza. However, high levels of drug resistance have been recorded. Many Chinese medicinal herbs are used to treat and prevent this condition.

This updated review assessed the therapeutic effects and safety of Chinese medicinal herbs as an alternative and adjunctive therapy to other commonly used drugs for influenza. Eighteen studies involving 2521 participants were included in the review. 'Ganmao' capsules were found to be more effective than amantadine in decreasing influenza symptoms and aiding recovery in one study (in which adverse reactions were mentioned in the amantadine group although no data were reported). There were no significant differences between 'E Shu You' and ribavirin in treating influenza, nor in the occurrence of adverse reactions. The remaining 17 Chinese herbal trials showed a similar effect to antiviral drugs in preventing or treating influenza. However, since these included studies were of poor quality, the evidence does not support or reject the use of any Chinese herbal preparations for influenza. High-quality trials are required.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Plantes médicinales chinoises dans le traitement de la grippe

Contexte

La grippe est une infection respiratoire aiguë transmissible qui peut entraîner des taux de mortalité et de morbidité élevés au cours d'une épidémie. Les plantes médicinales traditionnelles chinoises, souvent administrées dans le respect d'une pratique médicale chinoise spécifique, pourraient potentiellement constituer un traitement de choix.

Objectifs

Évaluer les effets des plantes médicinales chinoises dans la prévention et le traitement de la grippe, et estimer la fréquence des effets indésirables.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté CENTRAL (2012, numéro 11), MEDLINE (de janvier 1966 à la 2ème semaine de novembre 2012), EMBASE (janvier 1988 à novembre 2012) et CNKI (janvier 1988 au 29 mars 2012). Nous avons également examiné les références bibliographiques des articles et le portail de recherche ICTRP de l'OMS (novembre 2012).

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant des plantes médicinales traditionnelles chinoises à un placebo, une absence de traitement ou des médicaments conventionnels normalement utilisés dans la prévention et le traitement de la grippe non compliquée.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont extrait indépendamment les données et évalué la qualité méthodologique des essais.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 18 études portant au total sur 2 521 participants. La qualité méthodologique des 17 études incluses était faible. Les ECR inclus comparaient séparément des plantes médicinales à deux médicaments antiviraux différents, ce qui ne permettait pas de combiner les résultats. Trois essais seulement indiquaient que, par rapport aux médicaments antiviraux, les plantes médicinales chinoises pourraient être efficaces dans la prévention de la grippe et le soulagement des symptômes grippaux. Les capsules de Ganmao s'avéraient plus efficaces que l'amantadine pour réduire les symptômes grippaux et accélérer le rétablissement dans une étude (dans laquelle des réactions indésirables étaient mentionnées dans le groupe recevant de l'amantadine, mais pour lesquelles aucune donnée n'était rapportée). Aucune différence significative n'était observée entre l'E Shu You et la ribavirine concernant le traitement de la grippe et l'incidence des réactions indésirables. Dix études rapportaient des réactions indésirables légères.

Conclusions des auteurs

La plupart des plantes médicinales chinoises examinées dans les études incluses présentaient des effets similaires à ceux des médicaments antiviraux dans la prévention ou le traitement de la grippe. Peu de plantes s'avéraient supérieures aux médicaments antiviraux. Aucun événement indésirable notable n'était rapporté dans les études incluses. Néanmoins, les preuves actuelles restent de faible qualité en raison des limitations méthodologiques des essais. D'autres ECR de haute qualité présentant des effectifs plus importants et une documentation claire sont nécessaires.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Plantes médicinales chinoises dans le traitement de la grippe

Plantes médicinales chinoises dans le traitement de la grippe

La grippe est une infection respiratoire virale qui provoque une maladie fébrile aiguë accompagnée de myalgie, de céphalées et de toux, et qui peut être associée à des taux de morbidité et de mortalité élevés au cours d'une épidémie. On pense que les épidémies annuelles sont responsables d'entre trois et cinq millions de cas de grippe sévère, et entre 250 000 et 500 000 décès partout dans le monde. À l'heure actuelle, la vaccination annuelle constitue la principale stratégie de prévention de la grippe, et quatre agents antigrippaux (amantadine, rimantadine, zanamivir et oseltamivir) ont été homologués dans le traitement de la maladie. Néanmoins, des niveaux élevés de résistance aux médicaments ont été observés. De nombreuses plantes médicinales chinoises sont utilisées dans le traitement et la prévention de cette maladie.

Cette revue mise à jour évaluait les effets thérapeutiques et l'innocuité des plantes médicinales chinoises en tant que traitement alternatif et complémentaire à d'autres médicaments couramment utilisés dans le traitement de la grippe. Dix-huit études portant sur 2 521 participants ont été incluses dans cette revue. Les capsules de Ganmao s'avéraient plus efficaces que l'amantadine pour réduire les symptômes grippaux et faciliter le rétablissement dans une étude (dans laquelle des réactions indésirables étaient mentionnées dans le groupe recevant de l'amantadine, mais pour lesquelles aucune donnée n'était rapportée). Aucune différence significative n'était observée entre l'E Shu You et la ribavirine concernant le traitement de la grippe et l'incidence des réactions indésirables. Les 17 autres essais portant sur des plantes médicinales chinoises rapportaient un effet similaire à celui des médicaments antiviraux dans la prévention ou le traitement de la grippe. Néanmoins, les études incluses étaient de faible qualité et les preuves sont insuffisantes pour recommander ou déconseiller l'utilisation de toute préparation médicinale chinoise dans le traitement de la grippe. Des essais de haute qualité sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st April, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux