Combination injectable contraceptives for contraception

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Combination injectable contraceptives (CICs) provide a highly effective, reversible method of preventing pregnancy, and they do not require daily administration or use at the time of coitus. Although they are used in many countries, their acceptability could be limited by method characteristics, such as the need to obtain a monthly injection or bleeding pattern changes.

Objectives

To assess the contraceptive efficacy, bleeding patterns, discontinuation, user preferences, and side effects of CICs.

Search methods

In January and February 2013, we searched for randomized controlled trials (RCTs) of combination injectable contraceptives. Databases include MEDLINE, POPLINE, CENTRAL, EMBASE, and LILACS. We searched for current trials in ClinicalTrials.gov and ICTRP. Earlier searches also included AIM and IMEMR. For the initial review, we also assessed the references listed in review articles and in the eligible trial reports.

Selection criteria

RCTs were eligible if they compared a combination injectable contraceptive with any other contraceptive method (e.g., a second CIC, a progestin-only injectable contraceptive, another hormonal contraceptive or a barrier method) or a placebo. We limited the review to marketed CICs.

Data collection and analysis

Two authors independently extracted data on contraceptive efficacy, bleeding patterns, continuation, and side effects. We calculated the Peto odds ratio or mean difference with 95% confidence interval for dichotomous or continuous outcome, respectively. Survival analysis estimates for method discontinuation were presented where available.

Main results

Twelve trials met the inclusion criteria. Combination injectable contraceptives include depot medroxyprogesterone acetate (DMPA) 25 mg plus estradiol cypionate (E2C) 5 mg, as well as norethisterone enanthate (NET-EN) 50 mg plus estradiol valerate (E2V) 5 mg. These contraceptives resulted in lower rates of early study discontinuation due to amenorrhea or other bleeding problems than progestin-only contraceptives. However, rates were higher for overall discontinuation and discontinuation due to other medical reasons. Acceptability results favored the CIC in one study and the progestin-only in another.

Studies comparing two CICs found that NET-EN 50 mg plus E2V 5 mg resulted in less overall discontinuation and less discontinuation due to amenorrhea or prolonged bleeding than DMPA 25 mg plus E2C 5 mg. However, these differences were not detected in all trials. The NET-EN plus E2V group also had more regular bleeding and fewer prolonged bleeding reference periods than the DMPA plus E2C group. The groups did not differ in their amenorrhea rates.

Authors' conclusions

While discontinuation rates can be viewed as a measure of method acceptability, the findings should be interpreted with caution since discontinuation depends on many factors. Future research should be directed toward improving the acceptability of combination injectable contraceptives, such as providing injections in settings more convenient than clinics, methods for women to administer their own injections, and counseling about possible bleeding pattern changes.

Résumé scientifique

Contraceptifs injectables combinés pour la contraception

Contexte

Les contraceptifs injectables combinés (CIC) constituent une méthode réversible très efficace, de la prévention de la grossesse, et ils ne nécessitent pas d'administration quotidienne ou une utilisation au moment des rapports sexuels. Bien qu' ils sont utilisés dans de nombreux pays, leur acceptation pourrait être limitée en raison des caractéristiques de la méthode, tels que la nécessité d'obtenir une injection mensuelle ou les modifications des règles.

Objectifs

Évaluer l'efficacité contraceptive, les profils des saignements, l'abandon, les préférences des utilisatrices et les effets secondaires des CIC.

Stratégie de recherche documentaire

En janvier et février 2013, nous avons recherché des essais contrôlés randomisés (ECR) de contraceptifs injectables combinés. Les bases de données comprenaient MEDLINE, POPLINE, CENTRAL, EMBASE et LILACS. Nous avons recherché des essais en cours dans ClinicalTrials. gov et ICTRP. Des recherches précédentes incluaient également AIM et IMEMR. Pour la revue initiale, nous avons également évalué les références citées dans les articles de revue et dans les rapports des essais éligibles.

Critères de sélection

Les ECR étaient éligibles s'ils comparaient un contraceptif injectable combiné à toute autre méthode contraceptive (par ex. , un deuxième CIC, un contraceptif injectable avec progestatif seul, un autre contraceptif hormonal ou une méthode barrière) ou un placebo. Nous avons limité la revue aux CIC actuellement sur le marché.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont indépendamment extrait les données sur l'efficacité contraceptive, le profil des saignements, la persévérance, et les effets secondaires. Nous avons calculé le rapport des cotes de Peto ou la différence moyenne avec intervalle de confiance à 95 % pour les résultats dichotomiques et continus, respectivement. Les estimations d'analyses de survie pour l'abandon de la méthode ont été présentées lorsqu'elles étaient disponibles.

Résultats principaux

Douze essais remplissaient les critères d'inclusion. Les contraceptifs injectables combinés incluent de l'acétate de médroxyprogestérone-retard (AMPR) 25 mg plus du cypionate d'œstradiol ( E2C) 5 mg, ou de l'énanthate de noréthistérone (EN-NET) 50 mg plus du valérate d'estradiol ( E2V) 5 mg. Ces contraceptifs donnaient des taux plus faibles d'abandon précoce de l'étude en raison d'une aménorrhée ou d'autres problèmes de saignements que les contraceptifs progestatifs seuls. Cependant, les taux étaient plus élevés pour l'abandon global et l'abandon pour d'autres raisons médicales. Les résultats sur l'Acceptabilité étaient en faveur de la CIC dans une étude et en faveur du progestatif seul dans une autre.

Les études comparant deux CIC ont révélé que l'association EN-NET 50 mg + E2V 5 mg provoquait globalement moins d'abandons, et moins d'abandons dus à une aménorrhée ou des saignements prolongés que l'AMPR 25 mg + E2C 5 mg. Cependant, ces différences n'ont pas été détectées dans tous les essais. Les groupes EN-NET plus E2V présentaient également des règles plus régulières et moins prolongées que les groupes AMPR + E2C . Les groupes n'ont pas présenté de différences quant aux taux d'aménorrhée.

Conclusions des auteurs

Si les taux d'abandon peuvent être considérés comme une mesure de l'acceptabilité de la méthode, les résultats doivent être interprétés avec prudence car l'abandon dépend de nombreux facteurs. Des recherches futures devraient viser à améliorer l'acceptabilité des contraceptifs injectables combinés, comme délivrer les injections dans des endroits plus pratiques que les centres de soins, les méthodes d'auto-injection, et les informations sur les modifications possibles des règles.

Plain language summary

Injectable birth control with both progestin and estrogen

Birth control methods that can be injected may contain two hormones, a progestin and an estrogen. These combined injectable contraceptives (CICs) are effective in preventing pregnancy and can be stopped when a woman wants to get pregnant. This review looked at CICs for how well they prevented pregnancy and for the bleeding patterns and other side effects that may occur. We also studied whether women stopped using them early and whether women liked them.

In January and February 2013, we did computer searches to find randomized trials of combination injectable contraceptives. We included studies that compared a CIC with another birth control method. The other method could be another injectable contraceptive, either combined or having only a progestin. The CIC could also be compared to another hormonal method (like the pill) or to condoms, the diaphragm, or a placebo (or 'dummy').

We found 12 trials that studied four types of CICs. The combined methods required monthly injections. Four trials compared a CIC to 'depo', which has only a progestin. 'Depo' injections should be taken every three months. Five trials compared a CIC with a different combined injectable. Three trials compared a combined injectable with a different dose of the same hormones, with a progestin-only injectable, or with an intrauterine device (IUD).

More women using combined injectables had normal bleeding than women using progestin-only injectables like 'depo.' Also, fewer women using CICs stopped using them because of bleeding reasons than progestin-only users. However, users of combined injectables were more likely to stop using them overall and to stop for other medical reasons. Many factors can affect whether women keep using the method, including whether the women liked it.

Résumé simplifié

Contraceptif injectable avec un progestatif et un œstrogène

Les méthodes de contraception injectables peuvent contenir deux hormones, un progestatif et un œstrogène. Ces contraceptifs injectables combinés (CIC) sont efficaces dans la prévention des grossesses et peuvent être suspendus lorsqu'une femme désire concevoir. Cette revue a examiné les CIC pour déterminer leur efficacité dans la prévention des grossesses , les profils de saignements et les autres effets secondaires qui peuvent se produire. Nous avons également cherché à savoir si les femmes les ont arrêtés prématurément et si les femmes les ont appréciés.

En janvier et février 2013, nous avons effectué des recherches informatisées pour trouver des essais randomisés de contraceptifs injectables combinés. Nous avons inclus des études qui comparaient un CIC avec une autre méthode contraceptive. L'autre méthode pouvait être un autre contraceptif injectable, soit combiné soit un progestatif seul. Le CIC pouvait aussi être comparé à une autre méthode hormonale (comme la pilule) ou aux préservatifs, au diaphragme, ou à un placebo (ou méthode factice).

Nous avons trouvé 12 essais qui ont étudié quatre types de contraceptifs injectables combinés. Les méthodes combinées exigeaient des injections mensuelles. Quatre essais comparaient un CIC au Dépo, qui contient uniquement un progestatif. Les injections de Dépo doivent être faites tous les trois mois. Cinq essais comparaient un CIC avec un contraceptif injectable combiné différent. Trois essais comparaient un contraceptif injectable combiné avec différentes doses des mêmes hormones, avec un contraceptif injectable avec progestatif seul ou avec un dispositif intra-utérin (DIU).

Plus de femmes utilisant des contraceptifs injectables combinés avaient des règles normales que les femmes utilisant des contraceptifs injectables avec progestatif seul comme "depo". Aussi, moins de femmes utilisant les CIC ont arrêté de les utiliser en raison de problèmes de saignements que les utilisatrices de contraceptifs injectables avec progestatif seul. Cependant, les utilisatrices de contraceptifs injectables combinés étaient plus susceptibles, globalement, d'arrêter de les utiliser ou de les arrêter pour d'autres raisons médicales. De nombreux facteurs peuvent affecter la poursuite de la méthode par les femmes, notamment leurs préférences.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Ancillary