Intervention Review

Eicosapentaenoic acid (EPA, an omega-3 fatty acid from fish oils) for the treatment of cancer cachexia

  1. Ann Dewey1,*,
  2. Chris Baughan2,
  3. Taraneh P Dean1,
  4. Bernie Higgins3,
  5. Ian Johnson4

Editorial Group: Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group

Published Online: 24 JAN 2007

Assessed as up-to-date: 14 NOV 2006

DOI: 10.1002/14651858.CD004597.pub2


How to Cite

Dewey A, Baughan C, Dean TP, Higgins B, Johnson I. Eicosapentaenoic acid (EPA, an omega-3 fatty acid from fish oils) for the treatment of cancer cachexia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 1. Art. No.: CD004597. DOI: 10.1002/14651858.CD004597.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Portsmouth, School of Health Sciences & Social Work, Portsmouth, UK

  2. 2

    Southampton University Hospitals NHS Trust, Royal South Hants Hospital, Cancer Care Directorate, Southampton, Hampshire, UK

  3. 3

    University of Portsmouth, Department of Mathematics, Portsmouth, Hampshire, UK

  4. 4

    Mountbatten Hospice, Isle of Wight NHS Trust, Newport, Isle of Wight, UK

*Ann Dewey, School of Health Sciences & Social Work, University of Portsmouth, James Watson Hall (West), 2 King Richard 1st Road, Portsmouth, PO1 2FR, UK. ann.dewey@port.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 24 JAN 2007

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Cancer cachexia is a distressing weight loss syndrome commonly seen in advanced cancer patients. It is associated with reduced quality of life and shorter survival time. Eicosapentaenoic acid (EPA) is a long chain polyunsaturated fatty acid found naturally in some fish which has been used to decrease weight loss, promote weight gain and increase survival times in patients affected with cancer cachexia.

Objectives

To evaluate the effectiveness and safety of EPA in relieving symptoms associated with the cachexia syndrome in patients with advanced cancer.

Search methods

Studies were sought through an extensive search of a range of electronic databases. Hand searching was conducted on selected journals and reference lists as well as contact made with investigators, manufacturers and experts. The most recent electronic search was conducted in February 2005.

Selection criteria

Studies were included in the review if they assessed oral EPA compared with placebo or control in randomised controlled trials of patients with advanced cancer and either a clinical diagnosis of cachexia or self-reported weight loss of 5% or more.

Data collection and analysis

Both methodological quality evaluation of potential trials and data extraction were conducted by two independent review authors.

Main results

Five trials (involving 587 participants) met the inclusion criteria. Three trials compared EPA at different doses with placebo with two outcomes, nutritional status and adverse events comparable across two of the three included trials. In addition, two trials compared different doses of EPA with an active matched control. It was possible to compare the outcomes of weight, quality of life and adverse events across these two trials. There were insufficient data to define the optimal dose of EPA.

Authors' conclusions

There were insufficient data to establish whether oral EPA was better than placebo. Comparisons of EPA combined with a protein energy supplementation versus a protein energy supplementation (without EPA) in the presence of an appetite stimulant (Megestrol Acetate) provided no evidence that EPA improves symptoms associated with the cachexia syndrome often seen in patients with advanced cancer.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Using an omega-3 fatty acid made from fish oils to treat cancer related weight loss

There was insufficient evidence to support the use of oral fish oil (on its own or in the presence of other treatments) for the management of the weight loss syndrome often seen in patients with advanced cancer. Many people with advanced cancer develop a distressing weight loss syndrome. To date, treatment of associated symptoms has proved difficult. More recently, novel approaches have included the use of oral fish oils that can contain the omega-3 fatty acid eicosapentaenoic acid (or EPA) to stabilise weight loss and promote weight gain. This review of trials found that in weight losing persons with advanced pancreatic cancer, an EPA nutritional supplement was no better than a non EPA nutritional supplement. However, there was insufficient evidence to draw conclusions about its use in patients who have cancer of other tumour types.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Acide eicosapenténoïque (EPA, un acide gras appartenant à la famille des oméga 3 que l'on trouve dans l'huile de poisson) pour le traitement de la cachexie cancéreuse

Contexte

La cachexie cancéreuse est un syndrome de perte de poids grave fréquemment observé chez des patients atteints de cancer avancé. Elle est associée à une diminution de la qualité de vie et à une durée de survie écourtée. L'acide eicosapenténoïque (EPA) est un acide gras polyinsaturé à chaîne longue que l'on trouve naturellement dans certains poissons. Il est utilisé pour limiter la perte de poids, promouvoir le gain de poids et augmenter la durée de survie chez les patients souffrant de cachexie cancéreuse.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et la sécurité de l'EPA concernant le soulagement des symptômes associés au syndrome de cachexie chez des patients atteints de cancer avancé.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons cherché à identifier des études au moyen d'une recherche extensive dans diverses bases de données électroniques. Une recherche manuelle a été menée dans des journaux sélectionnés et des références bibliographiques ; nous avons également pris contact avec des investigateurs, des fabricants et des experts. La recherche électronique la plus récente a été réalisée en février 2005.

Critères de sélection

Les études étaient incluses dans la revue si elles évaluaient l'EPA oral par rapport à un placebo ou à un groupe témoin dans des essais contrôlés randomisés de patients atteints de cancer avancé et ayant reçu un diagnostIC à cachexie ou ayant rapporté personnellement une perte de poids d'au moins 5 %.

Recueil et analyse des données

L'évaluation de la qualité méthodologique des essais potentiels et l'extraction des données ont été réalisées par deux auteurs de la revue indépendants.

Résultats principaux

Cinq essais (587 participants) étaient conformes aux critères d'inclusion. Trois essais comparaient l'EPA à différentes doses avec un placebo, avec deux critères de jugement (état nutritionnel et événements indésirables) comparables entre deux des trois essais inclus. De plus, deux essais comparaient différentes doses d'EPA à un contrôle actif associé. Nous avons été en mesure de comparer les résultats de poids, qualité de vie et événements indésirables entre ces deux essais. Les donnés étaient insuffisantes pour définir la dose optimum d'EPA.

Conclusions des auteurs

Les données étaient insuffisantes pour déterminer si l'EPA oral est plus efficace que le placebo. Des comparaisons d'EPA associé à un supplément énergétique protéinique versus un supplément énergétique protéinique(sans EPA) en présence d'un stimulant d'appétit (acétate de mégestrol) n'ont donné aucune preuve que l'EPA améliore les symptômes associés au syndrome de cachexie souvent observé avec le cancer avancé.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Utiliser un acide gras oméga 3 fabriqué à partir d'huile de poisson pour traiter la perte de poids liée au cancer

Les preuves sont insuffisantes pour recommander l'utilisation d'huile de poisson orale (seule ou accompagnée d'autres traitements) pour la prise en charge du syndrome de perte de poids souvent observé chez les patients atteints de cancer avancé. De nombreuses personnes atteintes de cancer avancé présentent un syndrome de perte de poids grave. Jusqu'à cette date le traitement des symptômes associés s'est avéré difficile. Plus récemment, de nouvelles approches consistant à utiliser des huiles de poisson orales susceptibles de contenir de l'acide gras oméga 3 eicosapenténoïque (ou EPA) pour stabiliser la perte de poids et promouvoir le gain de poids ont vu le jour. Cette revue d'essais a mis en évidence que chez les personnes perdant du poids atteintes de cancer du pancréas avancé, un supplément nutritionnel d'EPA n'était pas plus efficace qu'un supplément nutritionnel sans EPA. Cependant, les preuves étaient insuffisantes pour tirer des conclusions concernant son utilisation chez des patients atteints de cancer d'autres types de tumeurs.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st August, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français