Midwife-led versus other models of care for childbearing women

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Midwives are primary providers of care for childbearing women around the world. However, there is a lack of synthesised information to establish whether there are differences in morbidity and mortality, effectiveness and psychosocial outcomes between midwife-led and other models of care.

Objectives

To compare midwife-led models of care with other models of care for childbearing women and their infants.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (January 2008), Cochrane Effective Practice and Organisation of Care Group's Trials Register (January 2008), Current Contents (1994 to January 2008), CINAHL (1982 to August 2006), Web of Science, BIOSIS Previews, ISI Proceedings, (1990 to 2008), and the WHO Reproductive Health Library, No. 9.

Selection criteria

All published and unpublished trials in which pregnant women are randomly allocated to midwife-led or other models of care during pregnancy, and where care is provided during the ante and intrapartum period in the midwife-led model.

Data collection and analysis

All authors evaluated methodological quality. Two authors checked data extraction.

Main results

We included 11 trials (12,276 women). Women who had midwife-led models of care were less likely to experience antenatal hospitalisation, risk ratio (RR) 0.90, 95% confidence interval (CI) 0.81 to 0.99), regional analgesia (RR 0.81, 95% CI 0.73 to 0.91), episiotomy (RR 0.82, 95% CI 0.77 to 0.88), and instrumental delivery (RR 0.86, 95% CI 0.78 to 0.96), and were more likely to experience no intrapartum analgesia/anaesthesia (RR 1.16, 95% CI 1.05 to 1.29), spontaneous vaginal birth (RR 1.04, 95% CI 1.02 to 1.06), feeling in control during childbirth (RR 1.74, 95% CI 1.32 to 2.30), attendance at birth by a known midwife (RR 7.84, 95% CI 4.15 to 14.81) and initiate breastfeeding (RR 1.35, 95% CI 1.03 to 1.76), although there were no statistically significant differences between groups for caesarean births (RR 0.96, 95% CI 0.87 to 1.06). Women who were randomised to receive midwife-led care were less likely to experience fetal loss before 24 weeks' gestation (RR 0.79, 95% CI 0.65 to 0.97), although there were no statistically significant differences in fetal loss/neonatal death of at least 24 weeks (RR 1.01, 95% CI 0.67 to 1.53) or in fetal/neonatal death overall (RR 0.83, 95% CI 0.70 to 1.00). In addition, their babies were more likely to have a shorter length of hospital stay (mean difference -2.00, 95% CI -2.15 to -1.85).

Authors' conclusions

Most women should be offered midwife-led models of care and women should be encouraged to ask for this option although caution should be exercised in applying this advice to women with substantial medical or obstetric complications.

摘要

背景

助產士主導方式與其他產婦照護模式的比較

助產士是全世界上孕婦照護的主要提供者,不過,缺乏確認助產士主導方式與其他產婦照護模式之間發病率和死亡率、成效與心理社會結果是否有差異的綜合資訊。

目標

比較助產士主導方式與其他產婦及嬰兒照護模式。

搜尋策略

我們搜尋Cochrane Pregnancy和Childbirth Group's Trials Register (2008年1月)、Cochrane Effective Practice和Organisation of Care Group's Trials Register(2008年1月)、Current Contents(1994年2008年1月)、CINAHL(1982年2006年8月)、Web of Science、BIOSIS Previews、ISI Proceedings(1990年2008年)以及WHO Reproductive Health Library, No 。

選擇標準

孕婦隨機分組接受助產士主導方式或其他照護模式的已發表和未發表試驗,以及比較助產士主導模式中產前與生產中提供的照護。

資料收集與分析

所有作者評估試驗方法的品質,2位作者獨立檢查資料選用。

主要結論

納入11個試驗(12,276名婦女)。助產士主導模式的孕婦比較少產前住院(風險比(RR)為0.90, 95% 信賴區間為0.81 – 0.99)、使用局部麻醉(風險比(RR)為0.81, 95% 信賴區間為0.73 – 0.91)、外陰切開術(episiotomy)(風險比(RR)為0.82, 95% 信賴區間為0.77 – 0.88)、使用器械生產(風險比(RR)為0.86, 95% 信賴區間為0.78 – 0.96),比較不需要分娩期間麻醉/止痛(風險比(RR)為1.16, 95% 信賴區間為1.05 – 1.29)、比較常自然產(風險比(RR)為1.04, 95% 信賴區間為1.02 – 1.06)、生產和分娩時感到可掌控(風險比(RR)為1.74, 95% 信賴區間為1.32 – 2.30)、由認識的助產士陪同生產(風險比(RR)為7.84, 95% 信賴區間為4.15 – 14.81)以及接受母乳哺餵(風險比(RR)為1.35, 95% 信賴區間為1.03 – 1.76)。此外,隨機分派接受助產士主導模式的孕婦比較少發生妊娠24週前流產(風險比(RR)為0.79, 95% 信賴區間為0.65 – 0.97),她們的嬰兒的住院天數也比較短(平均差為 2.00, 95% 信賴區間為 2.15至 −1.85)。整體流產/新生兒死亡(風險比(RR)為0.83, 95% 信賴區間為0.70 – 1.00)和24週後的流產/新生兒死亡(風險比(RR)為1.01, 95% 信賴區間為0.67 – 1.53)並無統計上的顯著差異。

作者結論

應提供所有婦女助產士主導的照護模式並鼓勵婦女要求此一方式。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

助產士主導方式與其他產婦照護模式的比較:助產士主導的照護對孕婦和她們的嬰兒有幫助,建議採用此模式。世界上有許多地區助產士是孕婦的主要照護提供者。在其他地方,內科醫師或家庭醫師負責主要的照護責任或者一起分擔照護責任。助產士主導方式的基本觀念是自然常態並由認識且信任的助產士在生產時提供照護,強調婦女在最少外力介入下自然生產的能力。有些助產士照護模式是由一個助產士團隊提供以分擔工作量,通常稱為「團隊助產」。另一個模式是「工作量助產」,目的是由照護者提供較連續的照護,「工作量助產」目標是確保婦女接受同一助產士或其執業夥伴的照護。相反的,醫師主導照護模式是由產科或家庭醫師為主要的照護提供者,而在分擔照護模式中,各個健康照護專業人員分擔照護責任。助產士主導照護模式的文獻回顧包括產前、生產時與產後照護,將此模式和醫師主導照護模式與分擔照護模式進行比較,找出11個試驗共12,276名婦女。助產士主導照護模式對母嬰有許多好處,且未發現有不良影響。主要的好處是降低24週前流產的風險,此外,在生產時可減少使用局部麻醉且較少需要外陰切開術或器械補助生產。助產士主導照護模式也可增加婦女在生產時由已經認識的助產士提供照護的機會,也增加了自然產和開始哺餵母乳的機會。此外,助產士主導照護模式讓比較多婦女感覺到可以掌控生產過程。24週後流產的風險並無差異。此文獻回顧結論認為應提供所有婦女助產士主導的照護模式。

Résumé

Soins dispensés par une sage-femme contre d'autres modèles de soins pour les femmes enceintes

Contexte

Les sages-femmes sont les principales prestataires de soins pour les femmes enceintes dans le monde. Toutefois, les synthèses d'informations sont trop peu nombreuses pour déterminer s'il existe des différences entre les soins dispensés par une sage-femme et les autres modèles de soins en ce qui concerne la morbidité, la mortalité, l'efficacité et l'aspect psychosocial.

Objectifs

Comparer les modèles de soins dispensés par une sage-femme avec d'autres modèles de soins pour les femmes enceintes et leur bébé.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (janvier 2008), le registre des essais du groupe Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins (janvier 2008), Current Contents (1994 à janvier 2008), CINAHL (de 1982 à août 2006), « Web of Science », BIOSIS Previews, ISI Proceedings (1990 à 2008) et la Bibliothèque de santé reproductive de l'OMS, n°9.

Critères de sélection

Tous les essais publiés et non publiés dans lesquels les femmes sont réparties aléatoirement entre les soins dispensés par une sage-femme et les autres modèles des soins pendant la grossesse, et où les soins sont fournis avant et pendant l'accouchement dans le modèle des soins dispensés par une sage-femme.

Recueil et analyse des données

Tous les auteurs ont évalué la qualité méthodologique des essais. Deux auteurs ont vérifié l'extraction des données.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 11 essais (12 276 femmes). Les femmes qui recevaient des soins dispensés par les sages-femmes avaient un risque plus faible d'être hospitalisées pendant la grossesse, (risque relatif (RR) = 0,90, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,81-0,99), d'avoir une analgésie loco-régionale (RR = 0,81, IC à 95 % 0,73 à 0,91), une épisiotomie (RR = 0,82, IC à 95 % 0,77 à 0,88) et un accouchement instrumenté (RR = 0,86, IC à 95 % 0,78 à 0,96). Elles étaient également plus susceptibles de ne recevoir aucune analgésie / anesthésie pendant l'accouchement (RR = 1,16, IC à 95 % 1,05 à 1,29), d'accoucher spontanément par voie basse (RR = 1,04, IC à 95 % 1,02 = 1,06), d'avoir le sentiment de maîtriser le travail et l'accouchement (RR = 1,74, IC à 95 % 1,32 à 2,30), d'avoir une sage-femme qu'elles connaissent auprès d'elles (RR = 7,84, IC à 95 % 4,15 à 14,81) et de commencer l'allaitement (RR = 1,35, IC à 95 % 1,03 à 1,76). En revanche, aucune différence statistiquement significative n'a été observée entre les groupes en ce qui concerne la naissance par césarienne (RR = 0,96, IC à 95 % 0,87 à 1,06). Les femmes recevant des soins dispensés par une sage-femme étaient moins susceptibles de faire une fausse couche avant 24 semaines de grossesse (RR = 0,79, IC à 95 % 0,65 à 0,97), même si aucune différence statistiquement significative concernant la mortalité fœtale et néonatale à au moins 24 semaines (RR = 1,01, IC à 95 % 0,67 à 1,53) ou la mortalité fœtale et néonatale générale (RR = 0,83, IC à 95 % 0,70 à 1,00) n'a été observée. De plus, leur bébé étaient plus susceptible d'avoir une durée d'hospitalisation plus courte (différence moyenne = -2,00 ; IC à 95 % -2,15 à -1,85).

Conclusions des auteurs

La plupart des femmes devraient avoir la possibilité de recourir à un modèle de soins dispensés par une sage-femme et être incitées à demander cette option, même s'il convient de rester prudent en ce qui concerne les femmes présentant des complications médicales ou obstétriques importantes.

Plain language summary

Midwife-led versus other models of care for childbearing women

Midwife-led care confers benefits for pregnant women and their babies and is recommended.

In many parts of the world, midwives are the primary providers of care for childbearing women. Elsewhere it may be medical doctors or family physicians who have the main responsibility for care, or the responsibility may be shared. The underpinning philosophy of midwife-led care is normality, continuity of care and being cared for by a known and trusted midwife during labour. There is an emphasis on the natural ability of women to experience birth with minimum intervention. Some models of midwife-led care provide a service through a team of midwives sharing a caseload, often called 'team' midwifery. Another model is 'caseload midwifery', where the aim is to offer greater continuity of caregiver throughout the episode of care. Caseload midwifery aims to ensure that the woman receives all her care from one midwife or her/his practice partner. All models of midwife-led care are provided in a multi-disciplinary network of consultation and referral with other care providers. By contrast, medical-led models of care are where an obstetrician or family physician is primarily responsible for care. In shared-care models, responsibility is shared between different healthcare professionals.

The review of midwife-led care covered midwives providing care antenatally, during labour and postnatally. This was compared with models of medical-led care and shared care, and identified 11 trials, involving 12,276 women. Midwife-led care was associated with several benefits for mothers and babies, and had no identified adverse effects.

The main benefits were a reduction in the use of regional analgesia, with fewer episiotomies or instrumental births. Midwife-led care also increased the woman's chance of being cared for in labour by a midwife she had got to know, and the chance of feeling in control during labour, having a spontaneous vaginal birth and initiating breastfeeding. However, there was no difference in caesarean birth rates.

Women who were randomised to receive midwife-led care were less likely to lose their baby before 24 weeks' gestation, although there were no differences in the risk of losing the baby after 24 weeks, or overall. In addition, babies of women who were randomised to receive midwife-led care were more likely to have a shorter length of hospital stay.

The review concluded that most women should be offered midwife-led models of care, although caution should be exercised in applying this advice to women with substantial medical or obstetric complications.

Résumé simplifié

Soins dispensés par une sage-femme contre d'autres modèles de soins pour les femmes enceintes

Soins dispensés par une sage-femme contre d'autres modèles de soins pour les femmes enceintes

Les soins dispensés par une sage-femme sont bénéfiques pour les femmes enceintes et leur bébé et sont recommandés.

Les sages-femmes sont les principales prestataires de soins pour les femmes enceintes dans le monde. Dans d'autres cas, ce peut être le médecin de famille ou un autre médecin qui est le principal responsable des soins, ou la responsabilité peut être partagée. Le recours à une sage-femme repose sur l'idée de normalité, de continuité des soins et de prise en charge par une personne connue et de confiance pendant l'accouchement. L'accent est mis sur la capacité naturelle des femmes à donner naissance avec le minimum d'intervention. Dans certains modèles de soins, les sages-femmes se regroupent pour partager la charge de travail. On parle alors d'équipes de sages-femmes. Un autre modèle est l'accompagnement global à la naissance, dont l'objectif est d'offrir une meilleure continuité des intervenants tout au long des soins. Tous les soins sont alors fournis à la femme enceinte par la même sage-femme ou son associée. Tous les modèles de soins dispensés par une sage-femme fonctionnent dans le cadre d'un réseau multi-disciplinaire de consultation et de référence incluant d'autres professionnels de la santé. À l'inverse, dans les modèles de soins de types médicaux, le principal responsable des soins est un obstétricien ou le médecin de famille. Dans les modèles de soins conjoints, les différents professionnels de la santé se répartissent les responsabilités.

La revue des soins dispensés par des sages-femmes portait sur les soins prénataux, au cours du travail et postnataux. Ceux-ci étaient comparés avec des modèles de soins médicaux et conjoints. Onze essais, impliquant 12 276 femmes, ont été identifiés. Les soins dispensés par des sages-femmes étaient associés à plusieurs avantages pour les mères et les bébés et ne présentaient pas d'effets indésirables identifiés.

Les principaux avantages étaient une réduction de l'utilisation d'analgésiques et du nombre d'épisiotomies ou d'accouchements instrumentés. Dans le cadre des soins dispensés par une sage-femme, la femme avait plus de chances d'être prise en charge pendant le travail par une sage-femme qu'elle connaissait, d'avoir le sentiment de maîtriser la situation pendant le travail, d'avoir un accouchement spontané par voie basse et de commencer l'allaitement. En revanche, aucune différence n'a été constatée en ce qui concerne le taux de naissances par césarienne.

Les femmes recevant des soins dispensés par une sage-femme étaient moins susceptibles de faire une fausse-couche avant 24 semaines de grossesse, ce risque étant toutefois identique pour toutes les femmes après 24 semaines, ou globalement. De plus, les bébés des femmes recevant des soins dispensés par une sage-femme étaient plus susceptibles d'avoir une plus courte durée d'hospitalisation.

La revue a conclu que la plupart des femmes devraient avoir la possibilité de recourir à un modèle de soins dispensés par une sage-femme, même s'il convient de rester prudent en ce qui concerne les femmes présentant des complications médicales ou obstétriques importantes.

Notes de traduction

La revue sera mise à jour en 2010, lorsque les conclusions des essais en cours seront publiées. Un obstétricien sera adjoint à l'équipe de revue.

Traduit par: French Cochrane Centre 12th November, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Plain language summary

Primaljska skrb u odnosu na druge modele skrbi za trudnice

Primaljska skrb u odnosu na druge modele skrbi za trudnice

Primaljska skrb nudi prednosti za trudnice i njihovu djecu te se kao takva preporuča.

U mnogim dijelovima svijeta primalje su primarni pružatelji zdravstvene skrbi za trudnice. U drugim pak mjestima tu odgovornost preuzimaju liječnici specijalisti ili liječnici obiteljske medicine, ili je skrb podijeljena. Niti vodilje primaljske skrbi su normalnost, kontinuitet skrbi i prisutnost poznate i pouzdane primalje tijekom porođaja. Naglasak se stavlja na prirodnu mogućnost žene da prođe porođaj uz minimum intervencija. Neki modeli primaljske skrbi obuhvaćaju tim primalja koje dijele određeni broj trudnica, što se naziva „timsko“ primaljstvo. Drugi model je tzv.„primaljstvo jedan na jedan“ gdje je cilj ponuditi veći kontinuitet skrbi uz jednu primalju i njenu suradnicu u primaljskoj praksi. Svi modeli primaljske skrbi nude mrežu koja se sastoji od nekoliko medicinskih stručnjaka koji su dostupni za konzultacije. U liječničkom modelu skrbi, s druge strane, nositelji skrbi su ili specijalist porodničar ili liječnik obiteljske medicine. U modelima sa podijeljenom skrbi, odgovornost se dijeli između nekoliko zdravstvenih djelatnika.

Ovaj pregled literature o primaljskoj skrbi odnosi se na primalje koje pružaju skrb u trudnoći, porođaju i babinju. Opisani se model usporedilo s modelima liječničke skrbi i podijeljene skrbi, za što smo identificirali 11 istraživanja sa ukupno 12 276 žena. Primaljska je skrb imala nekoliko prednosti za majke i djecu, i nije imala negativnih nuspojava.

Glavna prednost je smanjenje učestalosti korištenja lokalnih analgezija, smanjen broj epiziotomija ili porođaja na vakuum ili porodničarskim kliještima. Primaljska je skrb također povećala šanse da uz ženu na porođaju bude primalja koju ona poznaje te je povećala šanse da se žena osjeća kao da donosi vlastite odluke u porođaju, šanse za spontani vaginalni porođaj i uspostavu dojenja. No, nije bilo razlike u postotku carskih rezova.

Žene, koje su nasumično odabrane za primaljsku skrb, rjeđe su prolazile spontani pobačaj prije 24. tjedna trudnoće, dok je rizik od spontanog pobačaja nakon 24. tjedna bio jednak kroz sve modele skrbi. Uz to, djeca čije su majke koristile primaljsku skrb kraće su vrijeme provodila u bolnici.

Ovaj pregled literature je ustanovio da bi sve žene trebale imati mogućnost odabira primaljske skrbi, iako se treba voditi računa o ženama koje su pod povećanim medicinskim ili porodničarskim rizicima.

Translation notes

Translated by: Croatian Branch of the Italian Cochrane Centre
Translation Sponsored by: Ministry of Education, Science and Sports

Ancillary