Selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) for autism spectrum disorders (ASD)

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Autism spectrum disorders (ASD) are characterised by abnormalities in social interaction and communication skills, as well as stereotypic behaviours and restricted activities and interests. Selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) are prescribed for the treatment of co-morbidity associated with ASD such as depression, anxiety and obsessive-compulsive behaviours.

Objectives

To determine if treatment with an SSRI:
1. improves the core features of autism (social interaction, communication and behavioural problems);
2. improves other non-core aspects of behaviour or function such as self-injurious behaviour;
3. improves the quality of life of children and their carers;
4. has short and long term effects on outcome;
5. causes harms.

Search methods

We searched the Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2009, Issue 4), MEDLINE ( December 2009), EMBASE (December 2009), CINAHL (December 2009), PsycINFO (December 2009) and ERIC (December 2009), without language restrictions.

Selection criteria

Randomised controlled trials (RCTs) of any dose of oral SSRI compared with placebo, in participants with autism spectrum disorders. Trials must have included at least one standardised outcome measure.

Data collection and analysis

Two authors independently selected and appraised studies for inclusion and risk of bias. All data were continuous. Meta-analysis, where possible, used a random-effects model.

Main results

Seven RCTs with a total of 271 participants were included. Four SSRIs were evaluated: fluoxetine (two studies), fluvoxamine (two studies), fenfluramine (two studies) and citalopram (one study). Five studies included only children and two studies included only adults. Varying inclusion criteria were used with regard to diagnostic criteria and intelligence of participants. Seventeen different outcome measures were reported. Although more than one study reported data for Clinical Global Impression (CGI) and obsessive-compulsive behaviour (OCB), different tool types or components of these outcomes were used in each study. As such, data were unsuitable for meta-analysis. One large, high quality study in children showed no evidence of positive effect of citalopram. Two small studies in adults showed positive outcomes for CGI and OCB; one study showed improvements in aggression, and another in anxiety.

Authors' conclusions

There is no evidence of effect of SSRIs in children and emerging evidence of harm. There is limited evidence of the effectiveness of SSRIs in adults from small studies in which risk of bias is unclear.

摘要

背景

自閉症類群使用選擇性血清素回收抑制劑

自閉症類群 (ASD) 除了有社會互動和溝通技巧的異常行為,也有刻板的行為及活動、興趣侷限的情形。建議使用選擇性血清素回收抑制劑來治療自閉症類群的共病如憂鬱症、焦慮症和強迫症行為。

目標

選擇性血清素回收抑制劑治療的決定使用考量1.改善自閉症的核心症狀 (社會互動、溝通和行為問題) ;2.改善其他非核心的行為問題或功能,如自我傷害行為;3.改善孩童及其照顧者的生活品質;4.藥物對病童的短期和長期效果;5.藥物對病童可能造成傷害的情形。

搜尋策略

搜尋Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2009, Issue 4) ,MEDLINE (December 2009), EMBASE (December 2009) ,CINAHL (December 2009) ,PsycINFO (December 2009) 和 ERIC (December 2009) ,無語言上的限制。

選擇標準

此試驗是由自閉症類群患者參加的隨機控制試驗 (RCTs) ,針對病童服用任何劑量的口服性選擇性血清素回收抑制劑和安慰劑進行比較,且試驗至少必須包含一項標準化的結果測量。

資料收集與分析

兩位作者各自獨立的選擇和評析研究文章的納入及可能造成偏差的風險。所有資料都是連續變項,在統合分析 (Metaanalysis) 時將盡可能採納隨機分派成效模式 (randomeffects model) 的文獻。

主要結論

七篇試驗包含271位參與者。使用四種選擇性血清素回收抑制劑來評估,有百憂解 (fluoxetine) (兩項研究) 、無鬱寧 (fluvoxamine) (兩項研究) 、芬芙拉命 (fenfluramine) (兩項研究) 和景普郎 (citalopram) (一項研究) 。五項研究只包含孩童及兩項研究只包含成人。關於診斷的標準和參與者的智力使用多變的收案標準。呈現十七樣不同結果的測量。每項研究使用不同的工具類型或結果要素,然而不只一項研究報告資料使用臨床整體評估表 (CGI) 和強迫行為 (OCB) 。因此,這些數據並不適合統合分析。一個針對孩童高品質的大研究,顯示景普郎並沒有正向效益的證據。兩項針對成人的小研究,則顯示出CGI和OCB有正向效果;一項研究則顯示侵犯行為和其他焦慮行為有改善。

作者結論

孩童使用SSRIs不但沒有證據顯示有效,甚至顯示有損害的跡象。小型研究的偏差風險並不清楚,所以SSRIs對於成人的使用效用證據仍然有限。

翻譯人

本摘要由彰化基督教醫院鹿基分院徐瑛雅翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

選擇性血清素回收抑制劑於自閉症的治療自閉症的特徵有社會互動和溝通的問題,並且有重複性的行為及活動和興趣上的侷限。選擇性血清素回收抑制劑是一種抗憂鬱劑,有時候會用來幫助降低焦慮或強迫症的行為。我們發現評估四種SSRIs共七篇試驗,分別為百憂解 (fluoxetine) 、無鬱寧 (fluvoxamine) 、芬芙拉命 (fenfluramine) 和景普郎 (citalopram) 。 五項研究只包含孩童而兩項研究只包含成人。一個試驗登記149位孩童,而其他試驗量則太小。證據有限,不足以提出成人自閉症使用SSRIs的效益。SSRI的治療可能引起副作用。在臨床上決定是否使用SSRI可能會同時發生在自閉症個案身上,如伴隨成人或孩童的強迫症或憂鬱、成人的焦慮等,這必須要以個案的狀況為基礎。

Résumé

Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) pour le traitement des troubles du spectre autistique (TSA)

Contexte

Les troubles du spectre autistique (TSA) se caractérisent par des difficultés d'interaction sociale et de communication, des comportements stéréotypés et des activités et intérêts limités. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont prescrits dans le traitement de la comorbidité associée au TSA, telle que la dépression, l'anxiété et les comportements obsessionnels-compulsifs.

Objectifs

Déterminer si l'administration d'ISRS :
1. améliore les principales caractéristiques de l'autisme (problèmes d'interaction sociale, de communication et de comportement) ;
2. améliore d'autres aspects secondaires du comportement ou du fonctionnement tels que la tendance à l'automutilation ;
3. améliore la qualité de vie des enfants et de leurs soignants ;
4. a des effets à court et long termes sur les critères de jugement ;
5. est associée à des effets délétères.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (Bibliothèque Cochrane 2009, numéro 4), MEDLINE (décembre 2009), EMBASE (décembre 2009), CINAHL (décembre 2009), PsycINFO (décembre 2009) et ERIC (décembre 2009) sans restriction de langue.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur n'importe quelle dose d'ISRS oral par rapport à un placebo chez des participants atteints de troubles du spectre autistique. Les essais devaient inclure au moins une mesure de résultats standardisée.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont sélectionné les études et évalué leur éligibilité et leur risque de biais de manière indépendante. Toutes les données étaient continues. Lorsque cela était possible, une méta-analyse a été effectuée à l'aide d'un modèle à effets aléatoires.

Résultats Principaux

Sept ECR portant sur un total de 271 participants ont été inclus. Quatre ISRS étaient évalués : la fluoxétine (deux études), la fluvoxamine (deux études), la fenfluramine (deux études) et le citalopram (une étude). Cinq études portaient uniquement sur des enfants, et deux études uniquement sur des adultes. Différents critères d'inclusion étaient utilisés en termes de critères de diagnostic et d'intelligence des participants. Dix-sept mesures de résultats étaient rapportées. Plusieurs études documentaient l'impression clinique globale (ICG) et le comportement obsessionnel-compulsif (COC), mais différents outils ou composants de ces critères de jugement étaient utilisés dans les différentes études. De ce fait, les données n'ont pas pu être combinées en une méta-analyse. Une étude de grande échelle et de haute qualité portant sur des enfants ne rapportait aucune preuve d'effet positif associé au citalopram. Deux petites études portant sur des adultes rapportaient des résultats positifs en termes d'ICG et de COC ; une étude rapportait une amélioration de l'agressivité, et une autre de l'anxiété.

Conclusions des auteurs

Aucun effet bénéfique des ISRS n'a été démontré chez l'enfant, et des preuves récentes suggèrent un effet délétère. De petites études présentant un risque de biais incertain apportent des preuves limitées de l'efficacité des ISRS chez l'adulte.

Plain language summary

Selective serotonin reuptake inhibitors for the treatment of autism spectrum disorders

Autism spectrum disorders (ASD) are characterised by problems with social interaction and communication, as well as repetitive behaviours and limited activities and interests. Selective serotonin reuptake inhibitors (SSRIs) are a class of antidepressants which are sometimes given to help anxiety or obsessive compulsive behaviours. We found seven trials which evaluated four SSRIs: fluoxetine, fluvoxamine, fenfluramine and citalopram. Five studies included only children and two studies included only adults. One trial enrolled 149 children, but all other trials were small. We found no trials which evaluated sertraline, paroxetine or escitalopram. There is no evidence to support the use of SSRIs to treat autism in children. There is limited evidence, which is not yet sufficiently robust, to suggest effectiveness of SSRIs in adults with autism. Treatment with an SSRI may cause side effects. Decisions about the use of SSRIs for established clinical indications that may co-occur with autism, such as obsessive compulsive disorder and depression in adults or children, and anxiety in adults, should be made on a case by case basis.

Résumé simplifié

Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) pour le traitement des troubles du spectre autistique (TSA)

Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine pour le traitement des troubles du spectre autistique

Les troubles du spectre autistique (TSA) se caractérisent par des problèmes d'interaction sociale et de communication, des comportements répétitifs et des activités et intérêts limités. Les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) sont une classe d'antidépresseurs parfois administrés dans le traitement des comportements anxieux ou obsessionnels-compulsifs. Nous avons identifié sept essais évaluant quatre ISRS : fluoxétine, fluvoxamine, fenfluramine et citalopram. Cinq études portaient uniquement sur des enfants, et deux études uniquement sur des adultes. Un essai recrutait 149 enfants, mais tous les autres présentaient des effectifs réduits. Nous n'avons identifié aucun essai évaluant la sertraline, la paroxétine ou l'escitalopram. Aucune preuve ne permet de recommander l'utilisation d'ISRS dans le traitement de l'autisme chez l'enfant. Des preuves limitées, qui ne sont pas suffisamment solides à l'heure actuelle, suggèrent que les ISRS sont efficaces chez les adultes autistes. L'administration d'ISRS pourrait entraîner des effets secondaires. Les décisions relatives à l'utilisation d'ISRS dans des indications cliniques établies pouvant accompagner l'autisme, telles que le trouble obsessionnel-compulsif et la dépression chez l'adulte ou l'enfant, et l'anxiété chez l'adulte, devraient être prises au cas par cas.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Ancillary