Intervention Review

You have free access to this content

Daily oral iron supplementation during pregnancy

  1. Juan Pablo Peña-Rosas1,*,
  2. Luz Maria De-Regil1,
  3. Therese Dowswell2,
  4. Fernando E Viteri3

Editorial Group: Cochrane Pregnancy and Childbirth Group

Published Online: 12 DEC 2012

Assessed as up-to-date: 1 NOV 2012

DOI: 10.1002/14651858.CD004736.pub4


How to Cite

Peña-Rosas JP, De-Regil LM, Dowswell T, Viteri FE. Daily oral iron supplementation during pregnancy. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 12. Art. No.: CD004736. DOI: 10.1002/14651858.CD004736.pub4.

Author Information

  1. 1

    World Health Organization, Evidence and Programme Guidance, Department of Nutrition for Health and Development, Geneva, Switzerland

  2. 2

    The University of Liverpool, Cochrane Pregnancy and Childbirth Group, Department of Women's and Children's Health, Liverpool, UK

  3. 3

    Children's Hospital and Oakland Research Institute, Oakland, CA, USA

*Juan Pablo Peña-Rosas, Evidence and Programme Guidance, Department of Nutrition for Health and Development, World Health Organization, 20 Avenue Appia, Geneva, 1211, Switzerland. penarosasj@who.int. juanpablopenarosas@outlook.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (conclusions changed)
  2. Published Online: 12 DEC 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Iron and folic acid supplementation has been the preferred intervention to improve iron stores and prevent anaemia among pregnant women, and it may also improve other maternal and birth outcomes.

Objectives

To assess the effects of daily oral iron supplements for pregnant women, either alone or in conjunction with folic acid, or with other vitamins and minerals as a public health intervention.

Search methods

We searched the Cochrane Pregnancy and Childbirth Group's Trials Register (2 July 2012). We also searched the WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (2 July 2012) and contacted relevant organisations for the identification of ongoing and unpublished studies.

Selection criteria

Randomised or quasi-randomised trials evaluating the effects of oral preventive supplementation with daily iron, iron + folic acid or iron + other vitamins and minerals during pregnancy.

Data collection and analysis

We assessed the methodological quality of trials using standard Cochrane criteria. Two review authors independently assessed trial eligibility, extracted data and conducted checks for accuracy.

Main results

We included 60 trials. Forty-three trials, involving more than 27,402 women, contributed data and compared the effects of daily oral supplements containing iron versus no iron or placebo.

Overall, women taking iron supplements were less likely to have low birthweight newborns (below 2500 g) compared with controls (8.4% versus 10.2%, average risk ratio (RR) 0.81; 95% confidence interval (CI) 0.68 to 0.97, 11 trials, 8480 women) and mean birthweight was 30.81 g greater for those infants whose mothers received iron during pregnancy (average mean difference (MD) 30.81; 95% CI 5.94 to 55.68, 14 trials, 9385 women). Preventive iron supplementation reduced the risk of maternal anaemia at term by 70% (RR 0.30; 95% CI 0.19 to 0.46, 14 trials, 2199 women) and iron deficiency at term by 57% (RR 0.43; 95% CI 0.27 to 0.66, seven trials, 1256 women). Although the difference between groups did not reach statistical significance, women who received iron supplements were more likely than controls to report side effects (25.3% versus 9.91%) (RR 2.36; 95% CI 0.96 to 5.82, 11 trials, 4418 women), particularly at doses 60 mg of elemental iron or higher. Women receiving iron were on average more likely to have higher haemoglobin (Hb) concentrations at term and in the postpartum period, but were at increased risk of Hb concentrations greater than 130g/L during pregnancy and at term. Twenty-three studies were conducted in countries that in 2011 had some malaria risk in parts of the country. In some of these countries/territories, malaria is present only in certain areas or up to a particular altitude. Only two of these reported malaria outcomes. There is no evidence that iron supplementation increases placental malaria. For some outcomes heterogeneity was higher than 50%.

Authors' conclusions

Prenatal supplementation with daily iron are effective to reduce the risk of low birthweight, and to prevent maternal anaemia and iron deficiency in pregnancy. Associated maternal side effects and particularly high Hb concentrations during pregnancy at currently used doses suggest the need to update recommendations on doses and regimens for routine iron supplementation.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Effects and safety of preventive oral iron or iron + folic acid supplementation for women during pregnancy

During pregnancy, women need iron and folate to meet both their own needs and those of the developing baby. The concern is that if pregnant women become deficient in these nutrients they are unable to supply them in sufficient quantities to their baby. Low folate before conceiving increases the risk of the baby having neural tube defects. Low iron and folate levels in women can cause anaemia, which can make women tired, faint, and at increased risk of infection.

We included 60 randomised trials in the review with 43 trials involving more than 27,402 pregnant women contributing to the analyses. The use of iron or iron and folic acid supplements was associated with a reduced risk of anaemia and iron deficiency during pregnancy and of giving birth to low birthweight babies. Daily iron supplementation was, however, associated with the women having side effects such as constipation and other gastrointestinal effects including nausea, vomiting and diarrhoea and an increased risk of high haemoglobin (Hb) concentrations at term. This may be harmful to mothers and babies and is associated with late pregnancy hypertension, pre-eclampsia and pregnancy complications. There is no evidence that iron supplementation increases placental malaria.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La prise quotidienne de la supplémentation en fer par voie orale pendant la grossesse

Contexte

La Supplémentation en fer et en acide folique a été l'intervention préférée pour améliorer les réserves de fer et prévenir l'anémie chez les femmes enceintes, et elle pourrait également améliorer les résultats maternels et nataux.

Objectifs

Évaluer les effets des suppléments quotidiens en fer par voie orale pour les femmes enceintes, seuls ou en association avec de l'acide folique, ou avec d'autres vitamines et minéraux en tant qu'intervention de santé publique.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (2 juillet 2012). Nous avons également effectué des recherches dans le WHO International Clinical Trials Registry Platform (ICTRP) (2 juillet 2012) et contacté des organisations pertinentes pour l'identification des études en cours et non publiées.

Critères de sélection

Les essais randomisés ou quasi-randomisés évaluant les effets de la supplémentation quotidienne par voie orale à titre préventif, en fer, en fer + acide folique ou en fer + d'autres vitamines et minéraux pendant la grossesse.

Recueil et analyse des données

Nous avons évalué la qualité méthodologique des essais en utilisant les critères Cochrane standards. Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité des essais, extrait les données et contrôlé leur exactitude.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 60 essais. Quarante trois essais, portant sur plus de 27402 femmes, ont fourni des données et ont comparé les effets des suppléments contenant du fer par voie orale quotidienne par rapport à l'absence de fer ou un placebo.

Globalement, les femmes prenant des suppléments en fer ont été moins susceptibles d'avoir des nouveau-nés de faible poids de naissance (inférieur à 2 500 g) par rapport au groupe témoin (8,4% versus 10.2%, risque relatif moyen (RR) 0,81 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,68 à 0,97, 11 essais, 8480 femmes) et le poids de naissance moyen était de 30.81g plus important pour les nourrissons dont les mères recevaient du fer pendant la grossesse (différence moyenne (DM) 30.81 ; IC à 95 % 5,94 à 55.68, 14 essais, 9385 femmes). La supplémentation en fer préventif réduisait de 70% le risque d'anémie maternelle à terme (RR de 0,30 ; IC à 95 % 0,19 à 0,46, 14 essais, 2199 femmes) et la carence en fer à terme par 57 % (RR 0,43 ; IC à 95 % 0,27 à 0,66, sept essais, 1256 femmes). Bien que la différence entre les groupes n'a pas atteint de signification statistique, les femmes ayant reçu des suppléments en fer ont été plus susceptibles que les groupes témoins de rapporter des effets secondaires (25,3 % et 9.91%) (RR 2,36 ; IC à 95 % 0,96 à 5.82, 11 essais, 4418 femmes), en particulier à des doses de 60 mg de fer élémentaire ou plus. Les femmes recevant le fer ont été en moyenne plus susceptibles d'avoir des concentrations élevées en hémoglobine (Hb) à terme et en post-partum, mais présentaient un risque accru d'avoir des concentrations d'Hb supérieures à 130g/L pendant la grossesse et à terme. Trente trois études ont été réalisées dans des pays qui en 2011 présentaient des risques de paludisme dans une partie du pays. Dans certains de ces pays/territoires, le paludisme est présent uniquement dans certaines zones ou jusqu'à une altitude donnée. Seules deux de ces études ont rapporté des résultats concernant le paludisme. Il n'existe aucune preuve que la supplémentation en fer augmente le paludisme placentaire. Pour certains critères de jugement l'hétérogénéité était supérieure à 50 %.

Conclusions des auteurs

La supplémentation prénatale quotidienne en fer est efficace pour réduire le risque de faible poids de naissance, et pour prévenir l'anémie maternelle et la carence en fer pendant la grossesse. Les effets secondaires maternels associés et en particulier des concentrations élevées d'Hb pendant la grossesse aux doses actuellement utilisés suggèrent la nécessité de mettre à jour les recommandations sur les doses et les schémas thérapeutiques pour la supplémentation systématique en fer.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

La prise quotidienne de la supplémentation en fer par voie orale pendant la grossesse

Effets et innocuité de la supplémentation par voie orale à titre préventif de fer ou de fer + acide folique pour les femmes pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes ont besoin de fer et de folate pour répondre à leurs propres besoins et à ceux du développement du bébé. L'on craint que si les femmes enceintes deviennent carencées pour ces nutriments elles ne soient pas en mesure d'en apporter en quantité suffisante à leur bébé. Un taux Faible en folate avant la conception augmente le risque d'anomalie du tube neural chez le bébé. De Faibles taux de fer et de folate chez les femmes peuvent entraîner une anémie, ce qui peut provoquer chez la femme fatigue, défaillance et un risque accru d'infection.

Nous avons inclus 60 essais randomisés dans la revue avec 43 essais portant sur plus de 27402 femmes enceintes ayant fourni des données pour les analyses. L'utilisation de suppléments de fer ou de fer et d'acide folique était associée à une réduction du risque d'anémie et de carence en fer pendant la grossesse et d'accouchement de bébés à faible poids de naissance. La supplémentation quotidienne en fer était cependant associée pour les femmes à des effets secondaires tels que la constipation et d'autres effets gastro-intestinaux, notamment des nausées, vomissements et diarrhées et un risque accru de concentrations élevées en hémoglobine (Hb) à terme. Cela peut être dangereux pour les mères et les bébés et est associé à une hypertension de fin de grossesse, de la pré-éclampsie et des complications de grossesse. Il n'existe aucune preuve que la supplémentation en fer augmenterait le paludisme placentaire.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st December, 2013
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français