Intervention Review

Interventions for acute otitis externa

  1. Vivek Kaushik1,*,
  2. Tass Malik2,
  3. Shakeel R Saeed3

Editorial Group: Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group

Published Online: 20 JAN 2010

Assessed as up-to-date: 5 JAN 2009

DOI: 10.1002/14651858.CD004740.pub2


How to Cite

Kaushik V, Malik T, Saeed SR. Interventions for acute otitis externa. Cochrane Database of Systematic Reviews 2010, Issue 1. Art. No.: CD004740. DOI: 10.1002/14651858.CD004740.pub2.

Author Information

  1. 1

    Stockport NHS Foundation Trust, Stepping Hill Hospital, Department of Otolaryngology, Head & Neck Surgery, Stockport, UK

  2. 2

    Derriford Hospital, Department of Otolaryngology, Head & Neck Surgery, Plymouth, UK

  3. 3

    Royal Free Hospital, UCL Ear Institute & The Royal National Throat, Nose & Ear Hospital, London, UK

*Vivek Kaushik, Department of Otolaryngology, Head & Neck Surgery, Stockport NHS Foundation Trust, Stepping Hill Hospital, Poplar Grove, Hazel Grove, Stockport, SK2 7JE, UK. viv355@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New
  2. Published Online: 20 JAN 2010

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Acute otitis externa is an inflammatory condition of the ear canal, with or without infection. Symptoms include ear discomfort, itchiness, discharge and impaired hearing. It is also known as 'swimmer's ear' and can usually be treated successfully with a course of ear drops.

Objectives

To assess the effectiveness of interventions for acute otitis externa.

Search methods

Our search for published and unpublished trials included the Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group Trials Register; CENTRAL; PubMed; EMBASE; CINAHL; Web of Science; BIOSIS Previews; Cambridge Scientific Abstracts; mRCT and additional sources. The date of the most recent search was 6 January 2009.

Selection criteria

Randomised controlled trials evaluating ear cleaning, topical medication or systemic therapy in the treatment of acute otitis externa were eligible.

We excluded complicated acute otitis externa; otitis externa secondary to otitis media or chronic suppurative otitis media; chronic otitis externa; fungal otitis externa (otomycosis); eczematous otitis externa; viral otitis externa and furunculosis.

Data collection and analysis

Two authors assessed eligibility and quality.

Main results

Nineteen randomised controlled trials with a total of 3382 participants were included. Three meta-analyses were possible. The overall quality of studies was low.

Topical antimicrobials containing steroids were significantly more effective than placebo drops: OR 11 (95% CI 2.00 to 60.57; one trial).

In general, no clinically meaningful differences were noted in clinical cure rates between the various topical interventions reviewed. One notable exception involved a trial of high quality which showed that acetic acid was significantly less effective when compared with antibiotic/steroid drops in terms of cure rate at two and three weeks (OR 0.29 (95% CI 0.13 to 0.62) and OR 0.25 (95% CI 0.11 to 0.58) respectively).

One trial of low quality comparing quinolone with non-quinolone antibiotics did not find any difference in clinical cure rate.

No trials evaluated the effectiveness of ear cleaning.

Only two trials evaluated steroid-only drops. One trial of low quality suggested no significant difference between steroid and antibiotic/steroid but did not report the magnitude or precision of the result. Another trial of moderate quality comparing an oral antihistamine with topical steroid against topical steroid alone found that cure rates in both groups were high and comparable (100% (15/15) and 94% (14/15) respectively at three weeks).

Authors' conclusions

There is a paucity of high quality trials evaluating interventions for acute otitis externa. The results of this systematic review are largely based on odds ratios calculated from single trials, most of which have very broad 95% confidence intervals because of small to modest sample sizes. The findings may not be wholly generalisable to primary care for a variety of reasons; only two of the 19 trials included in the review were conducted in a primary care population setting, and in 11 of the 19 trials ear cleaning formed part of the treatment (an intervention unlikely to be available in primary care). Despite these reservations, some meaningful conclusions can be drawn from the evidence available:

Topical treatments alone, as distinct from systemic ones, are effective for uncomplicated acute otitis externa. In most cases the choice of topical intervention does not appear to influence the therapeutic outcome significantly. Any observed differences in efficacy were usually minor and not consistently present at each follow-up visit. Acetic acid was effective and comparable to antibiotic/steroid at week 1. However, when treatment needed to be extended beyond this point it was less effective. In addition, patient symptoms lasted two days longer in the acetic acid group compared to antibiotic/steroid.

The evidence for steroid-only drops is very limited and as yet not robust enough to allow us to reach a conclusion or provide recommendations. Further investigation is needed.

Given that most topical treatments are equally effective, it would appear that in most cases the preferred choice of topical treatment may be determined by other factors, such as risk of ototoxicity, risk of contact sensitivity, risk of developing resistance, availability, cost and dosing schedule. Factors such as speed of healing and pain relief are yet to be determined for many topical treatments and may also influence this decision.

Patients prescribed antibiotic/steroid drops can expect their symptoms to last for approximately six days after treatment has begun. Although patients are usually treated with topical medication for seven to 10 days it is apparent that this will undertreat some patients and overtreat others. It may be more useful when prescribing ear drops to instruct patients to use them for at least a week. If they have symptoms beyond the first week they should continue the drops until their symptoms resolve (and possibly for a few days after), for a maximum of a further seven days. Patients with persisting symptoms beyond two weeks should be considered treatment failures and alternative management initiated.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interventions to treat acute otitis externa, a specific form of ear canal inflammation also known as swimmer's ear

Acute otitis externa causes inflammation of the ear canal. It is a common clinical problem encountered in general practice. This review assesses the various forms of medication used to treat the condition. Nineteen randomised controlled trials were included (3382 participants). Most were of low quality. The findings of the review may not be wholly relevant to primary care as most of the trials were conducted in a hospital setting and over half involved ear cleaning as part of the treatment (this is generally not available in primary care). However, the review does demonstrate that topical treatments alone are effective at treating acute otitis externa. There was little to choose between them in terms of effectiveness. However, when treatment needs to be extended beyond one week acetic acid drops appear to be less effective than antibiotic/steroid drops. In addition, symptoms persist for two days longer in those treated with acetic acid. More research is needed to determine the effectiveness of steroid-only drops. Patients treated with antibiotic/steroid drops can expect their symptoms to last for approximately six days after treatment has begun.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interventions pour l'otite externe aiguë

Contexte

L'otite externe aiguë se caractérise par l'inflammation du canal auditif, avec ou sans infection. Les symptômes comprennent une gêne, des démangeaisons et un écoulement au niveau de l'oreille, ainsi qu'une perte d'acuité auditive. Cette otite est également connue sous le nom d'oreille du nageur ; elle peut généralement être traitée efficacement au moyen de gouttes auriculaires.

Objectifs

Évaluer l'efficacité des interventions pour l'otite externe aiguë.

Stratégie de recherche documentaire

Notre recherche d'essais publiés ou non comprenait le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, CENTRAL ; PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; BIOSIS Previews ; Cambridge Scientific Abstracts ; ainsi que mRCT et d'autres sources. La recherche la plus récente a été effectuée le 6 janvier 2009.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés évaluant le lavage de l'oreille, des médicaments topiques ou un traitement systémique pour l'otite externe aiguë étaient éligibles.

Les otites externes aiguës accompagnées de complications ont été exclues : otite externe faisant suite à une otite moyenne ou otite moyenne suppurée chronique ; otite externe chronique ; otite externe mycosique (otomycose) ; otite externe eczémateuse ; otite externe virale et furonculose.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs ont évalué l’éligibilité et la qualité.

Résultats Principaux

Dix-neuf essais contrôlés randomisés ont été inclus, pour un total de 3 382 participants. Trois méta-analyses ont pu être effectuées. La qualité générale des études était faible.

Les agents antimicrobiens topiques contenant des stéroïdes étaient significativement plus efficaces que les gouttes placebo : RC 11 (IC à 95% entre 2,00 et 60,57 ; un essai).

En ce qui concerne les taux de guérison clinique et d'une manière générale, aucune différence cliniquement significative n'était observée entre les différentes interventions topiques évaluées. Une exception notable était constatée dans un essai de haute qualité. Celui-ci révélait que l'acide acétique était significativement moins efficace par rapport aux gouttes d'antibiotiques/stéroïdes en termes de taux de guérison après deux à trois semaines (rapport des cotes (RC) 0,29 (IC à 95 % entre 0,13 et 0,62) et RC 0,25 (IC à 95 % entre 0,11 et 0,58) respectivement).

Un essai de faible qualité comparant des antibiotiques quinolones à des antibiotiques non quinolones ne révélait aucune différence de taux de guérison clinique.

Aucun essai n'évaluait l'efficacité du lavage de l'oreille.

Seuls deux essais évaluaient les gouttes à base de stéroïdes uniquement. Un essai de faible qualité n'indiquait aucune différence significative entre les gouttes à base de stéroïdes et celles à base d'antibiotiques/stéroïdes. Mais il ne signalait pas la magnitude ou la précision de ce résultat. Un autre essai de qualité modérée comparant un antihistaminique oral associé à un stéroïde topique par rapport à un stéroïde topique seul révélait que les taux de guérison, dans les deux groupes, étaient élevés et comparables (100 % (15/15) et 94 % (14/15) respectivement à trois semaines).

Conclusions des auteurs

Les essais de haute qualité évaluant les interventions pour l'otite externe aiguë sont insuffisants. Les résultats de cette revue systématique se fondent largement sur les rapports des cotes calculés à partir d'essais indépendants, et la plupart d'entre eux présentaient des intervalles de confiance larges à 95 % en raison d'échantillons de taille petite à modeste. Les conclusions peuvent ne pas s'appliquer tout à fait aux soins de santé primaires pour diverses raisons : seuls deux des 19 essais inclus dans cette revue étaient réalisés auprès de patients en milieu de soins de santé primaires, et pour 11 des 19 essais, le lavage de l'oreille faisait partie du traitement (une intervention qui n'est probablement pas faisable en milieu de soins de santé primaires). Malgré ces réserves, certaines conclusions significatives peuvent être tirées des preuves existantes :

Les traitements topiques seuls, par opposition aux traitements systémiques, sont efficaces pour l'otite externe aiguë sans complication. Dans la plupart des cas, le choix de l'intervention topique semble ne pas significativement influencer le résultat thérapeutique. Toutes les différences d'efficacité observées étaient généralement mineures et n'étaient pas toujours présentes à chaque visite de suivi. L'acide acétique était efficace et comparable aux gouttes d'antibiotiques/stéroïdes lors de la semaine 1. Toutefois, lorsque le traitement devait être prolongé au-delà d'une semaine, cette acide était moins efficace. De plus, les symptômes des patients duraient deux jours de plus dans le groupe d'acide acétique par rapport au groupe de gouttes d'antibiotiques/stéroïdes.

Les preuves relatives aux gouttes à base de stéroïdes uniquement sont très limitées et elles ne sont actuellement pas assez solides pour parvenir à une conclusion ou pour faire des recommandations. Des études supplémentaires sont nécessaires.

Étant donné que la plupart des traitements topiques sont d'efficacité égale, il semblerait que dans la plupart des cas le choix du traitement topique privilégié soit déterminé par d'autres facteurs, comme le risque d'ototoxicité, le risque de sensibilité de contact, le risque de développement d'une résistance, la disponibilité, le coût et le schéma posologique. Les facteurs tels que la vitesse de guérison et de soulagement de la douleur sont encore à déterminer pour bon nombre de traitements topiques, ils peuvent aussi avoir une incidence sur la décision.

Les symptômes des patients placés sous gouttes d'antibiotiques/stéroïdes devraient persister pendant près de six jours après le début du traitement. Bien que les patients soient généralement traités au moyen de médicaments topiques pendant sept à dix jours, il est évident que certains patients seront sur-traités et que d'autres seront sous-traités. Il peut être plus utile, lors de la prescription de gouttes auriculaires, de recommander aux patients de les utiliser pendant au moins une semaine. Si les symptômes persistent au-delà de la première semaine, ils devraient continuer les gouttes jusqu'à la disparition des symptômes (et encore quelques jours après, si possible), pour une durée maximale de sept jours supplémentaires. Les patients dont les symptômes persistent au-delà de deux semaines devraient être considérés comme des échecs de traitement et une prise en charge alternative devrait être initiée.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Interventions pour l'otite externe aiguë

Interventions pour traiter l'otite externe aiguë, une forme particulière d'inflammation du canal auditif également connue sous le nom d'oreille du nageur

L'otite externe aiguë provoque une inflammation du canal auditif. Il s'agit d'un problème clinique fréquent rencontré par les médecins généralistes. Cette revue évalue les diverses formes de médication utilisées pour traiter cette affection. Dix-neuf essais contrôlés randomisés (3 382 participants) ont été inclus dans cette revue. La plupart des essais étaient de faible qualité. Les conclusions de cette revue peuvent ne pas être tout à fait pertinentes pour les soins de santé primaires car la majorité des essais étaient réalisés en milieu hospitalier et plus de la moitié consistaient en un lavage de l'oreille en tant que partie du traitement (ce qui n'est généralement pas faisable dans un contexte de soins de santé primaires). Toutefois, cette revue ne révèle pas que les traitements topiques seuls sont efficaces pour traiter l'otite externe aiguë. Il n'y avait guère de différences entre eux en termes d'efficacité. Cependant, lorsque le traitement doit être prolongé au-delà d'une semaine, les gouttes d'acide acétique semblent être moins efficaces que les gouttes d'antibiotiques/de stéroïdes. De plus, les symptômes persistent deux jours de plus chez les patients traités au moyen de l'acide acétique. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer l'efficacité des gouttes à base de stéroïdes uniquement. Les symptômes des patients traités à l'aide de gouttes d'antibiotiques/stéroïdes devraient persister pendant près de six jours après le début du traitement.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

急性外耳炎 (acute otitis externa) 的處置

急性外耳炎是一種外耳道有感染或無感染的發炎狀況,症狀包括耳朵不適、癢、滲液及聽力變差。急性外耳炎又被稱為 ‘游泳耳’ ,通常使用一個療程的耳滴劑可以成功地治療。

目標

評估外耳炎處置的效果。

搜尋策略

搜尋已發表及未發表的試驗,文獻來源包括the Cochrane Ear, Nose and Throat Disorders Group Trials Register; CENTRAL; PubMed; EMBASE; CINAHL; Web of Science; BIOSIS Previews; Cambridge Scientific Abstracts; mRCT以及其他來源。最近一次的搜尋時間是在2009年1月6日。

選擇標準

評估清潔耳朵 (ear cleaning) ,局部用藥 (topical medication) 或系統性治療 (systemic therapy) 在治療急性外耳炎的隨機對照試驗是合適的。我們排除了複雜的急性外耳炎 (complicated acute otitis externa) 、中耳炎併發外耳炎 (otitis externa secondary to otitis media) 、慢性化膿性中耳炎 (chronic suppurative otitis media) 、慢性外耳炎 (chronic otitis externa) 、黴菌外耳炎 (fungal otitis externa) 、耳黴菌症 (otomycosis) 、濕疹性外耳炎 (eczematous otitis externa) 、病毒性外耳炎 (viral otitis externa) 以及癤病 (furunculosis) 。

資料收集與分析

由兩位作者評估文獻的合適性及品質。

主要結論

總共3382位病人的19份隨機對照試驗文獻被收錄。3種統合分析 (metaanalysis) 是可能的。這些文獻的品質都是低的。含有抗生素類固醇複方的局部用藥跟安慰滴劑 (placebo drops) 比較是顯著有效的 (OR 11,95% CI 2.00 to 60.57; 1篇文獻) 。整體而言,在各種不同的局部處置之間的比較,在臨床治癒率 (clinical cure rate) 沒有顯著差異,不過有1篇值得注意的高品質文獻指出,醋酸 (acetic acid) 跟抗生素類固醇複方滴劑在2至3週治癒率相較之下顯著沒效 (OR分別為0.29 (95% CI 0.13 to 0.62) 以及0.25 (95% CI 0.11 to 0.58)) 。有一篇品質低的文獻未發現quinolone和非quinolone類的抗生素在臨床治癒率方面有顯著差異。沒有文獻評估清潔耳朵的效果。只有兩篇文獻評估類固醇單一成分滴劑,其中一篇品質低的文獻表示類固醇單一成分滴劑跟抗生素類固醇複方滴劑沒有顯著差異,不過這篇文獻沒有描述結果的強度或精確性;另一篇品質中等的文獻發現口服抗組織胺 (oral antihistamine) 加局部類固醇跟單獨局部類固醇比較,兩組都有高且相當的治癒率 (分別為100% (15/15) 以及94% (14/15), 3週) 。

作者結論

評估急性外耳炎處置的高品質文章不多,這篇系統性回顧 (systematic review) 的結果主要根據計算單一試驗中的勝算比 (odds ratio) 而來,而其中大部分的文獻因為是少量到中等的樣本數,所以有很寬的95% 信賴區間 (95% confidence interval) 。這篇系統性回顧的結論基於諸多原因,可能無法全面性地適用於臨床照護。在收納的19篇文獻中只2篇文獻是在基層醫療病人族群及設備執行的;有11篇文獻視清理耳朵是治療方式的一部份 (一種在基層醫療不太可能得到的處置) 。雖然有這些異議,還是可以得出一些有意義的結論:單獨局部用藥不同於系統性治療,它對於非複雜的外耳炎是有效的,在大部分的案例,局部用藥不會顯著地影響治療的結果,大部分觀察到的效果,差異通常是小的,而且非一致地存在每一次追蹤訪問。醋酸雖然在治療第1週時,跟抗生素類固醇複方效果相當,但是如果治療時間需要超過1週就比較沒效;再者,使用醋酸這一組的病人,症狀持續的時間會比使用抗生素類固醇複方這一組還要多兩天。單獨使用類固醇滴劑的證據非常有限,而且還不足以讓我們得到結論或是建議,尚需更多的研究。會下結論:大部分局部藥物的效果相當,是因為在大部分案例局部藥物的選擇考量是基於其它因素,例如耳毒性 (ototoxicity) 的風險、接觸敏感性 (contact sensitivity) 的風險、發展成抗藥性的風險、是否易取得、價格以及劑量規劃,還有其它的因素像是癒合的速度或是疼痛緩解的速度,也有可能影響選擇哪個局部藥物的決定。接受抗生素類固醇複方滴劑治療的病人,可以預期他們的症狀會持續大約6天 (從開始接受治療日算起) 。雖然病人通常接受7到10天局部藥物治療,但是事實上這樣的作法對於某些病人是過度治療,而對於另一些病人是治療不足,因此當開立滴劑給病人時,至少使用1週會比較有效。如果病人的症狀超過第1週,他們應該持續使用滴劑直到症狀緩解 (而且有可能要再多使用幾天) ,最久可以再多用7天。病人如果症狀超過2週,可能是治療失敗而且要開始其它的替代療法。

翻譯人

本摘要由基隆長庚醫院沈芳瑩翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院 (National Health Research Institutes, Taiwan) 統籌。

總結

急性外耳炎的處置,一種外耳道發炎,或稱為 ‘游泳耳’ :急性外耳炎引起耳道發炎。這是在基層醫療常見的臨床問題。這篇回顧評估多種藥物治療急性外耳炎,19篇隨機臨床試驗被收錄 (包含3382位病人) ,大部分的文獻的品質是低的。這篇回顧的結果可能無法全面地適合臨床應用,正如大部分的文獻是在醫院的設備下執行且超過半數以清潔耳朵為治療方式之一 (一般而言這是在基層醫療無法做到的) 。然而,這篇回顧確實地指出單獨局部藥物治療急性外耳炎是有效的,這些局部藥物的效果是差不多的。然而,當治療時間需要超過1週時,醋酸滴劑跟抗生素類固醇複方相較之下,會顯得比較沒效,而且,使用醋酸滴劑者會比使用抗生素類固醇複方的病人,症狀持續的時間會多兩天。還需要更多的研究才能得知類固醇單方滴劑的效果。病人接受抗生素類固醇複方滴劑治療,可以預期他們的症狀約持續約6天 (從開始接受治療的日子開始算起) 。