Intervention Review

Galantamine for vascular cognitive impairment

  1. Jacqueline Birks1,*,
  2. David Craig2

Editorial Group: Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group

Published Online: 25 JAN 2006

Assessed as up-to-date: 12 JAN 2013

DOI: 10.1002/14651858.CD004746.pub2


How to Cite

Birks J, Craig D. Galantamine for vascular cognitive impairment. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 1. Art. No.: CD004746. DOI: 10.1002/14651858.CD004746.pub2.

Author Information

  1. 1

    University of Oxford, Centre for Statistics in Medicine, Oxford, UK

  2. 2

    Queen's University Belfast, Department of Geriatric Medicine, Belfast, Northern Ireland, UK

*Jacqueline Birks, Centre for Statistics in Medicine, University of Oxford, Wolfson College, Linton Road, Oxford, OX2 6UD, UK. jacqueline.birks@csm.ox.ac.uk.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 25 JAN 2006

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Background

Vascular dementia represents the second most common type of dementia after that caused by Alzheimer's disease. Particularly in older patients, the combination of vascular dementia and Alzheimer's disease is common and is referred to as mixed dementia. The classification of vascular dementia broadly follows three clinico-pathological processes: multi-infarct dementia, single strategic infarct dementia and subcortical dementia. Not all patients fulfil strict criteria for dementia and may be significantly cognitively impaired without memory loss and the term vascular cognitive impairment is more useful. Currently, no established standard treatment for vascular cognitive impairment exists. Reductions in acetylcholine and acetyltransferase activity are common to both Alzheimer's disease and vascular cognitive impairment raising the possibility that cholinesterase inhibitors such as galantamine may be beneficial for the latter.

Objectives

To assess the efficacy of galantamine in the treatment of people with vascular cognitive impairment or vascular dementia or mixed dementia.

Search methods

The trials were identified from a search of ALOIS: the Cochrane Dementia and Cognitive Improvement Group’s Specialized Register on 12 January 2013. The register contains information on trials identified from frequent searches of a number of major healthcare and medical databases (MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL and LILACS) as well as from a number of international and national trial registries and grey literature sources. The terms used were: galantamine, galanthamine, Reminyl, Razadyne, Nivalin.

Selection criteria

All unconfounded randomised double-blind trials comparing galantamine with placebo were eligible for inclusion.

Data collection and analysis

Two review authors independently extracted the data from included studies.

Main results

Two trials, 1378 participants, employing randomised, double-blind, parallel-group methodology were included. Both trials were of six months duration and were testing a galantamine dose of 16-24 mg/day in two divided doses. Both trials had an overall low risk of bias.

The GAL-INT-6 trial included 592 patients with vascular dementia diagnosed according to recognised criteria and patients with Alzheimer's disease and coincidental radiographic findings of cerebrovascular disease. Limited outcome data were reported for the subgroup data with vascular dementia. In the whole trial population, statistically significant treatment effects in favour of galantamine compared with placebo in cognition (ADAS-cog, mean difference (MD) -2.29, 95% confidence interval (CI) -3.46 to -1.12, P = 0.0001 ), activities of daily living (DAD, MD 4.10, 95% CI 1.25 to 6.95, P = 0.005) and behaviour (NPI, MD -2.06, 95% CI -4.09 to -0.03, P = 0.05 ) were noted. Significantly higher numbers of patients dropped out, (102/396 galantamine, 33/196 placebo odds ratio (OR) 1.71, 95% CL 1.11 to 2.65, P = 0.02) and withdrew due to an adverse event from the group treated with galantamine compared with the placebo group (79/396 galantamine, 16/196 placebo, OR 2.80, 95% CI 1.59 to 4.95, P =0.0004).

Data were also included from a second larger trial (GAL-INT-26) involving 788 patients with vascular dementia diagnosed using standard criteria. Statistically significant benefits favouring galantamine over placebo in assessments of cognition (ADAS-cog, MD -1.50, 95% CI -2.39 to -0.61, P = 0.0009), and favouring placebo compared with galantamine for behaviour (NPI, MD 1.80, 95% CI 0.29 to 3.31, P = 0.02) are recorded. Significantly higher numbers of patients dropped out from the group treated with galantamine compared with the placebo group (50/396 galantamine, 25/390 placebo OR 2.11, 95% CL 1.28 to 3.49, P = 0.004).

Authors' conclusions

Limited data were available when considering the impact of galantamine on vascular dementia or vascular cognitive impairment. The data available suggest some advantage over placebo in the areas of cognition and global clinical state. In both included trials galantamine produced higher rates of gastrointestinal side-effects. More studies are needed before firm conclusions can be drawn.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

No consistent evidence of efficacy of galantamine in vascular cognitive impairment

The efficacy of galantamine has been tested in two randomised controlled trials for the treatment of vascular dementia and for a mixed population of Alzheimer's disease patients with evidence of cerebrovascular disease on scanning. The rationale behind its use is to correct the cholinergic deficit seen in vascular dementia. This review found evidence of benefit for galantamine compared with placebo in measures of cognition in both studies. Both studies indicated higher rates of nausea and vomiting in patients taking galantamine compared with placebo.

 

Résumé scientifique

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Galantamine dans les troubles cognitifs vasculaires

Contexte

La démence vasculaire est le deuxième type de démence le plus fréquent après celle provoquée par la maladie d'Alzheimer. Chez les patients âgés en particulier, la démence vasculaire et la maladie d'Alzheimer sont couramment combinées et portent le nom de « démence mixte ». La classification de la démence vasculaire obéit globalement à trois processus clinico-pathologiques : la démence multi-infarctus, la démence par infarctus unique stratégique et la démence sous-corticale. Seule une partie des patients répondent aux critères stricts de démence et peuvent présenter des troubles cognitifs significatifs sans perte de mémoire. L'expression « trouble cognitif vasculaire » est donc plus adéquate. À l'heure actuelle, il n'existe aucun traitement standard établi contre les troubles cognitifs vasculaires. Des baisses d'activité de l'acétylcholine et de l'acétyltransférase sont courantes dans la maladie d'Alzheimer et les troubles cognitifs vasculaires, ce qui permet d'envisager d'éventuels effets bénéfiques des inhibiteurs de la cholinestérase, comme la galantamine.

Objectifs

Évaluer l'efficacité de la galantamine dans le traitement des personnes souffrant de troubles cognitifs vasculaires ou de démence vasculaire ou de démence mixte.

Stratégie de recherche documentaire

Des essais ont été identifiés suite à des recherches effectuées dans ALOIS : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la démence et les autres troubles cognitifs (12 janvier 2013). Ce registre contient des informations sur les essais identifiés dans des recherches régulièrement effectuées dans plusieurs grandes bases de données médicales et relatives aux soins de santé (MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL et LILACS), ainsi que dans plusieurs registres d'essais internationaux et nationaux et des sources de la littérature grise. Les termes utilisés étaient les suivants : galantamine, galanthamine, Reminyl, Razadyne, Nivalin.

Critères de sélection

Tous les essais réalisés en double aveugle, randomisés et non biaisés, comparant la galantamine à un placebo étaient éligibles pour l'inclusion.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait des données des études incluses.

Résultats principaux

Deux essais, 1 378 participants, utilisant la méthodologie randomisée, en double aveugle et en groupes parallèles, étaient inclus. Ces derniers testaient une dose de galantamine de 16 - 24 mg/jour sous la forme de deux doses divisées pendant une durée de six mois. Les risques de biais globaux étaient faibles.

L'essai GAL-INT-6 incluait 592 patients atteints de démence vasculaire diagnostiquée conformément aux critères reconnus, ainsi que des patients atteints de la maladie d'Alzheimer, mais aussi des résultats radiographiques fortuits concernant une maladie cérébrovasculaire. Des résultats limités étaient rapportés pour les données des sous-groupes atteints de démence vasculaire. Dans l'ensemble de la population des essais, des effets de traitement statistiquement significatifs favorisant la galantamine par rapport à un placebo dans les fonctions cognitives (ADAS-cog, différence moyenne (DM) - 2,29, intervalle de confiance (IC) à 95 % - 3,46 à - 1,12, P = 0,0001 ), les activités de la vie quotidienne (échelle DAD, DM 4,10, IC à 95 % 1,25 à 6,95, P = 0,005) et le comportement (INP, DM - 2,06, IC à 95 % - 4,09 à - 0,03, P = 0,05 ) ont été observés. Un nombre significativement plus élevé de patients ont abandonné (102/396 galantamine, 33/196 placebo, odds ratio (OR) 1,71, niveau de confiance (NC) à 95 % 1,11 à 2,65, P = 0,02) et quitté prématurément les études en raison d'un événement indésirable qui s'est produit dans le groupe prenant de la galantamine par rapport au groupe sous placebo (79/396 galantamine, 16/196 placebo, OR 2,80, IC à 95 % 1,59 à 4,95, P = 0,0004).

Des données issues d'un deuxième essai de plus grande taille (GAL-INT-26), impliquant 788 patients atteints de démence vasculaire diagnostiquée à l'aide des critères standard, ont également été incluses. Des effets bénéfiques statistiquement significatifs favorisant la galantamine par rapport à un placebo dans les évaluations de la fonction cognitive (ADAS-cog, DM - 1,50, IC à 95 % - 2,39 à - 0,61, P = 0,0009) et favorisant un placebo par rapport à la galantamine au niveau comportemental (INP, DM 1,80, IC à 95 % 0,29 à 3,31, P = 0,02) ont été consignés. Un nombre significativement plus élevé de patients ont quitté le groupe de la galantamine par rapport au groupe sous placebo (50/396 galantamine, 25/390 placebo, OR 2,11, NC à 95 % 1,28 à 3,49, P = 0,004).

Conclusions des auteurs

Des données limitées étaient disponibles concernant l'impact de la galantamine sur la démence vasculaire ou les troubles cognitifs vasculaires. Ces données suggèrent certains effets bénéfiques par rapport à un placebo dans les domaines de la fonction cognitive et de l'état clinique global. Dans les deux essais inclus, la galantamine augmentait les taux d'effets secondaires gastro-intestinaux. D'autres études seront nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions définitives.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé scientifique
  5. Résumé simplifié

Aucune preuve probante d'efficacité de la galantamine dans les troubles cognitifs vasculaires

L'efficacité de la galantamine a été testée dans deux essais contrôlés randomisés concernant le traitement de la démence vasculaire et réalisés chez une population mixte de patients atteints de la maladie d'Alzheimer avec une maladie cérébrovasculaire identifiée par scanner. Son administration vise à corriger un déficit cholinergique présent dans la démence vasculaire. Cette revue a trouvé des preuves d'effets bénéfiques de la galantamine par rapport à un placebo dans les mesures cognitives disponibles dans les deux études. Ces dernières indiquaient des taux de nausées et de vomissements plus élevés chez les patients prenant de la galantamine par rapport à un placebo.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 17th May, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.