Intervention Review

Nonsteroidal anti-inflammatory drugs for pain in women with endometriosis

  1. Claire Allen1,*,
  2. Sally Hopewell2,
  3. Andrew Prentice3,
  4. Daisy Gregory1

Editorial Group: Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group

Published Online: 15 APR 2009

Assessed as up-to-date: 22 APR 2008

DOI: 10.1002/14651858.CD004753.pub3


How to Cite

Allen C, Hopewell S, Prentice A, Gregory D. Nonsteroidal anti-inflammatory drugs for pain in women with endometriosis. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 2. Art. No.: CD004753. DOI: 10.1002/14651858.CD004753.pub3.

Author Information

  1. 1

    The Cochrane Collaboration Secretariat, Oxford, UK

  2. 2

    UK Cochrane Centre, Oxford, Oxfordshire, UK

  3. 3

    Rosie Maternity Hospital, Department of Obstetrics and Gynaecology, Cambridge, UK

*Claire Allen, The Cochrane Collaboration Secretariat, Summertown Pavilion, 18-24 Middle Way, Oxford, OX2 7LG, UK. callen@cochrane.org.

Publication History

  1. Publication Status: Edited (no change to conclusions)
  2. Published Online: 15 APR 2009

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Endometriosis is a common gynaecological condition that affects women and can lead to painful symptoms and infertility. It greatly affects women's quality of life, impacting on their careers, everyday activities, sexual and non-sexual relationships, and fertility. Non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs) are the most commonly used first-line treatment for endometriosis.

Objectives

To assess the effects of NSAIDs used for the management of pain in women with endometriosis compared to placebo, other NSAIDs, other pain management drugs, or no treatment.

Search methods

We searched the Cochrane Menstrual Disorders and Subfertility Group Trials Register (April 2008) published in the Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE (1966 to April 2008), EMBASE (1980 to April 2008), and the reference lists from relevant publications. Experts in the field were also contacted for information about possible studies.

Selection criteria

We included all randomized controlled trials (RCTs) describing the use of NSAIDs in the treatment of endometriosis in women of all ages.

Data collection and analysis

Two review authors (CA and SH) independently read and extracted data from each of the included studies. Crossover trials were analysed using the inverse variance method in RevMan to calculate the odds ratio for binary outcomes.

Main results

Two trials were identified but only one trial, with 24 women, was included in the analysis. Comparing NSAIDs (naproxen) to placebo, there was no evidence of a positive effect on pain relief (odds ratio (OR) 3.27, 95% CI 0.61 to 17.69) in women with endometriosis. There was also inconclusive evidence to indicate whether women taking NSAIDs (naproxen) were less likely to require additional analgesia (OR 0.12, 95% CI 0.01 to 1.29) or to experience side effects (OR 0.46, 95% CI 0.09 to 2.47) when compared to placebo.

Authors' conclusions

There is inconclusive evidence to show whether or not NSAIDs (naproxen) are effective in managing pain caused by endometriosis. There is no evidence on whether any individual NSAID is more effective than another. As shown in other Cochrane reviews, women using NSAIDs need to be aware of the possibility that these drugs may cause unintended effects.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Non-steroidal anti-inflammatory drugs for treatment of pain in women with endometriosis

Endometriosis is a common gynaecological condition that affects women. It can lead to painful symptoms, including painful periods, pain during or after sexual intercourse, pelvic and lower abdominal pain, and infertility. It can greatly affect women's quality of life by impacting on their careers, everyday activities, sexual and non-sexual relationships, and fertility. Non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs) are the most commonly used first-line treatment for endometriosis because they have few side-effects and many are available over the counter. This review found limited evidence on whether NSAIDs (naproxen) are effective for the treatment of pain caused by endometriosis. There is inconclusive evidence to show whether or not any individual NSAID is more effective than another. As shown in other Cochrane reviews, women using NSAIDs need to be aware that NSAIDs may cause adverse effects such as nausea, vomiting, headache, and drowsiness. This review is limited as it only included one study which involved 20 women.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens contre la douleur chez les femmes atteintes d'une endométriose

Contexte

L'endométriose est une affection gynécologique courante touchant les femmes et pouvant provoquer des symptômes douloureux et l'infertilité. Elle affecte considérablement la qualité de vie des femmes, notamment leurs activités professionnelles et quotidiennes, leurs relations sexuelles et non sexuelles et leur fertilité. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont le traitement de première ligne le plus couramment administré contre l'endométriose.

Objectifs

Afin d'évaluer les effets des AINS administrés pour la prise en charge de la douleur chez les femmes atteintes d'une endométriose par rapport à un placebo, à d'autres AINS, à d'autres médicaments de prise en charge de la douleur ou à l'absence de traitement,

Stratégie de recherche documentaire

nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité (avril 2008) publié dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library), MEDLINE (de 1966 à avril 2008), EMBASE (de 1980 à avril 2008) et dans les listes bibliographiques des publications pertinentes. Des experts dans ce domaine ont également été contactés afin d'obtenir des informations sur d'éventuelles études.

Critères de sélection

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés (ECR) décrivant l'administration de AINS dans le traitement de l'endométriose chez des femmes de tous âges.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue (CA et SH) ont indépendamment lu et extrait des données de chacune des études incluses. Des essais croisés ont été analysés à l'aide de la méthode de variance inverse dans RevMan afin de calculer l'odds ratio des résultats binaires.

Résultats Principaux

Deux essais ont été identifiés, mais un seul, composé de 24 femmes, a été inclus dans l'analyse. Lors de la comparaison de AINS (naproxène) à un placebo, il n'y avait aucune preuve d'un effet positif concernant le soulagement de la douleur (odds ratio (OR) 3,27, IC à 95 % 0,61 à 17,69) chez les femmes atteintes d'une endométriose. Il y avait également des preuves peu concluantes pour déterminer si les femmes prenant des AINS (naproxène) étaient moins susceptibles de nécessiter une analgésie supplémentaire (OR 0,12, IC à 95 % 0,01 à 1,29) ou de présenter des effets secondaires (OR 0,46, IC à 95 % 0,09 à 2,47) par rapport à un placebo.

Conclusions des auteurs

Il existe des preuves peu concluantes permettant de déterminer si les AINS (naproxène) sont efficaces ou pas dans la prise en charge de la douleur provoquée par une endométriose. Il n'existe aucune preuve permettant d'affirmer qu'un AINS individuel est plus ou moins efficace qu'un autre. Comme indiqué dans les autres revues Cochrane, les femmes prenant des AINS doivent être informées des éventuels effets imprévus provoqués par ces médicaments.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens contre la douleur chez les femmes atteintes d'une endométriose

Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens pour le traitement de la douleur chez les femmes atteintes d'une endométriose

L'endométriose est une affection gynécologique courante touchant les femmes. Elle peut provoquer des symptômes douloureux, notamment des règles douloureuses, des douleurs pendant ou après des rapports sexuels, des douleurs abdominales pelviennes et au bas-ventre et l'infertilité. Elle peut considérablement affecter la qualité de vie des femmes, notamment leurs activités professionnelles et quotidiennes, leurs relations sexuelles et non sexuelles et leur fertilité. Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont le traitement de première ligne le plus couramment administré car ils présentent peu d'effets secondaires et nombre d'entre eux sont disponibles en vente libre. La présente revue n'a pas trouvé suffisamment de preuves permettant d'affirmer si les AAINS (naproxène) sont efficaces ou pas pour traiter les douleurs dues à l'endométriose. Il existe des preuves peu concluantes permettant de démontrer qu'un AINS individuel est plus ou moins efficace qu'un autre. Comme indiqué dans les autres revues Cochrane, les femmes prenant des AAINS doivent être informées de leurs éventuels effets indésirables comme des nausées, des vomissements, des céphalées et des somnolences. La présente revue est limitée car elle ne contient qu'une seule étude composée de 20 femmes.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 19th February, 2013
Traduction financée par: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec-Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux;