Surgery versus radiosurgery for patients with a solitary brain metastasis from non-small cell lung cancer

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

Non-small cell lung cancer is one of the leading causes of death in developed countries. Brain metastases are often seen in non-small cell lung cancer patients and although they are frequently multiple, a subset of patients with a solitary brain metastasis is regularly seen. Treatment of solitary brain metastasis has been surgery, when possible, but radiotherapy techniques, such as stereotactic radiotherapy using a linear accelerator or a high precision device of 201 cobalt-60 sources (gamma knife) have provided new treatment options.

Objectives

To determine the effectiveness of surgery compared to radiosurgery, either combined with whole brain irradiation or administered alone, for patients with a solitary brain metastasis from successfully treated non-small cell lung cancer.

Search methods

For this update we performed a new search in March 2009, using the following search strategy designed in the original review: Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (accessed through The Cochrane Library, 2004, Issue 2), MEDLINE (accessed through PubMed), EMBASE and CINAHL (both accessed through Ovid). We also searched the Cochrane Lung Cancer Specialised Register.

Selection criteria

We considered for inclusion randomised trials comparing surgery (with or without whole brain irradiation) with all types of radiosurgery (with or without whole brain irradiation) for solitary brain metastasis from non-small cell lung cancer.

Data collection and analysis

Two review authors independently screened the search results to identify suitable trials.

Main results

Despite extensive searching we found no randomised trials suitable for inclusion.

Authors' conclusions

Based on the available evidence a meaningful conclusion cannot be reached. The term "single brain metastasis" is used to describe a brain metastasis found in patients presenting with an inoperable lung cancer or from an uncontrolled primary tumour some time after diagnosis, and the term "solitary brain metastasis" is used when the brain metastasis is diagnosed some time after radical, potentially curative treatment. In the evaluated studies, we found that the criteria for the definition of solitary brain metastasis were not consistent. Some series combined patients with single and solitary brain metastasis. Some of the single arm or cohort studies came from single institutions where the availability of both techniques (radiosurgery and surgery) was not described. Therefore, it is possible that the most accessible technique might be used preferentially, reinforced by a general belief that the techniques are equivalent. This has prevented an appropriate treatment comparison, which should be made through a well designed phase III clinical trial.

Résumé scientifique

Chirurgie versus radio-chirurgie pour les patients ayant développé une métastase cérébrale solitaire due au cancer bronchique non à petites cellules

Contexte

Le cancer bronchique non à petites cellules est l'une des principales causes de décès dans les pays développés. Il est fréquent de voir des métastases cérébrales chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules et, bien qu'elles soient souvent multiples, certains patients développent une métastase cérébrale solitaire. Les métastases cérébrales solitaires sont souvent traitées par chirurgie, lorsque cela est possible, mais les techniques de radiothérapie, comme la radiothérapie stéréotactique, utilisant un accélérateur linéaire ou un dispositif extrêmement précis à 60 sources de cobalt 201 (couteau gamma) fournissent de nouvelles options de traitement.

Objectifs

Déterminer l'efficacité de la chirurgie par rapport à la radio-chirurgie, soit associée à l'irradiation de tout le cerveau, soit administrée seule, pour les patients développant une métastase cérébrale solitaire après un cancer bronchique non à petites cellules traité avec succès.

Stratégie de recherche documentaire

Pour cette mise à jour, nous avons effectué une nouvelle recherche en mars 2009, en suivant la stratégie de recherche suivante définie dans la revue initiale : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (accès via la Bibliothèque Cochrane, 2004, numéro 2), MEDLINE (accès via PubMed), EMBASE et CINAHL (accès via Ovid). Nous avons également consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le cancer du poumon.

Critères de sélection

Nous avons inclus les essais randomisés comparant la chirurgie (avec ou sans irradiation totale du cerveau) avec tous les types de radio-chirurgie (avec ou sans irradiation totale du cerveau) pour les métastases cérébrales solitaires à la suite d'un cancer bronchique non à petites cellules.

Recueil et analyse des données

Deux auteurs de la revue ont examiné indépendamment les résultats de la recherche pour identifier les essais adaptés.

Résultats principaux

Malgré une recherche extensive, nous n'avons trouvé aucun essai randomisé satisfaisant aux critères d'inclusion.

Conclusions des auteurs

Les preuves disponibles ne nous permettent pas de tirer une conclusion pertinente. Le terme « métastase cérébrale unique » est employé pour décrire une métastase cérébrale que l'on trouve chez les patients atteints d'un cancer du poumon inopérable ou issue d'une tumeur primaire incontrôlée après le diagnostic ; le terme « métastase cérébrale solitaire » est employé lorsque la métastase cérébrale est diagnostiquée après un traitement potentiellement curatif radical. Dans les études évaluées, nous avons trouvé que les critères de définition de la métastase cérébrale solitaire n'étaient pas cohérents. Certaines séries associaient des patients présentant une métastase cérébrale unique et une métastase cérébrale solitaire. Certaines études de cohortes ou à bras unique provenaient d'institutions indépendantes où la disponibilité des deux techniques (radio-chirurgie et chirurgie) n'était pas décrite. Il est donc possible que la technique la plus accessible soit utilisée de préférence, ce qui est renforcé par le fait que l'on estime couramment que les techniques sont équivalentes. Il n'a donc pas été possible de réaliser une comparaison des traitements appropriée ; cette dernière devrait être faite via un essai clinique de stade III bien planifié.

Plain language summary

Surgery or radiosurgery for solitary brain metastases from non-small cell lung cancer

A solitary brain metastasis is the spread of cancer to the brain some time after successful treatment of the primary cancer. When the metastasis is caused by non-small cell lung cancer there are two main treatment options: surgery and radiosurgery. Radiosurgery consists of the use of high dose radiotherapy to the affected area guided by a three-dimensional computer and keeping the patient's head fixed, giving such precise treatment that it is considered "surgical". This review set out to compare both techniques. Our literature search has shown that a well-designed randomised trial comparing surgery and radiosurgery for patients with solitary brain metastasis has never been performed. Therefore, this review has been unable to show any advantage of one treatment over the other for this group of patients.

Résumé simplifié

Chirurgie ou radio-chirurgie pour les métastases cérébrales solitaires dues au cancer bronchique non à petites cellules

Une métastase cérébrale solitaire est la propagation du cancer dans le cerveau après le traitement réussi du cancer primaire. Lorsque la métastase est due à un cancer bronchique non à petites cellules, deux options de traitement principales se présentent : la chirurgie et la radio-chirurgie. La radio-chirurgie consiste à utiliser la radiothérapie à haute dose sur la zone concernée guidée par un ordinateur en trois dimensions et à maintenir la tête du patient fixe pour lui administrer un traitement tellement précis qu'il est considéré chirurgical. Cette revue avait pour objectif de comparer les deux techniques. Notre recherche dans la littérature a montré qu'un essai randomisé bien planifié comparant la chirurgie et la radio-chirurgie pour les patients atteints de métastase cérébrale solitaire n'a jamais été réalisé. Par conséquent, cette revue n'a pas pu mettre en évidence l'avantage d'un traitement par rapport à l'autre pour ce groupe de patients.

Notes de traduction

Traduction réalisée par le Centre Cochrane Français