Common antiepileptic drugs in pregnancy in women with epilepsy

  • Review
  • Intervention

Authors


Abstract

Background

The potential adverse effects of antiepileptic drug (AED) exposure in pregnancy have been well recognised but the relative risks of specific antiepileptic drug exposures remain poorly understood.

Objectives

To assess the adverse effects of commonly used antiepileptic drugs on maternal and fetal outcomes in pregnancy in women with epilepsy. Comparison of outcomes following specific antiepileptic drug exposures in utero to unexposed pregnancies in the general population or women with epilepsy are described. The current manuscript reports the first phase of this review which focuses upon neurodevelopmental outcomes in children exposed to antiepileptic drugs in utero.

Search methods

We searched MEDLINE, Pharmline, EMBASE, Reprotox and TERIS from 1966 to December 2003. Review articles and conference abstracts were also hand searched.

Selection criteria

All randomized controlled trials, prospective cohorts of children of pregnant women with and without epilepsy and case control studies (cases: developmental delay or impaired cognitive outcome, control: normal development) were included.

Data collection and analysis

Methodological quality was assessed using an adapted version of the Newcastle-Ottawa Scale. The wide variety of outcome measures and methodological approaches made meta-analysis difficult and a descriptive analysis of the results is presented.

Main results

PART A 1b - Developmental outcomes
The majority of studies were of limited quality. There was little evidence about which specific drugs carry more risk than others to the development of children exposed in utero. The results between studies are conflicting and while most failed to find a significant detrimental outcome with in utero exposure to monotherapy with carbamazepine, phenytoin or phenobarbitone, this should be interpreted cautiously. There were very few studies of exposure to sodium valproate. Polytherapy exposure in utero was more commonly associated with poorer outcomes, as was exposure to any AEDs when analysis did not take into account type of AED. The latter may reflect the large proportion of children included in these studies who were in fact exposed to polytherapy.

Authors' conclusions

PART A 1b - Developmental outcomes
Based on the best current available evidence it would seem advisable for women to continue medication during pregnancy using monotherapy at the lowest dose required to achieve seizure control. Polytherapy would seem best avoided where possible. More population based studies adequately powered to examine the effects of in utero exposure to specific monotherapies which are used in everyday practice are required.

摘要

背景

治療患有癲癇症的懷孕婦女的常見抗癲癇藥物

人們已經知道懷孕婦女使用抗癲癇藥物(AED)可能產生潛在不良作用,但對於暴露於特定抗癲癇藥物的相對風險卻知之甚少。

目標

評估常用抗癲癇藥物用於患有癲癇症的懷孕婦女對於母親和胎兒的不良反應。比較一般懷孕婦女(沒有子宮內暴露於抗癲癇藥物)或患有癲癇症的懷孕婦女(有子宮內暴露於特定抗癲癇藥物)的懷孕結果。目前本文是這一系列回顧的第一步,關注在子宮內暴露於抗癲癇藥物對幼兒的神經發育所產生的結果。

搜尋策略

選擇所有的隨機對照試驗,及針對患有癲癇症和未患有癲癇症懷孕婦女的幼兒的前瞻性世代研究與個案對照研究(個案組:含有發育遲緩、認知障礙等結果,對照組:正常神經發展)。

選擇標準

包括所有隨機對照試驗,對有癲癇和沒有癲癇孕婦的幼兒的前瞻性群組研究以及個案控制研究(個案組: 發育遲緩、認知障礙、控制組:正常發展) 。

資料收集與分析

使用修訂後的NewcastleOttawa量表評估方法學品質。因結果的評量和方法學的種類繁多,導致metaanalysis有困難,所以僅對結果進行了敘述性統計分析。

主要結論

第A部分 1b �發育結果 大多數研究的品質不高。僅有很少的證據顯示子宮內暴露於某種特定藥物對幼兒發育會產生較大的風險。因各個研究的結果互相抵觸,且大多數研究無法顯示子宮內暴露於某種單一用藥包括:Carbamazepine、Phenytoin或Phenobarbitone會導致顯著危害性結果,所以應當謹慎的解釋這些研究結果。另外針對暴露於sodium valproate的研究數量相當少。如不考慮AED的種類,則在子宮內暴露於多重藥物,比起暴露於單一AED,容易與不好的結果有關。後者反應出,這些研究中的大部分幼兒實際上還是暴露於多重藥物療法。

作者結論

第A部分1b 發育結果 根據當前可獲得的最佳臨床證據,可建議孕婦在懷孕期間以最低劑量使用單一療法持續用藥,從而控制癲癇的發作。應盡可能的避免多重藥物療法。我們需要有更多具足夠檢驗力的族群研究,以了解日常醫療行為所造成的結果,亦即子宮內暴露於個別單一藥物治療的影響。

翻譯人

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

第A部分 1b �發育結果 本次回顧點出了僅有有限的證據說明子宮內暴露於哪些特定的藥物會對幼兒的神經發育產生較大的風險。本次回顧的第一部分關注子宮內接觸抗癲癇藥物對幼兒的神經發育產生的後果。各個研究結果互相抵觸,且大多數研究無法顯示子宮內接觸單一用藥如Carbamazepine、Phenytoin等會造成顯著危害性的結果。儘管人們還沒有對多重藥物療法是否與明顯的發育遲緩或教育問題的相關性進行充分研究,一般來說多重藥物療法和部分神經心理或發育的測驗結果較差有關。

Résumé scientifique

Antiépileptiques courants chez les femmes enceintes atteintes d'épilepsie

Contexte

Les effets indésirables potentiels associés à une exposition à des médicaments antiépileptiques (MAE) pendant la grossesse sont reconnus, mais les risques relatifs des différents médicaments ne sont pas clairement identifiés.

Objectifs

Évaluer les effets indésirables des antiépileptiques couramment utilisés sur les résultats maternels et fœtaux chez les femmes enceintes atteintes d'épilepsie. Les comparaisons des résultats après l'exposition à un antiépileptique spécifique in utero par rapport à des grossesses non exposées chez une population générale ou des femmes épileptiques sont décrites. Le présent manuscrit concerne la première phase de cette revue, qui étudie les résultats du développement neurologique des enfants exposés à des antiépileptiques in utero.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté MEDLINE, Pharmline, EMBASE, Reprotox et TERIS de 1966 à décembre 2003. Les articles de revue et les abstracts de congrès ont également fait l'objet d'une recherche manuelle.

Critères de sélection

Tous les essais contrôlés randomisés et études de cohorte prospectives portant sur des enfants nés de femmes atteintes ou non d'épilepsie, ainsi que les études cas-témoins (cas : retard de développement ou troubles cognitifs, témoin : développement normal) ont été inclus.

Recueil et analyse des données

La qualité méthodologique a été évaluée à l'aide d'une version adaptée de l'échelle de Newcastle-Ottawa. La grande variété des mesures de résultats et des approches méthodologiques ne nous a pas permis d'effectuer de méta-analyse, et les résultats sont présentés de manière descriptive.

Résultats principaux

PARTIE A 1b - Résultats du développement
La plupart des études étaient de faible qualité. Il existait peu de preuves permettant d'identifier les médicaments présentant plus de risques que d'autres pour le développement des enfants exposés au traitement in utero. Les résultats des études sont contradictoires et, bien que la plupart n'identifient aucun effet adverse significatif associé à une exposition in utero à de la carbamazépine, de la phénytoïne ou du phénobarbital en monothérapie, cette conclusion devrait être interprétée avec précaution. Très peu d'études examinaient l'exposition au valproate de sodium. L'exposition à une polythérapie in utero était plus fréquemment associée à des résultats défavorables, de même que l'exposition à n'importe quel MAE lorsque l'analyse ne tenait pas compte du type de MAE. Ce résultat pourrait refléter le grand nombre d'enfants inclus dans ces études qui avaient été en réalité exposés à une polythérapie.

Conclusions des auteurs

PARTIE A 1b - Résultats du développement
Sur la base des meilleures preuves actuellement disponibles, les femmes devraient probablement poursuivre la monothérapie pendant la grossesse à la dose la plus faible permettant de contrôler les crises épileptiques. Dans la mesure du possible, il semble recommandé d'éviter une polythérapie. Davantage d'études basées sur la population et présentant une puissance statistique suffisante sont nécessaires afin d'examiner les effets d'une exposition in utero aux différentes monothérapies utilisées dans la pratique de routine.

Plain language summary

Common antiepileptic drugs in pregnancy in women with epilepsy

PART A 1b - Developmental outcomes

The review highlights the limited evidence about which specific drugs carry more risk than others to the neurodevelopment of children exposed in utero.

The first part of this review focuses on the neurodevelopmental outcomes of children exposed to antiepileptic drugs in utero. The results for the studies are conflicting, but most failed to find a detrimental effect of exposure to monotherapy with carbamazepine or phenytoin. In general, polytherapy exposure is associated with some poorer outcomes in neuropsychological or developmental testing, though the outcomes in terms of significant developmental delay or schooling problems are not well studied.

Résumé simplifié

Antiépileptiques courants chez les femmes enceintes atteintes d'épilepsie

PARTIE A 1b - Résultats en termes de développement

Cette revue souligne la rareté des preuves permettant d'identifier les médicaments qui présentent plus de risques que d'autres pour le développement neurologique des enfants exposés au traitement in utero.

La première partie de cette revue étudie les résultats du développement neurologique des enfants exposés à des antiépileptiques in utero. Les résultats de ces études sont contradictoires, mais la plupart n'identifient aucun effet adverse associé à une exposition à de la carbamazépine ou à de la phénytoïne en monothérapie. De manière générale, l'exposition à une polythérapie est associée à des résultats inférieurs lors des tests neuropsychologiques ou d'évaluation du développement, mais les retards de développement significatifs ou les problèmes scolaires n'ont pas été suffisamment étudiés.

Notes de traduction

Novembre 2009 : Cette revue est en cours de mise à jour.

Traduit par: French Cochrane Centre 1st April, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

Ancillary