Intervention Review

Chinese medicinal herbs for sore throat

  1. Yushan Huang1,
  2. Taixiang Wu2,*,
  3. Linmiao Zeng3,
  4. Sheng Li3

Editorial Group: Cochrane Acute Respiratory Infections Group

Published Online: 14 MAR 2012

Assessed as up-to-date: 12 DEC 2011

DOI: 10.1002/14651858.CD004877.pub3


How to Cite

Huang Y, Wu T, Zeng L, Li S. Chinese medicinal herbs for sore throat. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 3. Art. No.: CD004877. DOI: 10.1002/14651858.CD004877.pub3.

Author Information

  1. 1

    West China Hospital, Sichuan University, Chengdu, Sichuan, China

  2. 2

    West China Hospital, Sichuan University, Chinese Cochrane Centre, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Evidence-Based Medicine Centre, INCLEN Resource and Training Centre, Chengdu, Sichuan, China

  3. 3

    Medical School, Jinggangshan University, Ji'an City, Jiangxi Province, China

*Taixiang Wu, Chinese Cochrane Centre, Chinese Clinical Trial Registry, Chinese Evidence-Based Medicine Centre, INCLEN Resource and Training Centre, West China Hospital, Sichuan University, No. 37, Guo Xue Xiang, Chengdu, Sichuan, 610041, China. txwutx@hotmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 14 MAR 2012

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Background

Chinese herbal medicines are commonly used to treat sore throat in China and are used worldwide by practitioners of traditional Chinese medicine (TCM). Their efficacy in treating sore throat has not previously been systematically reviewed.

Objectives

To assess the efficacy and safety of Chinese herbal medicines for patients with sore throat.

Search methods

We searched CENTRAL (The Cochrane Library Issue 4, 2011) which contains the Cochrane Acute Respiratory Infections Group's Specialised Register; MEDLINE (1966 to week 3, November 2011); EMBASE (1980 to December 2011); AMED (1985 to December 2011); the Chinese Biomedical Database (CBM) (1975 to December 2011); and China National Knowledge Infrastructure (CNKI) (1994 to December 2011).

Selection criteria

We included randomised controlled trial (RCTs) assessing Chinese herbal medicines for the treatment of sore throat, with the outcomes of recovery, inefficacy, and adverse events.

Data collection and analysis

The three review authors extracted and analysed the data. One review author contacted the study authors of potential RCTs.

Main results

We included 12 studies involving 1954 participants. We identified ten studies as being of methodologically poor quality and two studies as being of medium quality. We did not perform a meta-analysis but reported the results separately. Six formulations were shown to be superior to the control in improving recovery: Ertong Qingyan Jiere Koufuye was more effective than Fufang Shuanghua Koufuye for acute pharyngitis (odds ratio (OR) 2.52; 95% confidence interval (Cl) 1.11 to 5.74); Yanhouling mixture  was more effective than gentamicin atomised inhalation for acute pharyngitis (OR 5.39; 95% CI 2.69 to 10.81); Qinganlan Liyan Hanpian was more effective than Fufang Caoshanhu Hanpian for acute pharyngitis (OR 2.25; 95% CI 1.08 to 4.67); sore throat capsules were more effective than antibiotics (intravenous cefalexin) for acute pharyngitis or acute tonsillitis (OR 2.36; 95% CI 1.01 to 5.51); compound dandelion soup was more effective than sodium penicillin for acute purulent tonsillitis (OR 5.06; 95% CI 1.70 to 15.05); and eliminating heat by nourishing yin and relieving sore-throat methods combined with Dikuiluqan Hanpian was more effective than Dikuiluqan Hanpian alone for children with chronic pharyngitis (OR 2.63; 95% CI 1.02 to 6.79). Another six formulations were shown to be equally efficacious as the control.

Authors' conclusions

Based on the existing evidence in this review, some Chinese herbal medicines for treating sore throat appeared efficacious. However, due to the lack of high quality clinical trials, the efficacy of Chinese herbal medicine for treating sore throat is controversial and questionable. Therefore we cannot recommend any kind of Chinese medical herbal formulation as an effective remedy for sore throat.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Chinese medicinal herbs for sore throat

Sore throat is a widespread acute respiratory tract illness which affects all age groups. In China, many Chinese herbal medicines are used to treat this illness. Because the majority of clinical research into traditional Chinese medicine (TCM) as a treatment for sore throat failed to meet world standards of clinical research reporting, the authors could not recommend any preparation or formulation for clinical use in the previous published version.

In this updated review, we included a total of 12 studies (including five new studies), involving 1954 participants. Six Chinese herbal medicines may facilitate the improvement of symptoms and increase the rate of recovery. Two studies separately reported one case of diarrhoea and one case of mild nausea; two trials reported no adverse events in the treatment group; and other studies did not report any adverse events. We identified ten studies as being of poor methodological quality and only two studies as being of medium methodological quality. Chinese medicinal herbs may be the treatment choice for sore throat, but we cannot recommend any particular preparation or formulation over another as we did not find any well-designed studies to provide strong evidence to conclusively support or reject the use of Chinese traditional herbal medicines in the treatment of sore throat. Enhancing the quality of research into Chinese medicinal herbs for sore throat is imperative, and stronger evidence from high quality, randomised controlled trials (RCTs) are needed.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Plantes médicinales chinoises pour le traitement de l'angine

Contexte

Les plantes médicinales chinoises sont couramment utilisées en Chine pour traiter l'angine et sont utilisées dans le monde entier par les praticiens de médecine traditionnelle chinoise (MTC). Aucune revue systématique n'a jamais été réalisée pour déterminer leur efficacité dans le traitement de l'angine.

Objectifs

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des plantes médicinales chinoises pour les patients souffrant d'angine.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons effectué une recherche dans la base de données CENTRAL (The Cochrane Library numéro 4, 2011) qui contient le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les infections respiratoires aiguës ; MEDLINE (de 1966 à la 3ème semaine de novembre 2011) ; EMBASE (de 1980 à décembre 2011) ; AMED (de 1985 à décembre 2011) ; la base de données biomédicale chinoise (CBM) (de 1975 à décembre 2011) ; et la base de données de l'infrastructure du savoir national chinois (CNKI pour Chinese National Knowledge Infrastructure) (de 1994 à décembre 2011).

Critères de sélection

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant des plantes médicinales chinoises pour le traitement de l'angine, avec les critères de jugement de rétablissement, d'inefficacité et d'événements indésirables.

Recueil et analyse des données

Le trois auteurs de la revue ont extrait et analysé les données. Un auteur de la revue a contacté les auteurs des études pour obtenir des ECR potentiels.

Résultats Principaux

Nous avons inclus 12 études portant au total sur 1 954 participants. Nous avons identifié dix études comme étant de qualité méthodologique médiocre et seulement deux études comme étant de qualité moyenne. Nous n'avons pas réalisé de méta-analyse, mais avons rendu compte des résultats séparément. Six formulations se sont révélées supérieures au témoin pour améliorer le rétablissement : Ertong Qingyan Jiere Koufuye a été plus efficace que Fufang Shuanghua Koufuye contre la pharyngite aiguë (rapport de cotes (RC) 2,52 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,11 à 5,74) ; le mélange Yanhouling a été plus efficace que l'inhalation de gentamicine atomisée contre la pharyngite aiguë (RC 5,39 ; IC à 95 % 2,69 à 10,81) ; Qinganlan Liyan Hanpian a été plus efficace que Fufang Caoshanhu Hanpian contre la pharyngite aiguë (RC 2,25 ; IC à 95 % 1,08 à 4,67) ; les gélules contre l'angine ont été plus efficaces que les antibiotiques (céfalexine intraveineuse) contre la pharyngite aiguë ou l'amygdalite aiguë (RC 2,36 ; IC à 95 % 1,01 à 5,51) ; la soupe de pissenlit reconstituée a été plus efficace que la pénicilline de sodium contre l'amygdalite purulente aiguë (RC 5,06 ; IC à 95 % 1,70 à 15,05) ; et l'élimination de la chaleur par des méthodes permettant de nourrir le yin et de soulager l'angine combinée au Dikuiluqan Hanpian a été plus efficace que le Dikuiluqan Hanpian seul chez les enfants souffrant de pharyngite chronique (RC 2,63 ; IC à 95 % 1,02 à 6,79). Six autres formulations se sont révélées aussi efficaces que le témoin.

Conclusions des auteurs

Sur la base des preuves présentées dans cette revue, certaines plantes médicinales chinoises pour traiter l'angine ont semblé efficaces. Cependant, en raison du manque d'essais cliniques de grande qualité, l'efficacité des plantes médicinales chinoises pour traiter l'angine est controversée et discutable. Par conséquent, nous ne pouvons recommander aucun type de formulation à base de plantes médicinales chinoises comme remède efficace contre l'angine.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié

Plantes médicinales chinoises pour le traitement de l'angine

Plantes médicinales chinoises pour le traitement de l'angine

L'angine est une maladie aiguë des voies respiratoires répandue qui affecte tous les groupes d'âge. En Chine, de nombreuses plantes médicinales sont utilisées pour traiter cette maladie. Du fait que la majorité des recherches cliniques sur la médecine traditionnelle chinoise (MTC) comme traitement contre l'angine n'ont pas respecté les normes mondiales relatives aux rapports de recherches cliniques, les auteurs n'ont pas pu recommander de préparation ou de formulation pour un usage clinique dans la version publiée antérieurement.

Dans cette revue mise à jour, nous avons inclus un total de 12 études (comprenant cinq nouvelles études), portant sur 1 954 participants. Six plantes médicinales chinoises peuvent faciliter l'amélioration des symptômes et augmenter la vitesse de rétablissement. Deux études ont signalé séparément un cas de diarrhée et un cas de nausées légères ; deux essais n'ont signalé aucun événement indésirable dans le groupe de traitement ; et les autres études n'ont signalé aucun événement indésirable. Nous avons identifié dix études comme étant de qualité méthodologique médiocre et seulement deux études comme étant de qualité méthodologique moyenne. Les plantes médicinales chinoises peuvent être le traitement choisi contre l'angine, mais nous ne pouvons pas recommander une préparation ou une formulation particulière par rapport à une autre, car nous n'avons pas trouvé d'études bien conçues apportant des preuves solides pour corroborer ou réfuter de façon concluante l'usage de plantes médicinales traditionnelles chinoises dans le traitement de l'angine. Il est impératif d'améliorer la qualité des recherches sur les plantes médicinales chinoises pour le traitement de l'angine et des preuves plus solides, issues d'essais contrôlés randomisés (ECR) de grande qualité, sont nécessaires.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 18th May, 2012
Traduction financée par: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français