Intervention Review

Alkalinisation for organophosphorus pesticide poisoning

  1. Darren M Roberts1,*,
  2. Nick Buckley2

Editorial Group: Cochrane Injuries Group

Published Online: 24 JAN 2005

Assessed as up-to-date: 12 JUN 2010

DOI: 10.1002/14651858.CD004897.pub2


How to Cite

Roberts DM, Buckley N. Alkalinisation for organophosphorus pesticide poisoning. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 1. Art. No.: CD004897. DOI: 10.1002/14651858.CD004897.pub2.

Author Information

  1. 1

    School of Medicine, University of Queensland, Burns, Trauma and Critical Care Research Centre, Brisbane, Queensland, Australia

  2. 2

    University of NSW, Professorial Medicine Unit, POWH Clinical School, Randwick, NSW, Australia

*Darren M Roberts, Burns, Trauma and Critical Care Research Centre, School of Medicine, University of Queensland, Royal Brisbane and Women's Hospital, Brisbane, Queensland, Australia. 1darren1@gmail.com. 1darren1@gmail.com.

Publication History

  1. Publication Status: New search for studies and content updated (no change to conclusions)
  2. Published Online: 24 JAN 2005

SEARCH

 

Abstract

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Background

Poisoning with organophosphorus pesticides (OPs) is an important cause of morbidity and mortality worldwide, particularly in developing countries. The case-fatality for intentional self-poisoning is around 10 to 20% even when the standard antidotes (atropine, oximes and benzodiazepines) are used. Alternative treatments have been trialled in an attempt to improve outcomes from acute OP poisoning, one of which is blood alkalinisation. Animal and preliminary human research has suggested benefit from blood alkalinisation with sodium bicarbonate (NaHCO3) as a treatment for acute OP poisoning.

Objectives

To determine the efficacy of alkalinisation, in particular NaHCO3, for the treatment of acute OP poisoning.

Search methods

We searched Cochrane Central Register of Controlled Trials (The Cochrane Library 2010, issue 4), MEDLINE, EMBASE, ISI Web of Science: Science Citation Index Expanded (SCI-EXPANDED) and ISI Web of Science: Conference Proceedings Citation Index- Science (CPCI-S), LILACS, Current Awareness in Clinical Toxicology and The Internet using Google. We also carried out a citation search and manually reviewed the bibliographies of identified articles. The searches were last conducted in October 2010.

Selection criteria

Randomised controlled trials of symptomatic patients following acute OP poisoning treated with alkalinisation. The quality of studies and eligibility for inclusion was assessed using criteria of the Cochrane Collaboration risk of bias tool.

Data collection and analysis

Studies were identified and both authors independently extracted data which were recorded on a pre-designed form. Study design, including the method of randomisation, participant characteristics, type of intervention and outcomes were recorded. The Relative Risk (RR) for death and Weighted Mean Difference (WMD) for the total dose of atropine were determined.

Main results

Two small randomised controlled trials were located, one with higher dose NaHCO3 and alternating allocation, the other with lower dose NaHCO3 was presented in abstract form only. In the higher dose study, the RR of death in patients receiving NaHCO3 compared to controls was 0.52 (95% CI 0.05 to 5.39) and the WMD for total dose of atropine was -36.1 (95% CI -68.43 to -3.77). No clinical benefits from lower dose NaHCO3 were noted. Six other studies were identified but none satisfied inclusion criteria; three studies were uncontrolled and three were controlled. NaHCO3 was used in each study to induce alkalinisation. Marked heterogeneity between subjects and treatments was noted - for example, varying regimens of NaHCO3.

Authors' conclusions

Preliminary studies suggest benefit from blood alkalinisation with NaHCO3 in OP poisoning, but there is insufficient evidence to support its routine clinical use. Further research is required to determine the method of alkalinisation that will optimise outcomes, and the regimen which will produce the target arterial pH of 7.50 (range 7.45 to 7.55). This should be followed by a well-designed randomised controlled trial to determine efficacy.

 

Plain language summary

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Use of sodium bicarbonate to treat organophosphorus pesticide poisoning

Many people, particularly in developing countries, are poisoned by organophosphorus pesticides (OPs) used in agriculture or for killing insects in the home. Poisoning may be accidental or intentional. Even when the usual antidotes are given, 10 to 20% of those poisoned still die. Research in animals has suggested that use of sodium bicarbonate (baking soda) or similar chemicals which make the blood alkaline might save people poisoned by OPs.

The review authors looked for studies in which such chemicals were given to OP poisoned patients, to see how effective the treatment is. They sought randomised controlled trials, a type of research study in which one group of patients is given one treatment, while a similar group (the control group) is given a different treatment.

The authors found eight studies but only two small randomised controlled trials, one using higher dose sodium bicarbonate and the other a lower dose. Only the trial using higher dose sodium bicarbonate, which included 53 participants, showed a slight benefit from using sodium bicarbonate in conjunction with standard treatment for OP poisoning. This study does not provide enough evidence to recommend routine clinical use of sodium bicarbonate. There are hundreds of different kinds of OPs so treatment may vary based on the type of poisoning as well as the severity of the poisoning. More research needs to be done to determine the best treatment for poisoning with OPs in various situations.

 

Résumé

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Alcalinisation pour le traitement de l'empoisonnement aux pesticides organophosphorés

Contexte

L'empoisonnement aux pesticides organophosphorés (PO) est une cause importante de morbidité et de mortalité dans le monde entier, en particulier dans les pays en voie de développement. Le taux de mortalité lié à l'auto-empoisonnement intentionnel est d'environ 10 à 20 %, même lorsque les antidotes standard (atropine, oximes et benzodiazépines) sont utilisés. Des traitements alternatifs ont été testés pour tenter d'améliorer les résultats après un empoisonnement aigu aux PO, parmi lesquels l'alcalinisation du sang. Les recherches sur animaux et les recherches préliminaires chez les humains suggèrent que l'alcalinisation du sang à l'aide de bicarbonate de sodium (NaHCO3) a des effets bénéfiques dans le traitement de l'empoisonnement aigu aux PO.

Objectifs

Déterminer l'efficacité de l'alcalinisation, en particulier à l'aide de NaHCO3, dans le traitement de l'empoisonnement aigu aux PO.

Stratégie de recherche documentaire

Nous avons consulté le registre Cochrane central des essais contrôlés (Bibliothèque Cochrane 2010, numéro 4), MEDLINE, EMBASE, ISI Web of Science : Science Citation Index Expanded (SCI-EXPANDED) et ISI Web of Science : Conference Proceedings Citation Index- Science (CPCI-S), LILACS, Current Awareness in Clinical Toxicology et Internet via Google. Nous avons également recherché des citations et consulté manuellement les références bibliographiques des articles identifiés. Les dernières recherches ont été effectuées en octobre 2010.

Critères de sélection

Les essais contrôlés randomisés portant sur des patients symptomatiques suite à un empoisonnement aigu aux PO et traités par alcalinisation. La qualité et l'éligibilité des études ont été évaluées sur la base des critères de l'outil d'évaluation du risque de biais de la Collaboration Cochrane.

Recueil et analyse des données

Des études ont été identifiées et les données ont été extraites par les deux auteurs de manière indépendante et saisies dans un formulaire conçu à cet effet. Le plan d'étude, la méthode de randomisation, les caractéristiques des participants, le type d'intervention et les critères de jugement ont été enregistrés. Le risque relatif (RR) a été déterminé pour les décès, et la différence moyenne pondérée (DMP) pour la dose totale d'atropine.

Résultats Principaux

Deux petits essais contrôlés randomisés ont été identifiés, l'un portant sur une dose élevée de NaHCO3 et utilisant une assignation alternée, et l'autre utilisant une dose plus faible de NaHCO3 , présenté sous forme de résumé uniquement. Dans l'étude portant sur une dose élevée, le RR de décès chez les patients recevant du NaHCO3 par rapport aux groupes témoins était de 0,52 (IC à 95 %, entre 0,05 et 5,39), et la DMP pour la dose totale d'atropine était de -36,1 (IC à 95 %, entre -68,43 et -3,77). Une dose plus faible de NaHCO3 n'était associée à aucun bénéfice clinique. Six autres études ont été identifiées mais aucune ne remplissait les critères d'inclusion ; il s'agissait de trois études non contrôlées et de trois études contrôlées. Du NaHCO3 était utilisé dans chaque étude pour induire l'alcalinisation. Une hétérogénéité marquée était observée entre les sujets et les traitements, par exemple différents schémas thérapeutiques de NaHCO3.

Conclusions des auteurs

Les études préliminaires suggèrent des bénéfices associés à l'alcalinisation du sang à l'aide de NaHCO3 dans l'empoisonnement aux PO, mais les preuves sont insuffisantes pour recommander son utilisation systématique dans la pratique clinique. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier la méthode d'alcalinisation permettant d'optimiser les résultats, et le schéma thérapeutique produisant un pH artériel cible de 7,50 (plage de 7,45 à 7,55). Ces recherches devraient être suivies d'un essai contrôlé randomisé bien planifié afin de déterminer l'efficacité du traitement.

 

Résumé simplifié

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

Alcalinisation pour le traitement de l'empoisonnement aux pesticides organophosphorés

Utilisation de bicarbonate de sodium pour traiter l'empoisonnement aux pesticides organophosphorés

De nombreuses personnes, en particulier dans les pays en voie de développement, sont empoisonnées par les pesticides organophosphorés (PO) utilisés dans l'agriculture ou pour tuer les insectes à domicile. Cet empoisonnement peut être accidentel ou intentionnel. Même lorsque les antidotes habituels sont administrés, 10 à 20 % des personnes empoisonnées décèdent. Les recherches sur animaux ont suggéré que l'utilisation de bicarbonate de sodium (hydrogénocarbonate de sodium) ou d'agents chimiques similaires qui alcalinisent le sang pourrait sauver la vie des personnes empoisonnées aux PO.

Les auteurs de revue ont recherché des études portant sur l'administration de ces agents chimiques chez des patients empoisonnés aux PO afin d'examiner l'efficacité du traitement. Ils ont recherché des essais contrôlés randomisés, un type d'étude de recherche dans lequel un groupe de patient reçoit un traitement, tandis qu'un groupe similaire (le groupe témoin) reçoit un traitement différent.

Les auteurs ont identifié huit études mais deux petits essais contrôlés randomisés seulement, dont l'un utilisait une dose élevée de bicarbonate de sodium et l'autre une dose plus faible. Seul l'essai utilisant une dose élevée de bicarbonate de sodium, qui portait sur 53 participants, rapportait un léger bénéfice associé à l'utilisation de bicarbonate de sodium en plus du traitement standard dans l'empoisonnement aux PO. Les preuves issues de cette étude sont insuffisantes pour recommander l'utilisation systématique de bicarbonate de sodium dans la pratique clinique. Il existe des centaines de PO différents, et le traitement pourrait varier en fonction du type et de la gravité de l'empoisonnement. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'identifier le traitement le plus efficace dans l'empoisonnement aux PO dans différentes situations.

Notes de traduction

Traduit par: French Cochrane Centre 1st April, 2013
Traduction financée par: Pour la France : Minist�re de la Sant�. Pour le Canada : Instituts de recherche en sant� du Canada, minist�re de la Sant� du Qu�bec, Fonds de recherche de Qu�bec-Sant� et Institut national d'excellence en sant� et en services sociaux.

 

摘要

  1. Top of page
  2. Abstract
  3. Plain language summary
  4. Résumé
  5. Résumé simplifié
  6. 摘要

背景

鹼化作用用於治療有機磷農藥中毒

在世界各地,尤其是在發展中國家,有機磷農藥(organophosphorus pesticides (OPs))中毒是致病與造成死亡的重要原因。即使接受了標準的解毒劑(atropine,oximes與benzodiazepines),農藥蓄意自殺的死亡率大約為10至20%。為了改善急性OP中毒的預後,已試驗其他的替代療法,其中一種為血漿鹼化。動物與初步人體研究認為以碳酸氫鈉(NaHCO3)進行血漿鹼化的效益可用來治療急性OP中毒。

目標

確定鹼化作用,尤其是NaHCO3用於治療急性OP中毒的效益。

搜尋策略

我們檢索MEDLINE,EMBASE,the Cochrane Central Register of Controlled Trials,Current Awareness in Clinical Toxicology,Info Trac,http://www.google.com.au與之前檢索找到的SCI(Science Citation Index)文獻。我們也以人工方式回顧審視已找到文章的參考書目並親自聯絡該領域的專家。檢索於2004年3月進行。

選擇標準

以鹼化作用治療急性OP中毒症狀病患的隨機對照試驗與對照臨床試驗。採用Jadad與Schulz的標準來評估研究品質與納入研究的合格性。

資料收集與分析

找到相關研究後,由兩名作者分別摘錄資料並記錄於先前設計好的表格中。研究設計,包括隨機分配的方法,研究對象特性,介入措施類型與觀察結果都被記錄。分析測定死亡的相對風險(relative Risk (RR))與atropine總劑量的加權平均差(Weighted Mean Difference (WMD))。

主要結論

發現一篇交替分配的小型隨機對照試驗。相較於對照組,接受NaHCO3病患的死亡RR為0.52 (95% CI為0.05至5.39)而atropine總劑量的WMD為−36.1(95% CI為−68.43至−3.77)。有找到另外四篇研究,但沒有一篇符合納入標準;兩篇研究為非對照試驗,而另外兩篇研究為歷史對照試驗。每一篇研究皆使用NaHCO3來產生鹼化作用。研究對象與治療方法存在有明顯的異質性-例如,每篇研究使用不同的NaHCO3治療方式。

作者結論

臨床研究認為以NaHCO3產生的血漿鹼化治療OP中毒具有效益,但沒有足夠的證據支持其常規使用。未來需要進一步的研究以確定最佳的鹼化方法,以確保達到目標動脈pH值為7.50 (7.45至7.55)的方案。這應有設計良好的隨機對照試驗以確定其效益。

翻譯人

本摘要由高雄榮民總醫院金沁琳翻譯。

此翻譯計畫由臺灣國家衛生研究院(National Health Research Institutes, Taiwan)統籌。

總結

使用碳酸氫鈉治療有機磷農藥中毒。有許多人,尤其是在發展中國家,會因為用於農業或家中殺死昆蟲的有機磷農藥(OPs)而中毒。中毒也許是意外或蓄意的。即使給予一般的解毒劑,仍有10至20%的中毒者死亡。動物研究中認為使用可使血液鹼化的碳酸氫納(小蘇打)或類似的化學劑也許能夠拯救OPs中毒者。本篇回顧的作者搜尋治療OP中毒的化學劑的相關研究,以確定其療效。他們尋找對照試驗,所謂的對照試驗是指一組病患給予一種治療,而另一組(對照組)則給予另一種不同的治療。作者發現五篇與主題有關的研究,但只有一篇對照試驗可以被納入本研究中。此對照試驗有53名研究對象。這篇小型試驗的結果顯示碳酸氫鈉結合標準治療用於OP中毒者具有些許的效益。然而,這篇研究並未提供足夠的證據以建議常規使用碳酸氫鈉。有數百種不同的OPs,因此基於中毒的類型以及中毒的嚴重程度也許有多樣的治療方式。需要完成更多的研究以確定各種情況下OPs中毒的最佳治療方式。